14.2 C
Sydney
26 octobre 2020

Retour plus tôt que prévu.

  • Créateur
    Sujet
  • #90328
    Justineleb
    Membre
    WHV
    Age: 29

    Bonjour,

    Je suis en Australie depuis 3mois et je commence sincèrement à avoir envie de rentrer dans mon pays. Il faut dire qu à part tomber sur des boulots merdiques pour gagner de la misère et toujours se priver, je n ai pas connu grand chose… je ne fais que chercher du boulot sans trop de succès (souvent des part time ou des arnaques).je m inquiète sans arrêt pour mon argent, il ne me reste pratiquement plus rien (a peine 10dol) et j enchaîne les galères. Je suis seule pour l instant et je commence à en avoir juste marre de me battre sans résultats. J ai l impression que personne n est dans mon cas ou en tout cas, personne n a envie de rentrer. Je n ose pas trop en parler aux gens que j ai rencontré ici pcq ils disent directement que c est une idée stupide. Je voulais savoir, si, parmis vous certains sont dans mon cas ou si d autres sont carrément rentrés au bout de quelques mois?
    Merci de vos réponses 🙂



    L homme perd sa santé à gagner de l argent. Ensuite, il perd son argent à se refaire une santé. Il vit en pensant qu il ne va jamais mourrir et Meurt sans n avoir jamais réellement vécu...
8 réponses de 1 à 8 (sur un total de 8)
  • Auteur
    Réponses
  • #399216
    kevin-tanunda
    Participant
    WHV
    Age: 38

    Rares sont ceux qui viennent avouer ici leurs échecs. Mais il y en a, c’est certain.

    Je me garderais bien de te juger. Mais à te lire, je ne suis pas certain que tu aies cerné l’objectif de ton voyage, l’objectif de ce visa.

    Il faut bien comprendre que le whv est avant tout un visa touriste pendant lequel il t’est permis de travailler, et non l’inverse.
    Depuis le temps que je consulte ce forum je constate que beaucoup considèrent ce visa comme un tremplin de carrière. Or ce n’est pas du tout son objectif original (il y a certes des exceptions).
    D’ailleurs, les règles qui entourent ce visa ne permettent pas vraiment de s’inscrire dans ce but.

    Donc c’est plutôt les petits boulots auxquels il destine. Voire les boulots de merde (pas les arnaques, ça faut jamais accepter). Mais tu ne précises pas ce que tu entends quand tu qualifies un boulot comme boulot de merde (hors arnaque).
    Mais surtout, ta situation financière laisse à penser une arrivée sur le sol un peu limite de ce côté-là. En principe, les premiers moments sur le territoire devraient être dévolus à la découverte, la visite, comme n’importe quel autre touriste. La recherche d’emploi ne venant que petit à petit, à mesure de l’acclimatation.
    À te lire, tu t’es lancée dès ton arrivée dans ces recherches faute de moyens. Et ça moralement c’est super usant.

    Donc as-tu cerné ton objectif au travers de ce voyage ? As-tu compris à quoi est destiné un whv ? Avais-tu les fonds suffisants en arrivant ?

    À présent, ta marge de manoeuvre est vraiment très très étroite (j’espère au moins que tu as en réserve de quoi financer le billet retour). Peut-être qu’avec une avance de la part de tes proches, tu pourrais commencer par faire du WWOOF ou help’x, histoire de reprendre confiance et quelques marques. Et ça te dégagerait du temps pour trouver un boulot potable…

    Bon courage.



    #399217
    AmelieP
    Participant
    Résident
    Age: 28

    Peu de gens viennent annoncer ici leurs problèmes et je trouve ca plutôt courageaux de ta part 🙂

    Il faut dire que pour ma part à mon arrivée, j’ai eu beaucoup de chance. Je me rappelle a Melbourne je voyais mon compte en banque fondre petit à petit et j’étais arrivée a $200 lorsque j’ai (enfin) trouvé du boulot. DOnc je comprends parfaitement ton état d’esprit et c’est vrai qu’il peut y avoir des coups dur et que l’on peut être « home sick » comme ils disent ici. D’ailleurs après 3 ans ca m’arrive encore, la preuve la maintenant tout de suite je le suis !

    Par contre je n’avais pas cherché du boulot de suite. J’ai commencé à faire de l’helpx/woofing (je suis partie avec $6000) et à m’impregner un peu du pays avant de chercher du boulot. Pour l’anglais ca aide pas mal aussi 🙂 . DOnc ca, c’est la différence dans nos parcours.

    Par contre j’ai une question pour toi. Qu’entends tu par boulot merdique ? Car les boulots de whv, c’est pas toujours la super paie non plus. Je suis déjà bien tombée ($19/h kitchen hand ou alors picking payé à l’heure) mais il faut être super dégourdie, avoir un anglais correct et un peu de chance pour les trouver ceux la. Beaucoup de boulots de backpackers sont mal payés. C’est triste à dire car ca ne devrait pas être le cas mais ca l’est, souvent au black ou sous payés.
    Les boulots qualifiés c’est forcément pour un australien/PR/partner visa… bref ceux qui restent longtemps (forcément dans ces cas la un employeur cherche quelqu’un qui va rester plus de 6 mois).
    Après je dis pas qu’un bon boulot ca se trouve pas hein ! J’en ai bien trouvé moi-même mais il faut passer par les boulots chiants et merdiques xd.

    Tu parles que tu ne trouves que du parttime. A ta place j’accepterai un part time que l’on m’offre. OK c’est un temps partiel, ok forcément tu gagnes moins MAIS ca te permet de tenir plus longtemps et de pouvoir rebondir le temps de trouver mieux. Ca a toujours été ma philosophie d’accepter un boulot pas génial le temps de trouver mieux et ca a bien payé dans mon cas.

    Après je ne dis pas que tu dois rester (ni que tu dois partir hein). Je pense que c’est plutôt de voir ce que tu entends par boulot merdique et peut etre revoir un peu tes ambitions a la baisse le temps de remonter la pente.
    Si tu décides de rentrer en France, tu ne seras pas la première (ou premier ?). C’est juste qu’il y a moins de personnes qui en parle



    1er et 2nd WHV : Novembre 2012 a Novembre 2014 // Demande du 820 de facto visa, septembre 2014 // Visa 820 recu, octobre 2015 // Demande du 801 permanent residency, octobre 2016 // Visa permanent 801 finalement recu Novembre 2017 !!!
    #399218
    malex
    Participant
    Résident

    Hello,merci pour ton témoignage. J’espère que de plus en plus les informations vont se reprendre sur le rêve Australien qui n’en n’est plus un.
    La crise est belle et bien présente aussi en Australie comme partout ailleurs aujourd’hui.

    Les visas ou les nationalites plus rien n’est épargné et trouver du taf en WHV m, résident permanent ou student avc études locales est devenu vraiment très très difficile.

    Je suis moi-même résident permanent, multilingues, diplômé en Master et specialises avec plusieurs années d’expériences mais voilà pas citoyen australien!

    Courage, cet échec provisoir et localisé n’est n’est surtout pas personnel, il est le même pout des dizaines de milliers d’arrivants.

    Le pays d’ou l’on vient à peut-être mieux à offrir au final et je partage ton désir de rentrer. Il n’y a pas d’échec là dedans.au contraire avour ete au bout de ses convictions et arriver à prendre la décision courageuse mais consciente face à une réalité cachée de rentrer est très honorable.



    #399219
    malex
    Participant
    Résident

    A mon avis, cette réalité cachée s’explique par le besoin de l’Australie d’avoir recours à cette main d’oeuvre hyper bon marché des whv, une exploitation sans nom des jeunes qui reflète le ralentissement social rt économique de ce pays hyper dépendant de la Chine. Une foi dans le tissu économique les nouveaux arrivants répètent à l’infini un protectionnisme illusoire et ridicule d’une fonction sans intérêt à laquelle ils se raccrochent pour faussement exister dnas une sphère bien loin des sphères rentables et ouvertes aux australiens.



    #399220
    malex
    Participant
    Résident

    Une société a plusieurs niveaux dont l’ascenseur est bloqué au rdch pour les nouveaux arrivants et pour longtemps. Il leur restent la possibilité de s’entre tuer si ils desirent rester sous le regard tres amusé des locaux.



    #399221
    malex
    Participant
    Résident

    Juste mon analyse perso après 6 mois de resident permanent à Melbourne. Peut-être que dans un autre état et ville c’est différent par exemple vers Darwin ou Cairns ou il n’y a pas de volonté d’immigration.



    #399222
    Jojal
    Participant
    Résident
    Age: 42

    Pour ajouter à ta discussion, malex, je ne suis pas certain que le fait d être australien ou d avoir seulement la résidence permanente ait vraiment une réelle importance (mis à part pour être fonctionnaire, militaire etc…). Tout dépend des compétences recherchées. Avoir un diplôme et une expérience extraordinaires dans un domaine particulier, si ça ne correspond pas aux demandes du marché du travail, ça n épargne pas la galère.
    Cela fait déjà quelques temps (je dirais 2 ans environ) que la situation économique se dégrade lentement mais surement en Australie. Et ça ne va pas s arranger de si tôt. Beaucoup d entreprises licencient même dans des domaines dits « de pointe ». Je pense que les détenteurs de WHV avisés sont forcément au courant. En d’autres termes plus familiers, la fête du slip en Australie, c est terminé !
    Et comme en Australie le réseautage est beaucoup plus fort qu en France, les Australiens ou les PR ayant des connections ont une longueur d avance dans leur recherche d emploi. Mais je pense encore une fois que ce sont les compétences recherchées qui priment.

    En ce qui concerne l exploitation des WHV, il ne faut pas se leurrer, ça a toujours été le cas. Si les locaux acceptaient ces jobs, il n y aurait pas besoin de faire venir de la main d oeuvre étrangère généralement corvéable et docile.
    Je comprends tout à fait ta pointe d amertume, mais mon expérience ne me fait pas penser qu’il y ait des milieux professionels réservés exclusivement aux Australiens et fermés aux autres.
    Parce que la situation économique a changé depuis que les medias français ont commençé à nous vanter le ciel sans nuage de l’el dorado australien (ils ont toutefois tempéré leur ardeur il y a déjà quelque temps), on peut aisément comprendre que les premiers arrivés sont les premiers servis, comme partout ailleurs.
    En tout cas, je te souhaite sincèrement de réaliser tes projets ici si tu es toujours décidé à rester. Et comme tu l as dit, l’Australie est un grand pays et ce qui est valable dans un état/territoire ne l est pas forcément ailleurs.



    #399223
    AmelieP
    Participant
    Résident
    Age: 28

    Il y a aussi travail et travail. EN tant que WHV tu trouveras des petits boulots (cuisine, livraison, serveur, fermes, ménage et autre) alors que des boulots qualifiés seront plus difficile à décrocher. J’ai moi-même bien vu la différence quand je cherchais un boulot d’opticienne (mon cursus en France) : en WHV impossible et dès que je suis passée en bridging pour le defacto ca a été trouvé rapidement.

    Et puis dans les boulots WHV même, parfois les employeurs ne nous croient pas non plus. Même si tu veux rester 6 mois bosser, ils s’attendent à ce que tu partes au bout de 2 mois. Ca c’est pas facile non plus je pense de montrer son sérieux (mais pas infaisable non plus)



    1er et 2nd WHV : Novembre 2012 a Novembre 2014 // Demande du 820 de facto visa, septembre 2014 // Visa 820 recu, octobre 2015 // Demande du 801 permanent residency, octobre 2016 // Visa permanent 801 finalement recu Novembre 2017 !!!
8 réponses de 1 à 8 (sur un total de 8)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Articles récents