22.1 C
Sydney
5 mars 2024

reportage ABC four corner

14 sujets de 1 à 14 (sur un total de 14)
  • Auteur
    Messages
  • #89330
    jokerz
    Membre

    Je suis tomber sur ce reportage d’ABC lundi soir.Slaving away: The dirty secrets behind Australia’s fresh food
    esclavage moderne des backpackers, le reportage fait mal!
    payer $4 de l’heure, journee de 22h, loger dans des etables, harcellement sexuel, bref ce quon peut trouver de pire mais c’est bien la realite de certain backpacker.
    Reportage a voir.

    #397372
    Cedric_AACOM
    Participant

    J’ai vu passer ça hier mais j’ai pas encore eu le temps de le regarder, à priori ça fait bien causer en Australie …
    C’est quand même dingue de se retrouver dans ces situations !

    #397373
    Arrache-rotule
    Participant
    Cédric wrote:
    C’est quand même dingue de se retrouver dans ces situations !

    J’ai lu plusieurs fois sur ce forum des témoignages de gens qui disaient: Se faire exploiter, ca fait partie de l’aventure…

    Donc voilà, quand ca leur arrive, ils sont content. Pour eux tout se passe comme prévu.

    #397374
    Cedric_AACOM
    Participant
    Arrache-rotule wrote:
    J’ai lu plusieurs fois sur ce forum des témoignages de gens qui disaient: Se faire exploiter, ca fait partie de l’aventure…

    Oui je l’ai déjà lu en effet, je dois pas être un grand aventurier moi ! 😛

    On parlerait d’immigration clandestine je serais pas surpris à la limite, ça existe partout … mais là j’arrive pas à comprendre qu’on puisse accepter ça sans rien dire, quitte à rentrer en France si tu n’as plus d’argent.
    Faut que j’essaye de regarder ça ce soir !

    #397375
    djphil
    Participant

    y en a beaucoup qui sont pret à bosser se faire exploiter rien que pour rester en Oz :/

    #397376
    Cedric_AACOM
    Participant

    je peux peux le comprendre mais quel intérêt quand c’est pour bosser 22h, pour ne pas gagner d’argent et dormir dans une étable ?

    Je me doute que dans le lot certains par manque d’argent ne peuvent plus bouger et se retrouvnt un peu coincé mais parler d’un phénomène à grande échelle (j’ai l’impression qu’on parle bien de ça dans le reportage) c’est quand même hallucinant !

    J’ai rencontré des gars qui étaient dans un Working Hostel depuis 5 mois faute d’argent pour bouger … bon les gars en question dépensaient l’argent gagné la semaine au bar le week-end ! 😛 jamais compris la philosophie du trip …

    #397377
    AmelieP
    Participant

    Certains je pense ne peuvent vraiment pas bouger par manque d’argent. Après certains sont pas très dégourdis non plus. Je pense qu’il y a un peu de tout comme raison.

    La philosophie du trip, c’est quand même vachement différent d’une personne à l’autre. J’ai personnellement été en mode road trip et fruit picking parce que je voulais en faire l’experience mais sans dépenser tout mon argent le week-end. Par contre comme toi Cédric, je n’avais compris cette philosophie particulière du trip qui consiste a bosser et tout dépenser en quelques semaines :p (si tu bosses c’est pour économiser et t’eclater ensuite en voyage)

    #397378
    BILIPS
    Participant
    djphil wrote:
    y en a beaucoup qui sont pret à bosser se faire exploiter rien que pour rester en Oz :/
    Cédric wrote:
    je peux peux le comprendre mais quel intérêt quand c’est pour bosser 22h, pour ne pas gagner d’argent et dormir dans une étable ?

    Malheureusement ces pauvres Taïwanais ne semble pas avoir vraiment le choix. Ils parlent très peu voir pas du tout anglais, ne connaissent pas les lois et leurs droits. Ils se font embrigader par de véritable mafias bien avant de prendre leurs vols pour l’Oz. C’est affligeant. Et tout ça avec la complicité des grandes chaines de distribution et de fast food (qui eux aussi jouent leurs rôles là dedans, en achetant très certainement tous ces produits une misère).

    AmelieP wrote:
    La philosophie du trip, c’est quand même vachement différent d’une personne à l’autre.

    Je ne pense pas que la plupart des asiatiques qu’on peu voir dans le doc aient une philosophie de voyage. Ils sont là clairement pour bosser et c’est tout, à la rigueur faire un tour à Ayers rock et basta.

    #397379
    Cedric_AACOM
    Participant

    Bon j’ai réussi à voir les 2/3 du reportage, effectivement pas grand chose à voir avec les backpackers la plupart du temps et surtout rien de bien nouveau dans ce reportage au final.. ça fait au moins 10 ans que ça existe, il serait temps qu’ils réagissent …

    #397380
    djphil
    Participant

    oui c’est vrai Bilips, je parlais plus des backpackers mais c’est vrai que les asiats en situations precaire se font exploiter… en esperant qu’un jour ce type d’exploitation cesse (suis trop optimiste?)

    #397381
    kevin-tanunda
    Participant
    djphil wrote:
    (suis trop optimiste?)

    Utopiste même!

    #397382
    AmelieP
    Participant

    Pareil je parlais plus des backpackers en général. Mais comme toi Bilips, quand j’ai regardé la vidéo je me suis dit en moi-même que ces asiatiques, avec leur anglais niveau très très bas, ils ont pas trop le choix non plus au final et c’est plus facile de les arnaquer que quelqu’un qui parle bien anglais et peut donc plus facilement se débrouiller et trouver un boulot correct.

    #397383
    Kai
    Membre

    Je viens de regarder le reportage. Si je peux me permettre de commenter sur le pourquoi de leur situation ubuesque, même si je n’ai fréquenté le monde du picking que de l’extérieur, j’ai vécu plusieurs années au Japon, à Taiwan, en Corée et maintenant à Singapour.

    En plus des frais engagés avant de partir (les asiatiques ne partent que rarement tout seul à l’aventure et passe par des structures justement pour éviter ce genre de danger), deux facteurs expliquent qu’ils tombent dans ces situations plus facilement que les occidentaux :

    1) ils sont honnêtes, et ne suspectent pas (surtout de la part d’un pays occidental et riche qu’ils admirent) de telles pratiques. Il suffit d’avoir vécu au Japon, en Corée ou à Taiwan pour savoir que les étrangers sont protégés contre toute la petite délinquence. Alors eux, ils s’attendent au moins à ça, par réciprocité culturelle. L’organisme qu’ils utilisent ayant ensuite la charge de leur assurer la sécurité logistique dans le pays étranger. En plus, dans ces sociétés asiatiques, qui sont loin d’être parfaites au passage, le vol est souvent tabou et les jeunes générations (n’ayant pas connu les années de guerre) sont d’une naïveté parfois désarmante (même si cela contribue à leur extrême gentillesse).
    2) Ne pas perdre la face, et revenir pauvre devant la famille et les amis (alors que partir à l’étranger, seul(e) (surtout pour une fille) reste quelque chose qui va à l’encontre des traditions familiales et sociétales chez eux…Le poids de la famille à Taiwan est le même qu’il y a 150 ans en France). Surtout quand vous avez payé 1500$ (en gros 2 à 3 mois de salaire moyen taiwanais pour un étudiant…), rentrer dans ces conditions c’est la honte…et la honte en Asie, c’est l’échec qui pèse toute ta vie, qui fait que la prochaine fois que tu vas dire à tes parents « je pars en France faire un WHV » ou « je veux travailler dans la mode », on va te dire « ferme ta gueule, tu t’es planté 1 fois, maintenant c’est nous qui décidons, va bosser au food court ».

    Voilà. Après pour les agressions sexuelles, il existe une certaine perception des femmes asiatiques (et de leur politesse dans le refus qui laisse croire à une ambiguïté) dans certains pays occidentaux (et surtout anglosaxons, d’après mes expériences). Là encore, la naïveté de certaines est désarmante, mais il faut la comparer avec la sécurité relative de leur pays. Je ne peux que dénoter un certain racisme dans ces agressions, et je suis ulcéré.

    Même si mon ex et moi n’avons pas fait de picking, nous avons fait du road trip sur des routes fréquentées par des pickers. Nous avons vu et discuté avec les Jap, les Coréens, les Taiwanais, et mon ex (Japonaise) s’est faite agressée 2 fois (sans compter les tentatives des papis du queensland : « T’es nouvelle en ville, tu parles pas bien anglais hein ? Bon, viens manger chez moi ce soir, je te montrerai la ville après »…à Cairns notamment j’y suis resté 2 mois ça lui arrivait tous les 2 jours qu’un papi tente de l’embarquer dans son 4×4 jusqu’à chez lui…)

    Après, ne pas oublier que ça arrive chez nous aussi (avec les marocains ou les roumains pour les melons…par exemple) et que je trouve inadmissible qu’on ne respecte pas quelqu’un qui fait un boulot qui nous est nécessaire (ramasser la bouffe, quand même !) mais qu’on ne veut pas faire par nous-même. La moindre des choses, c’est de traiter ces gens équitablement. Bref, ça m’a énervé, je vais aller me faire un jus de mangue fraiche à la piscine pour me détendre…

    #397384
    Boudoir
    Participant

    Je rejoins le commentaire de Kai. Connaissant un peu Taiwan, je m’apprêtais à poster le même genre de réflexion.
    Dans tous les pays où j’ai vécu, Taiwan est à mon sens le meilleur en terme de savoir-vivre, de politesse, de sens de l’honneur. Les gens ont une humanité et un coeur en or, mais le problème c’est qu’en sortant de l’île, ils s’imaginent retrouver ça ailleurs.

    D’où une très grande naïveté, et en Australie où c’est rustre, ça ne pardonne pas… Le pire dans tout ça, c’est peut être le fait que les taiwanais ne font pas ça pour migrer et chercher l’eldorado pour survivre, car la vie à Taiwan est de bien meilleure qualité qu’en Australie, mais jute pour l’aventure et naïvement découvrir le monde. Toutes ces histoires me font penser à un remake de Midnight Cowboy sauce australasia…

14 sujets de 1 à 14 (sur un total de 14)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Nos articles