5 CONSEILS POUR TROUVER DU TRAVAIL EN AUSTRALIE

34
6417
Job en Australie

Visiter l’Australie, voyager, rencontrer et découvrir c’est bien beau, mais tôt ou tard il vient un moment où le besoin de travailler se fait sentir pour ré-approvisionner le compte en banque. Suite à la crise financière et avec l’afflux toujours plus important de backpackers à l’affût de petits boulots en Australie, il semble parfois difficile de tirer son épingle du jeu. Aujourd’hui, on vous donne donc 5 conseils pour trouver du travail !

1/ Améliorer son anglais

Plus votre niveau d’anglais est faible, plus vos chances de trouver un travail sont minces. Les employeurs ont bien évidemment une préférence pour des employés avec lesquels ils peuvent communiquer sans rencontrer de problèmes. S’exprimer correctement permet également de faire meilleure impression au cours d’un entretien d’embauche et peut-être de créer la différence. Savoir parler la langue, c’est aussi pouvoir lier contact avec son interlocuteur et donc se rendre plus sympathique à ses yeux !

De fait, si votre niveau d’anglais est faible, optez de préférence pour ne pas chercher du travail dès votre arrivée en Australie. Commencer votre périple par quelques semaines ou quelques mois de voyage vous permettra de vous immerger dans un milieu totalement anglophone et par conséquent de progresser dans votre maîtrise du langage. N’hésitez pas à vous éloigner de la communauté française et à vous essayer à un séjour chez l’habitant par l’intermédiaire de collocations ou de réseaux d’hospitalité tels que CouchSurfingWWOOFou encore HelpExchange : vivre avec des australiens est le moyen le plus sûr et le plus rapide d’améliorer votre anglais !

2/ N’attendez pas le dernier moment

Trop de voyageurs se plaisent à parcourir l’Australie et ne se mettent à la recherche de travail qu’une fois leur compte en banque dangereusement proche du zéro. Ne faites pas la même erreur ! Commencez à chercher avant d’en avoir totalement besoin. De cette manière, si vous trouvez, tant mieux, mais si vous ne trouvez pas immédiatement, ce n’est pas grave.

Cette approche « en douceur » vous permettra de diminuer le niveau de stress impliqué dans la recherche de travail et de garder une plus grande flexibilité dans vos démarches : quand on a davantage de temps et d’argent devant soi, on est libre d’aller chercher du travail ailleurs si nécessaire. Ainsi, si vous ne trouvez pas dans la première ville, vous pourrez toujours vous déplacer vers la suivante, et ainsi de suite. De même, si vous cherchez dans un domaine saisonnier comme le fruitpicking, vous aurez davantage de marge pour vous permettre d’éventuellement attendre le début de la saison.

job dans le fruitpicking
job dans le fruitpicking

3/ Ne faites pas comme tout le monde !

Le Working Holiday étant un visa de plus en plus populaire, la concurrence entre voyageurs pour l’obtention de petits boulots se fait parfois très rude. La solution : évitez la concurrence ! N’hésitez pas à vous éloigner des grands centres les plus connus pour chercher du travail dans des régions moins renommées et donc moins fréquentées.

Ce conseil s’applique non seulement à l’échelle du pays (par exemple, n’allez pas à Shepparton ou à Bundaberg pour faire du fruitpicking, mais plutôt dans les petites bourgades qui les entourent), mais également à l’échelle des villes : souvent, mieux vaut chercher du travail dans une banlieue plutôt qu’en plein centre-ville.

Partenaire du site

Vous pouvez également choisir d’habiter en banlieue, ce qui aura le double avantage de loyers moins élevés qu’en plein centre et d’une éventuelle proximité de votre travail si vous trouvez dans le quartier. Banlieue n’est pas nécessairement synonyme d’ennui : toutes les grandes villes ont des banlieues-dortoirs, certes, mais également des banlieues dynamiques où il fait bon vivre (West End à Brisbane, Newtown à Sydney, Glenelg à Adelaide… liste non exhaustive !).

4/Adoptez la bonne attitude

Pour trouver du travail, il est important de projeter la bonne image à vos potentiels employeurs, autant qu’il est important pour vous d’être dans le bon état d’esprit. Avant toute chose, soyez positifs ! Il vous faut dégager de la confiance, de la motivation et de l’enthousiasme.

Quand vous démarchez (distribution de CV en porte-à-porte, par exemple) prenez soin d’être propre et bien habillé et d’éviter autant que possible l’image du backpacker « short et savates ». Demandez à parler au manager si possible, on vous le refusera souvent mais cela ne coûte rien d’essayer. Ayez le sourire. Présentez-vous de préférence en début de matinée (point particulièrement important dans les fermes, où vous êtes susceptible d’être mis au travail séance tenante s’ils recherchent de la main d’œuvre) et évitez de démarcher durant les « heures de pointe » (c’est-à-dire, ne venez pas déposer un CV dans un café ou un restaurant en plein déjeuner : tout le personnel sera bien trop occupé par les clients). Surtout, soyez disponible – c’est-à-dire sur place et prêt à commencer immédiatement si nécessaire.

job australie

Lors des entretiens,  affichez sérieux et bonne humeur. Il est dans votre intérêt de chercher un travail pour plusieurs mois plutôt que plusieurs petits boulots de durées plus courtes : non seulement vous aurez moins souvent à perdre du temps dans la recherche de travail, mais en plus la vaste majorité des employeurs désire une main d’œuvre stable.

N’hésitez pas à préciser que vous vous êtes installé en ville, que vous avez une maison et que vous êtes là pour rester. Si vous manquez d’expérience dans le travail pour lequel vous postulez, encouragez votre potentiel employeur à vous donner une chance en vous prenant à l’essai ne serait-ce que le temps d’une matinée.

Enfin, n’oubliez pas de persévérer ! Chercher un travail peut parfois prendre du temps, il faut souvent tabler sur 2 semaines à 1 mois pour trouver un job. Ne vous découragez pas trop vite.

5/ Soignez votre Cv

Si le CV est inutile lorsque vous cherchez du travail agricole tel que le fruitpicking, il est en revanche essentiel à la recherche de travail en ville, dans des domaines tels que l’hôtellerie-restauration ou la vente. Quand vous démarchez auprès d’hôtels, de cafés, de boutiques ou autres, laissez toujours un CV derrière vous. C’est le seul moyen pour que vos potentiels employeurs envisagent de vous rappeler !

La rédaction du CV lui-même n’est pas bien différente de celle d’un CV français, mais faites attention à quelques points :

Rédiger un bon cv-resume est un atout

Quoiqu’il en coûte, n’oubliez pas de mettre une adresse locale. Les patrons veulent un employé installé et si possible à proximité, pas un voyageur nomade ! Bien sûr, indiquez également votre numéro de portable – et surtout, gardez votre portable sur vous en permanence.

Si un employeur vous appelle, il faut être prêt à réagir immédiatement, sinon il n’aura qu’à composer un autre numéro pour trouver quelqu’un d’autre !
Pensez à rédiger votre CV en anglais, et ce même au niveau de vos diplômes. Il est de loin préférable d’avoir une traduction anglaise de vos diplômes, même si elle est approximative, à un intitulé français qu’aucun de vos potentiels employeurs n’a la moindre chance de comprendre !

N’hésitez pas à étoffer votre CV en y ajoutant vos expériences de volontariat en plus d’expériences professionnelles. C’est une catégorie bien vue qui peut faire la différence auprès de potentiels employeurs, le volontariat pouvant dénoter un esprit d’initiative ainsi qu’un sens des responsabilités.

Bonne chance à tous dans votre recherche d’un travail en Australie !

Partenaire Australia-australie.com

34 Commentaires

  1. Merci pour ces conseils plein de bon sens 😉

    D’après ton expérience, est-ce que tu penses que c’est envisageable de ne s’appuyer que sur le volontariat pour découvrir une partie du pays (en ayant la somme recommandée par le gouvernement australien) ?

  2. Oui, bien sûr, des réseaux comme WWOOF et HelpExchange permettent de facilement trouver des tas d’endroits intéressants où travailler en échange du gîte et du couvert. Bien sûr, tu ne gagnes pas d’argent, mais comme tu ne paies ni pour le logement ni pour les courses, les économies durent un sacré paquet de temps 😉 J’ai moi-même consacré de nombreux mois de mes WHV à ces expériences, et je ne le regrette pas !

  3. Je pars en australie avec le whv fin janvier, mais je me pose une question depuis un petit temps. Travailler pendant un mois ou deux en ville c’est bien, on fait rentrer de l’argent, mais il faut retirer à ça le logement, les transports, la nourriture, etc… bref les besoins de tous les jours. Que nous reste-il pour repartir à l’aventure ? Combien gagne-t-on net par mois avec un emploi stable et rémunéré moyennement ? Je me doute bien que c’est vague comme question mais j’aimerais me faire une idée…
    Je suis preneur de votre expérience :):)
    Merci !

  4. Les métiers liés à la médecine sont en effet très demandés en Australie, comme partout. Je te recommande de débuter ta recherche par le site officiel du bureau d’immigration australien. N’hésite pas également à visiter la section Immigration du forum où tu pourras lire les témoignages d’autres immigrants et échanger directement avec eux 🙂

  5. Je suis un malgache âgé de 27 ans, je rêves de vivre en Australie et de travailler là bas, pourtant je manque de diplômes mais je m’en sort très bien en un simple mains d’œuvre. je m’y connais en anglais. Est ce que j’ai une chance d’y trouver un job? merci pour les renseignements.

  6. Malheureusement pour travailler là-bas il faut posséder un visa t’y autorisant. Le seul visa de travail qui soit facile à obtenir est le Working Holiday, mais l’Australie n’ayant pas signé d’accord avec Madagascar il ne te sera pas accessible (à moins que tu ne puisses prétendre à la citoyenneté française). Pour le reste, le système d’immigration australien favorise quasi exclusivement les travailleurs qualifiés. Tu pourras trouver des informations détaillées sur tous les visas sur le site http://www.immi.gov.au/

  7. Salut.

    Ayant deja utilisé mes 1+1 WHV, je souhaiterais repartir en Australie avec l’idée de travailler dans les mines. Donc seuls 2 visas se presentent : touriste ou etudiant.

    Sachant que le premier ne me permet pas de travailler et le second un maxi de 20h/semaine, lequel tu penses qui est le plus approprié devant un potentiel recruteur?C’est-a-dire, dans le cas ou je parviens a decrocher un entretien pour un emploi.

    Merci d’avance. A+

  8. Bonjour,

    Merci beaucoup pour toutes ces informations.
    Je prépare actuellement mon départ vers Oz et je pensais commencer à faire du fruitpicking a Bundaberg.
    Je viens de voir que ce n’était pas forcément une bonne idée.

    Je ne connaissais pas le concept du bénévolat contre le gîte et le couvert.
    Ce type de job me tente bien. 😉

    Merci

  9. Bonjour, je suis française vivant à Madagascar depuis 2 ans mais je souhaiterai demander in visa WH pour l’Australie. Seulement ici, à Mada, il n’y a pas d’ambassade ni de consulat. Je sais pas à qui m’adresser pour faire les démarches. Puis-je les faire en ligne et là encore comment? S’il vous plait donner moi une solution. Mon mail: solar.evo@hotmail.fr
    D’avance merci

  10. Bonjour à tous,
    J’aimerais bien partir en Australie et y trouver un job dans le domaine de l’automobile, par exemple comme mécanicien est-ce possible? J’ai un diplôme suisse, qui équivaut à un Bac STI Technique Automobile en France et j’ai 3 ans d’expérience comme mécanicien. Est-ce que le fait d’avoir vécu dans plusieurs pays d’Europe, est un avantage ou plutôt un désavantage?

  11. le constat 2ans après cet article, c’est que tu peux avoir une sale ou une belle gueule, un bon caractère ou pas un joli CV ou rien du tout, tu peux etre un saint comme un opportuniste, tu peux y croire autant que tu veux derriere ton petit ecran avec ton forfait free t’as tout compris… et bien ici, dis toi que tu vas plus rien comprndre du tout, meme plus tu sauras parfois pourquoi t’es venu enfant, tu verras, enfin vous les nouveaux…vous verrez avant l’heure que seule la chance compte et vraiment y a quelle!
    … avec peut etre 2-3 petits etres bien sympathiques sur ta route et tu auras de bons moments mais sinon attention le terrain australien est salement miné et tu perds… tu perds un bras pour te loger un autre pour te nourrir tu perds les deux jambes si ta une voiture et par dessus tout tu perds la tete car oui y a du taf, mais franchement c pas byzance, c Gaza!
    et la recherche ça se passe a zoner h 24 sur les sites ou entre les lignes des news paper, a faire le piquer pour pas dire le tapin au bords des routes près des champs de cueillette asiatique ou t’as du mal à comprendre encore une fois pourquoi en France cela te paraissait etre l’aventure exotique!… car à part deux trois jobs par ci par là, si t’as pas les reins assez solides c bank croute assurée et oui désolé… même avec la meilleure volonté du monde quand y a pas ba… y a pas et là c’est plus j’ai pas compris mais lapin con prit parce que des fois tu demande a la haut (et oui ça rend un peu croyant) pourquoi ça marche pas!!!!!!
    t’as fait tout bien, t là tout content, tout mimi, tout comme il faut mais t juste le 100e!
    A méditer: sommes-nous déjà trop?

  12. Tout a fait d’accord avec mathild !

    Un an après toi je peux faire le même constat.
    Le travail il n y en a pas a toutes les portes !
    On est un groupe de 3 et je suis la seule a avoir un « petit » job 20h par semaine a Brisbane…
    Le loyer la nourriture ça peut passer mais pas de quoi mettre des cents et des milles de côté !!

    Le rêve australien ce n’est plus forcément ça !
    Trop de demandes pour beaucoup moins d’offres c’est surtout ça la réalité !

    Donc a tous ceux qui partent dans l’espoir justement de se faire des sous en australie, bon courage a vous !

  13. Bonjour je souhaiterais partir en Australie pour changer de vie j’ai toujours voulu voyager et travailler avec les animaux. je n’ai pas d’expérience mais je suis motiver pour apprendre sur le tas et découvrir un autre pays une autre culture . est ce que cela est possible? y a til des adresses a voir ou bien d’autre forum? Merciiii

  14. Bonjour! Tout d’abord, merci beaucoup pour toutes les infos et tous les conseils précieux que vous livrez sur ce site! C’est vraiment pratique et très complet.
    J’ai une ou 2 questions auxquelles, j’espère, vous saurez répondre ;-):wink:
    Premièrement, je m’inquiète un peu quant’à la recherche d’un job. Je comptes partir l’année prochaine, après ma terminale et le problème est que je n’ai aucune expérience professionnelle (sauf le baby-sitting, ce qui ne fait pas très professionnel sur un CV). J’ai donc un peu peur de ne pas trouver de travail sur place…
    Deuxièmement, j’avais dans l’idée de partir avec ma meilleure amie -que je connais depuis que je suis bébé et qui est pour moi comme une soeur- car cette expérience nous effraie un peu toutes les 2 et car ça pourrait être plus pratique pour partager certains frais, par exemple.
    Voilà, si je pouvais avoir votre avis ça serait génial! Merci d’avance!

  15. quand on travaille pour obtenir une 2eme année de WHV est on obligé d’utiliser cette 2eme année de suite après la 1ere ou est il possible de rentrer par exemple 2 ans en france et demander à utilisé sa deuxième année de WHV après (Faire de voyage bien distinct en gros)?
    merci de votre aide

  16. Chercher un poste stable
    Rejoindre une équipe avec laquelle je pourrai mettre à profit mes compétences, mes qualités de contact et d’organisation et ma capacité de travail.
    Baccalauréat science expérimentale
    Diplôme de technicien supérieur en management qualité spécialité textile habillement : décembre2002
    Formation sur l’iso 9001 version 2000
    2005 à nos jours) en WIC, Responsable Qualité ; effets spéciaux, lavage (au sein de société Fic) ;
    ? Elaboration d’un plan de contrôle qualité (au sein de société Fic)
    ? Contrôle et résolution des problèmes technique en cours de production
    ? Suivie de lancement de machine test et de production
    ? Assurer le suivi de la qualité en production
    ? Suivi des actions correctives (accepter ou refuser).
    ? Analyse cause 2éme choix
    ? Formation des nouveaux recrutés (nouvel agent de contrôle…)
    Email; grami25.hamraoui12@gmail.com

  17. Bonjour ! Moi, lorsque j’ai cherché du travail, mon problème était toujours le CV pas assez convaincant. Eh oui ! Je n’ai pas beaucoup de diplôme ni même de bonnes expériences professionnelles. Heureusement qu’il y a la bourse. Le site gagner-argent.org m’a également donné quelques coups de mains grâce à leur formation gratuite.

  18. salut!

    merci pour toutes ces informations je souhaiterais également savoir est ce que les Hot qu’on rencontre sur helpX acceptent ils de parrainer un bénévole pour faciliter son obtention du Visa pour l’Australie? et comment peut on trouver des parrains pour aller travailler en Australie pour quelqu’un qui n’a qu’un Bac+2 et sans expérience professionnelle?
    merci