12.1 C
Sydney
28 septembre 2020

L’année sabbatique post-bac : pour ou contre ?

Le 1er site francophone sur l’Australie, le pays-continent Forums Divers Divers L’année sabbatique post-bac : pour ou contre ?

  • Créateur
    Sujet
  • #14775
    Rion
    Membre
    Age: 31

    Bonjour à tous,

    J’ai 22 ans, j’ai passé et eu le bac il y a 4 ans, et je n’ai pas repris d’études après ça. J’ai travaillé pour un journal pendant un an, je suis partie un an aux Etats-Unis, j’ai retravaillé deux ans dans mon ancien lycée, et là je pars dans un mois pour l’Australie. Après ça, je vais enfin reprendre les études.

    Aujourd’hui, par curiosité et pour m’informer pour un projet personnel lié à ma future scolarité, j’ai voulu connaitre l’opinion des français sur la Gap Year post-bac (en fait, même si c’est pas exactement post-bac, ça m’intéresse aussi, mais là en l’occurence, je me concentre sur cette partie en particulier). Et j’ai été effarée de voir le nombre de personnes affirmant que c’était une mauvaise idée, qu’après ça on ne pourrait jamais reprendre les études, que c’était presque impossible par la suite de rentrer dans un BTS ou un IUT, etc…

    Je voulais donc avoir votre opinion sur la question, vous les grands voyageurs qui vous êtes sorti la tête du séant pour découvrir un autre monde. Que pensez-vous de l’année sabbatique après le bac ?

    Attention par contre, je parle de l’année sabbatique « culturelle », celle où on sort de chez soi pour découvrir quelque chose de nouveau. Dans mon « étude », les années sabbatique pour travailler et financer ses études par exemple, ou les années sabbatiques dans le canapé ne sont pas prises en compte.

    Mon avis perso : la gap year ne devrait plus être stigmatisée comme c’est encore le cas en France, on devrait l’accepter et même mieux, l’encourager, et suivre le bel exemple de nos voisins européens.

    En fait, quand je dis que je n’ai pas repris d’études après le bac, ce n’est pas tout à fait vrai, j’ai fait 2 mois et demi en fac d’Information-Communication/Allemand et ça m’a gavé, donc je suis partie. La suite est la même. J’étais allée dans cette fac parce qu’on me rabachait sans cesse qu’il fallait ABSOLUMENT faire des études après le bac, choisir tout de suite son orientation, et j’avais l’impression d’être une moins-que-rien de ne pas savoir quoi faire de ma vie à seulement 18 ans. Il m’a donc fallu deux mois et demi de fac pour réaliser que c’était des foutaises, et je me suis promis de ne pas reprendre les études tant que je ne saurais pas ce que je voulais faire.

    Nous sommes donc de retour aujourd’hui, en 2011, 4 ans après mon bac. Durant ces 4 années, j’ai écarté une voie professionnelle que je croyais vouloir emprunter (le journalisme) après l’avoir essayé pendant plusieurs mois. Puis quand j’ai mis les pieds aux Etats-Unis, j’ai découvert que j’adorais voyager, et que je kiffais de parler anglais. Mais après cette année à l’étranger, toujours pas de certitude quant à ce que je voulais faire, même si une idée se profilait à l’horizon. Pas de soucis, je continue à prendre mon temps. Pendant les deux années ou j’ai bossé dans mon lycée, j’ai potassé le sujet, et il est devenu clair que je devais travailler dans le tourisme. A l’heure actuelle, et pour la première fois depuis mon bac, j’ai envie de faire des études. Mais avant, l’Australie, tout simplement parce que j’y pense depuis bien trop longtemps pour pouvoir abandonner le projet si proche du but !
    Bref, il m’a fallu 4 ans pour savoir ce que je voulais faire, 4 ans pour essayer des choses, en découvrir d’autres, mûrir un projet, etc… Et pour moi, ce n’est que du positif ! Je ne regrette pas une seule seconde ma décision, et je le referais dans son intégralité si c’était possible !



    Départ le 23 Juillet, escale de 19 heures à Singapour, arrivée le 25 Juillet à Perth. Recherche van à partir du 25 Juillet.
30 réponses de 1 à 30 (sur un total de 30)
  • Auteur
    Réponses
  • #118507
    Toothbrush Nomads
    Participant
    Autre...

    Clairement pour, dans les termes que tu as donnés (année de découverte et d’apprentissage, pas année « plage de jour, teuf arrosée de nuit, rebelote le lendemain »). Dans ces conditions, il n’y a rien à perdre et tout à gagner de mon point de vue, ça ne peut être que salutaire pour le développement personnel, accomplissement de soi, ouverture d’esprit, etc…

    Après, savoir si reprendre les études c’est possible, j’ai un avis plus 50/50 sur la question dans la mesure où je pense que c’est en effet plus difficile de reprendre les études après avoir vadrouillé pendant quelques temps, pour la simple et bonne raison qu’on tolère beaucoup moins bien l’ennui, le lavage de crâne ou le devoir d’obéissance par exemple… si tu reprends tes études ensuite c’est généralement parce que tu sais ce que tu veux et que tu es à la recherche d’une formation de qualité, pas pour te faire chier sur les bancs à patauger entre profs blasés et élèves pas intéressés. De ce point de vue là, oui, ça peut être plus difficile d’étudier à nouveau. Mais est-ce une mauvaise chose… pour moi, non ! Ca retranscrit simplement une personnalité plus affirmée, un niveau d’exigence un peu plus élevé… voilà tout.

    Pour terminer, j’ajouterais également qu’en dehors du fait qu’il est possible de reprendre ses études après une/des année(s) sabbatique(s) si on le souhaite, il est aussi possible de réussir sa vie sans avoir fait de grandes études… contrairement à ce qu’on nous martèle quand on est ados.



    #118506
    BILIPS
    Participant
    Résident
    Age: 33

    Tout dépend de ta personnalité en fait. Si tu es vraiment motivé et que dans ton esprit tu as la ferme intention de reprendre les études, ce genre de gap n’aura aucune conséquence sur l’avenir que tu t’étais faite avant de partir. Si par contre tu étais du genre à t’ennuyer ferme pendant tes études , le peu de motivation que tu avais avant de partir va s’évaporer complétement pendant ton voyage.



    2008-2009: 1er WHV 2011: 1 mois touriste 2013-2014: 2nd WHV 2016 -2017: WHV NZ 2018:  820 Granted !
    #118505
    Toothbrush Nomads
    Participant
    Autre...

    Bien résumé :mrgreen: BILIPS, droit au but !



    #118504
    BILIPS
    Participant
    Résident
    Age: 33
    Toothbrush Nomads wrote:
    Bien résumé :mrgreen: BILIPS, droit au but !

    Ouai enfin quand je vois l’avenir de certains (si ce n’est la plupart) de ceux qui se sont lancer à corps perdu dans les grandes études….pour rien à la fin. Tu te dis qu’ils ont louper une bonne partie de leur jeunesse et accessoirement ce genre d’expérience :sarcasm:



    2008-2009: 1er WHV 2011: 1 mois touriste 2013-2014: 2nd WHV 2016 -2017: WHV NZ 2018:  820 Granted !
    #118503
    Wombatoak
    Membre
    WHV

    Complètement pour aussi, dans la mesure où tu te bouges pendant ton gap year. C’est très valorisable vis-à-vis des recruteurs aussi bien que des directeurs d’établissement dès lors que tu prouves bien que tu as fait ça pour acquérir de l’autonomie, des compétences, etc. Du positif, de la maturité quoi.
    Après, je partage l’avis de Tooth en ce qui concerne la reprise des études. 50/50 parce qu’après ton voyage tu auras moins envie de rentrer dans le moule étudiant, et ça peut faire baisser la motivation; mais tu sauras plus clairement pourquoi tu es là, et ce que tu veux obtenir via les études, donc motivation en hausse. Et tu ne patauges plus dans l’indécision et le flou artistique qui plombent la majorité des étudiants – et leurs études dans la foulée.

    De mon côté, j’avais choisi de finir mes études avant de partir, parce que j’étais en avance, et que j’étais déjà trop loin dans mon parcours pour pouvoir arrêter un an et garder assez de motivation pour reprendre ensuite; je savais que le risque de laisser tomber au retour était trop grand. Ceci parce que mes études étaient prenantes, aussi bien au niveau du temps que de l’impact psychologique, et qu’on me mettait bien la pression. Je voulais aussi les finir, tant qu’à faire :huh: et me donner les moyens de faire un métier qui me plaisait.
    Bref je suis restée jusqu’à la fin pour pas risquer de me saborder, mais dès que j’ai décroché mon dernier diplôme, j’ai pris mon billet d’avion et bonjour l’Australie ! Ma famille en a fait une attaque cardiaque, mais moi j’ai pris mon pied, j’ai profité, j’ai rencontré plein de gens, j’ai appris des tas de choses que je n’aurais jamais trouvées dans mes études. Et je suis revenue la tête claire en sachant que cette année avait été tout sauf du temps perdu.

    Du moment que ta gap year se situe dans un projet d’avenir précis et argumenté, et que tu te bouges pendant… eh bien, good on ya mate ! :bigups:



    http://www.wombatoak.com
    #118502
    Toothbrush Nomads
    Participant
    Autre...
    Wombatoak wrote:
    Ma famille en a fait une attaque cardiaque, mais moi j’ai pris mon pied

    Culte :mrgreen:



    #118501
    gaerlyn
    Membre
    Résident
    Age: 37

    Moi, je dis ca depend du portefeuille de ta famille aussi…
    Je suis pour et j’aurai adorer le faire, Malheureusement financierement cetait difficile et surtout mes etudes etaient sur dossiers et concours… et donc impossible de ne pas poursuivre le cursus…juste apres le bac…

    Mais par contre, si une personne est vraiemnt motiver pour le faire, elle devrait foncer et y aller…
    J’ai eu la chance de bcp voyager avec mes parents (pendant un mois tout les ete en vacances uniquement et en campoervan :mrgreen: ) et je recommande au gens de le faire le plus tot possible



    La solution, c'est la fuite... http://www.gaerlyn.blogspot.com Un petit peu de ma vie et de mes voyages
    #118500
    Arrache-rotule
    Participant
    Autre...
    BILIPS wrote:
    Toothbrush Nomads wrote:
    Bien résumé :mrgreen: BILIPS, droit au but !

    Ouai enfin quand je vois l’avenir de certains (si ce n’est la plupart) de ceux qui se sont lancer à corps perdu dans les grandes études….pour rien à la fin. Tu te dis qu’ils ont louper une bonne partie de leur jeunesse et accessoirement ce genre d’expérience :sarcasm:

    euh… Les études c’est plutôt une période faste de la vie d’une personne en général. Je ne comprends pas quand tu parles de « perdre une partie de sa jeunesse ». Très souvent tu n’as qu’une vingtaine d’heure de cours par semaine, tu rencontres plein de gens de tous horizons, tu fais la fête (les fameuses soirées étudiantes :mrgreen: ) et en plus tu apprends des choses. Je ne vois pas en quoi ce serait perdre sa jeunesse au contraire. En tout cas moi j’en garde un excellent souvenir, c’est l’une des grandes périodes de ma vie, en partie aussi parce que c’est la première expérience de vie en dehors de chez les parents. Et puis ça n’empêche pas de voyager, a cette période je partais en voyage une fois par an.

    Mais j’ai peut être mal compris ce que tu voulais dire, tu parlais peut être uniquement d’une catégorie d’étudiants en particulier…?



    #118499
    Sey
    Membre
    WHV
    Age: 34

    Personnellement, et je l’ai toujours dis … Je suis plutôt défavorable à ça.
    Mais je rejoins beaucoup ce que dis Bilips quand même lors de sa première intervention.

    Aujourd’hui, j’ai le sentiment que peu de jeunes à 18ans ont la maturité nécessaire pour entreprendre cette démarche.
    J’aurais tendance à dire qu’il vaut mieux aller jusqu’au bout de ses études (toujours faut-il savoir ce que tu veux faire ofc …) et après pouvoir en profiter.

    De nos jours, j’ai plutôt l’impression que beaucoup de jeunes partent uniquement parce que les études les gonfles, et point. Aucune motivation de reprendre les études après (ou alors ils essayent de se persuader en le disant), etc. Bref, j’ai souvent l’impression que cette « année sabbatique culturelle » est peut-être employée à mauvais escient et n’a pas la même signification pour tous.

    Des personnes comme TBN qui ont vraiment ça dans le sang, cette envie de bouger, de découvrir, de se nourrir de leurs voyages … Je ne l’ai que rarement vu.



    #118498
    BILIPS
    Participant
    Résident
    Age: 33
    Bacchus wrote:
    BILIPS wrote:
    Toothbrush Nomads wrote:
    Bien résumé :mrgreen: BILIPS, droit au but !

    Ouai enfin quand je vois l’avenir de certains (si ce n’est la plupart) de ceux qui se sont lancer à corps perdu dans les grandes études….pour rien à la fin. Tu te dis qu’ils ont louper une bonne partie de leur jeunesse et accessoirement ce genre d’expérience :sarcasm:

    euh… Les études c’est plutôt une période faste de la vie d’une personne en général. Je ne comprends pas quand tu parles de « perdre une partie de sa jeunesse ». Très souvent tu n’as qu’une vingtaine d’heure de cours par semaine, tu rencontres plein de gens de tous horizons, tu fais la fête (les fameuses soirées étudiantes :mrgreen: ) et en plus tu apprends des choses. Je ne vois pas en quoi ce serait perdre sa jeunesse au contraire. En tout cas moi j’en garde un excellent souvenir, c’est l’une des grandes périodes de ma vie, en partie aussi parce que c’est la première expérience de vie en dehors de chez les parents. Et puis ça n’empêche pas de voyager, a cette période je partais en voyage une fois par an.

    Mais j’ai peut être mal compris ce que tu voulais dire, tu parlais peut être uniquement d’une catégorie d’étudiants en particulier…?

    Mon cher Bacchus,

    Je visai plus la catégorie des étudiants de grandes écoles ou prépa….enfin ceux qui passent leurs journées dans les bouquins pour, à la fin, une inscription chez pôle emploi (je ne leur jette pas la pierre bien entendue, ils ne sont que les victimes du système « éducation nationale française » :huh: )

    C’est sûre que les branleurs d’amphithéâtre profites à fond de leur jeunesse 😉 :mrgreen:



    2008-2009: 1er WHV 2011: 1 mois touriste 2013-2014: 2nd WHV 2016 -2017: WHV NZ 2018:  820 Granted !
    #118497
    Wombatoak
    Membre
    WHV
    BILIPS wrote:
    Ouai enfin quand je vois l’avenir de certains (si ce n’est la plupart) de ceux qui se sont lancer à corps perdu dans les grandes études….pour rien à la fin. Tu te dis qu’ils ont louper une bonne partie de leur jeunesse et accessoirement ce genre d’expérience :sarcasm:
    BILIPS wrote:
    Je visai plus la catégorie des étudiants de grandes écoles ou prépa….enfin ceux qui passent leurs journées dans les bouquins pour, à la fin, une inscription chez pôle emploi (je ne leur jette pas la pierre bien entendue, ils ne sont que les victimes du système « éducation nationale française » :huh: )

    C’est sûre que les branleurs d’amphithéâtre profites à fond de leur jeunesse 😉 :mrgreen:

    Hum hum… après quatre ans de prépa littéraire, deux ans de fac et un bac+6 à vingt-quatre ans, je ne me sens absolument pas visée… :mrgreen:
    J’abonde dans ton sens pour le caractère aberrant de l’éducation nationale française qui demande des études très prenantes et difficiles pour laisser 90% des étudiants malheureux aux concours revenir à la fac et démarrer au SMIC ensuite. WTF, indeed. :stern:

    En revanche, je ne suis pas d’accord avec l’idée de louper sa jeunesse et perdre du temps. La prépa permet de te former très efficacement dans un laps de temps court, te donne de l’indépendance de pensée et une puissance d’analyse qui te servent beaucoup par la suite – ne serait-ce que pour ne rien ficher en fac ensuite :mrgreen:. Et surtout, dans mon cas, les études – passionnantes en prépa, chiantes en fac – m’ont permis de me dégager du carcan social « études-boulot-retraite », de comprendre que je voulais autre chose que cela. Et de décider de partir pour l’Australie.

    Si j’avais été en fac, je me serais probablement engluée dans l’indécision et la démotivation pour finir dans un boulot alimentaire que je n’aimerais pas, comme beaucoup d’étudiants. La prépa m’a obligée à rester réactive, à garder la main sur mon parcours sans jamais lâcher.
    Je suis sortie de ce système avec satisfaction certes; mais la prépa ne me reste pas en tête comme une perte de temps, à l’inverse de la fac. Au contraire, c’est le moment où j’ai arrêté de me faire royalement chier pour devenir maître de mon parcours et décider ce que je voulais devenir. Quitte à me casser de la fac au plus vite pour intégrer une école. Et partir à l’autre bout du monde pour la touche finale 😆



    http://www.wombatoak.com
    #118496
    BILIPS
    Participant
    Résident
    Age: 33
    Wombatoak wrote:
    En revanche, je ne suis pas d’accord avec l’idée de louper sa jeunesse et perdre du temps. La prépa permet de te former très efficacement dans un laps de temps court, te donne de l’indépendance de pensée et une puissance d’analyse qui te servent beaucoup par la suite – ne serait-ce que pour ne rien ficher en fac ensuite :mrgreen:. Et surtout, dans mon cas, les études – passionnantes en prépa, chiantes en fac – m’ont permis de me dégager du carcan social « études-boulot-retraite », de comprendre que je voulais autre chose que cela. Et de décider de partir pour l’Australie.

    Si j’avais été en fac, je me serais probablement engluée dans l’indécision et la démotivation pour finir dans un boulot alimentaire que je n’aimerais pas, comme beaucoup d’étudiants. La prépa m’a obligée à rester réactive, à garder la main sur mon parcours sans jamais lâcher.
    Je suis sortie de ce système avec satisfaction certes; mais la prépa ne me reste pas en tête comme une perte de temps, à l’inverse de la fac. Au contraire, c’est le moment où j’ai arrêté de me faire royalement chier pour devenir maître de mon parcours et décider ce que je voulais devenir. Quitte à me casser de la fac au plus vite pour intégrer une école. Et partir à l’autre bout du monde pour la touche finale 😆

    A la bonheur Wombatoak ! Je ne dis pas non plus que TOUS les étudiants de ce type finissent paumés et livrés à eux même (encore heureux !). Je voulais pas tomber dans le débat avec du cas par cas parce que je vois pas ce que je pourrais te répondre…à part peut-être temps mieux pour toi 🙂



    2008-2009: 1er WHV 2011: 1 mois touriste 2013-2014: 2nd WHV 2016 -2017: WHV NZ 2018:  820 Granted !
    #118495
    Toothbrush Nomads
    Participant
    Autre...
    Sey wrote:
    Des personnes comme TBN qui ont vraiment ça dans le sang, cette envie de bouger, de découvrir, de se nourrir de leurs voyages … Je ne l’ai que rarement vu.

    OK, j’ai ça dans le sang et en effet peu de gens sont atteints au même point que moi :mrgreen: Par contre, quelque chose qu’il ne faut pas oublier, c’est que j’ignorais moi-même que j’étais construite comme ça. Je n’avais jamais particulièrement rêvé d’Australie ou d’une vie de voyage dans ma jeunesse/adolescence. J’ai décidé de partir parce que je rentrais dans la catégorie des étudiants qui en ont marre de leurs études (je n’avais pas de vocation particulière, je trouvais l’enseignement dispensé à la fac relativement minable, j’allais très peu en cours…) donc cela m’a poussée à vouloir tenter autre chose. A la base j’avais l’idée de faire 1 an dans la vie active dans un pays anglophone le temps de voir ce que j’en pensais et réfléchir à ce que je voulais faire. En me renseignant sur le WHV, cette idée s’est muée en 1 an en Australie partagé entre voyage et travail. Jusque là c’est on ne peut plus ordinaire comme démarche, et presque accidentel… je me suis souvent dit qu’il aurait suffit de peu, un jeu de circonstances un peu différent, pour que je ne parte jamais en Oz ou en WHV et que je passe complètement à côté de ma vie sans même en avoir conscience.

    Finalement, mon année australienne s’est très bien passé, j’ai eu les bonnes idées (HelpX) et fait les bonnes rencontres (entre autre un australien extrêmement intelligent et débrouillard avec qui j’ai fait mes premiers roadtrips et qui m’a beaucoup appris au fond). Mais même au bout de ma première année australienne, tout n’était pas encore joué. J’avais passé une année phénoménale, la meilleure de ma vie, mais j’aurais encore pu tomber dans le moule de ceux qui rentrent au bout d’un avec des souvenirs plein la tête… puis reviennent à une vie dite normale. Sauf qu’à la place on a décidé de profiter d’être à l’autre bout du monde pour voir la NZ, et faire notre 2nd WHV tant qu’à faire. C’est vraiment pendant cette 2nde année de WHV que ma passion pour l’Australie a pris toute son ampleur, parce qu’une 2nde année m’a permis d’approfondir ma connaissance du pays, son environnement, ses villes et villages, ses animaux, ses gens, ses problèmes politiques ou sociaux… et tout ça m’a fait aimer ce pays (et mon style de vie) d’autant plus, et m’a fait comprendre à quel point tout ceci était important pour moi.

    Bref. Peu de gens atteignent le même stade que moi, peut-être. Mais personne ne peut savoir s’il en a le potentiel avant de partir. Je me suis découverte au fil de mes voyages et ça m’a permis de me réaliser d’une façon qui ne m’avait jamais vraiment traversé l’esprit avant, mais qui m’est venue tout naturellement… sur la longueur.



    #118494
    Sey
    Membre
    WHV
    Age: 34
    Toothbrush Nomads wrote:
    Par contre, quelque chose qu’il ne faut pas oublier, c’est que j’ignorais moi-même que j’étais construite comme ça

    Oui, j’étais conscient de ce « paramètre » quand j’ai écris ces quelques lignes.
    Après, on en revient au même point, tout dépend de la personne. Mais je ne suis pas persuadé TBN que sur la majorité des personnes qui se lancent dans une année sabbatique dites « culturelle », elles en ressortent transformées comme tu as pue l’être.

    Je ne dis pas que tu es la seule (bien entendu) … Mais à mon avis, ce n’est pas une majorité des personnes quoi.

    :rockedover:



    #118493
    Wombatoak
    Membre
    WHV
    BILIPS wrote:
    A la bonheur Wombatoak ! Je ne dis pas non plus que TOUS les étudiants de ce type finissent paumés et livrés à eux même (encore heureux !). Je voulais pas tomber dans le débat avec du cas par cas parce que je vois pas ce que je pourrais te répondre…à part peut-être temps mieux pour toi 🙂

    Pas de souci Bilips ! je voulais juste tempérer ta généralisation. C’est l’esprit de contradiction, que veux-tu ! 😀



    http://www.wombatoak.com
    #118492
    Rion
    Membre
    Age: 31

    Toothbrush Nomads : quand je suis partie aux Etats-Unis, j’étais comme toi. Je savais pas que j’aimais voyager, et je n’aimais pas l’anglais. Mais j’ai préféré partir plutôt que de rester chez moi, et c’est là que je me suis découverte deux nouvelles passions, et même une vocation. J’ai découvert à quel point j’étais bien quand je voyageais, quand je découvrais de nouvelles choses, mais aussi quand je parlais anglais. Ca a changé ma vie, littéralement, puisque d’une part j’ai une nouvelle mentalité, une nouvelle façon de penser, mais surtout parce que j’ai enfin trouvé ce que je voulais faire de ma vie, c’est à dire devenir Forfaitiste. J’ai découvert les joies des préparatifs de voyage, que j’aime autant que le voyage en lui-même…



    Départ le 23 Juillet, escale de 19 heures à Singapour, arrivée le 25 Juillet à Perth. Recherche van à partir du 25 Juillet.
    #118491
    Toothbrush Nomads
    Participant
    Autre...
    Sey wrote:
    Toothbrush Nomads wrote:
    Mais je ne suis pas persuadé TBN que sur la majorité des personnes qui se lancent dans une année sabbatique dites « culturelle », elles en ressortent transformées comme tu as pue l’être.

    Je ne dis pas que tu es la seule (bien entendu) … Mais à mon avis, ce n’est pas une majorité des personnes quoi.

    Oui, je suis plutôt d’accord avec toi. Tout le monde ne rentre pas transformé, et ceux qui rentrent changés ne le sont pas forcément à ce point !

    Bref. Il faut bien le dire, je suis exceptionnelle :mrgreen: Je crois que Wombatoak et Rion aussi, d’ailleurs 😮


    @Rion
    , j’avais cru comprendre tout cela suite à tes diverses interventions sur le forum (et lecture de ton blog), je suivrai tes aventures avec plaisir quand tu seras en Australie 🙂



    #118490
    Rion
    Membre
    Age: 31

    Ouuuh, chic alors, j’aurais donc au moins une lectrice 🙂



    Départ le 23 Juillet, escale de 19 heures à Singapour, arrivée le 25 Juillet à Perth. Recherche van à partir du 25 Juillet.
    #118489
    Toothbrush Nomads
    Participant
    Autre...

    TBN, toujours prête 😮 :mrgreen: 😆



    #118488
    Arrache-rotule
    Participant
    Autre...

    Pour ma part j’avais déjà la passion des voyages avant de partir en Australie. Ça faisait plusieurs années que je voyageais mais que je rentrais frustré car mes voyages de quelques semaines étaient trop courts. Les paysages sont secondaires pour moi, ce que j’aime, c’est m’immerger dans une autre culture et essayer de la comprendre. J’ai trouvé l’idée du whv géniale, j’allais enfin pouvoir partir plusieurs mois et réaliser mon rêve (bon un joli imprévu a fait que je suis resté un peu plus longtemps) une fois la-bas j’ai rencontré de vrais voyageurs qui consacraient leur vie a ça. Au fil de mon voyage j’ai appris pas mal de bon plans et les ficelles pour pouvoir voyager, vagabonder ou bon me semble. Je me suis dit « en voilà une vie de rêve! » fini la routine et la vie ennuyeuse, aujourd’hui je sais que je voyagerais encore de nombreuses années. Aucune carrière professionnelle ne me permettrai de m’épanouir comme je le fais aujourd’hui.



    #118487
    Toothbrush Nomads
    Participant
    Autre...
    Bacchus wrote:
    Aucune carrière professionnelle ne me permettrai de m’épanouir comme je le fais aujourd’hui.

    +1 🙂 :inlove:



    #118486
    BILIPS
    Participant
    Résident
    Age: 33

    HS : Rion ton blog a de la gueule ! Si il est tenue comme ça tout au long de ton voyage il risque de faire de l’ombre à TBN :mrgreen: 😉



    2008-2009: 1er WHV 2011: 1 mois touriste 2013-2014: 2nd WHV 2016 -2017: WHV NZ 2018:  820 Granted !
    #118485
    Rion
    Membre
    Age: 31

    C’est mon but, bien évidemment, je compte bien détrôner TBN et prendre le monopole des infos pour l’australie ! MOUAHAHAHAHAHA !!!



    Départ le 23 Juillet, escale de 19 heures à Singapour, arrivée le 25 Juillet à Perth. Recherche van à partir du 25 Juillet.
    #118484
    BILIPS
    Participant
    Résident
    Age: 33
    Rion wrote:
    C’est mon but, bien évidemment, je compte bien détrôner TBN et prendre le monopole des infos pour l’australie ! MOUAHAHAHAHAHA !!!

    😈



    2008-2009: 1er WHV 2011: 1 mois touriste 2013-2014: 2nd WHV 2016 -2017: WHV NZ 2018:  820 Granted !
    #118483
    Sey
    Membre
    WHV
    Age: 34
    Rion wrote:
    C’est mon but, bien évidemment, je compte bien détrôner TBN et prendre le monopole des infos pour l’australie ! MOUAHAHAHAHAHA !!!

    Et bah t’as de l’ambition Marion …
    Faut avoir les *couilles* pour venir dire ça 😆
    Saches que TBN est indétrônable … Si tu ne le sais pas, tu l’apprendras vite 😉

    A moins que tu comptes la supprimer ? 😈 :mrgreen:



    #118482
    Rion
    Membre
    Age: 31

    Tous les moyens sont bons, mon cher Sey, je ne renoncerais pas avant que mon but premier soit atteint ! Si un jour vous ne voyez plus TBN sur ce forum, vous saurez pourquoi… 😈

    Bon, sinon, blague à part, j’ai du mal à voir comment je pourrais faire mieux que TBN qui a déjà parlé de tout sur son site, au mieux je pourrais reformuler les phrases, mais les infos seraient les mêmes au final… Naaaaa, je pense que je vais me contenter d’écrire ce que je vis là-bas pour faire baver d’envie ceux qui restent, et pis c’est tout !



    Départ le 23 Juillet, escale de 19 heures à Singapour, arrivée le 25 Juillet à Perth. Recherche van à partir du 25 Juillet.
    #118481
    Sey
    Membre
    WHV
    Age: 34
    Rion wrote:
    Naaaaa, je pense que je vais me contenter d’écrire ce que je vis là-bas pour faire baver d’envie ceux qui restent, et pis c’est tout !

    Voila une bonne résolution 😉
    Puis avec tes récits, tu pourras par contre donner envie à TBN et la faire baver 😉
    A défaut de l’égaler, tu peux toujours la faire râler 😀



    #118480
    Linda Civray
    Membre

    J’avais écris un bon texte pour vous remercier d’avoir abordé ce sujet qui me concerne car ma fille qui passe actuellement son bac littéraire veut partir en Oz pour chercher une motivation un projet ou tout simplement se chercher elle mème .
    Malheureusement je n’ai pas sauvegardé cette réponse et au moment de l »envoyer elle s’est envolée vers ou ? . Mystère .
    Tant pis pour moi . Merci à tous et toutes pour vos réponses à nos petites angoisses de maman .



    #118479
    Toothbrush Nomads
    Participant
    Autre...
    Sey wrote:
    A défaut de l’égaler, tu peux toujours la faire râler 😀

    Ca c’est du slogan ! 😆



    #118478
    Sey
    Membre
    WHV
    Age: 34
    Toothbrush Nomads wrote:
    Ca c’est du slogan ! 😆

    T’as vu 😮 :mrgreen:



30 réponses de 1 à 30 (sur un total de 30)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Articles récents