21.2 C
Sydney
30 mai 2024

Presse

  • Ce sujet contient 15 réponses, 10 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Wombatoak, le il y a 13 années.
16 sujets de 1 à 16 (sur un total de 16)
  • Auteur
    Messages
  • #15514
    kl0mb
    Membre

    Bonjour à tous,
    Habitant en Bretagne voilà ce que j’ai découvert dans la presse de ce matin :|

    Sydney. L’auberge espagnole pas au rendez-vous

    21 mai 2011

    Chaque année, des dizaines de milliers d’étudiants étrangers s’envolent pour l’Australie. Sydney les fait rêver mais une fois sur place, un parcours du combattant les attend pour se loger. Prix exorbitants, arnaques et appartements surpeuplés sont au rendez-vous.

    Capitale du Pacifique, renommée pour ses plages, sa vie noctambule et son port spectaculaire, Sydney est la destination favorite de cette jeunesse estudiantine. Chaque année, ce sont 350.000étudiants étrangers qui investissent ses universités et instituts d’études supérieures. Mais bien souvent, les jeunes arrivants déchantent très vite en cherchant à se loger. Trouver un appartement à des prix raisonnables est un casse-tête et certains propriétaires profitent sans scrupule de la situation. «J’ai visité un deux-pièces dans Haymarket Street, qui avait l’air pas mal sur les photos», raconte Alice Lala, une jeune Française inscrite à l’université de Sydney.

    A 18 dans un deux-pièces

    «Le problème est qu’il y avait déjà 18 personnes dedans, étudiants ou salariés munis d’un permis de travail temporaire. Ils dormaient quasiment dans des boîtes empilées les unes sur les autres. C’était 120dollars australiens (90euros) la semaine. J’ai cru que c’était une blague», s’indigne-t-elle. Mais beaucoup se résignent à s’entasser. Et à chaque début de semestre universitaire (février et juillet), les prix grimpent en flèche dans les quartiers proches des facs. «Le principal problème pour les étudiants à Sydney, c’est le manque de logements bon marché», constate David Burrows, du service du logement à l’Université de Sydney, qui n’a que 2.500 lits à proposer à ses 10.800 étudiants. «La plupart disposent d’un budget de 180 à 200 de dollars australiens par semaine, alors que le loyer moyen pour une chambre pas trop loin est de 220dollars», note-t-il.

    700dollars la semaine

    Matt vient de louer un appartement minuscule pour 700 AUSD la semaine. Il propose en sous-location -illégale- un lit dans le salon (115 AUSD), un autre sur un balcon fermé (150 AUSD) et quatre places de deux lits superposés (135 AUSD chacun)… Alors pour joindre les deux bouts, beaucoup de jeunes cumulent les petits boulots, de caissier dans les magasins ouverts toute la nuit à cobaye pour la recherche médicale. Les étudiants doivent aussi faire face à des propriétaires qui n’hésitent pas à proposer une chambre contre quelques faveurs sexuelles. Au centre juridique de Redfern, les plaintes concernant les demandes de ce type sont cependant en minorité. Le gros des doléances concernent le non-remboursement de la caution.

    Réaction?

    source http://www.letelegramme.com/ig/generales/france-monde/monde/sydney-l-auberge-espagnole-pas-au-rendez-vous-21-05-2011-1308562.php

    #121206
    Toothbrush Nomads
    Participant

    Réaction ? Des éléments de vérifé enfouis dans un article alarmiste comme savent si bien le faire les médias modernes pour leurs lecteurs accrocs au mélodrame.

    #121207
    kl0mb
    Membre

    sa me plait bien 😆

    #121208
    Wombatoak
    Membre
    kl0mb wrote:

    «Le problème est qu’il y avait déjà 18 personnes dedans, étudiants ou salariés munis d’un permis de travail temporaire. Ils dormaient quasiment dans des boîtes empilées les unes sur les autres. C’était 120dollars australiens (90euros) la semaine. J’ai cru que c’était une blague», s’indigne-t-elle. Mais beaucoup se résignent à s’entasser. Et à chaque début de semestre universitaire (février et juillet), les prix grimpent en flèche dans les quartiers proches des facs. «Le principal problème pour les étudiants à Sydney, c’est le manque de logements bon marché», constate David Burrows, du service du logement à l’Université de Sydney, qui n’a que 2.500 lits à proposer à ses 10.800 étudiants. «La plupart disposent d’un budget de 180 à 200 de dollars australiens par semaine, alors que le loyer moyen pour une chambre pas trop loin est de 220dollars», note-t-il.

    Ah, parce qu’avec 360 € / mois (4 x 90€) à Paris, tu peux trouver quelque chose de mieux ? Les loyers démarrent à 500€ / mois grand minimum pour un appart en coloc. 220 AU$ / semaine, ça équivaut à 660€ / mois soit le loyer d’une chambre de bonne sous les toits, minuscule si elle est en plein centre de Paris, un peu moins si elle est dans la périphérie. Avant de critiquer la paille dans l’œil du voisin, faut d’abord enlever la poutre dans son œil à soi tout d’même 😀

    #121209
    aussie06
    Participant

    n importe quoi cet article.. y a des trucs a bcp moins chers que 700dollars par semaine… et le port de SYdney est vachement spectaculaire 🙄

    #121210
    Arrache-rotule
    Participant
    Wombatoak wrote:
    Avant de critiquer la paille dans l’œil du voisin, faut d’abord enlever la poutre dans son œil à soi tout d’même 😀

    On peut donc supprimer la rubrique « international » des media francais avec cette logique… De plus que vient faire Paris dans cette histoire, est-ce que l’article dit qu’a Paris c’est mieux?

    #121211
    aussie06
    Participant
    Bacchus wrote:
    Wombatoak wrote:
    Avant de critiquer la paille dans l’œil du voisin, faut d’abord enlever la poutre dans son œil à soi tout d’même 😀

    On peut donc supprimer la rubrique « international » des media francais avec cette logique… De plus que vient faire Paris dans cette histoire, est-ce que l’article dit qu’a Paris c’est mieux?

    si elle a envie de parler de paris… c est un bon moyen de comparer ou c’est moins cher

    #121212
    Sey
    Membre

    Ah ouais, c’est du lourd cet article quand même 😮
    Faudrait qu’ils arrivent à tempérer un temps soit peu leurs articles … Ou alors qu’ils se rendent surplace pour juger de tout ça et voir si c’est la vérité ou non …

    #121213
    Toothbrush Nomads
    Participant
    Bacchus wrote:
    On peut donc supprimer la rubrique « international » des media francais avec cette logique… De plus que vient faire Paris dans cette histoire, est-ce que l’article dit qu’a Paris c’est mieux?

    Ca place simplement une autre perspective sur les chiffres donnés dans cet article. Se plaindre de ne pas trouver de logement correct pour la maigre somme de 360 € par mois quand on parle du plein centre-ville de la plus grande/chère/populaire cité d’Australie, moi, ça me parait en effet un peu décalé. La comparaison avec Paris permet simplement de souligner cet aspect là du sujet.

    Cet article contient un fond de vérité – les loyers sont chers à Sydney, de fait il y a des problèmes de « surpopulation » des appartements car c’est le seul moyen d’obtenir un loyer cheap, etc. Mais ce fond de vérité, au lieu d’être relativisé (il est possible de trouver un meilleur rapport qualité/prix dans les banlieues, par exemple), est brandi de manière disproportionnelle et surtout absolue. A lire ce torchon, on dirait que Sydney c’est l’horreur, point barre. Il n’y a aucun sens de la mesure.

    #121214
    Arrache-rotule
    Participant

    18 personnes a 120 dollars la semaine. En louant son petit 2 pieces le proprio se fait 8600 dollars par mois! 😮

    Les etudiants qui acceptent de vivre dans ces conditions sont un peu niais, pour ce prix la ils pourraient louer un loft enorme…

    #121215
    pate
    Membre
    Bacchus wrote:
    18 personnes a 120 dollars la semaine. En louant son petit 2 pieces le proprio se fait 8600 dollars par mois! 😮

    Les etudiants qui acceptent de vivre dans ces conditions sont un peu niais, pour ce prix la ils pourraient louer un loft enorme…

    Effectivement, parceque vivre a 18 poilus dans des boites de conserves (j’immagine meme pas l’odeur en plus du foutoir 😛 ) a 120$ pour remplir les poches d’un pourri sans scrupules qu’aura plus besoin de travailler pour 10 generations, c’est un peu balo, quand tout le monde sait qu’un backpack a King cross est bien moins cher. Jusqu’a 70$/week en basse saison, alors autant prendre le bus, au moins t’es loge decemment (enfin je veux dire moins serre :mrgreen: )…

    #121216
    jokerz
    Membre

    oui c’est une realite, faut pas arriver a Sydney en croyant arriver chez les bisounours!…
    maintenant pour ceux un minimum debrouillard et intelligent ya pas de soucis.

    #121217
    Toothbrush Nomads
    Participant
    Bacchus wrote:
    18 personnes a 120 dollars la semaine. En louant son petit 2 pieces le proprio se fait 8600 dollars par mois! 😮

    De toute façon, cet exemple est typique de la journaliste qui choisit le pire cas de figure disponible et prétend que c’est la norme pour tout le monde, histoire de rajouter un peu de sensationalisme à son article. Sans doute un appartement rempli de coréens qui n’ont pas beaucoup d’argent et parlent trop mal anglais (si ce n’est pas du tout) pour se débrouiller autrement. Hypothèse soutenue par le fait qu’Haymarket = Chinatown (d’ailleurs, au passage, il n’y a pas de Haymarket Street à Sydney :roll:).

    #121218
    sebaustralia
    Membre

    Le truc, c’est de louer un appart puis de le sous louer. Ainsi, non seulement le loyer devient gratis mais en plus on se fait du fric!

    Bon, c’est quand méme un job à plein temps!

    #121219

    Bof, meme situtation qu’a Paris, Londres, Amsterdam ou New York effectivement. Rien de nouveau sous le soleil (ou sous les nuages). Lorsque je travaillais a Nice, beaucoup de mes etudiants avaient de gros problemes pour recuperer leur caution et beaucoup d’entre eux se faisaient traiter d’une facon abominable par des agences ou proprios pas du tout scrupuleux (apparts immondes avec rats loues a prix d’or etc…). Le nombre de fois ou j’ai du accompagner des etudiants au commissariat pour porter plainte ou menacer des proprios de poursuites legales… (ceci dans une ecole privee ou les etudiants etaient tres accompagnes. Je n’ose imaginer ce qui se passer en cas de probleme pour les etudiants en echange dans une fac publique).

    Pour info, les Consumer Affairs sont tres actifs contre ce genre d’exploitation en Australie et ils n’hesitent pas a trainer les proprios en justice. Le probleme est que les etudiants etrangers tres souvent n’osent pas aller se plaindre ou ne connaissent pas leurs droits (malgre des sessions d’information organisees par les universites etc…) et certains d’entre eux arrivent avec une grosse dose de naivete + poor language skills etc…

    Bref pour resumer la chose, Sydney, Helsinski ou Tombouctou, peu importe l’endroit, si tu es pas arme contre, tu te fera b*ser de toute facon.

    #121220
    Wombatoak
    Membre
    Amsterdam wrote:
    Bof, meme situtation qu’a Paris, Londres, Amsterdam ou New York effectivement. Rien de nouveau sous le soleil (ou sous les nuages).

    Bref pour resumer la chose, Sydney, Helsinski ou Tombouctou, peu importe l’endroit, si tu es pas arme contre, tu te fera b*ser de toute facon.

    :bigups: :bigups: :bigups:

16 sujets de 1 à 16 (sur un total de 16)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Nos articles