10.9 C
Sydney
29 septembre 2020

Inquiétudes Job Australie

  • Ce sujet contient 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour pour la dernière fois par JulienL, le il y a 3 années.
  • Créateur
    Sujet
  • #712649
    JulienL
    Participant
    Etudiant
    Age: 26

    Bonjour à tous!

    Je souhaite faire un WHV (6 mois, 1 an, je sais pas encore, cela dépendra de comment ça se passe) en Australie car c’est un pays qui m’intéresse beaucoup (grande ville, au bord de la mer, beau temps, anglophone, d’un point de vue purement « pratique », et rien que ça c’est très dur à trouver). L’arrivée se ferait à Sydney (dans un premier temps tout du moins).

    J’ai de l’argent de côté, ce n’est pas un problème. En revanche je souhaiterais ne pas griller mes économies et j’ai vraiment peur que ce scénario arrive.

    Je ne souhaite pas faire du fruit-picking, sauf cas d’extrême nécessité. Les métiers de serveurs/barmans ne sont pas des métiers dans lesquels je suis à l’aise.

    Du coup, ça ferme déjà pas mal de portes.
    L’idéal pour moi serait d’exercer dans le Digital/Le Web/Internet (webmarketing,
    e-commerce, e-marketing)
    , mon cursus ici en France. Mais j’ai cru comprendre que c’est un « emploi qualifié » et qu’il sera donc très compliqué pour un « WHV » d’en trouver un.
    Est-ce vrai ? Où les métiers du digital recrutent-ils bien en Australie?

    J’avais pensé à un stage, mais j’ai cru lire que les stages ne sont pas monnaie courante en Australie ?

    Du coup je me rabattrais bien sur :
    – vendeur (produits technologiques par exemple), mais si je fais le grand départ pour l’Australie c’est aussi pour profiter un maximum, et l’idée de travailler les week-ends… :/
    – SAV/Etudes téléphoniques
    – distribution de courrier

    Qui sont des métiers WHV courants.
    Mes questions sont les suivantes : est-ce toujours (en 2017) relativement facile de trouver ces métiers-là ?

    Mon autre question : je sais que l’Australie a aussi son « leboncoin » (Gumtree), mais existe-t-il des plateformes de « jobbing entre particuliers » comme il peut exister en France, où en gros on « travaille » (avec notre savoir-faire) pour d’autre particuliers et on se rémunère ainsi ?

    PS : mon niveau d’anglais est très bon (sans prétention aucune, mais c’est une info qui importe je crois).



  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Articles récents