Fraser Island : la plus grande île de sable du monde

4
3007
Fraser Island
Lake Birrabeen d'eau douce - Fraser Island
Partenaire

À 200 kilomètres au nord de Brisbane, Fraser Island étend son immense bande de sable le long de la côte sud du Queensland. Longue de 120 kilomètres pour une largeur de 25 kilomètres, elle est la plus grande île de sable au monde et la plus vaste de la côte est australienne.

Inscrite au Patrimoine Mondial de l’Unesco en 1992, elle ­abrite des pistes de sable­­ en forêt humide, des mangroves, des eucalyptus, des dunes, une eau pure et claire, ainsi qu’une faune abondante, composée de dingos, de tortues, de dauphins, de wallabies et de crocodiles. Immense île-National Park, elle se parcourt en 4×4, dans la forêt ou le long de la plage, en s’arrêtant au gré des bouleversements naturels : lacs colorés, levers et couchers de soleils sensationnels ou randonnées sauvages parmi les fougères et les palmiers.

Fraser Island

Un paradis aborigène, des cannibales imaginaires et une école commando

L’île est occupée depuis plus de 5 000 ans par les Aborigènes. À leur apogée, les Butchulla étaient entre 2 000 et 3 000 sur l’île. Avec l’arrivée des Européens, il ne restait plus que 300 Indigènes en 1890, battus par les armes, les maladies et le manque de ressources. La plupart de ces Aborigènes furent envoyés dans des missions à Yarrabah et Durundur (Queensland) au début du XXème siècle. Il y aurait aujourd’hui plus de 500 sites archéologiques aborigènes sur Fraser Island. Le vrai nom de l’île, « K’gari », signifie « paradis » en langage Butchulla.

« Aujourd’hui, Fraser Island est une des destinations les plus populaires d’Australie. L’île du Queensland attire entre 350 000 et 500 000 visiteurs chaque année. »

L’histoire européenne débute avec James Cook, comme souvent, qui navigue le long des côtes en mai 1770. En 1836, le Stirling Castle fait naufrage sur les rivages de Fraser. Parmi les rares survivants, la femme du capitaine, Eliza Fraser, vivra 6 semaines avec les Aborigènes avant d’être secourue. De retour en Angleterre, elle deviendra une attraction populaire en racontant des histoires de cannibalisme, d’esclavage et de meurtres. Les versions seront édulcorées et variées, ce qui pointe fortement le doute sur la véracité des récits. En tout cas, son aventure donnera le nom à la plus grande île de sable au monde.

Fraser Island
Lake Birrabeen – Fraser Island
Groupe Australia-australie.com

Les Européens vont développer progressivement les possibilités de l’île. Les arbres comme les eucalyptus et les pins vont être exploités. Des mines de sable vont voir le jour au XXème siècle avant d’être abandonnées sous les pressions écologiques. Pendant la Seconde Guerre Mondiale, des milliers de soldats vont être entraînés sur Fraser dans une Fraser Commando School, les conditions météorologiques étant similaires à celles des îles du Pacifique contre les Japonais. Aujourd’hui, Fraser Island est une des destinations les plus populaires d’Australie. L’île du Queensland attire entre 350 000 et 500 000 visiteurs chaque année.

Plaisirs tout-terrain, une épave centenaire et des dingos purs

L’attraction de l’île réside en cette immense bande de plage en ligne droite, qui s’étend sur 120 kilomètres. La conduite sur le sable est autorisée et c’est même le moteur du tourisme de Fraser.

Fraser Island

Conduire un 4×4 sur une plage large, infinie et idyllique, passer les trous d’eau et éviter les marées. Se croire dans Jurassic Park lorsque le véhicule emprunte, à travers les palmiers et les eucalyptus, les pistes ensablées et rocailleuses du bush. Pour pouvoir jouer sur Fraser Island, il y a trois solutions. La pire et la plus onéreuse, consiste à prendre un tour organisé dans des immenses cars qui dénaturent le charme de l’île.

Fraser Island
La plage est aussi une piste d’atterrissage

Le deuxième choix est un autre type de tour, qui s’opère avec les auberges de jeunesse d’Hervey Bay ou de Rainbow Beach, et qui consiste à embarquer dans des jeeps d’une petite dizaine de personnes, avec un guide. Si ces tours peuvent s’avérer sympathiques si l’on est seul, ils privent du premier plaisir qu’offre l’île.

Fraser Island : conduire, librement, les poils hérissés et les cheveux aux vents.

« Estimés entre 120 et 150, les dingos de Fraser sont les derniers représentants d’une race totalement pure en Australie. »

La meilleure solution reste de louer son propre 4×4. La location est l’option la moins chère (à partir de trois personnes dans le véhicule) – quoiqu’en dise le Lonely Planet – et permet de sillonner l’île sans contraintes. Les plaisirs naturels qu’offre Fraser Island sont grandioses.

Le lac Webby est bordé d’eucalyptus par trois côtés, le quatrième étant des immenses dunes de sables fin. Le tableau rend un contraste de couleurs irréelles : le vert des forêts et du lac, le jaune presque foncé des dunes et le bleu de l’océan en arrière-plan.

Sur la plage, l’épave d’un bateau échoué en 1935, le Maheno, apporte une touche de mystère et d’aventures. À Indian Head, l’ascension des rochers offre un panorama sur l’océan et la possibilité d’apercevoir raies mantas, dauphins ou baleines en saison. Dans la forêt, les sentiers, étroits, s’entrecroisent, et mènent vers de superbes randonnées, comme la Fraser Island Great Walk, longue de 90 kilomètres, qui suit les traces, sacrées, des Butchulla.

Fraser Island
Epave du Maheno – Fraser Island

À l’ouest de l’île, le sable est blanc et l’eau, turquoise. Avant la Grande Barrière de corail, Fraser Island offre les premiers paysages paradisiaques de la côte est.

Les dingos sont l’icône de l’île. Chiens sauvages, ils errent facilement sur la plage, à la recherche de tortues ou de carcasses d’oiseaux. Estimés entre 120 et 150, les dingos de Fraser sont les derniers représentants d’une race totalement pure en Australie.

De nature, ils sont peureux et craintifs avec les hommes. Mais en 2001, un enfant de 9 ans est retrouvé mort. Conséquence : 120 dingos seront tués après l’incident. En 2006, un garçon de 4 ans a également subit une attaque sur l’île.

Fraser Island

Aujourd’hui, les panneaux de prévention abondent sur l’île. Nourrir un dingo, ce qui peut les rendre agressif et troubler leur comportement naturel, est strictement interdit sur Fraser. En 2011, une femme a mesuré le sérieux de la loi en écopant de $40 000 d’amende pour avoir nourri un dingo.

Partenaire

4 Commentaires