La côte est de la Tasmanie, Bruny Island et Wineglass Bay

0
3132
côte est de la Tasmanie
Wineglass Bay

L’île sauvage de l’Australie, au large des côtes de Melbourne, est connue pour ses montagnes et son air frais, mais aussi pour ses plages ! Sur la côte est de la Tasmanie, le climat est plus clément, les longues étendues de sable blanc mouillées d’une mer turquoise s’intercalent entre les falaises à pic aux parois sculptées par l’eau et le vent. Bruny, Maria, Freycinet et Tasman sont les noms des îles et péninsules qui tissent le découpage d’un littoral de carte postale.

côte est de la Tasmanie

Rencontrez les pademelons en flânant sur Wineglass bay

Le parc national de Freycinet, sur la péninsule du même nom, est l’incontestable star parmi les stars au rang des destinations cultes de la côte est tasmanienne. Réputée pour être l’une des plus belles plages d’Australie, la célèbre Wineglass Bay s’incurve ici en une parfaite demi-lune entre terre et mer.

côte est de la Tasmanie
Wineglass bay Freycinet National Park

Autour d’elle s’articulent des amas de collines où des bois verdoyants sont traversés de sentiers de randonnée, le tout dominé par l’imposante silhouette de blocs de granite rose orangé qui dépassent de la cime des arbres. La faune, abondante, n’est pas en reste : les pademelons, petits cousins du kangourou, arpentent la terre en quête de nourriture, tandis que non loin du rivage des groupes de dauphins viennent souvent surfer sur la houle.

Devant tant de beauté naturelle, il n’est guère étonnant d’apprendre que Freycinet est le plus vieux parc national de l’île : explorée en 1802 par le français Nicolas Baudin qui la nomme en l’honneur de son navigateur Louis de Freycinet, la péninsule est déclarée parc national dès 1916. Une prévoyance dont tous les visiteurs de la côte est de la Tasmanie bénéficient aujourd’hui !

Un peu plus loin au sud, c’est depuis la petite ville de Triabunna qu’il faut voguer sur les flots bleus de la mer de Tasman pour rallier la seconde vedette de la côte est de la Tasmanie : Maria Island. Maigrement colonisée au début du 19ème siècle et cultivée jusque dans les années 1960, l’île est désormais revenue à l’état sauvage : inhabitée, dépourvue de routes comme de magasins, elle se découvre uniquement à pied ou à vélo, en autonomie totale.

Maria Island, une île sanctuaire pour la faune tasmanienne

Sa centaine de km² forment un vaste parc national renommé pour l’exceptionnelle richesse de sa faune : wallabies, kangourous, pademelons, wombats, possums et échidnés habitent les rivages et les forêts d’eucalyptus. Pour un certain nombre de ces mammifères, cette île de la côte est de la Tasmanie est une véritable arche de Noé où l’homme a introduit des espèces tasmaniennes qui n’étaient pas naturellement présentes sur Maria, ce afin de veiller à leur préservation.

Environnement restreint, surveillé, encore à l’abri des maladies ou des différents problèmes écologiques qui sévissent dans le reste de la Tasmanie, Maria Island est un sanctuaire bienvenu. Les apprentis ornithologues y seront eux aussi aux anges : refuge de l’imposante oie du Cape Barren, Maria accueille également 11 des 12 espèces d’oiseaux endémiques à la Tasmanie, c’est-à-dire ne vivant nulle part ailleurs en Australie ni au monde.

La péninsule de Tasman, mémoire des colons et des bagnards

De retour sur le continent, la descente vers le sud se poursuit pour visiter l’autre grande péninsule de la côte est de la Tasmanie avec Freycinet : la sobrement nommée Tasman Peninsula. Si Freycinet et Maria Island sont avant tout des destinations nature, la péninsule de Tasman varie ses attraits en mettant l’accent sur son caractère historique : Port Arthur, site le plus visité de l’État, est un ancien pénitencier.

Entre jardins, musée, ruines et bâtiments restaurés, le tour des lieux plonge le visiteur dans l’époque révolue de la colonisation et fournit un aperçu efficace de la vie des premiers européens venus s’installer ici – soldats, bagnards et colons ordinaires.

Port Arthur - Tasmanie

Sur le reste de la péninsule, la nature reprend ses droits : sur le chemin de Port Arthur, dans les environs d’Eaglehawk Neck, se trouvent certains des sites les plus frappants de Tasmanie.

La côte est de la Tasmanie façonnée par l’Océan Austral

Dominée par de hautes falaises de grès et de granite, la côte est de la Tasmanie a été façonnée par la puissance des océans et la force des vents, qui ont creusé dans la roche la gigantesque Tasman Arch, et déblayé l’impressionnante Devils Kitchen. Plus près des vagues, un étrange phénomène a donné naissance au Tesselated Pavement : étendue incongrue de plaques géométriques aux faux airs de travail architectural soigneusement planifié et pourtant fruit de la fantaisie des éléments.

Tasmanie
Tasman Arch, Tasman National Park, Tasmanie, Australie

Dernière étape d’une visite de la côte est de la Tasmanie, Bruny Island est aussi la seule destination du lot à se situer au sud d’Hobart.

Bruny Island
Bruny Island

Composée de deux « îles » reliées entre elles par un étroit isthme de sable, Bruny attire par son charmant mélange entre nature et campagne. On y retrouve les longues plages et les hautes falaises qui font la beauté de la côte est, on y déguste de délicieux produits du terroir : huîtres fraîches, vins locaux et surtout fromages artisanaux pourront ravir les papilles des français qui ont le mal du pays et de la bonne boustifaille.

Côté faune, il suffit de posséder une petite lampe torche pour profiter du spectacle quotidien du retour des pingouins : chaque soir, ils sont des dizaines à regagner leurs nids sur l’isthme qui relie North et South Bruny. Moyennant finances, il est également possible d’embarquer pour une petite croisière au départ d’Adventure Bay qui permettra d’observer des animaux marins de près : dauphins, otaries, lions de mer et albatros fréquentent les environs en nombre.

Sauvage, attirante, gorgée de beaux paysages comme d’animaux, la côte est de la Tasmanie se savoure sans modération.


La côte est de la Tasmanie : Pratique Corner

  • Le parc national de Freycinet se trouve à 180 km au sud-est de Launceston via les Midland et Lake Leake Highways, ou à 195 km au nord-est d’Hobart via la Tasman Highway.
  • Il est possible de rejoindre Freycinet en transports en commun. Prenez un car TassieLink depuis Hobart jusqu’à Bicheno, et de là un bus Freycinet Connections jusqu’au parc national.
  • Vous pouvez camper gratuitement à Friendly Beaches, 19 km avant Coles Bay. Les aires de camping au sein du parc national sont si populaires qu’elles doivent être réservées longuement à l’avance, et en été (du 18 décembre au 2 février) fonctionnent sur un système de loterie dont les résultats sont délivrés dès août !
    Triabunna se trouve à 85 km au nord-est d’Hobart via la Tasman Highway. Les cars TassieLink assurent également la liaison pour AU$19,70/personne.
  • De Triabunna, le Maria Island Ferry vous emmènera sur l’île en 40 minutes. Il est possible de rester sur l’île et de camper.
  • La péninsule de Tasman se trouve à 90 km à l’est d’Hobart via les Tasman et Arthur Highways. Vous pourrez camper dans la Lime Bay State Reserve. Notez que si vous souhaitez visiter Port Arthur, il vous faudra acheter une entrée.
  • Kettering se trouve à 30 km au sud d’Hobart via l’A6 et la Channel Highway. De là, prenez le ferry pour Bruny Island. Il y a 3 aires de camping sur l’île : Neck Reserve, Cloudy Bay et Jetty Beach. Côté attractions, essayez les croisières Bruny Island Cruises (3h) et ne manquez pas le plateau de dégustation de Bruny Island Cheese !
  • Tous les parcs nationaux de Tasmanie font l’objet de droits d’entrée. Comptez AU$24/véhicule/jour ou AU$12/personne/jour. Dans la majorité des cas, il sera bien plus rentable d’investir dans un Holiday Pass : à AU$60/véhicule, il couvre tous vos droits d’entrée pendant 2 mois.
  • Des tours d’une journée sont organisés et permettent de découvrir la superbe Bruny Island.
  • Autres activités à ne pas manquer pour enrichir votre séjour sur la côte est de la Tasmanie : profiter du coucher de soleil pour faire une balade en kayak dans les eaux du Freycinet National Park. Pour ceux qui préfèrent marcher, des journées de randonnée guidée sont proposées dans ce magnifique site naturel.
Rate this post