Toothbrush Nomads

Toutes mes réponses sur les forums

40 réponses de 1 à 40 (sur un total de 7,620)
  • Auteur
    Réponses
  • #129508

    Toothbrush Nomads
    Participant
    Autre...

    Hello,

    J’avais écrit une série de 3 articles sur l’achat du matos de randonnée, qui devrait pouvoir t’aider. Voir : http://www.toothbrushnomads.com/category/thematique/
    Ca parle entre autre du budget, vaut-il mieux acheter en Oz ou en France + conseils pour bien choisir le matos.



    #100600

    Toothbrush Nomads
    Participant
    Autre...

    Non, mais il s’agit bien d’une ville où on mine les opales, comme à Lightning Ridge 😉



    #100598

    Toothbrush Nomads
    Participant
    Autre...

    Perdu, c’est le NSW ! 😆
    Ce qu’ils tirent de la terre est en effet précieux, rutilant et utilisé pour faire des bijoux, mais ce n’est pas de l’or 🙂



    #100596

    Toothbrush Nomads
    Participant
    Autre...

    Non ! Ce n’est pas le SA 🙂



    #100593

    Toothbrush Nomads
    Participant
    Autre...

    Mine oui, WA non 😉



    #272602

    Toothbrush Nomads
    Participant
    Autre...

    Faut juste que t’arrête de poster des photos avec lesquelles je peux pas jouer sans « tricher » ! :mrgreen:



    #272571

    Toothbrush Nomads
    Participant
    Autre...

    Et je peux même vous dire que l’identité mystère de cette photo a une date limite, car lundi matin elle sera publiée sur Toothbrush Nomads… 😉 !



    #272596

    Toothbrush Nomads
    Participant
    Autre...

    Hallu, t’abuses, je peux plus jouer moi ! 😆



    #100591

    Toothbrush Nomads
    Participant
    Autre...

    J’t’attends ! Pis on ira le boire au sommet d’une montagne, c’est plus drôle :mrgreen:

    Une nouvelle skyview :



    #272591

    Toothbrush Nomads
    Participant
    Autre...

    Héhé…. ! 😀



    #272589

    Toothbrush Nomads
    Participant
    Autre...

    Ce ne sont pas des montagnes enneigées… mais je me tais, car ayant eu accès aux photos de François je sais quel est ce parc 😉 !



    #100589

    Toothbrush Nomads
    Participant
    Autre...

    Non, tu me l’apportes en Nouvelle-Zélande. Et que ça saute !



    #100587

    Toothbrush Nomads
    Participant
    Autre...

    Coonawarra, et pour la peine tous ceux qui n’ont pas deviné doivent m’offrir une bouteille de Jamiesons Run. Chacun. :mrgreen:.



    #272582

    Toothbrush Nomads
    Participant
    Autre...

    :mrgreen:
    J’ai vu sur le blog de *biiiiiiiiip* que votre expédition s’est bien passé !



    #272568

    Toothbrush Nomads
    Participant
    Autre...
    Hallu wrote:
    Bah faut donner l’état parce que personne n’en a aucune idée. Moi je dis Lord Howe Island au pif, on dirait qu’il y a du sable et on a déjà fait Fraser Island.

    Faut pas donner l’état trop vite ! Il peut mettre une 2nde photo indice par contre, c’est plus marrant 😉



    #92606

    Toothbrush Nomads
    Participant
    Autre...

    Je prendrai tout de même cet article avec des petites pincettes. Dans le sens où : oui, dans l’ensemble, les backpackers restent très intéressants pour l’Australie économiquement. On dépense de l’argent là-bas, on crée des emplois pour les australiens dans le secteur du tourisme, on fournit de la main d’oeuvre pour les petits boulots parfois ingrats, etc. Pas très étonnant donc que l’industrie veuille attirer toujours plus de backpackers.

    En revanche, je ne suis pas certaine que l’australien moyen de base partage cette envie, car lui ne profite pas forcément de la manne backpacker s’il ne travaille pas dans le tourisme, mais en revanche il subit tous les problèmes liés aux backpackers (que ce soit les larcins type vol ou simplement des dérangements plus « mineurs » comme avoir des vans toujours garés devant chez lui, du tapage nocturne ou autre).

    Cet article, à mon sens, ne signifie pas particulièrement « les australiens aiment les français », mais plutôt « c’est le métier des professionnels du tourisme de perpétuellement attirer plus de monde sur leurs destinations »… ce n’est pas tout à fait la même chose 😉



    #272561

    Toothbrush Nomads
    Participant
    Autre...

    Chapeau Seb ! C’est bien Weddin Mountains NP 😉 A toi.



    #272558

    Toothbrush Nomads
    Participant
    Autre...

    C’est le NSW, mais c’est plus proche de Sydney que de Broken Hill ! 😉



    #92602

    Toothbrush Nomads
    Participant
    Autre...
    Roxêve wrote:
    Pour être passé à Carnarvon l’an dernier, je peux dire que la tension dans cette ville est palpable, même sans être au courant de ces affaires. Les gens te regardent de travers, à l’info center ils te font des recommandations avant même que tu ouvres la bouche, au supermarché ils te surveillent et fouillent ton sac, c’est extrêmement désagréable.
    Après une heure dans cette ville je n’ai eu qu’une envie: fuir. Et j’ai bien fait, car j’ai trouvé du travail plus loin.

    Voilà, ça par exemple, c’est le genre de témoignage qui a besoin d’être écrit et lu par tous les backpackers en Australie car il explique exactement pourquoi voler ça va retomber sur la gueule de tout le monde, même si les coupables ne se font pas toujours prendre. Qui a envie de voyager dans un tel climat, franchement ? Pourtant, c’est ce qui va se passer si les abus continuent, cette mauvaise ambiance s’étendra à d’autres villes de backpackers, puis, à terme, à l’ensemble du pays… et ce jour là, le rêve australien sera réellement mort et l’El Dorado enterré, car nous ne pourrons plus bénéficier de l’hospitalité et de l’entraide données librement par les australiens…

    Pour ce qui est de l’excuse « je vole parce que je suis pauvre », outre le fait que c’est généralement faux (comme on l’a dit, être « pauvre » ne les empêche pas d’acheter de l’alcool, de l’herbe, des clopes, de dormir en auberge, payer l’essence du van ou faire du saut à l’élastique…), il me semble absolument évident que si quelqu’un volait vraiment par pauvreté absolue, car il n’a aucune autre solution, cette personne ne viendrait pas se vanter ni revendiquer son acte en public. Au contraire, il en aurait sûrement honte !

    Comme l’a dit Roxêve, il y a des tas d’autres solutions aux problèmes d’argent – on peut rester indéfiniment en WWOOFing sans avoir un seul centime, si on a besoin de cash en urgence rien n’empêche de revendre son van (c’est pas drôle, mais si c’est nécessaire, c’est la vie !), etc… sans même parler de solutions « extrêmes » comme appeler sa famille à l’aide ou rentrer en France plus tôt que prévu, c’est encore moins drôle mais encore une fois ça me parait évident que ces alternatives devraient toutes être explorées et adoptées longtemps avant d’en venir à contempler l’idée de voler et gruger à tout de champ.



    #91927

    Toothbrush Nomads
    Participant
    Autre...

    Tous les tafs éligibles sont détaillés dans le lien donné plus haut.



    #91924

    Toothbrush Nomads
    Participant
    Autre...

    Attention, Greg, je ne voulais absolument pas dire que je ne vois pas d’intérêt à faire du WWOOFing de manière générale. Je trouve toujours que faire du volontariat en vivant chez l’habitant est une superbe expérience, qui pour moi fait partie intégrante du voyage. Je pense simplement que le WWOOFing n’est plus intéressant si le seul but est le renouvellement du visa.



    #91922

    Toothbrush Nomads
    Participant
    Autre...

    Personnellement, je pense qu’à terme il deviendra sans doute impossible de renouveler son WHV via du WWOOFing. Pour deux raisons :

    1/ le renouvellement a sans doute toujours été avant tout destiné à ceux qui travaillaient de manière rémunérée, je pense que la possibilité de renouveler via WWOOFing était vue comme secondaire (voire presque accidentelle) par le gouvernement.

    2/ on sait tous qu’il y a de plus en plus d’abus sur le renouvellement ces dernières années avec des backpackers qui grugent. Le gouvernement ne peut pas facilement contrôler ce qui se passe en WWOOFing (pas de bulletins de paie, forcément), donc je pense qu’à terme ce sera plus simple/logique pour eux de supprimer cette possibilité.

    Je ne sais pas ce qui se passe dans la pratique, mais en théorie le renouvellement via WWOOFing n’est déjà plus intéressant vu que pour être éligible au renouvellement, le travail effectué doit se faire à temps plein. Ce n’est pas le principe du WWOOF…

    Toutes les infos sur le calcul sont dispos sur le site de l’immigration : http://www.immi.gov.au/visitors/working-holiday/417/specified-work.htm

    Des passages intéressants :

    Quote:
    Applicants who work part time or on a casual basis can only count the full days actually worked. The shortest period that can be counted is one day of full time work (for any given industry).
    Note: The hours the applicant work must be the industry standard. Generally, the Australian working week is 35 to 40 hours, consisting of 7 to 8 hours worked each day. Individual employers cannot set a smaller period of time than the industry standard to satisfy the specified work requirement.
    Quote:
    If the applicant chooses to undertake specified work in a voluntary capacity or for payment in kind, it may be difficult to verify they have completed the required specified work. If the Department of Immigration and Citizenship is not satisfied that they have completed three months specified work in regional Australia, their second Working Holiday visa may not be granted. To enable a successful visa application, it is preferable wages are paid directly into an Australian bank account and that an original bank statement is provided as evidence.

    Aussi intéressant comme avertissement pour tous les grugeurs :

    Quote:
    Contacting third parties to verify the claims of applicants for second Working Holiday visas will now be a standard component of second Working Holiday visa application assessments.
    Quote:
    Providing a false or misleading declaration or fraudulent evidence for any visa application may result in the application being refused or cancelled. If the applicant’s visa is cancelled they may be prevented from lodging further applications and be excluded from Australia for a period of three years.


    #272555

    Toothbrush Nomads
    Participant
    Autre...

    Non plus 😉



    #92585

    Toothbrush Nomads
    Participant
    Autre...
    Hallu wrote:
    Après y a des moyens simples d’éviter ces gens. Ils vont tous sur la côte Est, sur la great ocean road, et à Uluru. Ils sont beaucoup plus rares en Tasmanie, dans le Top End, le Western Australia, le South Australia, et ne parlons même pas de l’axe Mildura/Broken Hill ou de Cape York Peninsula. Par définition ce ne sont pas des gens qui iront fouiller les coins reculés, plutôt des mecs qui partent à l’arrache dans des coins connus et qui foutent le bordel.

    Je ne suis pas (totalement) d’accord. En Tasmanie, c’est fou le nombre de fois où j’ai entendu parler français dans les campings de parcs nationaux où j’étais, même quand ils n’étaient pas forcément les plus touristiques. Peu de gens vont aller vivre/travailler là-bas mais beaucoup y font un détour voyage pendant l’été, et comme c’est un petit état, la plupart des sites sont très accessibles même aux voyageurs de passage, contrairement à l’outback où il faut le vouloir pour faire les 300 km jusqu’au parc suivant.

    Pour ce qui est de la légendaire opposition côte Est / côte Ouest, c’est un cliché qui m’agace un peu. Je ne peux peut-être pas parler puisque je n’ai toujours pas été sur la côte Ouest, mais vu le nombre de gens qui m’ont parlé de Monkey Mia, Exmouth, Broome… je doute que ces coins soient si inconnus que ça. Sur la côte Est, j’ai fait un certain nombre parcs dont personne ne connait vraiment l’existence. Pour moi l’oppostion touristique / pas touristique se passe plus à l’échelle locale que nationale. Quant au Top End, des endroits comme Kakadu ou Litchfield sont hyper connus ! Tout le monde passe par là.

    Quote:
    Moi aussi en plus je suis venue par hasard, mais les buts de mon voyage étaient quand même la découverte, l’aventure, les rencontres, etc, et non pas juste « je veux m’éclater loin de papa-maman » ou « je veux gagner un max de thune » Mais peut-être que même pour des gens qui viennent à la base seulement dans ces optiques, le voyage finit par se révéler à eux-même et par les transformer profondément.

    Tu n’as pas tort, dit comme ça… et en réalité je doute que cette catégorie comporte beaucoup d’individus qui se transforment profondément !

    C’est vrai que parler des problèmes de malhonnêteté est à double tranchant, mais au vu du stade que cela semble atteindre actuellement, je pense qu’il est trop tard pour tenter de ne simplement rien dire… et qu’il faut par conséquent de plus en plus agir par le biais d’un discours de prévention, faisant comprendre aux gens qu’agir malhonnêtement les condamne à être rejetés même par la communauté backpacker. Ca a l’air con dit comme ça, mais le poids du « peer pressure » n’est pas négligeable, quand quelqu’un sait à quel point certains actes sont mal vus par ses camarades, il réfléchit à deux fois avant de faire le malin (ou au minimum il arrête de s’en vanter, ce qui évite au moins d’encourager d’autres personnes à mal agir). Comme tu dis, mettre l’accent sur le fait qu’il y a des conséquences, qu’on se sent mal et qu’on ne retire rien au fond de ce genre de larcins c’est une bonne idée aussi.



    #92580

    Toothbrush Nomads
    Participant
    Autre...
    BILIPS wrote:
    Et ceux qui découvrent la vraie Australie se paument volontairement dans le bush pour éviter ses deux catégories 😆 😆

    :mrgreen:

    Quote:
    La seule solution pour moi serait hélas de rendre le WHV moins facilement accessible, ou en tout cas de demander une réelle motivation, une réelle curiosité et un réel intérêt pour le pays, pour ne recevoir que ceux qui ont un vrai projet de voyage et de découverte, au delà de juste « le fun » et l’argent facile.

    Pour le coup je suis plutôt comme Sinai, j’ai moi aussi atterri en Australie un peu par hasard, et mon voyage a pris de l’ampleur au fur et à mesure, une fois sur place. « Fermer » le WHV ne me parait donc pas forcément être une bonne solution, d’autant qu’il serait difficile d’implémenter ce genre de sélection je trouve (qu’est-ce qui prouve que quelqu’un s’intéresse plus à un pays que quelqu’un d’autre, ou, encore plus vague, a davantage le potentiel de devenir un voyageur curieux et respectueux ?). Qui plus est, ça va un peu à l’encontre du principe même du WHV, qui est bien le seul visa de travail facile d’accès pour tous (c’est quand même exceptionnel !).

    J’ai déjà rencontre les 2 profils de WHV que tu décris en tout cas, Roxêve, surtout le premier. Généralement ils passent la journée à la plage, la nuit en club, et entre les deux il n’y a pas grand chose à part une ou deux virées « nature » dans les endroits les + touristiques du pays où ils s’empressent de jeter leurs mégots par terre et essayer de nourrir les kangourous. Certains ne se donnent jamais la peine de travailler non plus (ce sont les parents qui paient), etc… c’est vraiment l’aspect le plus pourri de l’univers backpacker.

    Pour moi ce n’est pas une histoire de dire « l’Australie c’était mieux avant » (perso je m’éclate toujours autant quand j’y suis), mais plutôt de dire « il y a de plus en plus d’abus, que peut-on faire pour tenter des les stopper ? ». En parler, c’est déjà une bonne chose.



    #92174

    Toothbrush Nomads
    Participant
    Autre...

    Mets-toi en règle immédiatement en contactant les autorités de l’état concerné pour payer ton amende.
    Par exemple, dans le NSW, c’est : http://www.sdro.nsw.gov.au/
    Une petite recherche Google avec le nom de ton état + le mot « fine » (amende en anglais) devrait dénicher quelque chose.



    #92191

    Toothbrush Nomads
    Participant
    Autre...

    Ozi49, je pense que tu ferais aussi bien d’investir dans une boule de crystal ! Personne ici ne peut te dire comment ce sera dans 5-10 ans, il faudra être patient et voir ça par toi-même 😉



    #92574

    Toothbrush Nomads
    Participant
    Autre...

    Ne t’énerve pas. Je suis d’accord avec ça, même si je pense que les français commencent à avoir + mauvaise réputation que d’autres.

    Si je te prends la tête, ce n’est pas pour ça, c’est simplement parce que j’aimerais également parler de l’aspect « coup de gueule contre les backpackers » du sujet, et pas seulement du dernier mot, « français ». C’est tout. Or dès ta première intervention tu n’as fait que te concentrer sur ce dernier mot, et le reste du sujet a suivi. Bref, j’ai déjà expliqué ça plus haut. Tu veux tellement nous expliquer que les BP français ne sont pas pires que les autres (OK !) que tu ne veux même pas discuter du reste. Tant pis.

    Personnellement je pense que l’auteur du sujet a inclus le mot « français »avant tout parce qu’il ou elle est français(e) et poste sur un forum de français… donc parle de / s’adresse à avant tout à ce public. C’était un témoignage de choses auxquelles la personne a été confrontée et qui l’ont choquée, et dès le début ça venait accompagné de modérations type « je ne dis pas que tous les français sont comme ça », etc. Est-ce que ça justifie de passer 2 pages à argumenter sur le fait que les français ne sont pas les pires d’ailleurs les mexicains les adorent, ou est-ce qu’on n’aurait pas plutôt pu aussi parler du problème général des backpackers malhonnêtes après cette piqûre de rappel ? C’est tout.



    #92571

    Toothbrush Nomads
    Participant
    Autre...
    Bacchus wrote:
    Et accessoirement, j’ai du mal a saisir la raison du proces que tu es en train de me faire. Jusqu’a preuve du contraire, mes commentaires restent en rapport avec le sujet initial, et il n’est pas interdit par la charte de partir dans des considerations un peu plus large quand on veut participer a un sujet.

    Non, bien sûr ! Ce qui m’agace c’est que ça dévie tellement autour de l’histoire de « français, pas français » qu’on ne parle absolument pas du reste du sujet. Ce n’est pas la première fois que ça se passe comme ça… c’est même plutôt systématique. Je trouve ça dommage.

    r2MI wrote:
    je ne sais pas si parmi les plus anciens backpackers du genre partis en Australie il y a 5ans, si à l’époque vous entendiez parler aussi de vol, en admettant qu’il y avait moins de backpacker, aussi, mais pour ma part je crois qu’une des vrai raisons ce situe dans le but du WHV. Quand je rencontre des backpacker je demande assez rapidement pourquoi ils sont venus ici, en Oz, s’il ont un but, un objectif, qu’est ce qui les motive, … etc… Et d’une certaine manière j’ai remarqué qu’un grand nombre me répondais un peu comme s’ils étaient parti en vacances, deux semaines dans le sud, ou parce qu’un pote est parti alors moi aussi, … Donc pas de grand projet pour un an dans un pays étrangé, à l’autre bout de la Terre.

    Je pense que tu touches peut-être l’un des noeuds du problème. Non, il y a 5 ans, je n’entendais pas tout ce que j’entends maintenant sur le vol et les amendes non payées. Je ne doute pas que cela existait aussi (la nature humaine…), mais c’était clairement beaucoup, beaucoup moins présent. Et je pense qu’effectivement c’est aussi parce qu’il y a 5 ans non seulement il y avait moins de backpackers que maintenant, mais également qu’il est possible qu’à l’époque davantage de monde soit venu avec une vraie curiosité/motivation plutôt que par l’effet de mode qui semble faire boule de neige ces dernières années. Je pense également que c’est pour ça qu’il devient de plus en plus important que l’on puisse parler de ces problèmes et tenter « d’éduquer les masses » et faire de la prévention, plutôt que d’adopter une politique de laisser faire qui n’est pas loin d’un encouragement tacite à continuer…

    Hallu wrote:
    Moi je pense qu’il s’agit avant tout de l’influence du changement de règles : en France on cherche sans arrêt les bonnes combines, mais les lois et systèmes sont en conséquence de cet état d’esprit : impossible de rentrer dans un supermarché avec son sac, vigiles aux caisses. Impossible de rentrer dans un bar/club ou une salle de concert sans se faire fouiller son sac. En Australie rien de tout ça, du coup les tentations sont grandes, et plutôt que de garder à l’esprit « ce pays m’accueille je ne vais en plus le voler », on se laisse aller..

    Vrai aussi ! Et je trouve qu’à ce niveau-là on en revient au fait que l’éducation est la clé du problème : pourquoi certaines personnes voient-elles ce manque de sécurité comme une invitation à devenir délinquant, et pourquoi d’autres prennent ça comme un privilège à traiter avec respect ? C’est une question d’éducation. A nous de faire ce qu’on peut pour contribuer à promouvoir la bonne éducation de notre communauté.



    #142248

    Toothbrush Nomads
    Participant
    Autre...

    Bravo plisken 😉 ! J’ai vécu et travaillé dans ce quartier pendant 2-3 mois, plein été, le bonheur.



    #272552

    Toothbrush Nomads
    Participant
    Autre...

    Non, mais pas loin 🙂



    #272550

    Toothbrush Nomads
    Participant
    Autre...

    Good luck!



    #142246

    Toothbrush Nomads
    Participant
    Autre...

    J’ai une réputation à défendre, mon ami :mrgreen: !

    Mais, j’avoue, sans la photo de NP, je n’aurais jamais deviné. Votre capacité à reconnaître les villes australiennes m’impressionne de manière générale sur ce sujet, pour moi souvent elles se ressemblent toutes (no offense!). La nature c’est plus parlant !



    #92567

    Toothbrush Nomads
    Participant
    Autre...
    Bacchus wrote:
    Productif je ne sais pas. Surement pas moins que de rappeler ad eternam que c’est pas bien de voler, de polluer, de faire trop de bruit, qu’il faut se laver les dents tous les jours, manger equilibré, etre gentil avec les gens :mrgreen:

    Selon cette logique, on pourrait donc dire adieu au concept d’éducation. Il me semble que faire passer des messages de prévention, faire comprendre que certains comportements ne sont pas acceptables, etc… c’est un des fondements de la société. Sans ça, on en revient rapidement à l’anarchie, non ? « Reveillons-nous.fr », c’était du vent ?

    Bacchus wrote:
    Je voulais mettre en evidence le fait que les idees qui circulent sur la reputation de certains backpackers peuvent etre deformees (focalisation sur les membres de sa propre communauté, ou sur des articles qui en referent) et dans le cas ou l’idee de cette reputation peut effectivement circuler parmi les locaux, qu’elle peut etre infondée (prejugés, fossé culturel)

    Il me semble important de le rappeler.

    Oui, bien sûr, c’est tout à ton honneur. Mais je trouve dommage que ce rappel prenne de telles proportions qu’on ne puisse même plus discuter du sujet initial, à savoir le mauvais comportement de certains backpackers. Il me semble que ça, c’est aussi un sujet important.

    Bacchus wrote:
    Contrairement aux afficionados de l’expression debilisante « il n’y a pas de fumee sans feu » je prefere toujours de plonger la tete sous l’eau pour observer la partie immergee de l’iceberg que j’observe. Est-ce mal docteur Tooth? 😛 Essayer de voir plus loin que le bout de son nez n’a jamais tué personne.

    Non, mais le problème c’est que j’ai l’impression que tu es maintenant tellement focalisé sur la nécessité de défendre les français contre toutes critiques, que tu ne vois pas plus loin que le bout de ton propre nez en ignorant totalement le reste du sujet… ! On aurait pu avoir une simple piqûre de rappel sur le fait que ce ne sont pas que les français ni tous les français qui sont des sous-merdes, et ensuite échanger au sujet du problème – quelles sont ses causes, comment pourrait-on faire pour améliorer la situation, etc. Malheureusement, tout ça c’est apparemment beaucoup moins intéressant que de se crêper le chignon sur le mot « français ». Tant pis.



    #92367

    Toothbrush Nomads
    Participant
    Autre...

    Personnellement je suis de l’avis d’Hallu, pour qu’un billet de sortie du territoire soit reconnu comme valide, il faut normalement avoir droit d’entrée sur ce territoire. S’il prend un A/R et que la date d’expiration de son WHV arrive avant la date de son billet de retour, on ne le laissera pas embarquer normalement. Ca m’est déjà arrivé.

    Si tu veux aller en NZ, tu peux, mais soit :
    1. prendre un billet A/R dans les dates de validité de ton WHV (quitte à changer la date de ton billet ensuite, une fois en NZ),
    2. obligé de faire comme moi, cad acheter un billet pour Nouméa en plein tarif pour avoir le droit de monter dans l’avion pour Auckland. Puis une fois en NZ annuler le billet et se le faire rembourser. Les billets à tarif plein demandent de casquer un max mais sont 100% remboursables.



    #142244

    Toothbrush Nomads
    Participant
    Autre...

    Ca ressemble à la vue que j’avais sur Hinchinbrook Island depuis Edmund Kennedy NP, donc je dirais Cardwell.



    #92562

    Toothbrush Nomads
    Participant
    Autre...

    J’avoue que ça me fait rire jaune plus qu’autre chose, même si c’est une plaisanterie innocente. Pour la petite histoire (qui se passe en NZ et non en Oz, mais je pense que le scénario doit souvent être le même chez les kangourous aussi), je connais un fermier qui a plusieurs centaines de poules et, outre vendre ses oeufs dans les cafés/restaus locaux, les met aussi dans 1 ou 2 stalles en bord de route fonctionnant sur le principe de l’honesty box. En hiver, pas de problème, seulement environ 5% des oeufs sont pris sans être payés. En été, les backpackers envahissent la région, et c’est 30% des oeufs qui sont pris sans être payés. Moralité : maintenant il n’utilise plus de stalle en été. C’est tout de même assez nul…



    #92556

    Toothbrush Nomads
    Participant
    Autre...
    nicoloco17 wrote:
    Bon j’ai pas tout lu mais je retiens donc que :

    Sinai pense que les mec qui volent dans les supermarche ( ou autre délit mentionnes ) sont des gentils BP qui ne feraient pas de mal a une mouche donc faut pas hésiter a leur dire de filer droit.
    Et toothbrush pense donc que si on dit a un mec qui vole que c’est pas bien alors ca le fera reflechir ??

    J’ai bon ?? 😀

    T’as tout bon. Moralité : on est aussi con l’un que l’autre 😛



    #92555

    Toothbrush Nomads
    Participant
    Autre...

    Sinai, je n’ai pas davantage déformé tes propos que tu avais déformé les notres.

    Pour ce qui est de ta dernière tirade, outre le fait que les gens ne vont pas nécessairement éprouver le besoin de se vanter d’avoir donné leur avis en live à des français, je me permets de te rappeler que l’auteur du sujet n’a jamais prétendu avoir pris des backpackers en flagrant délit. Elle a simplement eu des échos très négatifs sur les français de la part d’australiens, et ça ne lui plait pas ! Normal, il y a de quoi être alarmé et un tantinet énervé quand on découvre que notre nationalité a parfois une réputation exécrable, et qu’on peut en souffrir les conséquences même lorsqu’on est innocent.

    Passer un coup de gueule, ce n’est pas « l’auto-flagellation de ces idiots de français angéliques qui aiment râler sur leur patrie, blablabla ». C’est faire passer un message, et tenter de dire clairement à la communauté que ces comportements sont inacceptables. Peut-être que ça n’a pas d’impact, mais personnellement je trouve important que les membres de la communauté s’expriment sur le fait que cette attitude est condamnable, plutôt que de l’encourager ou n’en avoir rien à cirer. Qu’on le veuille ou non, l’attitude des gens autour de nous peut influencer nos actions. Si le petit jeune qui va partir en WHV en 2014 voit un forum plein de « ouais, les australiens on les encule, on dort où on veut, on va à 160 km/h si on veut, on n’a pas besoin de payer nos amendes, et quand on a faim pas la peine de débourser, on peut toujours chourrer ce qu’on veut au supermarché », il n’adoptera peut-être pas la même attitude que s’il avait lu un forum plein de messages invitant davantage à pratiquer des concepts comme la responsabilité et le respect. C’est tout.

    Personnellement je trouve ça tout de même dingue que simplement parce que le message originel a le malheur de mentionner le mot « français », au lieu de dire simplement « backpackers », ça dévie dans un tournoi de « non non on peut pas critiquer les français, ils sont pas pires que les autres, c’est un stéréotype, ragnagna »… et tout l’aspect manque de respect, mauvaise attitude de certains backpackers, dégradation de notre réputation et problèmes que cela peut entraîner à l’embauche par ex, etc… est royalement ignoré.

    Conclusion ? Chapeau l’égocentrisme outré du… français :france



    #92440

    Toothbrush Nomads
    Participant
    Autre...

    On te file un visa touriste valide 3 mois quand tu arrives à l’aéroport, c’est gratuit, aucune démarche à faire.
    Par contre attention, pour avoir le droit de monter dans l’avion, il faudra que tu aies déjà ton billet de sortie du territoire, vers une destination où tu as le droit d’entrer. J’avais eu quelques péripéties avec ça la première fois que j’ai été en NZ…



40 réponses de 1 à 40 (sur un total de 7,620)