15.5 C
Sydney
9 décembre 2022

WHV et Bac+5

40 sujets de 1 à 40 (sur un total de 49)
  • Auteur
    Messages
  • #57233
    _matt
    Participant

    D’abord Bonjour a tous.
    Ca y’est je me lance après des mois de lecture sur ce forum(mines d’informations). En fait je viens de terminer un Bac+5 (ecole d’ingenieur en Mecanique) et je pars pour l’aventure debut octobre. J’ai toujours révé de visiter ce magnifique pays et je pense donc travailler 6 mois (petits boulots) et puis après faire le tour.
    Mais je suis un peu inquiet quand a mon retour en france et un « trou » de un an dans mon CV.
    Mais j’ai tellement envie de voir ce pays et je me dis que c’est maintenant ou jamais.
    J’aimerais savoir si des gens sont partis un peu dans les memes conditions que moi, et comment c’est passé leur retour.

    Merci a tous pour vos réponses.

    #259060
    Rivd
    Membre

    Je te dirai que je suis parti un peu ds le meme esprit, la difference c que pour le moment je veut pas revenir 🙂
    G trouve un boulot ds ma branche, il me sponsor, donc ca le fait.

    Niveau « trou », comme tu dis, si tu le vois comme ca, les autre le verront aussi comme un trou. Je serai plus d avis de dire que tu ajoute de l experience a ta vie, tu va rencontrer des gens, t ouvrir au monde, apprendre l anglais, relever des challenges. Si tu le vois comme ca, je peut te dire que si tu as un entretien, le gars se dira que tu vois des opportunités, non pas des problemes, ce qui est mieux pour une boite.
    T arrivera toujours a te demerdé. Juste pour dire que le « trou » c un truc francais, car ds les autres pays il s en foute, au contraire, il se dise t es flexible pour bouger et tu peux integrer des projet internationaux avec l anglais.

    Mec te pose pas de question, fonce car c ton reve !!

    #259061
    _matt
    Participant

    je te remercie de ta réponse Rivd,
    je suis d’accord avec toi, y a vraiment moyen de valoriser cette année de fou.
    mais c’est vrai que les entreprises francaises sont un peu étroites d’esprit. (alors pourquoi pas rester bosser en Oz ou ailleurs…)

    #259062
    greglegrand
    Membre

    C’est vraiment representatif de la culture francaise et revelateur du bourrage de crane auquel nous sommes soumis en france, pars!

    pour ma part j’ai egalement un master de recherche ex DEA et egalement en mecanique, et je peux te dire que je regrettes de ne pas etre partis plus tot de france!!

    parce que niveau on se regarde le nombril et on pleure, nous sommes tres fort, second, vu le niveau de l’economie en france et compare a la cadence de developement de l’australie, ca fait du bien de voir des employeurs qui ne cherchent pas que des moutons a cinqs pattes.

    bon il est vrai que pour esperer trouver dans ta filiere il te faudra justifier d’une experience d’au moins 18 mois et surtout d’une maitrise des outils informatiques du domaine: autocad. Mais c’est egalement l’occasion de tester autre chose et de faire d’autre boulots sans aucune consequence si ce n’est de se trouver de nouvelles affinites professionnelles et vivre differement.

    Niveau trou dans le cursus, je me posais la meme question la premiere annee en me disant mais comment je vais justifier cela a mon retour, et puis maintenant cela fait deux ans et demi, que je suis en balade et franchement, le retour et les questions connes des recruteurs, je m’en balance, d’une part, le taux de chomage baisse et ils vont avoir besoin de remplacer les papy boomers, d’autre part, va trouver des profils capable de dialoguer avec un large panel de cultures et de s’adapter aux modes de vie etrangers en quelques secondes, sans parler de la maitrise de l’anglais, parce que l’anglais des diplomes francais est miserable, j’ai entendu beaucoup de backpackers, et les jeunes allemands tout juste sorti du lycee parlent mieux que des bac +3 ou +5! siderant!

    Bref, les recruteurs, vu que le chomage baisse, ce sera avec mon cursus ou sans moi, vu que de toute facon la france n’est pas forcement ma premiere option au retour, ca va pas vraiment me compliquer la vie, groupe international, ou l’etranger, de toute facon je connais ma valeur et sais pouvoir rebondir si je trouve pas ce que je veux, j’ai touche a tellement d’activites au cours des dernieres annees, que le changement, est ma ligne de conduite, alors je le dis, partez les jeunes, ouvrez votre esprit et en lisant les temoignages de vos predecesseurs vous allez realiser que revenir est sans doute plus difficile, remettre les oeuilleres en place, retourner dans le cube, reprendre un numero dans la file d’attente, je crois pas qu’on puisse retourner vraiment en arriere une fois qu’on s’est aventure aussi loin dans sa propre decouverte, partir aussi loin s’est souvent pour se remettre en question et revenir a l’identique est quasiment impossible, ce serai se brider!

    En restant en france, on reste un parmis des milliers, en partant, on devient plus rare et on acquier ainsi de la valeur, il faut tout de meme savoir que le nombre de jeunes francais partant quelques mois a l’etranger en cours d’etudes, echange universitaire ou stage de fin d’etudes, augmente considerablement, alors, ceux qui auront pris une annee voir plus a l’etranger comme choix de decouverte personnelle, ca peux que jouer en leur faveur, a moins de viser un poste dans l’administration francaise!!

    Pour info, dans la culture anglo saxonne, l’experience a l’etranger, est quelque chose de classique, voir normal, L’OE c’est partir se frotter a la realite loin de confort d’un environement connu. Faire ses preuves ailleurs que dans la sphere d’influence des parents, amis ou professeurs.

    Bon voyage

    #259063
    _matt
    Participant

    je vous remercie tous de vos témoignages.
    Et je pense vraiment maintenant qu’il n’y a que du positif a partir, quittes a quitter la France pour un moment.
    mais ma question était plus dans le fait de traviller un an dans des petits boulots WHV, et donc de quitter son domaine de compétence pendant un an et de revenir sur le marché du travail après un an. (sachant que je viens de finir mes études) et je n’ai donc aucune expérience dans mon domaine (hormis les stages).

    #259064
    greglegrand
    Membre

    Je connais ta situation puisque c’etait la mienne!, pour faire bref, diplome en 2000, ca commence a dater hein! j’ai l’armee qui me convoque, du coup libere de la tenue kaki au printemps 2001, le temps de se remettre dans le civil et de laisser passer les vacances et pan, une bande de fanatiques entraine par leur leader bush junior font peter l’economie mondiale et la securite aerienne en quelques heures (voir loose change 2), resultats: les entreprises justifient leurs problemes avec oussam pas l’air bien profitable, le marche de l’emploi s’ecroule et comme beaucoup de jeunes diplomes sans experiences, je me retrouve dans le cycle, pas de boulot pas d’expericences, pas d’experiences pas de boulot, puisque les employeurs recherchent toujours les personnes les plus qualifies au salaire le plus bas, resultat: formations cnam et apec, interim, entretiens en serie pendant deux annnes, longues et epuisantes.

    Apres ce traitement, j’en ai eu marre et j’ai pri la porte de sortie et l’avion pour le bout du monde et franchement, mon seul regret, ne pas avoir fait ce choix plus tot, le probleme c’est qu’a l’epoque je n’ai decouvert l’existence du whv via un livre nomme: s’installer en australie qui trainait sur une etagere de mon centre de recherche d’emploi, bref, c’etait pas vraiment populaire, ni diffuse dans le public.

    Par contraste avec l’experience a l’etranger dans la culture anglo saxonne qui est placarde dans les agences de voyages et dans les magazines pour jeunes.

    Donc , je n’ai toujours pas d’experience dans mon domaine, et cela ne m’inquietes plus, c’est grave docteur d’etre sorti de la spirale de la peur du chomage qui me maintenait francais docile et obeissant?!

    Je suis bilingue anglais, j’ai voyage en australie et en nouvelle zelande, visite ces pays plus que certaines qui y vivent depuis 30 ans, rencontre des centaines de personnes et decouverts tellement que je me suis enrichi personellement, plus en deux annees et demie que peut etre 10 ans en france! je vois les choses differement et je ne regrette rien, si ce n’est d’avoir autant attendu et perdu de temps en france au lieu de partir plus tot.

    J’ai change de conception sur la vie et mon futur, j’ai acquis d’autres valeurs et profite vraiment de ce qui se presente au lieu de courrir comme un rat dans la roue, a quoi cela sert de rever sa vie lorsque l’on peut vivre ses reves, en ce moment, depuis trois mois et jusqu’a novembre, je passe l’hiver sous les cocotiers du nord queensland, travaille dans un bar au bord de la piscine dans une centre de vacances et fais l’extra pour une serie tv de spielberg. Alors la vie de bureau a paris entre les greves des transports, la pollution et les crises a venir, je passe merci.

    Bonne continuation

    #259065
    _matt
    Participant

    merci de ta réponse, ca fait plaisir d’avoir plein de temoignages différents.

    #259066
    edouard06
    Membre

    Slt, je suis dans le même cas que toi mais moi c’est dans le marketing! J’avais peur pour le « trou » et puis j’en ai parlé autour de moi, aux Rh demes stages (actuel et ancien) : et il m’ont tous conseillé de le faire!

    Moi je fais l’inverse par contre, je fais le tour et après je reviens sur Sydney pour 2/3 mois pour trouver une entreprise qui peut me sponsoriser (d’ailleurs si vous savais comment ca se passe dans le marketing la-bas, je suis preneur 🙂 !

    Je me dit juste qu’il faut foncer et que je verrai bien là-bas!

    See ya

    Edouard

    #259067

    Hello! 🙂

    J’ai déja vécu ta situation en partant presque deux ans au Mexique… et m’apprete désormais a partir un an en Australie.

    Je sais que la France peut te paraitre ringarde vis à vis d’autres pays sur l’idée d' »une année à l’étranger »… mais sache que ca change pas mal!

    J’ai passé récemment de nombreux entretiens, et les recruteurs étaient avides de personnes vraiment bilingue, voir trilingue. J’ai rencontré 7 cabinets de recrutements sur paris, et tous m’ont dit qu’une année à l’étranger était très recherchée par les entreprises.

    Sinonyme de prise d’initiatives, de courage, de volonté, d’adaptabilité… cette année sera très bien vue.

    Et hors de question de parler de « trou ». cette année s’inscrit parfaitement dans ton cursus de formation: tu y apprendras une langue, tu deviendras plus mûr… autant de qualité qui feront de toi un élement très intéressant à ton retour.

    Par contre, si tu résumes à un entretien ton année comme une succession de fêtes étudiantes, ou coulait à flot l’alcool, je pense que ca ne sera pas très bien vu.

    A toi de faire en sorte que cette année soit la ligne la plus intéressante de ton CV!

    Dans mon cas, mes années au mexique, m’ont valu des tres bons poste…

    Bon courage à toi! 🙂

    #259068
    _matt
    Participant

    encore merci pour votre retour d’experience

    #259069
    Dinaiz
    Membre
    edouard06 wrote:
    Moi je fais l’inverse par contre, je fais le tour et après je reviens sur Sydney pour 2/3 mois pour trouver une entreprise qui peut me sponsoriser (d’ailleurs si vous savais comment ca se passe dans le marketing la-bas, je suis preneur 🙂 !

    Je me dit juste qu’il faut foncer et que je verrai bien là-bas!

    Tiens c’est marrant, j’ai exactement la meme demarche ! Tout de l’australie pour visiter et voir l’ambiance dans les differentes villes, puis boulot avec sponsorship,.

    Je vais pas apporter beaucoup d’eau a ton moulin matt, mais en tout cas, on est au moins trois a tenter l’experience rien que dans ce thread, et plusieurs l’ont deja fait. Donc a mon humble avis c’est jouable . Au pire, onse trouvera un pont en dessous duquel squatter, entre aventuriers dechus 😉

    Serieusement, etant ingenieur depuis 2 ans, je peux te dire qu’un bon niveau en anglais est plus que vital, rien que cela peut te servir a valoriser ton sejour.

    #259070
    Arrache-rotule
    Participant

    Je comprend pas trop cette inquietude et cette histoire de « trou » dans le cv!!! C’est quand meme dommage de planifier sa vie de maniere a avoir un CV presentable! Surtout que ca ne peut etre qu’une experience enrichissante, la possibilite de se perfectionner en anglais, de rencontrer des gens de cultures differentes etc… Je pense qu’il faut vivre ses reves, s’enrichir des rencontres et experiences nouvelles, et les retombees ne peuvent etre que positives sur le CV!

    #259071
    Toothbrush Nomads
    Participant
    Fredttt wrote:
    C’est quand meme dommage de planifier sa vie de maniere a avoir un CV presentable!

    Merci d’exprimer pour moi ma pensée 😆
    Mais c’est ce genre de raisonnement abherrant que produit la société d’aujourd’hui malheureusement… faut sortir du moule !

    #259072
    _matt
    Participant

    c’est sur mais en meme temps, j’ai pas envie d’avoir fait 5 ans d’etudes pour rien.
    et au final ca ne m’empeche pas de partir, j’ai deja mais billets, mon visa, etc…
    c’etait plus pour avoir des témoignages de gens qui sont partis dans le même cadre que moi

    #259073
    Cat
    Participant

    C’est super intéressant d’avoir l’avis de personnes qui sont passées par un chemin similaire…
    En ce qui te concerne tu n’as pas encore commencé la « vie active » donc le trou dans le cv n’existera pas ! Ca ne peut être que bénéfique…
    Pour ma part, ce n’est pas tout à fait la même situation. J’ai finis les études il y a 2 ans, j’ai presque 2 ans d’expérience et j’avoue que j’appréhende un peu de partir en Oz de peur de galérer à mon retour.
    En fait je suis partagée entre deux situations : continuer ma petite vie tranquille en france, trouver un autre job ou me mettre en freelance…ou bien partir à la découverte d’un autre pays, de nouvelles personnes.
    Je sais très bien que la deuxième solution est beaucoup plus exitante mais bon je n’arrive pas à me décider ! La peur peut être d’avoir des regrets…
    Ce serait bien d’avoir plein d’autres avis ! 😀

    #259074
    plisken11
    Participant
    Cat wrote:
    La peur peut être d’avoir des regrets…

    Il vaut mieux avoir des remords que des regrets.
    si tu as vraiment envie de partir et que tu ne le fais pas, tu vas le regretter longtemps. tandisque si tu pars et que ca devait ne pas marcher ( las-bas ou a ton retour ), au moins tu pourras te dire que tu as essayé. qui ne tente rien, n’a rien…

    perso, je suis exactement dans la meme situation que toi. j’ai fais des etudes, et je bosse maintenant depuis 3ans. mais je pense qu’une telle experience ne peut que etre benefique pour toi-meme comme pour ton cv! donc fonce…

    #259075
    Dinaiz
    Membre

    Bah y’a pas vraiment de dilemne ici, le marche de l’emploi, à ce que mon dit des potes bac + 5 qui sont sur place, se porte plus que bien en Oz (a priori mieux qu’en france). C’est pas comme si vous partiez vous lancer dans la culture de cane a sucre en Finlande non plus.

    Plannifier sa vie pour avoir un bon CV c’est vrai que c’est pas exaltant, mais tot ou tard, tes reves se retrouvent confronte a la realite du monde. Aussi, ca peut etre pas mal de faire un peu attention à ce niveau la. Cependant, dans le cas de l’australie, je ne pense pas qu’il y ait un reel risque… Enfin c’est mon avis… et c’est pour ca qu’avec 2 ans et 1/2 d’experience, je le tente, soyons fous !

    😀

    EDIT : Ah ouais, je me permets de dire +1 avec le post du dessus !

    #259076
    otixme
    Membre

    Salut,
    je suis apprenti Ingé (oui, oui, ça existe) et pour avoir notre diplôme nous avons un stage obligatoire à l’étranger de 12 semaines, a effectuer. C’est pour l’ouverture d’esprit, découvrir de nouvelles nouvelles méthodes de travail et tout et tout.
    Alors dire qu’1 an ou + en Australie ça fait un trou dans le CV, perso, j’n’y ai jamais pensé. Et si là-bas, tu en fais que des petits boulot, tu pourras toujours prétexter que ton niveau d’anglais ne te permettait pas d’assurer un « vrai job ». Maintenant c’est sûr que si on marque 1an de vacances sur le CV les futur employeurs le veront bien comme un trou.
    Alors pour moi c’est sûr dès que j’ai mon diplôme je décolle pour l’australie, pour un an et pourquoi pas plus où ailleurs…

    #259077
    Toothbrush Nomads
    Participant
    Dinaiz wrote:
    Plannifier sa vie pour avoir un bon CV c’est vrai que c’est pas exaltant, mais tot ou tard, tes reves se retrouvent confronte a la realite du monde.

    Ca dépend vraiment de la façon dont tu vois la vie ça, je dirais. Personnellement, c’est l’Australie et la réalisation de mes rêves et d’une vie passionnante qui me plait à moi la réalité. L’illusion ce sont tous ces interdits, ces peurs et ces inquiétudes que la société m’a inculqué et dont je me suis maintenant affranchie.

    La vérité c’est que si tu es Bac+5 dans une branche que tu adores et de laquelle tu veux faire ta vie à travers ta carrière, tu auras forcément la détermination et le niveau nécessaire à t’assurer un job plus tard.

    Si tu es en Bac+5 dans une branche qui ne t’excite pas plus que ça, petite vie pépére mais bon bof etc… dans ce cas là tu n’as strictement rien à perdre.

    D’un côté comme de l’autre, il n’y a pas de réel risque à vivre sa vie comme on le désire, seulement des choses à gagner. C’est un mécanisme de survie/défense de la société de penser que c’est dangereux ou nuisible, rien de plus…

    #259078
    Dinaiz
    Membre
    Toothbrush Nomads wrote:
    La vérité c’est que si tu es Bac+5 dans une branche que tu adores et de laquelle tu veux faire ta vie à travers ta carrière, tu auras forcément la détermination et le niveau nécessaire à t’assurer un job plus tard.

    Si tu es en Bac+5 dans une branche qui ne t’excite pas plus que ça, petite vie pépére mais bon bof etc… dans ce cas là tu n’as strictement rien à perdre.

    D’un côté comme de l’autre, il n’y a pas de réel risque à vivre sa vie comme on le désire, seulement des choses à gagner

    Ne le prends pas mal mais franchement je deteste cette phrase. D’abord parcequ’elle commence par « la vérité », et cela me semble un peu présomptueux. Ensuite parcequ’elle classe le gens en deux categories, version tout noir/tout blanc, une habitude que je trouve détestable et que l’on retrouve un peu partout de nos jours : ceux qui adorent leur job et ceux qui ne le trouvent pas plus exitant que ca.

    Je trouve ca un peu reducteur quand meme non ?
    T’as aussi ceux qui aiment bien leur job sans que ce soit une passion (qui sont je pense de loin les plus nombreux), t’as ceux qui detestent franchement leur job, etc etc …

    Alors bon tu vas trouver que j’en**** les mouches -et t’auras raison 🙂 – mais justement, tout le sujet de mon post est de montrer que le monde me semble un peu plus complexe que la version, pleine de verite, mais neanmoins edulcoree que tu en montres.

    Pour ne pas tomber dans le debat philosophique, interessant, mais completement hors sujet ici, je vais essayer de te dire concretement et brievement, comment je vois les choses, surtout par rapport au fait que selon toi, il n’y a rien a perdre seulemement des choses a gagner.

    En fait, je pense que tout est dans le fait qu’on a tres souvent des desirs contradictoires, surtout sur de longues periodes .

    Par exemple ce n’est pas impossible que maintenant tu sois à fond dans l’aventure, le voyage, et la découverte, et que dans 5 ou 10 ans, tu sois carrrement plus de dans le trip de fonder une famille -ne rigole pas, ç a arrive à des gens très bien 😉 – .

    Imagine maintenant notre ami qui part pour l’australie, qui adore l’ambiance, les gens mais qui ne trouve pas de taf la bas (enfin rien qui n’ait quelque chose a voir avec ses qualifications en tout cas) . Il se lance dans le fruitpicking intensif, pendant 1 an, il renouvelle son WHV pour un an et au bout de deux ans, n’ayant pu s’etablir la bas, il rentre a france.

    Imagine qu’a ce moment la il a assouvi sa soif d’aventures et envisage de se poser . Il risque de se faire severement retamer aux entretiens d’embauches (du style : « oui ca je connais j’en ai fait 1 semestre quand j’etais a l’école y’a deux ans »…moyennement credible, surtout quand t’as 10 candidats plus qualifies derriere toi) pour finir par obtenir, s’il a de la chance, un job bien moins sympa et surement beaucoup moins paye que ce qu’il aurait pu avoir s’il avait un peu mieux calcule son truc, et s’il n’a pas de chance, une bonne periode de chomage bien galere. C’est ce que je voulais dire par la « realite du monde » .

    Alors bon je dis ça, cela dit je suis plutot partisan comme toi, de tenter l’aventure. La difference se situe juste entre le fait de se dire « j’ai rien a perdre » et le fait de prendre un risque calculé. Evidemment, quelqu’un de motive et qui se bouge arrivera toujours à s’en sortir, mais plus ou moins bien, et tant qu’a faire pourquoi ne pas faire les choses bien ? 😉

    Je pense que ce que _matt a voulu faire, au travers de ce post, c’est juste de tater le terrain pour voir les avantages et inconvenients, au niveau professionel qu’il y avait a partir en australie.

    A la relecture, je me rends compte que mon post est un peu agressif, alors que finalement, je suis quand meme d’accord avec toi (apres tout je pars dans quelques mois !!) mais je tenais quand meme à nuancer un peu tes propos. Je pense que tu es suffisamment intelligente pour comprendre qu’il n’y avait pas de mechancete derriere mes mots. Et evidemment, ton avis sur ces quelques lignes m’interesse beaucoup 🙂

    A+

    Edit : rien a voir mais j’aime bcp les photos sur ton site.

    #259079
    Toothbrush Nomads
    Participant

    Je ne prends pas ça comme une agression du tout, au contraire, tu n’as pas idée comme je suis contente d’avoir quelqu’un en face qui se donne la peine de faire une réponse si détaillée et intelligente 😉 J’ai une forte tendance à être toujours un peu extrême dans mes propos (reflet de mon caractère, haha !), comme tu l’as si bien remarqué… ça je te le concède sans problème 😉

    Je suis d’accord qu’il faut nuancer les choses, c’est sûr que je faisais des généralités – j’ai tendance, aussi, à commencer par des généralités avant de potentiellement poursuivre le débat plus loin avec l’enculage de mouche (:lol:) s’il y a des partants 😆

    Quote:
    ar exemple ce n’est pas impossible que maintenant tu sois à fond dans l’aventure, le voyage, et la découverte, et que dans 5 ou 10 ans, tu sois carrrement plus de dans le trip de fonder une famille -ne rigole pas, ç a arrive à des gens très bien

    Je suis d’accord avec ça aussi, perso le voyage c’est ma voie en ce moment, mais je ne sais vraiment pas si ce sera ma voie à vie 🙂 Et je n’ai pas d’a priori sur la fondation de famille non plus – âme romantique que je suis, l’amour fait partie intégrante de l’aventure, qu’il soit vécu sur les routes ou à terme en s’installant !

    Bref, au final en fait je vais pas vraiment débattre, vu que je crois qu’on est plus ou moins d’accord sur toute la ligne, mais avec des façons différentres d’exprimer le point de vue. Je pense que tu as raison en parlant de « risque calculé », et que c’est mon jugement/opinion de penser qu’il n’y a rien à perdre… Je l’exprime un peu fortement parce que ça a vraiment été, justement, une réalisation forte pour moi au travers de mon périple en Australie, de voir à quel point cette aventure pouvait m’apporter sur tous les plans. Je pense que je vois les choses en « rien à perdre, tout à gagner » parce qu’il y a trop à prendre (selon moi !) dans cette expérience pour décider de la sacrificier sur l’autel de la prudence, des inquiétudes, etc…

    De même, il est difficile de juger selon un avenir lointain. La vie, c’est le changement ! Je pense que la façon d’exprimer mon point de vue vient aussi de ma croyance en « vivre l’instant présent », dans le sens où on ne sait pas ce que nous réserve le futur. Il n’est pas question de renier la responsabilité de ses choix, mais simplement penser que choisir de rester prudent dans sa routine pour assurer un avenir plus ou moins lointain c’est rester en « standby » pendant plusieurs années, et potentiellement le regretter en ayant le sentiment de les avoir gâchées. Surtout que je pense que souvent plus tu avances dans ta vie, plus il sera dur de prendre une décision radicale, tout simplement parce que tu accumules contraintes, responsabilités, habitudes… et peut-être regrets, du même coup.

    Un an de voyage ça te permet de prendre le recul de beaucoup de choses, et ensuite de décider ce qui est le meilleur pour toi, que ce soit continuer à voyager ou rentrer s’installer. Je pense simplement qu’on devrait davantage écouter ses tripes quand on cherche ce qui est le meilleur pour nous et prendre la décision par désir et passion, plutôt qu’écouter de trop la raison et les gens autour de nous et prendre une décision par peur ou manque de confiance en soi et en l’avenir.

    Bref : faites ce qui vous passionne, que ce soit voyager, fonder une famille ou avoir une grande carrière ! 🙂

    *tadaaaa* 😆

    #259080
    Arrache-rotule
    Participant
    Dinaiz wrote:
    Plannifier sa vie pour avoir un bon CV c’est vrai que c’est pas exaltant, mais tot ou tard, tes reves se retrouvent confronte a la realite du monde.

    Pourquoi cette idee de confrontation Dinaiz? Voyager loin de son pays peut etre un reve au depart, et puis un jour on decide de se lancer, et alors le reve devient realite, il perd ses contours un peu flou et devient la realite du monde! :ouf Surtout que de nos jours il est plutot facile d’aller au bout du monde… Et il en va de meme dans bien d’autres domaines de la vie je pense. C’est sur que si ton reve c’est d’etre immortel, la je dis pas, il se peut en effet que ce reve se trouve un jour confronte a la realite ! 😆
    En fait cette idee de confrontation de nos reves avec la realite c’est plus une construction mentale qui n’existe que si… on pense qu’elle existe.

    Pour revenir au CV, en principe les employeurs sont des gens intelligents qui peuvent tout a fait comprendre que quand on est jeune on ait envie d’aller voir ailleurs ce qu’il s’y passe, je reste persuade que ca ne peut etre qu’un plus, si on explique bien notre demarche…

    #259081
    _matt
    Participant
    Dinaiz wrote:
    Je pense que ce que _matt a voulu faire, au travers de ce post, c’est juste de tater le terrain pour voir les avantages et inconvenients, au niveau professionel qu’il y avait a partir en australie.

    C’est exactement le but de mon post

    #259082
    Cat
    Participant

    Excellent débat…je pense que c’est tout de même une décision à ne pas prendre à la légère ! Enfin tout dépend des objectifs du départ en Australie…
    Alors matt tu penses avoir pris la bonne décision ?!

    #259083
    Peter
    Membre

    Il ne faut pas oublier que l’aventure australienne,pour 99,99% des cas,ne durera tout au plus que deux ans.
    Pour ceux qui ont fait des etudes assez pointues et qui ne sont pas encore rentrés dans le cursus »boulot/dodo », le retour risque d’etre tres difficile.Surtout si pendant ces deux années l’experience professionnelle c’est située aux ras des fraises.
    Une phrase qui me deplait en ce moment c’est « vis tes reves ». Est ce vraiment un reve ?
    Dans la tournure que prend ce voyage ..
    Sydney/Melboune/Cairns /Back Pakers/Fetes/Fruit Picking/Cote Est. Ce reve me fait plus penser a une mode .

    A+

    Peter

    Ps : Reve : Idée poursuivie avec l’espoir de reussir.
    Mode : Usage passager qui regle,selon le gout du moment la maniere de vivre.
    (Le Dico)

    #259084
    _matt
    Participant
    Cat wrote:
    Excellent débat…je pense que c’est tout de même une décision à ne pas prendre à la légère ! Enfin tout dépend des objectifs du départ en Australie…
    Alors matt tu penses avoir pris la bonne décision ?!

    Je pense avoir pris la bonne decision, après comme quelqu’un disait plus haut. Mieux vaut ne pas avoir de regrets, après l’avenir nous dira le reste!!!
    mais je pense que c’est avant tout une expérience inoubliable que je n’ai vraiment pas envie de rater.

    #259085
    romrom
    Membre

    salut à tous,

    cette discussion m’intéresse également car je suis dans la meme situation : ingénieur avec 2 ans d’experience et envie de partir en Australie avec ma copine …

    ma question est, à quel type de boulot comptez/pouvez vous aspirer en australie ?

    #259086
    Cat
    Participant

    Comme dit Peter ça devient presque une mode et non un rêve…Pour ma part l’autralie n’a jamais été le rêve de petite fille mais j’ai toujours été en admiration pour ce pays lointain et mystérieux. Et je me dis qu’il est temps de le découvrir.
    Mais il me reste encore beaucoup de doutes, de peurs, d’appréhensions pour sauter le pas… 🙄 En tout cas je ne pense pas qu’il faut avoir peur du « trou » dans le cv !
    Pour répondre à Rumrum, vu le niveau anglais, j’aspire à n’importe quel boulot, qui veut de moi, je prends…mais si mon anglais devenait plus que correct et bien ce serait formidable de bosser dans mon domaine !!

    #259087
    Toothbrush Nomads
    Participant
    Quote:
    Une phrase qui me deplait en ce moment c’est « vis tes reves ». Est ce vraiment un reve ?
    Dans la tournure que prend ce voyage ..
    Sydney/Melboune/Cairns /Back Pakers/Fetes/Fruit Picking/Cote Est. Ce reve me fait plus penser a une mode .

    Pour mon discours il est évident que je parle simplement des gens qui sont passionnés par l’idée par eux-mêmes, et pas les fashion-victims… 😛 Good point ceci dit, j’avais pas réalisé que ça pouvait être une affaire de mode pour certains 😮

    Mais, oui, c’est sûr que si tu pars en Australie principalement pour faire la tournée des boîtes, des clubs et des bars, te bourrer la gueule tous les week-ends et te taper des australiennes, c’est pas la même chose qu’un voyage mi-pratique mi-spirituel 😆

    #259088
    Dinaiz
    Membre
    Toothbrush Nomads wrote:
    Mais, oui, c’est sûr que si tu pars en Australie principalement pour faire la tournée des boîtes, des clubs et des bars, te bourrer la gueule tous les week-ends et te taper des australiennes

    Moi j’y vais pour ca, c’est mal ? 😆 😆 😆

    #259089
    Toothbrush Nomads
    Participant

    Non, c’est pas mal 😆

    #259090
    dumdum
    Membre

    ‘lut a toutes et à tous,

    Je vais amener encore un peu d’eau au moulin. Topo rapide, j’ai 31 ans, une expérience de 10 ans dans les services aux entreprises. Ma première approche de ce voyage, et elle est classique car typiquement francaise est d’avoir du trou dans ton cv…………..mais il n’y a que nous pour penser ca.
    Il faut vraiment comprendre que vivre un an à l’étranger est une formidable opportunité(pour des raisons perso, je n’ai pas pu le faire avant, mais croyez bien que je le regrette) une chance fantastique de partir à la découverte des autres et surtout de soi-même.Il n’est pas facile de trouver des boulots « bac+5 », ici, et pour cause, normalement un whv ne sert qu’a financer ses vacances, ce qui implique « petits boulots », mais ce qui est important c’est toutes les rencontres que tu vas faire, la façon dont tu vas être capable de t’adapter……
    Pour être concret, j’ai été chef de service dans une société de controle d’accès à paris pendant 5 ans et maintenant (je suis chez les kangourous que depuis deux mois), j’ai fait serveur, vendeur de peintures (toiles), j’ai travaillé dans une ferme et j’ai même déchargé des bateaux de pêche!!!
    Je crois que l’exemple est assez parlant……….
    L’important ce n’est pas forcément l’activité que tu vas exercer mais tout ce qu’il y a autour et je t’assure que quand tu vas arriver ici et que tu découvriras les joies du backpacker et de passer une soirée avec une dizaine de nationalité différente, tu te diras que tu vis un moment extraordinaire..
    La france est en train de changer et cela fait plaisir de se le voir confirmé par des témoignages qui disent que des cabinets de recrutement sont conscients de ce qu’une année comme celle-là apporte…
    Ah, au fait, la majorité des gens que j’ai rencontré et qui devaint rentrer dans leur pays d’origine le faisait à reculon…..

    Enjoy, buddey, and don’t be afraid, this year ‘ll be for you one of the best!!!!
    PS: prépares-toi quand même à picoler, parce qu’ici, y a pas d eau! et pour les filles, c’est pas bien complique……Au fait pourquoi se limiter aux australiennes….

    #259091
    Poun
    Membre
    Quote:
    et pour les filles, c’est pas bien complique……Au fait pourquoi se limiter aux australiennes….

    Bien d’accord avec ça 😮

    #259092
    chrisgal
    Participant

    Je me regale a lire tous vos posts !!

    Et ca me rassure un peu !

    Pour faire bref : diplome Bac+4 en 2004, 8 mois de chomage, retour dans la vie active pour 6 mois d’interim qui se transforment en 18, puis l’entreprise ou je travaillais me propose un CDD.

    Je leur ai dis ok pour 4 mois le temps de mettre les choses au point, et apres je me barre en Australie…
    A force de prendre les jeunes pour des c*** et pour de la main d’oeuvre bon marche, voila ce qui arrive ! (et puis le metro/boulot/dodo parisien commencait a me gonfler aussi)

    Je suis arrive a Brisbane il ya 1 semaine, je suis une belle truffe en Anglais, mais je suis dans la meme optique : quelques mois a visiter, a s’impreigner et a apprendre la langue, apres en chasse pour le sponsorship !!

    Voila ce qui m’a pousse a partir : tant qu’a etre precaire, autant l’etre a l’etranger et si ca peut deboucher sur quelque chose sur place, tant mieux !!
    Comme Peter, l’australie c’etait un peu un reve pour moi aussi : je me suis decide parce que c’est une experience personnelle dont j’ai besoin et que je ne veux pas vivre en me disant « j’aurai du partir en Australie… »

    Apres de se poser la question du « qu’est ce que ca fera dans mon CV ? », je dirai qu’un an en Australie, si tu estimes que ca a ete une bonne experience, tu n’auras aucuns problemes pour le « vendre » a un recruteur.

    Pour te dire, je me suis meme pas pose la question du CV : dis toi que le choix de partir tu le fais pour toi, pas pour tes futurs employeurs.

    Apres c’est evident que l’experience Australie ca depend beaucoup des personnes : comme une greffe, ca prend ou ca prend pas.

    Il faut etre pret a partir avec cette idee (dixit « risque calcule »):
    – ca me plait : je m’eclate et je fais ce qui faut pour rester,
    – ca me plait pas du tout : ok je suis reste 3 mois, ca a pas marche mais au moins j’ai essaye…

    Ok ca fait qu’une semaine que je suis la et je m’enflamme un peu, mais des questions, tout le monde s’en ai posees avant de partir. Et au bout d’un moment, a force de trop se poser de questions, et bien on fait plus rien !!!! (j’en sais quelque chose !)

    dans 6 mois j’aurai peut-etre pas le meme discours, mais ce que je sais deja, c’est que partir en WHV, c’est loin d’etre du temps de perdu…

    Moi je dis ca, apres chacun en tire ses conclusions !!

    Krisgal

    #259093
    greglegrand
    Membre

    Cést marrant puisque il y a quelques jours je regardais un pub tv, dans laquelle un personnage, single male, se reveille dans sa boite genre ken, léx de barbie, et realise quíl est dans une boite sur un support qui le maintient en place, puis il parvient a traverser la feuille de plastique qui le maintenait en place et se retrouve sur létagere, devant sa boite « single male » il recule et la appercoit, family life, la boite voisine, avec une femme et deux enfants qui lui sourit, il les regarde un peu surpris, puis passe devant et alors quón a límpression quíl va chercher a y entrer, sur le cote il appercoit une autre boite avec: middle life crisis, la crise de la quarantaine avec voiture de sport rouge et jeune femme aguicheuse, et juste a cote une autre boite, retraite, avec caravane et tenue de sport relax, potager. Et la il commence a courrir, saute de létagere, cours vers la sortie du magazin, et la pub fini par creer votre vie! et cést pour virgin blue, la compagnie aerienne discount.

    je trouve que cést touta fait dans le cadre de la discussion, a rester dans sa boite, on finit avec une vie toute cadree et previsible, au moins il y a pas de surprise, vous savez ce vers quoi vous vous dirigez.

    #259094
    Dinaiz
    Membre
    greglegrand wrote:
    ken, léx de barbie, .

    Quoi ??? Ken n’est plus avec Barbie ??!!! 😛

    #259095
    greglegrand
    Membre

    ce serait tout de meme dommage dávoir penser a plaire a des recruteurs pour choisir ce que lón fait de sa vie, le cv a pour but de presenter ce que lón a fait durant les annees passees, apres ca plait ou pas a votre interlocuteur, de toute facon, il y aura toujours des mecomptents! On ne peut pas plaire a tout le monde.

    #259096
    greglegrand
    Membre

    desole, il semblerai quíl est ete remplace, elle a un blond surfeur, moins coince et parait quíl est mieux monte! lol
    faut lire voici et gala, cést important láctu des stars des jouets, avec tous les rappels due a la pinture au plomb et aux aimants en vadrouille qui cause des risques díntoxication et de perforation abdominale chez les enfants.

    #259097
    Toothbrush Nomads
    Participant

    Je l’ai vue cette pub, je l’ai trouvée excellente 😉

    A part ça, je crois qu’une chose intéressante à ne pas oublier c’est que l’Australie dans le cadre de ce type de discussion (changement de vie, etc) c’est un symbole. L’important ce n’est pas tant le lieu que la façon dont on l’aborde, partir en Australie (« au bout du monde ») c’est une bonne démarche dans le sens où ça brise la routine, les habitudes, et ça fait quitter le familier, bref, tout des choses qui favorisent l’essai d’une autre vie et la remise en question de ce qu’on veut vraiment. Mais au fond, on pourrait faire la même chose en France ou dans tout autre pays.

    #259098
    _matt
    Participant
    dumdum wrote:
    L’important ce n’est pas forcément l’activité que tu vas exercer mais tout ce qu’il y a autour et je t’assure que quand tu vas arriver ici et que tu découvriras les joies du backpacker et de passer une soirée avec une dizaine de nationalité différente, tu te diras que tu vis un moment extraordinaire..

    Entièrement d’accord avec toi ayant habiter 6 mois au danemark j’ai deja connu cette joie.

    dumdum wrote:
    PS: prépares-toi quand même à picoler, parce qu’ici, y a pas d eau! et pour les filles, c’est pas bien complique……Au fait pourquoi se limiter aux australiennes….

    Pour la picole pas de problème, mais pour le reste je part avec ma copine qui est dans la meme situation que moi (fraichement diplomé Bac+5)

40 sujets de 1 à 40 (sur un total de 49)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Nos articles