15.2 C
Sydney
22 mai 2024

Un p`tit tour a Sydney, aux blues mountains?

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
  • Auteur
    Messages
  • #48247
    nolg
    Membre

    Bonjour,

    je suis en Australie depuis bientot deux mois et je ne suis restee que sur Brisbane. Me voila donc partie pour Sydney demain dimanche 29 juin (pour environs 5 jours) et j`aimerais bien faire un petit tour aux Blues Mountains, juste 2 ou 3 jours (Samedi, Dimanche et peut etre Lundi). Le seul probleme c`est que la rando, meme une journee seule, j`ai deja essayer c`est un petit ennuyant et des fois dangeureux. Donc je lance un avis au amateur de nature (meme par ce froid ca change) un p`tit week end a la campagne ca vous tente?
    Bon voici mon mail nolg@hotmail.com contacter moi vite… 🙂

    #226128
    Niet Rockers
    Membre

    J’ai fait un tour a Katoomna il ya de cela un mois.
    Ci dessous, article relatant ma journee.

    A deux heures de train de Sydney, Katoomba est le refuge idéal pour les citadins en quête d’espace.

    La décision fut prise en milieu de semaine. Nous passerions la journée à Katoomba pour échapper à la déferlante qui sévit chaque samedi à Glebe. Le marché hebdomadaire et les cafés au long de Glebe Point Road sont la proie de centaines d’habitants des banlieues alentours occupants les trottoirs, les terrasses et le répugnant centre commercial Broadway. A l’échelle de notre routine quotidienne, l’impact n’a rien à envier au cyclone et au séisme ayant dévasté respectivement le sud de la Birmanie et la province du Sichuan en Chine.

    Le déjeuner fut préparé la veille afin d’éviter tout retard sur l’horaire fixé. Notre train partit de la gare centrale de Sydney à 9h18. Après un trajet relativement calme, dût à un afflux de voyageurs minime compte tenu du jour et de l’heure, nous arrivâmes à Katoomba sur les coup de onze heures et demi.

    Comme la plupart des villes voisines de Sydney, les pôles d’attraction de la ville (pubs, cafés, restaurants, etc) se concentrent sur l’avenue principale…Katoomba Street. Pour accéder au panorama qui fait la fierté de la ville-accessoirement raison de notre déplacement, environ vingt minutes de marche sont nécessaires dès lors que les commerces font place aux résidences. Arrivés à la hauteur du square dont les arbres aux couleurs rouges et oranges s’effeuillent en cette période de l’année, il n’est pas impossible de tomber sur des autocars déversant des hordes de touristes japonais qui, l’appareil photo ou le caméscope à la main se pressent pour prendre les meilleures clichés dans les cinq minutes de halte prévus à Echo Point, panorama principal de la vallée.

    De là, il est intéressant de se diriger à l’ouest pour entamer une descente de la falaise via « the Great Stairs ». A mi-parcours, trois massifs rocheux contigus émergeant de la falaise, les « Three Sisters », s’exhibent. Neuf cents marches plus bas, plusieurs sentiers sillonnent la vallée offrant des excursions d’une heure ou plus en fonction du temps que vous souhaitez y consacrez. Novices et randonneurs expérimentés peuvent s’y aventurer.

    Nous avions décidé de ne passer qu’une journée sur place. Le coucher du soleil en cette période de l’année étant aux alentours de 17h30, 18h, nous disposions donc de cinq heures pour juger de la réputation de la région. Une fois en bas des « Great Stairs », nous marchâmes vers l’est afin de faire un cercle et d’être de retour à Echo Point à la fin de la journée. Le chemin avait des airs de ballade en forêt mais d’où vous pouvez observer à tout moment le panorama. L’une des solutions permettant de remonter la falaise est le funiculaire du « Scenic World ». S’articulant autour de vestiges du dix neuvième siècle (statues de bronzes, chariots, outils…) c’est une version moderne de celui opérant alors que le site n’était qu’une simple exploitation minière. Néanmoins son prix, dix dollars, et son affluence font qu’il est bien plus intéressant de remonter à pieds. Les quarante minutes nécessaires ne sont pas seulement prétexte à exacerber votre haine des prix pratiqués dans les lieux touristes puisque plusieurs points de vue des chutes de Katoomba (“Katoomba Falls”) sont accessibles tout au long de la remontée.

    La ville de Katoomba promouvoit également un tout autre type de tourisme en se proclamant « ville des Arts ». Parallèle à Katoomba Street, Lurline Street propose un vaste choix de galeries exposant les artistes locaux dans des domaines tels que la peinture, la sculpture, la photographie, la bijouterie…

    C’est également dans cette partie de la ville qu’il est possible de prendre un verre de vin au Clarendon, tester les chocolats de la Blue Mountains Chocolate Company, dîner au Swiss Cottage Restaurant ou encore de passer une nuit au manoir Felton Woods.

    #226129
    nolg
    Membre

    Ok merci pour les infos.

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Nos articles