Koala

Une société girondine vient de relancer la production d’un médicament contre la chlamydia. Le traitement, unique au monde, pourrait sauver des milliers de koalas australiens. « Je n’ai pas de mots pour dire à quel point ce médicament est vital pour traiter la chlamydia chez les koalas. Nous avons essayé de nombreux médicaments, tous différents, et il n’y en a tout simplement aucun qui soit aussi efficace que celui-là. » Amber Gillett, vétérinaire principal à l’Australia Zoo de Brisbane, au journal Sud-Ouest.

Retenez bien ce nom : le Chloramphenicol. Ce médicament pourrait sauver des milliers de koalas atteint de chlamydia, une maladie sexuellement transmissible (MST), qui provoque l’infertilité, la cécité et la mort chez les koalas australiens.

Produit par la société Ceva Santé Animale, installée à Libourne en Gironde depuis 1999, le médicament avait été arrêté en 2014, faute de demande. Mais, devant le souhait de plusieurs parcs animaliers australiens, la production vient d’être relancée, au plus grand espoir des koalas.

« On a deux filiales en Australie, raconte Marie Bournet, porte-parole de Ceva Santé Animale, sur les ondes de la radio France Bleu. « En discutant avec des soigneurs du zoo de Brisbane, ils [les vétérinaires] ont découvert que le médicament nécessaire aux koalas était à une époque fabriqué par le laboratoire Ceva, mais ne l’était plus depuis quelques années. Les koalas sont des animaux avec une tête très sympathique et l’accord s’est fait avec la direction ici en France pour produire de nouveau le médicament. »

Selon les vétérinaires de l’Australia Zoo, le médicament français serait le traitement le plus efficace contre la chlamydia, dont sont atteint entre 30% et 50% des koalas sauvages du pays. « Une vraie bénédiction pour la santé des koalas », a confié Robert Johnson, président de l’association des vétérinaires australiens, dans les colonnes du journal Sud-Ouest.

Partenaire Australia-australie.com