SÉJOUR TOURISME : LES FORMALITES

6
4495
Formalités tourisme, australie

Envie d’ailleurs ? De plus en plus populaire, l’Australie est une destination vacances au bout du monde qui offre une immense variété de paysages et une grande richesse de faune. Pour en profiter en toute tranquillité dans le cadre d’un séjour touristique, voici un petit résumé de toutes les démarches à accomplir pour mieux partir !

Pour être autorisé à faire votre demande de visa et pénétrer sur le territoire australien, vous devrez avant toute autre chose détenir un passeport valide. Si ce n’est pas encore votre cas, pas de panique : cette démarche très simple s’effectue auprès de votre mairie. Pour un départ confortable, prévoyez de faire votre demande au moins un mois à l’avance, le délai moyen de délivrance du passeport étant de 3 semaines. À la mairie, on vous demandera simplement de fournir :

  • Votre carte d’identité nationale
  • Une photocopie de votre acte de naissance
  • Un justificatif de domicile (facture d’eau, d’électricité, de gaz ou de téléphone)
  • Deux photos d’identité
  • 86 € de timbres fiscaux – ces derniers s’achètent en bureau de tabac, dans une trésorerie ou au SIE, le service des impôts des entreprises.

Si vous avez des enfants, il est important de signaler qu’ils devront également disposer de leur propre passeport individuel. La demande se fait de la même façon pour tout le monde, mineurs comme majeurs.

Formalités tourisme, australie

Dernier détail, si vous souhaitez faire figurer un nom d’usage sur votre passeport, il vous faudra apporter quelques pièces complémentaires :

Pour indiquer le nom des deux parents, il est nécessaire de fournir un acte d’état civil faisant apparaître la double filiation,
Pour indiquer le nom d’époux/se, il vous faudra un acte de naissance de moins de 3 mois mentionnant votre mariage, ou à défaut la copie intégrale de l’acte de mariage,
Pour indiquer le nom d’un(e) ex époux/se, la décision de justice mentionnant votre droit de porter ce nom, ou une autorisation de votre ex conjoint.

Une fois obtenu, votre passeport sera valide pendant 10 ans.

Le Visa

Partenaire du site

Pour vous rendre en Australie, il vous faudra absolument faire une demande de visa touriste. Plusieurs options s’offrent alors à vous :

L’eVisitor conviendra à la plupart des gens. Pour l’obtenir, il suffit d’en faire gratuitement la demande par internet sur le site du bureau d’immigration australien. Une fois en poche, l’eVisitor vous permettra d’entrer et sortir d’Australie à volonté pendant 12 mois, tant que chacun de vos séjours ne dure pas plus de 3 mois.
L’ETA (subclass 601) fonctionne comme l’eVisitor, mais le demander vous coûtera AU$20 ! Il s’agit d’un visa touriste avant tout destiné aux citoyens de pays non-éligibles à l’eVisitor. Mais que vous soyez français, belge ou suisse, l’eVisitor vous est ouvert et l’ETA est donc inutile.

Formalités tourisme, australie

Le Visitor Visa (subclass 600)s’adresse aux touristes longue durée et vous permet de rester jusqu’à 12 mois d’affilée en Australie. Il peut également être demandé directement depuis l’Australie afin d’étendre votre séjour si vous êtes déjà sur place avec un eVisitor. Ce luxe a un prix : le Visitor Visa vous coûtera AU$130 si vous le demandez d’office depuis la France, et AU$335 si vous le demandez comme extension de votre visa touriste en Australie. Pour en savoir plus, consultez notre article dédié  » Tout savoir sur le Visitor Visa (subclass 600) « .
L’ensemble des visas touristes ont quelques règles en commun, à savoir qu’il vous sera strictement interdit de travailler, mais que vous pourrez toutefois faire du volontariat si vous le souhaitez. Cela signifie notamment qu’il est possible de faire du WWOOFing (séjour chez l’habitant où vous travaillez en échange du gîte et du couvert) avec un visa touriste.

Tout comme le passeport, le visa est individuel et il sera donc crucial d’en demander un pour chacun des membres de la famille, mineurs ou majeurs. Si votre enfant de moins de 18 ans doit voyager seul ou avec un seul de ses parents, il sera impératif de fournir une autorisation signée par le ou les parent(s) qui ne l’accompagneront pas.

Les billets d’avions

Une fois passeports et visas obtenus pour tout le monde, il sera temps de se pencher sur la question du billet d’avion. À moins que vous n’ayez l’intention de rester à l’étranger pendant plus d’un an, choisissez un aller-retour qui vous permettra d’obtenir le meilleur prix. Si vos projets de voyage sont flexibles et que vous n’êtes pas certain de votre date de retour, vous pourrez toujours opter pour un A/R à date ouvrable (billet dit « open »). Valide 1 an, ce dernier vous permettra de modifier votre date de retour sans frais.

Pour dénicher les meilleurs tarifs, n’hésitez pas à faire usage des nombreux moteurs de recherche et comparateurs de prix spécialisés dans le voyage disponibles sur internet : Opodo,
Expedia,
GoVoyages
ou Ebookers en sont quelques-uns. En plus de billets d’avion, ils proposent de rechercher des offres incluant vol, hôtel et/ou location de voiture qui permettent parfois des tarifs avantageux. Ne négligez pas pour autant de contacter également des agences de voyage traditionnelles et spécialisées sur votre destination, comme notre partenaire e-Australie.

Photo -Copyright Qantas Airways
Photo -Copyright Qantas Airways

Les conseillers pourront répondre à toutes vos questions et vous proposer des devis spécialement pensés pour les couples, les familles, les seniors ou les voyageurs en solo selon vos besoins.

Il faut savoir qu’aller en Australie depuis la France demande pas moins d’une vingtaine d’heures de vol, rendant l’escale obligatoire. Cette escale, vous pouvez choisir d’en faire une brève correspondance, avec en moyenne 2-3H d’attente en aéroport, ou de la transformer en une visite éclair : il est tout à fait possible de passer une ou plusieurs journées sur place avant de poursuivre sa route vers l’Australie. Cette escale se fait sans frais au niveau du billet d’avion, il suffit d’en faire la demande à votre agence de voyage. Bien sûr, sur place, vous devrez vous-même assurer vos frais d’hébergement et de déplacement.

Où faire escale ? Le choix du lieu d’escale sera directement affecté par le choix de votre compagnie aérienne. Par exemple :

  • Air Austral fait escale à la Réunion,
  • Cathay Pacific fait escale à Hong Kong,
  • Emirates fait escale à Dubai,
  • Etihad fait escale à Abu Dhabi,
  • Korean Air fait escale à Séoul,
  • Malaysia Airlines fait escale à Kuala Lumpur,
  • Singapore Airlines fait escale à Singapour.

Si l’une de ces villes vous fait envie, pensez-y au moment de réserver votre billet !

Prendre une assurance santé

Pour partir en toute sécurité et tranquillité d’esprit, il est impératif de prendre une assurance santé : si vous vous cassiez la jambe en Australie ou que vous tombiez malade, la sécu ne pourrait rien pour vous !

Première étape : vérifier la protection fournie par votre carte bancaire VISAMastercard
ou American Express.

Toutes ces cartes offrent différentes prestations d’assurance, couvrant notamment les annulations et modifications de voyage, la perte des bagages, la prise en charge des frais médicaux ou même une garantie de responsabilité civile. Les avantages ? Cette protection ne vous coûte rien et couvre également votre conjoint et vos enfants à charge de moins de 25 ans s’ils vous accompagnent. Les défauts ? Les assurances des cartes bancaires sont généralement limitées à des voyages de 3 à 6 mois et n’offrent pas une couverture aussi complète ou des plafonds aussi hauts qu’une assurance santé privée. Il est impératif de bien vous renseigner sur les prestations exactes de votre carte afin de ne pas avoir de mauvaise surprise une fois sur place !

Si vous avez besoin d’une couverture plus longue et/ou plus complète, de nombreuses assurances privées s’adressent aux voyageurs. Si vous avez moins de 31 ans, vous pourrez bénéficier des tarifs les plus compétitifs auprès de nos partenaires TravelZen , ASFE , et GObyAva.

health insurance and health care

Si vous êtes plus âgé, ASFE propose d’autres formules adaptées qui pourront également vous convenir si vous partez pour 6 mois ou plus. De nombreux autres prestataires existent, il suffit simplement de faire une recherche. Quel que soit votre choix, il est une fois encore essentiel de prendre grand soin de bien lire votre contrat pour avoir une connaissance précise de votre couverture, ses plafonds et ses franchises.

Dernière note sur la santé : il n’y a aucun vaccin obligatoire à faire pour rentrer sur le territoire australien, vérifiez donc simplement que vous êtes à jour dans vos rappels DTP et Hépatite B. En revanche, selon les pays où vous avez séjourné auparavant, il vous sera peut-être demandé de faire une radio des poumons lors de votre demande de visa – il s’agit simplement là d’un dépistage de tuberculose.

Le permis de conduire international

Si vous avez l’intention de conduire en Australie, il vous faudra obtenir votre permis international avant de partir. Il s’agit simplement d’une traduction officielle de votre permis de conduire français, qui s’obtient gratuitement sur demande à votre préfecture.

Pour faire la demande, il vous suffit de vous présenter sur place avec votre permis et deux photos d’identité. Le permis international vous sera ensuite envoyé à domicile par courrier sous un délai moyen de 2 à 3 semaines – pensez donc à vous occuper de cela à l’avance aussi !

Formalités tourisme, australie

Votre permis international est valide 3 ans, mais il ne faut pas oublier qu’en tant que simple traduction il n’a aucune véritable valeur légale : il devra donc toujours être accompagné de votre permis français. Gardez les deux avec vous pendant toute la durée de votre voyage.

Votre argent en Australie

En Australie, la monnaie est le dollar australien, d’une valeur actuelle de 1€ = AU$1,58 (Taux février 2016), consultez le taux du jour sur XE.com.

Sur place, trois moyens de paiement s’offriront à vous : la carte bancaire, les espèces et les travellers chèques. Les VISA/Mastercard étant internationales, elles fonctionneront sans problèmes en Australie mais vous occasionneront des frais… À moins que vous n’ayez la chance d’avoir une carte d’une banque qui dispose d’un partenaire australien ! C’est le cas de la BNP, qui détient un partenariat avec la banque australienne Westpac.

Ce que cela signifie ? Vous aurez toujours des frais si vous utilisez votre carte BNP pour régler des achats, mais en revanche vous pourrez retirer du liquide gratuitement sur les distributeurs automatiques Westpac. Il suffit donc de s’organiser un peu pour réduire ses frais à néant.

Billet de 100 dollars - John Monash - général australien de la Première Guerre mondiale
Billet de 100 dollars – John Monash – général australien de la Première Guerre mondiale

Vos autres solutions ? Demander des travellers cheques à votre banque (attention, il s’agit d’une méthode sûre mais les travellers ne seront pas beaucoup acceptés en dehors des grandes villes), ou bien changer des euros en dollars australiens, que ce soit avant de partir ou une fois sur place.

Si vous partez pour un séjour touristique de longue durée (6 à 12 mois), vous pouvez également envisager d’ouvrir un compte bancaire australien et d’y transférer vos économies par virement électronique. Vous disposez alors d’une carte bancaire australienne vous permettant de régler toutes vos emplettes sans frais.

Réduire les dépenses en France

La dernière étape de la préparation se déroule bel et bien en France et non en Australie : pensez à réduire au maximum vos dépenses en France pendant votre absence ! Cela commence tout simplement par s’assurer de bien éteindre tous vos appareils électriques, vos multiprises et votre chauffe-eau avant le départ.

Si vous partez pour plus d’un mois, pensez également à faire suspendre vos lignes téléphoniques (fixe et portable) : ce service ne coûte que quelques euros par mois, ce qui est beaucoup plus économique que de continuer à payer son abonnement plein pot.

Si vous êtes absent pendant un long moment, il est également envisageable de sous-louer votre appartement avec l’accord de votre propriétaire afin de ne pas avoir à débourser un loyer pendant vos vacances.

Autre détail : si vous êtes chômeur, n’oubliez pas de déclarer votre absence à Pôle Emploi. Pour des vacances de moins de 35 jours, vous pouvez simplement vous déclarer en congés et garder vos allocations. Pour une absence plus longue, vous devrez vous faire radier en déclarant ne plus être à la recherche d’un emploi. À votre retour, il vous sera toujours possible de vous ré-inscrire et vos allocations reprendront où elles en étaient.

Ne restera bientôt plus qu’à trouver quelqu’un pour nourrir le chat, arroser les plantes et prendre le courrier, et le bon voyage sera garanti !

Partenaire Australia-australie.com

6 Commentaires

  1. Petit témoignage au retour d’Australie … pour des jeunes, pensez que les distances sont énormes entre les cotes et le centre du pays donc il vaut mieux ne pas vouloir tout visiter en camping car (VAN) car l’essence revient cher + le temps de transport. Alors faites des choix et louez un Van dans un ou 2 secteurs qui vous séduisent !

  2. Je part en Oz du 6/11/2012 au 6/12/2012 avec un eVisitor, décollage à 12h00 de CDG avec Malaysia Airlines. Pour les billets je vous conseil Vol24.fr pour l’avoir déjà testé ils sont sérieux.
    Pour les visa, ne vous faite pas avoir, je suis tombé sur un site qui me demandait plus de 300€ pour l’obtenir, alors qu’il suffit d’aller sur le site de l’immigration australienne et l’obtenir gratuitement. Par contre pour l’argent, je me demande si en prenant 1000$ à ma banque en france serait mieux que d’ouvrir un compte à la BNP, à voir, sachant que je suis hébergé sur place.

    Pour le telephone portable, il faut qu’il soit déverouillé oprérateur même pour un mois, c’est mieux de prendre une puce local avec internet et installer une appli comme VIBER sur le smartphone pour appeler la France à ‘importe quel moment et gratuitement.

    Pour le reste, je posterais en revenant, bah ouai..

    See ya next time

  3. Merci Cédric pour ton lien j’y vois déjà un peu plus clair, mais je voudrais être sur de ne pas me planter pour faire la demande de visa eVisitor(subclass 651),faut-il aussi créée un compte sur le site de l’immigration en cliquant sur « APPLY NOW » dans l’encart bleu?
    Encore merci, c’est mon premier voyage aussi loin et dans un pays ou il me faut un visa! 🙂

  4. Bonjour à tous,

    Ayant déjà voyagé en Australie en tant que WHV.
    Actuellement, je suis en France et je souhaiterai repartir en Australie avec un visa touriste (Minimum 3 mois) pour décembre mais je souhaiterai prendre mon billet d’avion sortie une fois sur place pour aller en Nouvelle-Zélande avec un visa WHV. Est-il possible ou qu’est ce que je dois faire ? Je ne comprend pas la différence entre le Visa Evisitor et le visa ETA ? Quelqu’un peut me l’expliquer ?

    Merci d’avance.