22.7 C
Sydney
6 décembre 2022

Vie chère en Australie — ressentis vécus et a priori

Le 1er site francophone sur l’Australie, le pays-continent Forums Général Australie – le pays-continent Vie chère en Australie — ressentis vécus et a priori

40 sujets de 41 à 80 (sur un total de 409)
  • Auteur
    Messages
  • #151053
    aussie06
    Participant
    vmeche wrote:
    jo447 wrote:
    rien ne t’empêche de faire ton emprunt en france et d’acheter en australie ( à voir avec ta banque, ils demanderont surement des garanties supplémentaires)

    Bonne idée, mais peux pas. J’ai pris des infos : les prêts ne seraient accordés que pour acquisition d’un bien en France.

    Et en plus, point critique, la durée d’un crédit tangible est 30 ans. 30 ans… Donc il faut que dans ton modèle tu trouves des locataires à $5k par mois pendant 30 ans.
    T’ajoutes les « council rates » à cela, pendant 30 ans… La faisabilité est hypothétique. A moins que tes locataires viennent de Neuilly… Mais comme dit l’adage : « si t’as la thune pour payer $5k par mois de loyer pendant 5 / 10 ans, t’as sûrement la thune pour acheter… CQFD ?

    sisi, la plupart des banques le proposent mais en hypothéquant des propriétés en France bien sur

    #151054
    vmeche
    Membre
    frenchi92 wrote:
    6.55% (NAB)

    Je suis « foncièrement » d’accord avec frenchi92 avec son analyse financière. Et en plus 6.55% c’est une superbe affaire. « Conditions apply » I’m sure.

    #151055
    vmeche
    Membre
    francoislefrancais wrote:
    une pizza de chez Pizza Hut, ici 5$, a Paris 10€…

    Tu as raison ! « Crap food is always cheaper ». 🙂
    Mais manges-tu des pizzas à 5 bucks tous les jours ? Si oui, ça serait au détriment de ta santé. Alors quelles économies ferais-tu réellement ?

    D’une manière générale, je commence à esquisser une première analyse :
    les reports des backpackers sont plutôt dans la direction « c’est moins cher en AU », car ici ils galvaudent leur style de vie, leurs « diet », et d’une manière générale comme ils sont plus ou moins dans un trip « one-off », plus ou moins en vacances, et acceptent plus ou moins une situation précaire, ils ne sont pas sujets à l’émulation qui existent dans leur biotope naturel, où tout est tiré vers le haut. En décrypté : ils décroissent le temps d’une année, car ils galvaudent leur style de vie, et sont ok avec ça. Fair enough. Merci pour vos commentaires au passage.

    #151056
    vmeche
    Membre
    aussie06 wrote:
    sisi, la plupart des banques le proposent mais en hypothéquant des propriétés en France bien sur

    Comme moi t’as réponse à tout toi ! 😉

    Ok, je suis australien, ou français expat sédentaire, je veux me racheter ma maison de loc’, j’ai besoin de 350kEUR, je dois donc posséder, en FR (donc à l’étranger), un patrimoine supérieur ou égal, afin d’obtenir…un prêt immo sur 20/25 ans.
    Pas sûr que ça touche beaucoup beaucoup de gens ça… 🙂
    Mais bon, ok, c’est une option. Et « for the rest of us » ? On fait quoi ?

    C’est bien ce que je disais avant : « the riches are getting richer, the poors are getting… »

    #151057
    frenchi92
    Membre

    Oui 6.55% est un « bon » taux par rapport au taux officiel affiche de la banque.
    En passant par un mortgage broker tu peux avoir des bons deals sur le taux car ils font jouer la concurrence.

    Pour ce qui est du cout de la vie en general je trouve que les prix en supermarche sont tres chers par rapport a la France surtout pour les produits frais.
    On a trouve des fruits venant d’Australie moins chers a Dubai qu’a Coles ou Woolworths!

    Les voitures europeennes sont cheres et les voitures d’occasion ne perdent pas beaucoup de leur valeur.

    Mais il suffit d’acheter une voiture asiatique ou Australienne pour y remedier et le marche de l’occase est en train de se casser la figure…

    Il y a beaucoup de bons restos moins chers qu’a Paris et le fait qu’ils soient BYO y contribue enormement.

    Les billets d’avion ne sont pas aussi competitifs qu’Easyjet ou Ryanair et les hotels sont chers aussi.

    Tout est negotiable ici, si vous trouvez un article sur internet moins cher, imprimez la page et la boutique du coin s’alignera…

    En plus les soldes sont a longueur d’annee.

    Les salaires sont beaucoup plus eleves qu’en France donc selon mon experience personnelle on n’aurait pas le meme train de vie en France.

    Apres a chacun a son avis sur la question du fait des differents mode de vie, travail…

    #151058
    vmeche
    Membre
    frenchi92 wrote:
    Tout est negotiable ici, si vous trouvez un article sur internet moins cher, imprimez la page et la boutique du coin s’alignera…

    Souvent oui, mais pas toujours : j’ai essayé à JB Hi-fi, ils n’en n’avaient que faire : « eh bien vous savez où aller » m’ont ils répondu.

    frenchi92 wrote:
    Les salaires sont beaucoup plus eleves qu’en France donc selon mon experience personnelle on n’aurait pas le meme train de vie en France.

    Je n’ai pas vraiment de preuve de ça, j’en appelle à nos lecteurs pour calculer leur index, ça m’intéresse :

    J’ai fait un calcul rapide en prenant mon taf que j’avais en FR quand j’y travaillais, et en me référant à seek.com.au pour les salaires.

    Mon indicateur c’est : {salaire brut annuel} / {loyer mensuel} (attention, un mois c’est 4,32 semaines),

    Evidemment, il faut utiliser les devises locales. Pas de conversion !
    …et bien dans les 2 cas je trouve exactement le facteur 53. Donc je n’ai pas d’exemple flagrant à ma dispo, donc j’en réfère donc à nos visiteurs.

    (J’ai pris comme loyers ceux d’où je vivais, dans des villes d’importances comparables, de surface et d’ancienneté comparables.)

    Toutefois, un index construit sur les remboursements d’un mortgage seraient indéniablement en faveur des prix de l’immo en FR. Surtout avec l’avantage Scellier.
    Quand on sait que c’est l’acaht le plus conséquent d’une vie, cela conditionnerait pas mal le pouvoir d’achat. Qu’en penses-tu ?

    Autre poste de dépense, le second pour moi après le loyer : les trajets intérieurs et les hôtels.

    A IBIS, FR je trouve sans mal des chambres honnêtes en Province, à 65 EUR, même en PACA. Une qualité comparable ici est bien supérieure (source expedia.com.au)
    Ne parlons même pas des motels quand je traverse l’australie en voiture (Perth-Sydney, Adelaide-Cairns, j’ai un peu d’expérience en solo).

    Tertio, les séjours / week-end / locations d’appart + vols pour des petits breaks vacances. lastminute.fr propose des plans carrément plus honnêtes que lastminute.com.au .

    Quattro, un point d’honneur est mis à faire du profit sur la (bonne) bouffe en AU je pense, car les produits frais locaux sont à des prix supérieurs aux imports (pommes, poires, melons, fromage, bananes QLD, mangues). Et ça avec nos 5 servings a day, ça finit par douiller pas mal dans le budget.

    Je suis souvent étonné, mais moins depuis mon étude, que les visiteurs FR qui viennent en AU, habitués à parler de « la vie chère », et du « pouvoir d’achat en berne », agrémenté de « crise permanente », trouve tout à coup un monde de bons plans ici. Car s’ils veulent jouer au « bons plans buster », ça va les calmer grave dans un pays plus social : Soupe pop’, secours populaire, hard discount, bons plans ryanair, jetstar, lastminute.fr, « les imbattables du mercredi », tous ces trucs, sont carrément plus « bon plan-esques » qu’ici. Non ?

    Qu’en penses-tu ?

    #151059
    aussie06
    Participant

    a la limite je me fiche un peu du cout de la vie tant qu a la fin du mois il me reste plus de 0 après avoir paye les frais courants et provisionne un peu pour l avenir, ce qui m’importe plus c’est la qualite de vie, et pour cela il n’y a pas photo! Ne serait-ce que pour la propreté, la securite, le respect, la courtoisie, l’ordre, la reconnaissance des profiteurs a l’égard de ceux qui financent et l’ensemble des valeurs communes partagées… je ne suis plus a l’aise en France

    #151060
    vmeche
    Membre
    aussie06 wrote:
    a la limite je me fiche un peu du cout de la vie tant qu a la fin du mois il me reste plus de 0 après avoir paye les frais courants et provisionne un peu pour l avenir, ce qui m’importe plus c’est la qualite de vie, et pour cela il n’y a pas photo! Ne serait-ce que pour la propreté, la securite, le respect, la courtoisie, l’ordre, la reconnaissance des profiteurs a l’égard de ceux qui financent et l’ensemble des valeurs communes partagées… je ne suis plus a l’aise en France

    Totalement d’accord. La qualité de vie est meilleure je pense. Les autres ?

    #151061
    Arrache-rotule
    Participant

    Non personnellement je ne suis pas d’accord. D’ailleurs j’ai eu l’occasion de m’installer définitivement en Australie, mais je suis rentré en France car j’ai jugé que la qualité de vie y était meilleure.

    Cela dit après plusieurs années passées sur ce forum, j’ai remarqué quelque chose de très intéressant. Parmi les Français qui jugent que la qualité de vie est meilleure en Australie, l’énorme majorité vient de Paris ou de sa région. C’est une constante.

    #151062
    aussie06
    Participant

    articles intéressants en rapport avec le sujet mais centré sur Sydney qui est une ville un peu a part je pense

    http://deniskristanda.com/living-cost-in-sydney-2010-version-2/296

    http://deniskristanda.com/sydney-living-cost-2010-car-ownership-expenses/287

    #151063
    vmeche
    Membre
    Bacchus wrote:
    Non personnellement je ne suis pas d’accord. D’ailleurs j’ai eu l’occasion de m’installer définitivement en Australie, mais je suis rentré en France car j’ai jugé que la qualité de vie y était meilleure.

    Cela dit après plusieurs années passées sur ce forum, j’ai remarqué quelque chose de très intéressant. Parmi les Français qui jugent que la qualité de vie est meilleure en Australie, l’énorme majorité vient de Paris ou de sa région. C’est une constante.

    Intéressant. Moi je viens de province pour l’exception. Paris / FR en général me manquent souvent en fait. Après environ 10 ans en Australie, et 3 états, je pense que la qualité de vie est super sympa en AU, « provided » qu’on vive réellement dans un contexte de cliché, style BYB, ou Noosa, ou Fremantle, et qu’on se la joue pépère et acultivé. Mais alors si tu vis dans une pauvre banlieue comme 90% des gens, c’est la balle de 9mm assurée tellement c’est une vie de retraité par ici.
    Tout est carré, pas de bordel, tout le monde est poli, pas de zyvas, tu croises une voiture de keufs toutes les 5′ où que t’ailles (montre en main, j’ai fait le test ce week-end ! si si !), et le gars te dis que tu dois porter un casque, pas rouler sur les trottoirs, tenir ton chien en laisse, dire bonjour à la dame, bref, un monde très fliqué en fait, et ça c’est vrai que c’est dur à accepter pour les latins.

    Mais à mes heures j’ai envie de culture, d’art, de bordel ambiant, de quelques zyvas dans le train pour rigoler en les écoutant, de pouvoir avoir en chien en location sans se faire virer par le real estate à la première inspection (donc au bout de 3 mois), de ne pas me faire raser 50% des voitures / camions à vélo, et surtout, mais alors surtout, de me ballader le long de la mer vers 6 pm en hiver sans avoir forcément à m’y retrouver seul de chez seul. Desfois j’aimerais que certains endroits soient comme la côte bretonne en hiver un jour de rafales, ou comme le Pont des Arts : toujours des petits groupes de promeneurs et de sitters. Je pense que la solitude est le premier feeling qui me gonfle ici. Pour tout le reste, la qualité de vie est pas mal du tout, tel est mon avis.

    #151064
    vmeche
    Membre
    aussie06 wrote:
    articles intéressants en rapport avec le sujet mais centré sur Sydney qui est une ville un peu a part je pense

    http://deniskristanda.com/living-cost-in-sydney-2010-version-2/296

    http://deniskristanda.com/sydney-living-cost-2010-car-ownership-expenses/287

    Intéressant. Quoique (presque) n’importe qui d’éduqué ici vous ira « you don’t want public school for your kids Mate! ». Donc il faut plutôt prévoir du $10k par an par enfant si l’on veut qu’ils aient un degree, et qu’ils puissent…euh…Payer nos retraites ? 😉

    #151065
    aussie06
    Participant
    vmeche wrote:
    Intéressant. Moi je viens de province pour l’exception. Paris / FR en général me manquent souvent en fait. Après environ 10 ans en Australie, et 3 états, je pense que la qualité de vie est super sympa en AU, « provided » qu’on vive réellement dans un contexte de cliché, style BYB, ou Noosa, ou Fremantle, et qu’on se la joue pépère et acultivé. Mais alors si tu vis dans une pauvre banlieue comme 90% des gens, c’est la balle de 9mm assurée tellement c’est une vie de retraité par ici.
    Tout est carré, pas de bordel, tout le monde est poli, pas de zyvas, tu croises une voiture de keufs toutes les 5′ où que t’ailles (montre en main, j’ai fait le test ce week-end ! si si !), et le gars te dis que tu dois porter un casque, pas rouler sur les trottoirs, tenir ton chien en laisse, dire bonjour à la dame, bref, un monde très fliqué en fait, et ça c’est vrai que c’est dur à accepter pour les latins.

    Mais à mes heures j’ai envie de culture, d’art, de bordel ambiant, de quelques zyvas dans le train pour rigoler en les écoutant, de pouvoir avoir en chien en location sans se faire virer par le real estate à la première inspection (donc au bout de 3 mois), de ne pas me faire raser 50% des voitures / camions à vélo, et surtout, mais alors surtout, de me ballader le long de la mer vers 6 pm en hiver sans avoir forcément à m’y retrouver seul de chez seul. Desfois j’aimerais que certains endroits soient comme la côte bretonne en hiver un jour de rafales, ou comme le Pont des Arts : toujours des petits groupes de promeneurs et de sitters. Je pense que la solitude est le premier feeling qui me gonfle ici. Pour tout le reste, la qualité de vie est pas mal du tout, tel est mon avis.

    je viens aussi de province… mais toomuch zyvas et too few keufs = ras le bol… je prefere etre controle toutes les 5 minutes (vu que je n ai rien a me reprocher) que de me faire harceler/agresser par des wesh-wesh dans le train ( ca me fais pas rigoler pour le coup…)
    question subsidiaire: pourquoi se faire virer de la loc a cause d’un chien, si ton chien a ete déclaré au bailleur a ton entrée dans les lieux???

    #151066
    Arrache-rotule
    Participant

    Il est vrai que lorsqu’on parle de la qualité de vie, on en vient à parler de la sécurité, qui est l’une de ses composantes majeures. On en a parlé encore récemment sur ce forum dans un autre topic. L’erreur que font la plupart des Français en Oz, c’est de confondre sentiment d’insécurité avec l’insécurité elle-même. L’Australie parait au premier abord un pays plus sûr, mais c’est surtout parce que les média traitent l’info autrement. Le thème de l’insécurité est omnipresent dans les media français, entretenant ce climat de peur au quotidien. Pendant que les media australiens parlent de sport ou de l’actualité people entre deux pages de pub, les media français font état du moindre fait divers sordide.

    La réalité, quand on regarde les chiffres, c’est que l’insécurité est plus forte en Australie, et de loin. Violence sur personnes, cambriolages, viols, meurtres par arme à feu, vol de voiture… L’Australie est toujours devant la France http://www.nationmaster.com/cat/cri-crime
    Du coup l’argument comme quoi on pourrait préférer être contrôlé toutes les 5 minutes sous prétexte de plus de sécurité ne tient pas. La réalité c’est que les libertés individuelles sont restreintes en Australie pour donner le sentiment d’une certaine sécurité qui est en fait illusoire.

    Mais là, on dévie un peu du sujet initial qui est le coût de la vie, désolé vmeche… Dis-nous si tu veux qu’on se recadre sur ton sujet 😆

    #151067
    aussie06
    Participant
    Bacchus wrote:
    Il est vrai que lorsqu’on parle de la qualité de vie, on en vient à parler de la sécurité, qui est l’une de ses composantes majeures. On en a parlé encore récemment sur ce forum dans un autre topic. L’erreur que font la plupart des Français en Oz, c’est de confondre sentiment d’insécurité avec l’insécurité elle-même. L’Australie parait au premier abord un pays plus sûr, mais c’est surtout parce que les média traitent l’info autrement. Le thème de l’insécurité est omnipresent dans les media français, entretenant ce climat de peur au quotidien. Pendant que les media australiens parlent de sport ou de l’actualité people entre deux pages de pub, les media français font état du moindre fait divers sordide.

    La réalité, quand on regarde les chiffres, c’est que l’insécurité est plus forte en Australie, et de loin. Violence sur personnes, cambriolages, viols, meurtres par arme à feu, vol de voiture… L’Australie est toujours devant la France http://www.nationmaster.com/cat/cri-crime
    Du coup l’argument comme quoi on pourrait préférer être contrôlé toutes les 5 minutes sous prétexte de plus de sécurité ne tient pas. La réalité c’est que les libertés individuelles sont restreintes en Australie pour donner le sentiment d’une certaine sécurité qui est en fait illusoire.

    Mais là, on dévie un peu du sujet initial qui est le coût de la vie, désolé vmeche… Dis-nous si tu veux qu’on se recadre sur ton sujet 😆

    les chiffres sont vieux ( de 2002) et biaises, on parle de ce qui a ete juge! et on exclue les tentatives, sans compter ce qui n a pas ete resolu! Or je pense que le taux de resolution est bien superieur en AUS qu en FRA… du simple fait qu’il y ai des controles toutes les 5 minutes 😛
    des donnees plus recentes ici http://en.wikipedia.org/wiki/List_of_countries_by_homicide_rate
    Mais bon sans meme des stats, il suffit de prendre le train et de voir l’etat des equipements ou le genre de ce qui traine dedans… si on fait un sondage tu verras que le « ressenti » de securite ( tout comme les chiffres d’aileurs si on prends des stats correctes) sont largement en faveur de l’australie et a ce a mon sens grace a ce systeme sécuritaire fiable et efficace

    #151068
    Arrache-rotule
    Participant

    Les chiffres ont beau être un peu vieux, quand on voit qu’il y avait en 2002 3 fois plus d’attaques sur les personnes, ou 3 fois plus de cambriolages en Australie (par exemple), j’ai beaucoup de mal à croire qu’en seulement 8 ans la tendance se soit inversée au point que ce soit aujourd’hui pire en France!

    De plus je ne vois pas pourquoi ces chiffres seraient biaisés. Ou as-tu vu que ces chiffres excluaient les affaires non-résolues?

    C’est un peu gros de dire que les pays qui comptent le plus de crimes dans les statistiques sont les pays où la police est en fait le plus efficace 🙂
    L’Inde qui est le pays avec le plus de meurtre au monde a sans doute le taux de résolution d’homicide le plus élevé au monde? 🙄

    Bref, je ne cherche pas à diaboliser l’Australie ou à minimiser l’insécurité en France, mais quand j’entends que certains viennent s’installer en Australie pour des raison de sécurité, ça me fait un peu marrer…

    #151069
    aussie06
    Participant
    Bacchus wrote:
    Les chiffres ont beau être un peu vieux, quand on voit qu’il y avait en 2002 3 fois plus d’attaques sur les personnes, ou 3 fois plus de cambriolages en Australie (par exemple), j’ai beaucoup de mal à croire qu’en seulement 8 ans la tendance se soit inversée au point que ce soit aujourd’hui pire en France!

    De plus je ne vois pas pourquoi ces chiffres seraient biaisés. Ou as-tu vu que ces chiffres excluaient les affaires non-résolues?

    les sources officielles dont le site parle et a jour sont http://www.unodc.org/unodc/en/data-and-analysis/crimedata.html et tu verras que les chiffres ont bien change …

    Bacchus wrote:
    C’est un peu gros de dire que les pays qui comptent le plus de crimes dans les statistiques sont les pays où la police est en fait le plus efficace 🙂
    L’Inde qui est le pays avec le plus de meurtre au monde a sans doute le taux de résolution d’homicide le plus élevé au monde? 🙄

    effectivement moins il y a de crime plus c’est sur, il faudrait plutôt voir les taux d’élucidation…

    Bacchus wrote:
    Bref, je ne cherche pas à diaboliser l’Australie ou à minimiser l’insécurité en France, mais quand j’entends que certains viennent s’installer en Australie pour des raison de sécurité, ça me fait un peu marrer…

    ben marre toi, mais les chiffres et mon sentiment va en faveur de l’australie et c’est la raison principale de mon émigration

    #151070
    vmeche
    Membre
    aussie06 wrote:
    question subsidiaire: pourquoi se faire virer de la loc a cause d’un chien, si ton chien a ete déclaré au bailleur a ton entrée dans les lieux???

    Désolé pour les autres si je m’écarte un peu du sujet, mais en fait c’est lié à mon sujet initial. On peut résumer la problématique par « est-on prêt à vendre une partie de son lifestyle contre un delta de coût de la vie ? ». Alors du coup on transgresse sur le lifestyle, mais je pense que les deux sujets forment un tandem.

    Alors, pour te répondre, eh beh c’est simple, si tu déclares ton clebs sur ton dossier, ils ne le considèrent même pas…le dossier.
    Après investigation chez plusieurs real estates : « car il y a tellement d’autres dossiers qui ne posent pas ce problème, qu’on va pas se faire ch*er avec vous… »

    Fair enough! 🙂

    #151071
    vmeche
    Membre
    Bacchus wrote:
    On en vient à parler de la sécurité {…} désolé vmeche… Dis-nous si tu veux qu’on se recadre sur ton sujet 😆

    Très intéressant comme digression Bacchus ! Ok, et si t’ouvrais un nouveau topic, qui s’adresserait direct aux expats dits « sédentaires », et qui traiteraient de « lifestyle attendu vs lifestyle vécu », ou qq chose du même acabit ?

    #151072
    vmeche
    Membre
    Bacchus wrote:
    …mais quand j’entends que certains viennent s’installer en Australie pour des raison de sécurité, ça me fait un peu marrer…

    finalement on pourrait dire que mon sujet initial « coût de la vie ressenti » s’applique aussi au sens figuré « que nous coûte au final cette vie, toutes considération confondues » : frustrations, stress, joies…

    Alors, j’avais cette discussion avec mon aussie préférée (ma femme) ce week-end, et on comparait les crimes des 7 derniers jours (super !).
    Il y avait l’histoire de la joggeuse Natacha, Dieu ait son âme la pauvre fille, et cette histoire des 4 nanas à SYD qui avaient écrasé leur taxi driver par méchanceté + alcool.

    Au final on se disait que la « randomness » touchait un peu tout le monde… Par contre de mon expérience de lecture de journaux locaux ici, il y a énormément de break-ins ici. La méthode d’entrée est toujours la même : par la fenêtre ! S’il y avait des volets roulants / des volets déjà ça compliquerait un petit peu plus (et donc ils se rabattraient sur les maisons où il n’y en a pas). Et s’il y avaient des plus de clebs dans les locs… Ca dissuaderait ! CQFD ? 😉

    Bacchus ?! faut vraiment qu’on ouvre un nouveau thread ! 🙂

    Allez, recadrage, après lecture de tout ça, et ça conclut un peu mon truc :
    mon impression sur la vie chère ressentie / apriori, c’est qu’il y a deux expériences :

    a) les backpackers, qui ont switché en « bons plans » mode, y trouvent leur compte. Car en FR, par émulation collective, ils ne vont pas au secours pop’ s’habiller, au restau du Coeur se nourrir, et se loger aux foyers de jeunes travailleurs, car ça serait « la honte en culotte courte » comme disait ma grand-mère, donc comme ici ils font tous les trucs les moins chers, ils trouvent tout byzance.

    b) Par contre, les expats, les vrais de vrais, avec des dettes la première année et tout, (pas les « faux », avec les per diems non imposables, la location arrangée par l’employeur FR, et même la bonne assurance bien française), eh beh eux ils connaissent une courbe avec un pic, le pic étant « trop cool ici », au bout de 1, 2 voire 3 ans, et puis le pic passé, certains continuent sur un plateau assez élevé, « high spirits », et les autres retombent en homesickness et finissent par plier bagage et rentrer.

    Anecdote pour la route : je demandais un jour à des amis australiens en voyage en FR : « alors, vous avez vu les 1500 sortes de desserts lactés chez Leclerc ? Ca calme sa mère-grand hein ? », et eux de me répondre : « mouais, on a surtout cherché un choix de pain blanc, mais z’avaient keudal ». 😉 Trop mignon non ?

    #151073
    Arrache-rotule
    Participant
    aussie06 wrote:
    ben marre toi, mais les chiffres et mon sentiment va en faveur de l’australie et c’est la raison principale de mon émigration

    Mon sentiment en Australie était le même que le tien, c’est ce dont je parlais plus haut. Tu ne fais que rechercher en Australie ce que tu pouvais trouver dans de nombreuses régions en France, si ton soucis principal est la sécurité. Faut arrêter un peu la parano, la grande majorité des Français vivent une vie pépère sans jamais se faire agresser. De toute façon, et en simplifiant, les personnes qui vivent dans la peur en France sont soit les personnes ayant été victime d’une agression, soit ceux qui regardent trop TF1, soit les deux. 🙂
    Mais tu parles de « raison principale » donc j’en déduis qu’heureusement il y a d’autres raisons…

    vmeche wrote:
    Très intéressant comme digression Bacchus ! Ok, et si t’ouvrais un nouveau topic, qui s’adresserait direct aux expats dits « sédentaires », et qui traiteraient de « lifestyle attendu vs lifestyle vécu », ou qq chose du même acabit ?

    Les topics sur ce thème abondent sur ce forum. Il y a eu de nombreux débats par le passé.

    #151074
    aussie06
    Participant
    vmeche wrote:
    b) Par contre, les expats, les vrais de vrais, avec des dettes la première année et tout, (pas les « faux », avec les per diems non imposables, la location arrangée par l’employeur FR, et même la bonne assurance bien française), eh beh eux ils connaissent une courbe avec un pic, le pic étant « trop cool ici », au bout de 1, 2 voire 3 ans, et puis le pic passé, certains continuent sur un plateau assez élevé, « high spirits », et les autres retombent en homesickness et finissent par plier bagage et rentrer.

    suis pas 100% d’accord avec tes conclusions un peu generales (sauf si elles se basent sur autre chose que les avis de ce thread)
    d’une je distingue immigrants ( que tu appelle vrais expats) et expatries (que tu appelle faux expats). Les premiers viennent sur place pour s’installer sur le long terme pour avoir un visa permanent et si possible la nationalite; ceux la arrivent le plus souvent sans emploi et , comme tu le dis, investissent leur argent au debut;
    les seconds (les expats) sont des travailleurs rattaches a une societe internationale qui s engagent a les embaucher sur place pour une période prédéterminée et qui n’ont, normalement, pas vocation a rester sur le long terme; ceux la ont effectivement desper diems, une remuneration indexee et des services de relocation complets;

    pour finir ta conclusion est a relativiser sur le long terme sur l’histoire du pic a 1,2,3 ans , je demande a voir les statistiques sur ceux qui rentrent suite au homesick; ils seraient pour moi peu etant donne que le homesick est une condition connue et que l’on s’impose en immigrant 😉

    #151075
    aussie06
    Participant
    vmeche wrote:
    aussie06 wrote:
    question subsidiaire: pourquoi se faire virer de la loc a cause d’un chien, si ton chien a ete déclaré au bailleur a ton entrée dans les lieux???

    Désolé pour les autres si je m’écarte un peu du sujet, mais en fait c’est lié à mon sujet initial. On peut résumer la problématique par « est-on prêt à vendre une partie de son lifestyle contre un delta de coût de la vie ? ». Alors du coup on transgresse sur le lifestyle, mais je pense que les deux sujets forment un tandem.

    Alors, pour te répondre, eh beh c’est simple, si tu déclares ton clebs sur ton dossier, ils ne le considèrent même pas…le dossier.
    Après investigation chez plusieurs real estates : « car il y a tellement d’autres dossiers qui ne posent pas ce problème, qu’on va pas se faire ch*er avec vous… »

    Fair enough! 🙂

    j’avais entendu parler de cela, mais c’est assez aberrant pour un pays avec le ratio hommes/animaux de compagnie parmi les plus élevé au monde…je pense que c’est pas spécifique a l’Australie en fait; par contre vu qu’avoir des gosses est bien plus risque pour un interieur que d’avoir un chien; c’est aussi difficile pour ceux qui en ont?

    #151076
    Arrache-rotule
    Participant
    aussie06 wrote:
    les sources officielles dont le site parle et a jour sont http://www.unodc.org/unodc/en/data-and-analysis/crimedata.html et tu verras que les chiffres ont bien change …

    J’ai regardé d’un peu plus près ces chiffres plus récents et ne vois pas en quoi les chiffres ont changé

    Chiffres per capita:

    Assault:
    2003: France (F) : 224
    Australie (A) : 797
    2008: F = 303
    2008: A = données indisponibles (mais je ne pense pas qu’ils aient été divisé par 3 en 5 ans!)

    Sexual assault (2008)
    F = 171
    A= 78

    Kidnapping (2008)
    F = 3.3
    A = 3.7

    Homicides (2008)
    F= 1.4
    A= 1.2

    Vols (2008)
    F= 978
    A= 2356 (!!!)

    cambriolages (2008)
    F= 480
    A= 1146 (!!!)

    Voilà, l’Australie nous bat à plat de couture dans la plupart des domaines, comme en 2002, sauf au niveau des assault sexuels. Mais ça, ça doit être grâce à un taux d’élucidation élevé de notre efficace police! 😛

    #151077
    aussie06
    Participant
    Bacchus wrote:
    aussie06 wrote:
    les sources officielles dont le site parle et a jour sont http://www.unodc.org/unodc/en/data-and-analysis/crimedata.html et tu verras que les chiffres ont bien change …

    J’ai regardé d’un peu plus près ces chiffres plus récents et ne vois pas en quoi les chiffres ont changé

    Chiffres per capita:

    Assault:
    2003: France (F) : 224
    Australie (A) : 797
    2008: F = 303
    2008: A = données indisponibles (mais je ne pense pas qu’ils aient été divisé par 3 en 5 ans!)

    Sexual assault (2008)
    F = 171
    A= 78

    Kidnapping (2008)
    F = 3.3
    A = 3.7

    Homicides (2008)
    F= 1.4
    A= 1.2

    Vols (2008)
    F= 978
    A= 2356 (!!!)

    cambriolages (2008)
    F= 480
    A= 1146 (!!!)

    Voilà, l’Australie nous bat à plat de couture dans la plupart des domaines, comme en 2002, sauf au niveau des assault sexuels.

    (et homicides;)
    cependant je ne crois pas ces chiffres disproportionnés, ca me semble complétement loin de la réalité; mais on est tous d’accord que le sentiment d’insécurité est une donné tellement subjective qu’aucun chiffre ne saurait quantifier.. mais tu as raison, en France il y a quelques zones qui font monter la moyenne en flèchent et accentuent ce climat et ce sentiment d’insécurité, mais tout le monde n’a pas la chance de pouvoir les éviter

    #151078
    jokerz
    Membre
    aussie06 wrote:
    ben marre toi, mais les chiffres et mon sentiment va en faveur de l’australie et c’est la raison principale de mon émigration

    a ouais carrément!? émigré pour trouver la sécurité ou fuir l’insécurité, j’imagine que t’as habité dans un méchant ghetto français…

    d’ailleurs venant de France je me demande si ya pas moyen d’obtenir un visa réfugié pour l’Australie!!!…

    #151079
    aussie06
    Participant
    jokerz wrote:
    aussie06 wrote:
    ben marre toi, mais les chiffres et mon sentiment va en faveur de l’australie et c’est la raison principale de mon émigration

    a ouais carrément!? émigré pour trouver la sécurité ou fuir l’insécurité, j’imagine que t’as habité dans un méchant ghetto français…

    d’ailleurs venant de France je me demande si ya pas moyen d’obtenir un visa réfugié pour l’Australie!!!…

    garde ton ironie pour toi… je parle d’un sentiment … voir de la faune de ziva et en entendre parler tout le temps aux infos me saoule…

    #151080
    vmeche
    Membre
    Bacchus wrote:
    cambriolages (2008)
    F= 480
    A= 1146 (!!!)

    Selon moi « on le cherche » ce point là en AU, car on s’efforce de ne pas avoir de volets roulants ni de volets tout court. Et on note (source : journaux locaux) que la plupart des effractions se font par les fenêtres. De plus les logements sont en grande majorité des maisons individuelles, donc depuis le backyard on est assez tranquille pour un méfait de ce type.

    En fait « l’occasion fait le laron », voilà pourquoi je pense les break-ins sont plus nombreux en AU.

    #151081
    vmeche
    Membre
    aussie06 wrote:
    par contre vu qu’avoir des gosses est bien plus risque pour un interieur que d’avoir un chien; c’est aussi difficile pour ceux qui en ont?

    Tu crois pas si bien dire aussie06. Figure-toi que j’ai voulu en savoir plus, et j’ai osé, il y a 3 ans, discuter une décision de rejet de mon dossier avec la « property manager ». Je lui ai soumis ton point texto. Elle m’a répondu « Mais enfin ! Les enfants ne sont pas des animaux ! ».
    Je me suis retrouvé sur les pattes arrières d’entendre un argument aussi profond… Je te laisse imaginer que je suis sorti de là-dedans la queue entre les pattes…

    #151082
    vmeche
    Membre
    aussie06 wrote:
    suis pas 100% d’accord avec tes conclusions un peu generales (sauf si elles se basent sur autre chose que les avis de ce thread)

    nw, je n’écris pas pour que tt le monde soit d’accord avec moi ! 🙂
    Oui, elles se basent sur ce forum + expérience perso.
    Effectivement, je généralise dramatiquement, car comme dans tout modèle, il faut généraliser pour réduire le nombre de variables, et évidemment il y a au passage perte d’information. C’est un compromis que j’ai fait arbitrairement ici sur ce point.

    aussie06 wrote:
    pour finir ta conclusion est a relativiser sur le long terme sur l’histoire du pic a 1,2,3 ans , je demande a voir les statistiques sur ceux qui rentrent suite au homesick; ils seraient pour moi peu etant donne que le homesick est une condition connue et que l’on s’impose en immigrant 😉

    Source : Australian Bureau of Statistics. Ils citent le mal du pays comme une des causes primaires.
    Je pense qu’il faut distinguer le fait de connaître ce concept de mal du pays, et le fait de le vivre.
    Tout le monde a entendu parler que c’est fatiguant d’avoir un enfant en bas âge. Le vivre c’est plus fatiguant.
    Tu vois ?

    Je suis assez content toutefois d’avoir une réponse à ma question originale : « pourquoi les couches populaires, qui ont tendance à tout trouver cher en FR, trouve soudainement tout cheap en AU ». Je m’en félicite, et vous remercie pour votre participation.

    #151083
    vmeche
    Membre
    aussie06 wrote:
    je distingue immigrants ( que tu appelle vrais expats) et expatries (que tu appelle faux expats)

    A nos lecteurs, on va préciser la sémantique. J’appelle vrai expat un expatrié (source dictionnaire), c’est à un ressortissant qui quitte son pays pour aller vivre à l’étranger, et « faux » expat les détachés, c’est à dire envoyé en mission par son entreprise, plus ou moins longuement, et ammener à revenir dans sa mère patrie tôt au tard.

    Alors on peut s’interroger sur le pourquoi du qualificatif « faux ». En réalité cette classe m’intéresse assez peu pour mon étude (et assez peu en général d’un point de vue personnel, car je le fus un certain nombre d’années, puis fut vrai expatrié, et par expérience je me reconnais plus dans ce dernier rôle), car leur contingences matérielles, notamment la prise en charge du déménagement, des vols, et de la vie de leurs enfants, sont pourvues en grande partie par leur commanditaire. De fait, ils ne m’apportent pas de commentaires qui me permettent de comparer les lifestyles FR et AU.

    #151084
    drup_2015
    Membre

    Je suis une « vraie » expat, partie dans le but de passer ma vie ici. Après 2 ans 1/2 j’ai changé d’avis je souhaite rentrer en France. J’avais une vie meilleure quand j’étais en France. Ici je passe mon temps à m’inquiéter pour mes finances, voyager à l’étranger coûte une fortune et quand on aime bouger c’est un problème. J’arrivais plus facilement à mettre de l’argent de côté en France, je n’avais pas besoin de faire autant de sacrifice qu’ici…etc…Oui les australiens sont cool, oui la météo est plus sympa, oui les paysages sont superbes mais ça ne fait pas tout.
    Je précise que je suis venue seule et le suis toujours, l’expérience est différente quand on est en couple.

    #151085
    frenchi92
    Membre
    Quote:
    Je précise que je suis venue seule et le suis toujours, l’expérience est différente quand on est en couple.

    Je suis d’accord avec creednord sur ce point, c’est totalement different en couple.

    Ca fait 6 ans que je suis ici avec ma copine et tout en touchant un bon salaire moi meme par rapport a la France je ne pense pas que je vivrais le meme train de vie si j’etais celibataire.

    Je serais oblige de vivre en collocation ou en studio, je ne pourrais pas faire autant de voyages/loisirs, je ne pourrai pas economiser autant et de ce fait acceder a la propriete.

    Apres tout depend de la profession et du salaire car dans le cas de ma copine, elle pourrait faire tout ca seulement sur son salaire.

    Malgre tout ca on va surement rentrer en Europe dans 2 ans car l’Australie est trop loin des proches pour fonder une famille quitte a sacrifier de bons salaires et un bon train de vie…

    #151086

    Moi c’est plutot l’inverse de creednord…

    Je suis parti (en couple) sans boulot pour « environ » 2 ans, et apres 2.5 ans je n’ai maintenant plus envie de repartir. Je trouve que mon pouvoir d’achat est beaucoup plus eleve ici qu’en France.
    Je compare Sydney centre (Pyrmont) avec Paris centre (5eme), et a Sydney j’ai:
    – Meilleur salaire
    – Meilleur boulot, meilleure ambiance au taf (bieres tous les vendredis, soirees, sorties…)
    – Sorties plus faciles (tout est accessible a pied) et moins cheres. En australie il y a beaucoup moins d’ecart entre acheter une biere au bottle shop et dans un pub. Moins d’ecart entre les supermarches et les petits restaurants. Ca encourage a sortir plus souvent.
    – Loyer un peu plus eleve mais ca reste la meme proportion du salaire
    – Sentiment de securite plus important a Sydney

    Dans les choses que je trouve vraiment abusees en Australie:
    – Taux d’interet pour les prets immobiliers. Une solution est de faire un pret en France avec un/des parents qui met sa maison en garantie si possible.
    – Prix de l’immobilier en general. Il faut cependant comparer Sydney a Paris. Si vous comparez avec des prix en province en France, utilisez wagga wagga ici!
    – Prix du cinema, ca encourage le telechargement.
    – Il manque des sites du genre cdiscount.com et vente-privee.com ou similaires. Il y a quelques sites mais aucun n’a d’offres vraiment exceptionnelles en continu. Ceci dit ca s’ameliore de jour en jour et d’ici 1-2 ans ca sera equivalent.

    Sinon evidemment le fromage, les produits francais et les bieres belges sont plus chers, mais ca fait partie du deal. Aussi la difference est relative, par exemple une biere belge speciale dans ma rue touristique a Paris coutait 9 euros. La meme au belgian beer cafe ici coute $13. Au taux de change actuel c’est presque pareil.

    Si je rentre en France un jour ca ne sera pas a Paris centre, mais plutot vers Lille. La vie y sera donc moins chere mais mon salaire va egalement reduire, donc je ne pense pas que mon pouvoir d’achat sera meilleur. En tout cas le lifestyle serait totalement different et le soleil me manquerait certainement!

    #151087

    Aussi une etude scientifique est realisee par UBS tous les 3 ans. Ils comparent le pouvoir d’achat dans 73 villes mondiales en incluant un maximum de variables (salaires, taxes, securite sociale, bouffe, loyer, transport, voiture, restaurants, voyages, services, etc…).

    En 2006 Sydney etait bien devant Paris, et en 2009 la difference est encore plus grande.
    Etude complete dispo en PDF sur http://www.ubs.com/1/e/wealthmanagement/wealth_management_research/prices_earnings.html

    En gros, leur analyse dit:
    Si New York a un indice de 100 pour le pouvoir d’achat, Sydney a 95.9, Paris a 61.3 et Lyon a 66.3. Le meilleur endroit est toujours Zurich avec 106.9.

    L’ecart entre Sydney et Paris est vraiment enorme, et apres 4 ans a Paris et 2.5 ans a Sydney mon experience le confirme.

    #151088
    vmeche
    Membre
    creednord wrote:
    Oui les australiens sont cool, oui la météo est plus sympa, oui les paysages sont superbes mais ça ne fait pas tout.
    Je précise que je suis venue seule et le suis toujours, l’expérience est différente quand on est en couple.

    Je vois. Cela conforte ma théorie que la vie ici (AU) exacerbe la solitude, à moins d’être dans le trip pub / nightclubs ou fishing / bière.
    C’est vrai que la vie en couple (encore plus vrai si couple mixte franco-aussie) permet de relativiser.
    Je pense que le contexte financier joue un grand rôle, donc là encore, en couple c’est moins « plus facile » que « moins dur ».

    Bon courage à toi en tout cas.

    #151089
    vmeche
    Membre
    Hugo’Z wrote:
    Je trouve que mon pouvoir d’achat est beaucoup plus eleve ici qu’en France.

    Et c’est normal. Tu es le profil qui, je pense (tu confirmeras / infirmeras) mange plutôt dehors (ou dedans fast) et mets l’accent sur le fun plutôt que sur l’intérieur. C’est à dire, peut-être ne passes-tu pas 4h chaque jour à cuisiner du frais, et donc le prix prohibitif de la bonen bouffe, voire le manque gé, et le large choix de bounéralisé d’ingrédients (oui, même à SYD) ne te manque pas trop*. Je spécule évidemment.

    En ce qui concerne les « getaways » d’un week-end, je les trouve plus abordables en FR, ou tu peux trouver les imbattables du mercredi sur lastminute.com, et te permettre pour 250 EUR par personne de passer de 3 à 5 jours en grèce ou au maroc, ou encore 1 semaine sur la côte, de façon à décompresser. Ici c’est plus difficile, on faisait le test avec ma femme l’autre jour, on a pas trouvé moins cher que $1200 pour 2 de passer une semaine à Kangaroo Island depuis Adelaide, en utilisant les formules les meilleures marché. A noter que KI n’est séparée d’ADL que de… 100 km ! On trouve que d’une manière générale « they think the place is special », alors que SA est une grande campagne pépère somme toute.

    Pareil, je ne sais pas si vous avez des enfants, mais avec eux l’éducation, et le nannying, plume littéralement. Environ $10k par an et par tête (blonde) pour l’éducation, et la garde c’est entre $75 et $100 quotidiennement. Enfin, mieux vaut être jeune e en bonne santé que plus vieux et fatigué, car la santé (je pense aux traitements oncologiques) te tueraient le portefeuille avant de te tuer physiquement. Qu’en penses-tu ?

    *Test culinaire : Livre « Toute la cuisine, 1000 recettes », aux éditions Solar, dans lequel tu dois tirer une croix sur la moitié des plats, car les ingrédients, ou parties de viande demandées, sont tout simplement…introuvables !

    #151090
    vmeche
    Membre
    Hugo’Z wrote:
    Une solution est de faire un pret en France avec un/des parents qui met sa maison en garantie si possible.

    C’est toujours le même refrain. Les familles qui possèdent possèderont de plus en plus. Pour ceux qui ne sont pas dans ce cas, ils s’apauvrissent en venant ici. Le système est donc étanche au nivellement. C’est ce point qui est parfois rebutant.

    Egalement, personne ne se demande comment lesdits parents ont fait, eux, en leur temps, pour y arriver ? Et si l’on est enfant de primo arrivant, on a juste le droit de rester locataire ?

    Je trouve que cette solution n’est une solution que pour les lignées nanties, voilà pourquoi je l’écarte.

    #151091
    Arrache-rotule
    Participant
    vmeche wrote:
    Pareil, je ne sais pas si vous avez des enfants, mais avec eux l’éducation, et le nannying, plume littéralement. Environ $10k par an et par tête (blonde) pour l’éducation, et la garde c’est entre $75 et $100 quotidiennement. Enfin, mieux vaut être jeune e en bonne santé que plus vieux et fatigué, car la santé (je pense aux traitements oncologiques) te tueraient le portefeuille avant de te tuer physiquement. Qu’en penses-tu ?

    Je m’étais fait la même remarque à propos de cette étude scientifique sur le pouvoir d’achat qui prend en compte de nombreuses variables, sauf deux qui sont essentielles : l’éducation et les dépenses de santé. C’est étonnant de mettre de côté ces deux choses.

    Car scolariser des enfants, ou bien être malade, cela ne se passe pas exactement pareil pour le portefeuille selon que l’on soit à Paris ou à Sydney.

    #151092
    vmeche
    Membre

    Je réfléchissais à la comparaison entre PAR et SYD.

    1) déjà peut-on les comparer ?

    2) si oui, alors pour quels groupes socio-pros le pouvoir d’achat (appelé pda dans la suite) serait-il le meilleur ?

    3) est-ce les mêmes strates qui ont le meilleur pda en FR ?

    * * *

    (Tout ce qui suit est implicitement IMHO of course, j’aimerais lire les avis d’autres évidemment, sinon je ne fais pas d’étude, mais je me « lis écrire »…)

    1) je ne compare pas PAR et SYD, car pour moi SYD est un « grand CBD pépère » entouré d’une immense Suburbia classique.
    SYD est tripolaire ou pas loin : CBD / Darling Harbour / Suburbia.
    Pas de « quartiers » avec des cachets distincts en CBD. C’est CBD ou c’est pas CBD. Et à ce jeu là CBD est minuscule comparé à d’autres métropoles mondiales.

    J’ai passé suffisamment de temps à SYD dans la dernière décennie pour y voir qu’après une certaine heure il n’y a personne / rien à faire dehors, sauf la night scene : pub / nightclubs. C’est d’autant plus vrai en hiver.
    Le « pont des arts / quai de la Seine » feeling, même par une nuit -2°C, c’est tout simplement introuvable.
    « il y a tjs quelqu’un qui fait quelque chose, donc tu seras pas seul ». Ca c’est faux en AU. Passé une certaine heure (19h à BNE, 18h à ADL, …), t’es tout seul à faire ton truc. Alors si t’aimerais être « là où ça se passe », t’es pas au bon endroit, où alors join Facebook ou ta telly 😉

    Si par exemple on bosse de chez soi, ou dans un taf isolé (= sans relation publique / avec collègues) et qu’après 8h de taf, il est minuit on veut « se retrouver dans le monde, histoire de te sentir humain, et pas seulement une machine, je vois pas vraiment où aller.

    Même constat pour une vie sportive : c’est l’été, il a fait 40°C, UV index 12, à 19h ça devient tenable, on part pour 5h de vélo, on revient, on s’étire, il est maintenant 1h du mat, on est trop fatigué pour se faire à bouffer, on veut juste un bon petit restau, trouver un 4-course à cette heure, ça relève du challenge.
    Mon feeling est donc de ne pas avoir l’impression d’être « libre ». Au sens où « tout se passera bien pour toi si tu rentres bien dans le « nine to five mould ». Mais pour les autres, tu n’es pas libre d’avoir ta propre « schedule », qui te va à toi, et pas forcément aux autres 90%.

    Je prends l’exemple d’hier soir. Après une longue journée bien remplie, je pars faire un bon footing le long de la plage. Super cool l’AU pour ça, j’adore ! Mais… Pas d’émulation avec d’autres joggers… Il n’y en a pas ! Je n’ai croisé que deux personnes en 50′ : 2 photographes noctambules.
    A Paris je ne me souviens pas d’une heure où je n’ai pas croisé de cycliste ou de jogger.

    J’en reviens toujours au : « et si tu vis pas dans le moule, y a t-i ldes débouchés pour toi » ? 🙂

    Autre trip : théâtre / humour. Va sur un site « quoi à faire ce w/e à Paname », et un équivalent AU à SYD, tu vas trouver environ 100 pièces / artistes par soir à Paname, contre 2 ou 3 à SYD. Dommage… Quant aux différentes expos ceci / salons cela, non seulement il n’y en a presque pas, mais leur entrée est prohibitive. Comme d’hab la culture est réservée aux riches, pour les autres, ils sont pauvres de famille, et resteront pauvres.

    Bref, IMHO, je ne classe pas SYD au même rang que Paris pour la vie culturelle ou la « liberté de choix d’une lifestyle alternative » comme décrit plus haut.
    Pour moi Paname c’est plutôt du même acabit que NYC, Tokyo, Dubaï (cette dernière au niveau nightlife), et SYD c’est une très grande « ville de Province », moins les groupes de jeunes qui refont le monde sur la place de l’église à 3h du mat, à côté de leur scoot’ 🙂

    2) Les « double income no kids » (DINK) trouveront probablement leur pda plus élevé en AU. Si en plus ils (flatmate)-nt, alors-là c’est le Brésil.
    D’autant plus que leur régime alimentaire sera « Macca-éen », et leur idée d’une « good night out » sera bière / pub. Un bon week-end away c’est la plage du coin avec un fish ‘n chips.
    Si par contre on est dans un bon topo familial, en middle Suburbia, avec courses en supermarché à faire, aller visiter ses parents de suburb à suburb, et mettre un point d’honneur à manger 5 servings de fruit n veg a day, et plats cuisinés le week-end, je pense que le pouvoir d’achat va être sérieusement raboté.

    Besoin d’une voiture ? (voire 2 pour le taf si le couple bosse en Suburbia), donc regos (particulièrement chère en NSW), et carpark (cher en CBD) et parfois on a pas le choix. Pédiatre à aller voir, objet lourd à acheter / transporter, carpark de l’Uni payant, etc… vivre sans voiture en AU trouvera ses limites rapidement.

    3) – les Macca-DINKs auront toujours le meilleur pouvoir d’achat n’importe où dans le monde.

    – les familles qui remboursent un mortgage; dont seul le père travaille car maman garde les kids en bas âge; ou bosse part-time car l’école finit à 3h30 et pas de concept de garderie / étude, donc elle doit file à l’école les chercher; qui mangent frais tous les jours; bossent en CBD; trouveront je crois un pda inférieur à FR.

    Enfin, des postes de dépense qui touchent un peu tout le monde :

    – les sapes. Difficile de se saper bien* et pas cher (*dans le sens bien = pas à Target) en AU. Les sapes font très vite monter la note.

    – les getaways. Souvent nécessaires pour marquer un break dans un taf stressant.

    – le matos de sport (pas de concept de Décathlon : le sport à prix démocratique), donc un simple vélo de course décent c’est tout de suite des milliers de dollars, et des simples singlets et shorts ou tights et coupe-vents c’est des prix qui s’envolent.

    Conclusion : une vie de fun populaire (pub, ciné, plage) ou sédentaire et unhealthy (Domino’s, Macca’s, Coca) sera abordable.
    IMHO.

    On s’approche d’une troncature des libertés individuelles : « et si je veux vivre éduqué(e), healthy, en ville, et avec mon budget de worker ? Ai-je le droit ? »

40 sujets de 41 à 80 (sur un total de 409)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Nos articles