21 C
Sydney
2 décembre 2021

Petit guide: Faune dangereuse Australienne

  • Créateur
    Sujet
  • #16015
    BILIPS
    Participant
    Résident
    Age: 34

    Bonjour à tous,

    J’ai créé ce sujet à titre d’information (et non pas pour vous faire peur) concernant la faune dangereuse que vous pourriez croiser pendant votre périple en Australie.

    Il comprend un descriptif rapide de l’animal en question, dans quelle région vous pourriez le croiser, quelle type de blessure il peut infliger et surtout des conseils si malheureusement vous vous feriez « attaquer » .

    Comme le dicton le dit si bien «  mieux vaut prévenir que guérir » 🙂

    MEDUSE: Sea Wasp – Chironex fleckeri
    seawasp.jpg
    Cette méduse est considérée comme l’une des plus dangereuses de son espèce (membre de la famille des dites « Box jellyfish »). En effet les dards situés sur ses tentacules délivrent un puissant venin neurotoxique qui peut provoquer, selon l’individu et la zone touchée, des douleurs atroces (brûlures) qui peuvent aller jusqu’à un arrêt cardiaque conduisant à la noyade ou au décès de la personne. Si la zone touchée est très importante, la personne peut décéder en seulement quelques minutes!

    Cette méduse est localisée sur la côte nord de l’Australie (WA, NT, QLD), préférant les eaux chaudes. Elle est encore plus présente pendant la période estivale (de novembre à Mai).
    Quelques stations balnéaires équipent leurs plages de filets « anti-méduse ». Les plages susceptibles d’accueillir ces méduses sont souvent signalées par ce genre de panneau :
    379pxmarinesting1.jpg
    Si vous vous faite piquer, ne touchez et ne grattez surtout pas la zone touchée, vous risqueriez d’activer d’autres dards plantés dans votre peau. N’utilisez pas de produits contenant de l’alcool. Le garrot est fortement déconseillé.
    Vous devez appeler les secours au plus vite, ils administrerons un sérum antivenimeux spécifique à cette espèce.
    Le vinaigre est un bon remède pour atténuer la sensation de brûlure et inhibe les dards plantés en attendant les secours.

    CROCODILES: Saltwater crocodile (« Salties »)
    saltie.jpg
    Les Salties (surnom donné par les Australiens) sont une des plus grosses et féroces espèces de crocodiles sur Terre (avec ceux du Nil). Ils peuvent être observés (de loin) sur toute la partie Nord de l’Australie (du Nord-Ouest jusqu’au Nord-Est). Le plus grand spécimen aperçu faisait plus de 8 mètres de long. Ils peuvent allégrement dépasser les 700 kilos. Ne vous fiez pas à l’adjectif « saltwater » donné pour les différencier de leurs homologues, car ils peuvent nager aussi bien dans l’eau de mer que dans l’eau douce.

    Si vous vous trouvez nez à gueule avec l’un de ces redoutables prédateurs il sera surement déjà trop tard. Malgré sa taille imposante, ce mastodonte peut charger à une vitesse pouvant atteindre 30 km/h sous l’eau. Sur terre même combat, il peut atteindre une vitesse égale à celle d’un homme qui court (si il est en forme et vraiment affamé 😉 ). Les attaques mortelles restent quand même peu élevées, une à deux par an en moyenne.
    Évitez donc les eaux troubles et les grands estuaires de toute la partie Nord. Les endroits les plus dangereux sont souvent indiqués par ce genre de panneau :
    dangers.jpg

    REQUINS :Tiger shark – Great white shark – Bull shark
    tigersharkbullsharkgrea.jpg
    Pour les novices, l’Australie rime souvent avec « attaques de requins ». Il est vrai que ce pays a connu un certain nombre d’attaques de squales, mais cependant elles restent relativement rares (environs 134 mortelles en 90 ans). Les principaux spécimens classés « à risque » sont le requin tigre, le requin bouledogue et le grand requin blanc. Les deux premiers se situent le plus souvent dans des eaux tropicales et subtropicales peu profondes ou boueuses (de la côte Ouest, en passant par le Nord jusqu’à la côte Est) tandis que le dernier préfére des eaux plus tempérées (côte Sud, Sud-Ouest, Sud-Est et Est). Comme pour les méduses, les Australiens équipent certaines plages de filets pour éviter l’intrusion de ces gros poissons au milieu des baigneurs. Le risque est plus élevé si vous décidez de faire du surf dans des zones non protégés, car les requins confondent les surfeurs avec leurs proies habituelles (tortues, otaries…). Vous pouvez en croiser également en faisant de la plongée ou du snorkeling (palmes, masque et tuba), mais cela reste également très rare. Cependant si cela arrive et que le requin décide de se rapprocher un peu trop près voici quelques avertissements et conseils pour éviter les morsures :

    -Ne pas fuir à grands coups de palmes, cela risque d’exciter encore plus le requin.
    -Ne pas frapper ou toucher le requin (pour les plus téméraires 😆 ). Même résultat que pour le premier avertissement.
    Si vous êtes deux, collez-vous dos à dos. Si vous êtes seul, essayer de vous coller contre quelque chose (le fond, rocher, coque de bateau…)
    -Reculer doucement, en n’écartant pas les bras et en faisant attention à ses jambes (pas de grands gestes).

    [EDIT] : Messagepar Rainbow » Dim Aoû 28, 2011 4:10 am

    Voici quelques conseils donnés par L’internaute « pour éviter le pire lors d’une rencontre avec les dents de la mer ».
    Cependant je vous souhaite de ne jamais être attaqué(e) par un requin :
    http://www.linternaute.com/voyage/prati … 0811.shtml

    SERPENTS : Tiger Snake – Brown Snake – Taïpan – Common Death Adder
    brownsnaketapacommondea.jpg
    L’Australie est reconnue pour abriter les serpents les plus dangereux au monde.

    Le Brown snake, sa couleur varie, selon les régions, de brun clair à plus foncé. Il a colonisé à peu près tout le continent. Il peut atteindre 2 à 3 mètres de long et a la particularité de produire une grosse quantité de venin neurotoxique qui peut provoquer également des problèmes hématologiques (problème de coagulation).

    Le Taïpan du désert est incontestablement LE serpent le plus venimeux au monde avec quelques jolies records à son actif :

    Son venin est 5 fois plus élevé que celui du Cobra.
    Une seule dose peut tuer 100 hommes ou 250 000 souris (au choix…).

    Son venin est de type neurotoxique. Il existe un sérum qui doit être appliqué dans les plus bref délais après une éventuelle morsure. Sa couleur varie selon les saisons, du brun foncé en hiver à olive en été et atteint généralement plus de 2 mètres à l’âge adulte.
    Un point positif tout de même! Le Taïpan vit dans une zone de l’Australie relativement restreinte: Désert de Simpson (NT, QLD, SA) et au Nord du lac Eyre (SA).

    Le Tiger snake est un serpent relativement commun, on peut en croiser un peu partout en Australie. Il n’a pas de couleur spécifique, selon les sous-espèces cela peut aller du noir au vert en passant par le jaune orangé avec des bandes vertes. Sa taille varie entre 1 mètre et 1 mètre 80. Son venin est aussi de type neurotoxique avec un risque d’insuffisance rénale. Si vous croisez un Tiger snake plusieurs signes avant-coureurs d’une attaque peuvent être décryptés. Si le serpent se dresse (comme un cobra), se gonfle ou qu’il siffle, il est conseillé de ne plus s’en approcher, car il se sent vraiment menacé et risque d’attaquer.

    Le Common Death Adder ou vipère de la mort tire son nom du fait que ce serpent ressemble à une vipère et qu’il est dans le top 20 des serpents les plus dangereux au monde (encore un !!!). Il se trouve dans toute la partie orientale de l’Australie ainsi que sur une partie de la côte Sud (entre la SA et la WA). Ce serpent n’est pas très long, de 70 à 100 centimètres et passe la plupart de son temps caché sous des feuillages. Il sort principalement au crépuscule pour chasser . Il est très doué en camouflage grâce à ses rayures allant de brun clair à plus foncé qui jalonnent son corps et qui se marient très bien avec son milieu naturel (bois, prairie… ). Prudence, donc, où vous posez les pieds !
    Son venin très puissant se combine avec la vitesse d’attaque la plus rapide de tous les serpents. Il est donc impossible d’esquiver ce reptile s’il se sent menacé.

    Les attaques mortelles de serpent restent très rares. Les serpents décrits plus haut ne sont pas agressifs en temps normal. Ils n’attaquent que lorsqu’ils se sentent vraiment menacés ou surpris. La plupart du temps le serpent prendra la fuite quand il sentira votre présence. Si vous vous trouvez face à un serpent menaçant, ne faites surtout pas de gestes brusques, gardez votre calme et il est inutile de crier (les serpents n’ont pas une ouïe très développée) ; reculez doucement et laissez le serpent s’en aller. Lors de vos randonnées, préférez des chaussures montantes et n’hésitez pas à avoir un pas lourd (les serpents sont très sensibles aux vibrations).

    En cas de morsure il est conseillé de rester le plus calme possible (facile à dire) afin d’éviter une propagation accélérée du venin. Allongez vous et positionnez le membre mordu le plus bas possible, appelez les services de secours le plus rapidement possible (chaque secondes comptent). [edit Toothbrush] il ne faut pas nettoyer la plaie. Non seulement cela ne sert pas à grand chose, mais surtout une fois que les secours seront arrivés, il faut qu’ils puissent identifier le venin afin d’administrer le bon anti-venin (les anti-venins sont différents selon les espèces de serpents). C’est plus facile pour eux s’il y a toujours des traces de venin sur votre peau.
    Le bandage doit être serré dans le sens ferme (compression bandage), s’il est lâche il ne sert à rien. En revanche il ne faut pas qu’il soit serré au point de couper la circulation sanguine (tourniquet/garrot). En plus du risque d’oedème souligné par BILIPS, c’est une mesure inefficace puisque le venin se propage à travers le système lymphatique, et non dans le sang[Edit Toothbrush].Les choses à ne surtout pas faire sont d’essayer d’aspirer le venin avec la bouche, de désinfecter avec de l’alcool et de faire un garrot (risque d’œdème ). Les aspi-venin n’ont pas prouvé leur efficacité face aux morsures de serpents.

    ARAIGNEES : Red Back – Funnel Web Spider – White Tail Spider
    redbackfunnelwebspiderw.jpg
    Commençons par la plus dangereuse des trois, la Funnel Web spider (Atrax robustus ). Cette mygale noire endémique de l’Australie vit dans l’État de Nouvelle-Galles du Sud (NSW), des Blue Mountains à la région d’Illawarra en passant par Sydney et sa banlieue. Sa taille va de 5 cm pour le mâle jusqu’à 7 cm pour la femelle. Elle se loge principalement dans des petits trous ou crevasses et tisse sa toile en forme d’entonnoir, d’où son nom « Funnel ». Elle possède de puissants crochets capables de transpercer un ongle voir le cuir d’une chaussure ! Ils peuvent atteindre 5 mm. Son venin est la « robustoxine » , un neurotoxique particulièrement puissant sur les primates. La morsure provoque de graves lésions neurologiques ainsi qu’une nécrose au niveau de la plaie suivi du décès de la victime si un traitement n’est pas vite administré. Le sérum est composé à partir d’anticorps de lapins qui sont, eux, immunisés contre ce type de venin (un lapin dans son sac à dos peut toujours être utile 😉 ).

    La célèbre mais non moins dangereuse Red Back est reconnaissable parmi des milliers d’autres arachnides grâce à sa tache rouge sur l’abdomen. On peut la trouver sur tout le continent (j’en ai croisé un certain nombre dans les toilettes) et se loge souvent dans des coins sombres. Sa toile est assez irrégulière. Ne vous fiez pas à sa taille (environ 1cm) car cette petite araignée a un excellent moyen de défense, son venin neurotoxique peut, si elle en injecte suffisamment, tuer un homme. La plupart des incidents rapportés à cause de la Red Back sont rarement mortels, la plupart des morsures se traduisent par une forte douleur et transpiration sévère, car l’araignée n’a pas le temps (ou l’envie) d’injecter une dose mortelle. On ne compte que 14 décès enregistrés en Australie. Si toutefois vous avez été mordus et que vous avez les symptômes suivant : inflammation des ganglions (gonflement), maux de tête, nausées, vomissement, tremblements ou encore hypertension, vous devez vite voir un médecin car un sérum existe !

    La White Tail spider est un peu moins connue que ses copines citées plus haut car moins dangereuse. Cependant sa morsure peut vite se compliquer. On la trouve dans la partie Est et Sud-Est de l’Australie. Contrairement à la plupart des araignées qui tissent des toiles, celle-ci chasse, on peut donc la trouver n’importe où et dans n’importe quel milieu (jardins, maisons, chaussures, serviettes…). Elle peut atteindre une taille respectable de 18 mm. Sa morsure engendre généralement démangeaisons, boursouflures, marque rouge. Plus rarement, des nausées, vomissements et malaises. Il a été rapporté des cas de nécrose mais certains scientifiques restent sceptiques quant au rapport avec une morsure de White Tail spider.

    Quelques conseils pour éviter les morsures : secouez bien vos chaussures, serviettes, chapeaux et sac de couchage car les araignées raffolent de ces petits endroits sombres et douillets. Évitez de mettre vos doigts dans des trous ou crevasses en aveugle.
    Pour finir évitez d’écraser gratuitement ces petites bébêtes car elles ne demandent qu’une chose c’est qu’on les laisse tranquilles. Pensez à la philosophie des japonais qui les considèrent comme les gardiennes de leurs maisons ! 😀

    NB: La Huntsman spider malgré sa grande taille est totalement inoffensive.
    [EDIT]NB2: Un site sympa qui répertorie quelques une des araignées que vous pourriez croiser en OZ http://ednieuw.home.xs4all.nl/australian/Spidaus.html

    MOUCHES: March Flies – Sand Flies
    marchflysandfly.jpg
    L’Australie est le paradis de la mouche, mais pour vous cela va vite devenir un enfer ! Si vous arrivez quand même à supporter les centaines de mouches communes mais inoffensives qui se collent sur tout votre visage, narines, yeux et oreilles vous allez très certainement moins rigoler quand vous aurez affaire à ces deux mouches de catégorie « supérieure » :mrgreen: !

    La March fly est un taon à l’australienne mesurant entre 10 et 30 mm de long. Elle est partout en Australie. Seule la femelle pique. Cette mouche est très agressive et vraiment collante. Sa technique est simple, elle vous arrache un bout de peau pour vous faire saigner et ainsi elle peut s’abreuver tranquillement. Elle dispose « d’amortisseurs » au niveau des pattes pour effectuer un atterrissage tout en douceur afin de ne pas être détectée par sa victime. Sa morsure est assez douloureuse et peut, dans de rares cas, s’infecter et transmettre toutes sorte de virus, bactéries et parasites. Quelques conseils : achetez un répulsif type Bushman (désolé pour la pub) et une bonne tapette à mouche. Si vous vous faites mordre, n’hésitez pas à désinfecter pour éviter toutes complications.

    Les sand flies sont des minuscule mouches qui se nourrissent également de sang. On les trouve partout et surtout en bord de mer. La piqûre provoque rougeurs et démangeaisons. Les conseils sont les même que pour les March flies.

    FOURMIS: Bulldog Ant Myrmecia
    bulldogant.jpg
    Cette fourmi géante est endémique à l’Australie. Elle peut atteindre 4 cm de long. Elle est dotée de mandibules démesurées ainsi que d’un aiguillon pour les soldats. Elle dispose également d’une vue excellente pour une fourmi qui lui permet de suivre un intru se trouvant à 1 mètre d’elle. Elle est très territoriale et n’hésite pas à attaquer pour défendre sa fourmilière. Le venin injecté peut, pour certaines personnes, créer un choque anaphylactique. Pour m’être fait attaqué par toute une bande (mon pied bouchait l’entrée de leur fourmilière 😛 ) je peux vous assurer que la douleur est très forte. Si cela vous arrive aussi, pas de panique, un peu de glace sur la piqûre pendant 30 minutes et la douleur disparaît progressivement. Un petit test que je me suis amusé à faire, j’ai frotté une brindille sur ma main et leur ai tendu… J’ai rarement vue un insecte aussi agressif et déterminé !

    PUNAISES: Bed bugs
    bedbug.jpg
    Ces petites punaises de 5 à 8 mm se nichent de les draps de lit, serviettes et depuis plus récemment sur les sièges des avions. Elles se nourrissent de sang et prolifèrent à vitesse grand V d’hôtel en hôtel. Vous serez peut- être victime d’une de ces colonies dans les auberges de jeunesses à l’hygiène douteuse. Le seul moyen de se débarrasser de ces parasites est le changement pur et simple des draps et de tout autre linge infecté. Les piqûres provoquent des plaques rouges et de très fortes démangeaisons. Vous devez prévenir le gérant au plus vite pour une désinsectisation complète de tout l’établissement qui peut être potentiellement totalement infesté.

    CHIEN SAUVAGE: Dingo
    dingom.jpg
    Vous croiserez sûrement tous un ou des Dingos pendant votre voyage en Australie. Ces chiens sauvages sont présents sur pratiquement tout le territoire australien. Ils ne sont pas spécialement dangereux en soit (ils sont très craintifs) mais comme tout animal sauvage ils peuvent avoir des réactions hostiles envers l’homme. Pour éviter toute morsure il est conseillé de ne pas leur donner à manger car ils peuvent devenir agressifs pour en avoir encore plus.

    AUTRES: Southern Blue-ringed Octopus – Stonefish – Geography Cone

    conepieuvrestonefish.jpg
    La pieuvre à anneaux bleus, d’une vingtaine de centimètres, peut être observée sur toute la côte Sud de l’Australie. Les petits trous d’eau entre les rochers sont son habitat favori. Si vous avez la chance d’en croiser une et que ses anneaux devienne phosphorescents, ne la touchez surtout pas car ceci est un signe avertissant d’une potentielle attaque. Grâce à sont petit bec, elle est capable d’injecter une neurotoxine qui provoque rapidement de gros problèmes respiratoires et qui peut conduire à la mort. En cas de morsure il est conseiller d’immobiliser la victime, de désinfecter la plaie, d’appliquer un glaçage et d’appeler les secours le plus rapidement possible.

    Le poisson pierre est très difficile à observer du fait de son camouflage très poussé et c’est à cause de ça qu’il est un vrai danger pour l’homme. La plupart des accidents sont dus au fait que les baigneurs marchent dessus alors qu’il est enterré dans le sable. Son épine dorsale sécrète un venin neurotoxique. Lors de la piqûre, une très forte douleur remonte le long du membre touché pouvant provoquer un malaise entrainant arrêt cardiaque ou noyade. Pour extraire le venin il est conseillé d’inciser la plaie (outils stérilisés) et de la chauffer (tremper dans l’eau chaude, cigarette, sèche cheveux…)

    Le cône géographe est un coquillage mesurant entre 10 et 15 cm de long. On le retrouve sur les côtes de l’océan Indien et de l’océan Pacifique. Ce mollusque dispose d’un long dard qui libère un venin très dangereux si on le manipule sans précaution. Il est responsable de plus d’une trentaine de victimes. Il n’y a aucun sérum pour ce venin très complexe.

    Le numéro d’urgence en Australie est le :

    N’hésitez pas à ajouter à la liste, des animaux que j’aurai oublié de mentionner. Toutes remarques constructives sont les bienvenues.

    J’espère que ce petit guide vous sera utile pendant votre voyage et faites attention à vous !

    Enjoy!

    NB: Tous les conseils et informations cités sont tirés du web.



    2008-2009: 1er WHV 2011: 1 mois touriste 2013-2014: 2nd WHV 2016 -2017: WHV NZ 2018:  820 Granted !
40 réponses de 1 à 40 (sur un total de 100)
  • Auteur
    Réponses
  • #123159
    briiice
    Participant
    WHV
    Age: 39

    Salut l ami

    J ai pas tout lu c est trop long a lire mdrrrr,heureusement qu il y a des images. constructif comme remarque non ??? 😉 .
    Je vais etre obligé d y revenir car ca a l air interressant

    Es tu interressé par les WASP, melange entre abeille et fourmi volante, j en ai bien connu une qui m a degomé la main.
    Ca fait vachement mal mais pas dangeureux si pas allergique.



    Mon blog: http://voyage2sensations.com NOUVELLE PAGE: Le Parachutisme[/url]
    #123160
    Toothbrush Nomads
    Participant
    Autre...
    BILIPS wrote:
    Si vous pouvez, nettoyez la plaie avec de l’eau et appliquez un bandage non serré !!

    Correction : il ne faut pas nettoyer la plaie. Non seulement cela ne sert pas à grand chose, mais surtout une fois que les secours seront arrivés, il faut qu’ils puissent identifier le venin afin d’administrer le bon anti-venin (les anti-venins sont différents selon les espèces de serpents). C’est plus facile pour eux s’il y a toujours des traces de venin sur votre peau.

    Le bandage doit être serré dans le sens ferme (compression bandage), s’il est lâche il ne sert à rien. En revanche il ne faut pas qu’il soit serré au point de couper la circulation sanguine (tourniquet/garrot). En plus du risque d’oedème souligné par BILIPS, c’est une mesure inefficace puisque le venin se propage à travers le système lymphatique, et non dans le sang.



    #123161
    BILIPS
    Participant
    Résident
    Age: 34

    Merci Tooth pour ta contribution, j’ai modifié l’erreur 😉


    @Brice
    : Est ce que tu parles de ce type de wasp ➡
    IMGP8096-edit.jpg



    2008-2009: 1er WHV 2011: 1 mois touriste 2013-2014: 2nd WHV 2016 -2017: WHV NZ 2018:  820 Granted !
    #123162
    knoxvil
    Membre
    WHV

    Merci pour ce petit guide fort intéressant !



    #123163
    pate
    Membre

    OUi c’est super toutes ces infos, car une fois le pied pose sur le sol australien, on est tous concernes…Un gran d merci de preciser qu’il est inutile de tuer ces petites bebetes, c’est important de le rappeller. Pour les serpents, il suffit juste de le larguer 30km plus loin dans un champ. Si vous avez le courage de le tuer a coup de pelle vous etes aussi en mesure de pouvoir l’attraper. Tous ces animaux qui sont capables de nous remettre un peu a notre place face a cette faune que l’on mate abusement partout dans le monde, sont d’une immense utilite et font parti d’une chaine essentielle et evidente.



    #123164
    Toothbrush Nomads
    Participant
    Autre...

    Euh, pate, je pense qu’il n’est pas très sage d’encourager les gens à aller attraper des serpents au venin mortel 😮 Le meilleur conseil, c’est de les laisser tranquilles.



    #123165
    Arrache-rotule
    Participant
    Autre...
    pate wrote:
    Pour les serpents, il suffit juste de le larguer 30km plus loin dans un champ.

    Oui, le pauvre serpent quand meme qui va etre obligé de se taper 30 km sur le ventre pour retourner chez lui 😆



    #123166
    pate
    Membre
    Toothbrush Nomads wrote:
    Euh, pate, je pense qu’il n’est pas très sage d’encourager les gens à aller attraper des serpents au venin mortel Le meilleur conseil, c’est de les laisser tranquilles.

    Exact, l’ideal est de le laisser tranquile, continuer sa petite vie dans son habitat, sur son territoire. Mais helas j’ai croise trop de fermiers « courageux’ qui les massacraient hargneusement. Donc dans ces cas la je dis puisqu’ils sont capables de les approcher pour les tuer, ils devraient etre tout aussi capables de les mettre a l’aide d’un grand baton dans un baquet ou sac et ensuite les deposer a des km plus loin.



    #123167
    enicao
    Membre
    WHV

    pour les méduses: une des espèce les plus dangereuses c’est l’irukandji
    irukandji-jellyfish-04.jpg
    irukandji-jellyfish-200802.jpg
    poison 100 fois plus puissant que celui d’un cobra.
    elle est toute petite, dans les 1 cm, donc invisible, mais ses tentacules extremement fins font un mètre de long.
    la douleur survient environ 30 minutes apres avoir été piqué.
    les effets sont une douleur extrème dans tout le corps pendant des jours, voir des semaines.

    du fait de sa petite taille, elle passe a travers les maille de n’importe quel filet. donc il faut en conclure que les filets anti méduse ne servent a rien, a part rassurer les touristes



    en france
    #123168
    briiice
    Participant
    WHV
    Age: 39

    ca ressemblerait plutot a ca:

    pwc9543.jpg

    predation017big.jpg

    Mais avec des couleurs un peu differente



    Mon blog: http://voyage2sensations.com NOUVELLE PAGE: Le Parachutisme[/url]
    #123169
    sebaustralia
    Membre
    Résident
    Age: 53

    Salut Bilips

    Tu as fait un excellent boulot. Les textes sont aussi bons que les photos sont belles. Du travail de pro!

    Je vais essayer d’ajouter ma pierre à l’édifice en essayant de compléter ton article sur les snakes.

    -Pour juger de l’efficacité d’un venin, on utilise un indicateur appelé Lethal Dose 50% (LD50). D’aprés cette échelle, on trouve 10 serpents Australiens parmi les 10 serpents les plus vénimeux de la planété, puis 17 sur 20 ( les 2 espéces de Cobra et le Black snake de PNG font leur entrée) et enfin 20 sur 25 ( serpent à sonette et un serpent de Sth América).

    -Il faut différencier vénimosité et dangerosité. Ainsi, le Inland Taipan (région de lake Eyre et Simpson) qui est de loin le serpent au venin le plus actif de la planéte n’a jamais tué personne et les seuls cas de morsures reportées l’ont été sur des hérpétologues qui avaient eu un mouvement malheureux!

    -En Tasmanie, le tiger snake est trés courant. On le trouve facilement se prélassant sur le bord des routes ou sur des rochers ensoleillés en bord de mer ou à l’intérieur de l »ile. Pourtant, méme si les morsures sont rares et en dépit de la virulence de son venin ( 4éme et 5 éme places mondiales), nul n’est décédé depuis 1974.

    – Il y a un probléme avec le King Brown Snake en WA et les NT. Il aime bien venir se planquer sous les couvertures des maisons désordonnées! Un gars s’est fait mordre pas trés loin de chez moi il y a deux ou trois mois par un Brown snake qui s’était blotti sous son bureau. Je ne me souviens plus trop des détails mais la victime est décédée le lendemain à l’hosto. En fait, plus de la moitié des morsures en Australie est le fait du Brown Snake, soit 1500 sur 3000 env. Les 50% restant sont signés par le Tiger Snake, le taipan ( cotier) et le Death Adder ( celui que j’aime le moins!). Le tout pour un nombre de mort presque n »gligeable. Comparés à d’autres espéces comme le Black Mamba en Afrique, le Crotal en Amérique ou les Cobra en Asie, les serpents Australiens sont carrément hors concours dans le décompte des morts.

    -Le Death Adder a un probléme: On ne le voit pas. Avec les Tigers et les Browns, on est tranquille. Le cerveau n’a pas encore analysé l’image que déjà nous avons marqué l’arrét. Ce doit étre un reflexe qui jous vient du fond des ages. La Vipére de la Mort est toute différente. Elle ressemble à un gros concombre et elle se fond dans son milieu. Presque invisible quand elle s’enfouit sous le sable. Il est facile de lui marcher dessus. Mais encore une fois, il est fort à parier que VOUS N’EN VERREZ JAMAIS et méme que vous n’en approcherez jamais aucune non plus.

    – La plupart d’entre vous ne verrez donc jamais de serpents. Les autres n’auront méme pas le temps de le prendre en photo.

    -Pour éviter toute mauvaise rencontre, restez tranquillement sur les sentiers des NP. N’enjambez JAMAIS un serpent. N’essayez JAMAIS de vous en saisir sous aucun prétexte.

    -Marchez normalement, les serpents sentiront les vibrations de vos pas de toutes les façons. Portez des chaussures hautes et des guétres si vous deviez quitter les sentiers pour aller explorer les coins les plus perdus.

    -En cas de marche HORS sentiers, soyez toujours accompagnés et si vous devez vous balader seul , emportez un EPIRB ( balise de détresse) avec vous. Il y en a de trés légéres et peu couteuses de nos jours.



    #123170
    sebaustralia
    Membre
    Résident
    Age: 53

    EN CAS DE MORSURE

    Voici un site qui vous expliquera comment faire le bandage:

    http://www.avru.org/firstaid/firstaid_pib.html

    Ce que Bilips et TBN ont écrit est absolument juste. je me permets juste de faire une remarque:

    En cas de morsure, le plus important et votre premiére action ne doit pas étre de chercher ou d’appeler des secours mais de faire le bandage.

    1- FAIRE LE BANDAGE. Ferme mais san sbloquer la circulation sanguine.
    2-
    A- Si vous étes seuls et isolés: déclencher la balise de détresse
    B- Si vous n’étes pas seuls, votre compagnon va chercher les secours ou déclenche la balise si vous étes isolés.
    3-Se mettre à l’ombre et ne plus bouger
    4-vérifier que la circulation s’effectue bien en touchant les doigts de pied ou main
    Et bien entendu, n’essayez pas d’attrapper votre agresseur, sous aucun prétexte!

    RESTER CALME. Une fois que votre bandage est fait, vous étes sauvés et vous avez bien assez de temps pour le faire. Donc pas de panique.
    Cet incident deviendra un  » high light  » de votre voyage, vivez le comme tel!!!

    Je connais un type qui s’est fait mordre par un Tiger Snake au fin fond de la Tassie. Il a réalisé son bandage tout seul. Il est resté en conct radio avec ses collégues ( rigolade et décontraction).Les secours ont mis 24 heures pour le rejoindre! Il se portait comme un charme à leur arrivée! Aprés, il a douillé!

    Pour la balise de détresse. C’est un objet qui n’a de sens que si vous décidez d’aller là où presque personne ne va. Chose qui en Australie ne s’improvise pas. Et dans ce cas là, elle devient indispensable, surtout si vous étes seuls ( là il faut une bonne dose d’expérience et de préparation). On ne déclenche une balise qu’en cas de danger de mort. Dans le cas d’une morsure de serpent, vous pouvez appuyer sur le bouton!
    Mais si c’est une blessure qui peut attendre un peu et que vous avez contracté en fin d’aprés midi, il est de régle de ne déclencher la balise que le lendemain matin. Les secours de nuit sont extrémement dangereux et les secouristes n’aiment pas risquer leur vie pour une simple blessure.

    Autre chose:
    Pour les serpents, leur venin a une valeur presque aussi estimable que leur propre vie. Il feront tout pour éviter de s’en servire et de le gaspiller.
    Donc, en cas de morsure, il est fort probable qu’il n’y ait pas d’injection de venin. Et en cas d’injection, il est encore fort possible que la dose soit bien trop faible pour vous tuer. Bref, PAS DE PANIQUE! Et n’écoutez pas tout ce que les Australiens vous raconteront sur l’agréssivité du Taipan ou du Tiger. C’est juste pour se faire mousser!

    sebaustralia



    #123156
    Cedric_AACOM
    Participant
    WHV

    Très bon sujet qui mérite sa place en post-it ! 😉

    Beau travail Bilips



    Consultez nos articles régulièrement mis à jour : Whv : Formalités  - Jobs - Logements - Pratique - Regards de whv - Transports Visas : Au Pair - Etudier - Expatriation - Tous les Visas Découvrir : Etats et villes - Faune et flore - Insolite - les Incontournables - Outback - Parcs Nationaux Forums :  Découvrez les 24 Forums du site
    #123157
    BILIPS
    Participant
    Résident
    Age: 34

    Merci à tous pour votre contribution au sujet.


    @Seb
    : il est clair que pour se faire mordre par un Taïpan il faut vraiment le vouloir vue dans quelle région reculé il se trouve 😉 . Pour la vipère de la mort l’addition camouflage+vitesse d’attaque en fait pour moi surement le plus dangereux pour l’homme.



    2008-2009: 1er WHV 2011: 1 mois touriste 2013-2014: 2nd WHV 2016 -2017: WHV NZ 2018:  820 Granted !
    #123171
    Cedric_AACOM
    Participant
    WHV

    Je viens d’ajouter tout ça au wikiOz : (edit modérateur : lien retiré)



    Consultez nos articles régulièrement mis à jour : Whv : Formalités  - Jobs - Logements - Pratique - Regards de whv - Transports Visas : Au Pair - Etudier - Expatriation - Tous les Visas Découvrir : Etats et villes - Faune et flore - Insolite - les Incontournables - Outback - Parcs Nationaux Forums :  Découvrez les 24 Forums du site
    #123158
    BILIPS
    Participant
    Résident
    Age: 34
    briiice wrote:
    ca ressemblerait plutot a ca:

    pwc9543.jpg

    predation017big.jpg

    Mais avec des couleurs un peu differente

    Brice ce sont des frelons en gros…Je n’ai pas mis tout ce qui est guêpe, frelon ou même moustique volontairement car on en a aussi sous nos latitudes et donc on connait tous plus ou moins les risques 😉



    2008-2009: 1er WHV 2011: 1 mois touriste 2013-2014: 2nd WHV 2016 -2017: WHV NZ 2018:  820 Granted !
    #123172
    Toothbrush Nomads
    Participant
    Autre...

    Seb est d’excellent conseil, comme toujours ! 😉
    Au passage, c’est sous-entendu dans tous ces propos, mais il est évidemment conseillé d’avoir un « compression bandage » dans son sac à dos quand on part en randonnée, afin de pouvoir effectuer les premiers soins plus efficacement qu’en tentant de déchirer son tshirt :mrgreen: Ces bandages s’achètent en pharmarcie, ils sont pas chers, pas encombrants et légers, suffit de le mettre une fois au fond de son sac et si par malheur on a l’extrême malchance d’être mordu, ça peut sauver la vie.

    Après, comme l’a dit seb, les serpents s’en vont en général si vite à l’approche de l’homme qu’on n’a même pas le temps de les prendre en photo ! Pour ma part, et comme tous les randonneurs d’Australie, j’ai croisé des dizaines de reptiles au fil de mes balades, et ces rencontres ont toujours été pacifiques.



    #123173
    sebaustralia
    Membre
    Résident
    Age: 53

    Oui, le T-shirt n’est pas idéal.

    Si vous étes en rando hors sentier, essayez quand méme d’avoir le bandage à portée de main. Il est trés important de rester calme et chercher un truc au fond d’un sac à dos n’est pas l’exercice idéal pour devenir zen!

    j’aime bien le coller au fond du sac Lowepro qui protége l’appareil photo.



    #123174
    Sey
    Membre
    WHV
    Age: 35

    J’ai tout lu !
    Un bien beau topic 😉

    Bien joué François 😀



    #123175
    Toothbrush Nomads
    Participant
    Autre...
    sebaustralia wrote:
    j’aime bien le coller au fond du sac Lowepro qui protége l’appareil photo.

    Idem :mrgreen:
    HS : tu utilises quel matériel photo, seb ? As-tu un compte Flickr ou autre album/blog sur le net ?



    #123176
    plisken11
    Participant
    WHV
    Age: 38
    sebaustralia wrote:
    En fait, plus de la moitié des morsures en Australie est le fait du Brown Snake, soit 1500 sur 3000 env. Les 50% restant sont signés par le Tiger Snake, le taipan ( cotier) et le Death Adder ( celui que j’aime le moins!). Le tout pour un nombre de mort presque n »gligeable.

    ah carrément 3000 morsures par an…. j’aurais pas pensé le chiffre aussi élevé quand même!!!

    sinon, vous avez oublié de citer l’animal le plus dangereux de toute l’Australie (et de loin)… : l’homo sapiens sapiens !
    on le trouve partout sur le territoire, mais principalement le long de la côte est…
    il peut avoir un comportement et des habitudes très bizarres et parfois dangereuses… et il est assez intelligent pour se servir d’objet afin de faire du mal (volontairement ou involontairement) à ses congénères ou à d’autres espèces…



    1an au pays des kangourous... http://michal.kikooboo.com/
    #123177
    Toothbrush Nomads
    Participant
    Autre...
    plisken11 wrote:
    ah carrément 3000 morsures par an…. j’aurais pas pensé le chiffre aussi élevé quand même!!!

    Sur 23 millions d’habitants + des millions de touristes, ça reste faible. Ce que je trouve surtout très intéressant à retenir sur cette statistiques, c’est que sur 3000 morsures, on ne dénombre que 2 ou 3 décès. Dans l’écrasante majorité des cas, les gens survivent. Il faut également se rappeler que la majorité de ces morsures concernent soit des professionnels (herpétologistes et autres scientifiques qui travaillent avec des serpents), soit des gens qui ont fait les imbéciles en tentant de tuer ou d’attraper un serpent qui ne leur demandait rien.

    Un bon lien ici : http://www.anaes.med.usyd.edu.au/venom/snakebite.html
    Au niveau des premiers soins en cas de morsure, j’ai oublié de dire qu’une fois que le bandage est fait, c’est aussi une bonne idée d’ajouter une attelle afin d’être sûr que le membre concerné est bien immobilisé.



    #123178
    Rion
    Membre
    Age: 32

    C’est marrant, en lisant ce post, j’ai aussitôt pensé à ça :

    Australia.jpg

    Tellement vrai…

    Sinon, j’ai une question bête à fort potentiel anxiogène pour l’arachnophobe que je suis : concrètement, vous avez rencontré beaucoup des méchantes araignées présentées en première page ? S’introduisent-elles dans les vans/voiture ? Je sais, la question est bête (ha, j’avais prévenu! ), mais on avait accueilli une jeune Australienne cet hiver pendant un mois, et elle nous a dit qu’il était assez fréquent de trouver des Huntman Spiders cachés sous les pare-soleils dans les voitures, et même si elles sont innofensives, ça m’a foutu les chocottes ! Donc si en plus on trouve souvent les autres araignées diaboliques, je pense que je vais dévaliser l’usine Baygon !
    Parce que les requins et les crocodiles, suffit d’être malins et on les rencontre pas. Les serpents, c’est grosso modo pareil. Mais les araignées, c’est vicieux, pervers, et tellement… brrrrrrr !



    Départ le 23 Juillet, escale de 19 heures à Singapour, arrivée le 25 Juillet à Perth. Recherche van à partir du 25 Juillet.
    #123179
    Toothbrush Nomads
    Participant
    Autre...

    Oui, tu verras des araignées en Australie, et certaines font une taille assez monstrueuse. Que ce soit dans la nature ou dans la maison (surtout si tu as un jardin), tôt ou tard, tu croises forcément ce genre de petites bêbêtes. Après, il faut relativiser – elles ne sont pas toutes énormes, et on n’en voit pas tous les jours non plus. Globalement, tu pourras mener ta vie en ignorant royalement la présence des araignées.

    Pour ce qui est des histoires d’horreur du type « araignée dans le van, au secours ! », eh bien, euh, oui, ça arrive 😀 Mais c’est plutôt rare.



    #123180
    briiice
    Participant
    WHV
    Age: 39

    Ok Bilips 😉

    Pour Rion, De toute facon, quand on commence ca vie ou aventure en Australie, on regarde partout de peur que qqe chose nous arrive, 2 mois apres, tu penses plus a rien et tu vie comme tout le monde.

    Tres bons articles et complements. je me garde tout ces bons conseilles dans un coin au fon de mon sac 🙂



    Mon blog: http://voyage2sensations.com NOUVELLE PAGE: Le Parachutisme[/url]
    #123151
    BILIPS
    Participant
    Résident
    Age: 34
    Rion wrote:
    Donc si en plus on trouve souvent les autres araignées diaboliques, je pense que je vais dévaliser l’usine Baygon !

    Ceci n’est pas la meilleure des solutions. Tuer une araignée gratuitement c’est vraiment dommage et en plus tu va respirer a chaque fois une quantité non négligeable de produits chimiques et toxique 😉 . Prend un récipient avec un magazine, piège la dedans et va la relâcher plus loin. Ça arrange tout le monde 😀



    2008-2009: 1er WHV 2011: 1 mois touriste 2013-2014: 2nd WHV 2016 -2017: WHV NZ 2018:  820 Granted !
    #123152
    Cedric_AACOM
    Participant
    WHV
    Rion wrote:
    C’est marrant, en lisant ce post, j’ai aussitôt pensé à ça :

    Australia.jpg

    Moi ton post me fait penser à ça : http://www.youtube.com/watch?v=HmRexWQhs3M ! :mrgreen:



    Consultez nos articles régulièrement mis à jour : Whv : Formalités  - Jobs - Logements - Pratique - Regards de whv - Transports Visas : Au Pair - Etudier - Expatriation - Tous les Visas Découvrir : Etats et villes - Faune et flore - Insolite - les Incontournables - Outback - Parcs Nationaux Forums :  Découvrez les 24 Forums du site
    #123181
    Toothbrush Nomads
    Participant
    Autre...
    BILIPS wrote:
    Ceci n’est pas la meilleure des solutions. Tuer une araignée gratuitement c’est vraiment dommage et en plus tu va respirer a chaque fois une quantité non négligeable de produits chimiques et toxique 😉 . Prend un récipient avec un magazine, piège la dedans et va la relâcher plus loin. Ça arrange tout le monde 😀

    +1 🙂



    #123182
    BILIPS
    Participant
    Résident
    Age: 34
    Toothbrush Nomads wrote:
    BILIPS wrote:
    Ceci n’est pas la meilleure des solutions. Tuer une araignée gratuitement c’est vraiment dommage et en plus tu va respirer a chaque fois une quantité non négligeable de produits chimiques et toxique 😉 . Prend un récipient avec un magazine, piège la dedans et va la relâcher plus loin. Ça arrange tout le monde 😀

    +1 🙂

    Je suis un fervent défenseur du « contre l’écrasement », sauf pour les moustiques :mrgreen:



    2008-2009: 1er WHV 2011: 1 mois touriste 2013-2014: 2nd WHV 2016 -2017: WHV NZ 2018:  820 Granted !
    #123183
    Toothbrush Nomads
    Participant
    Autre...

    Je ne respecte pas toujours ma propre règle de non-extermination à vrai dire, parfois mon côté fille reprend le dessus et il faut un coup de savate bien placé sur l’insecte pour me calmer (en gros, les petites araignées sont toujours relâchées dans la nature, les grosses prennent parfois la direction d’un monde meilleur :mrgreen:). Mais je milite surtout pour arrêter d’abuser du Baygon et autres bombes, c’est vraiment nauséabond et toxique… récemment, un ami de retour de WHV m’a montré ses photos, dont une où l’un de ses lifteurs passait du Baygon tout autour de sa tente et de leur site de camping même en plein milieu de l’outback… mais BERK quoi !! 👿 👿



    #123184
    Rion
    Membre
    Age: 32

    Bon, la meilleure solution serait donc de faire un stage intensif de contrôle de ses phobies… 🙂
    Parce que vous vous rendez pas compte, mais attraper une araignée entre un magazine et un bol, c’est pas possible pour une arachnophobe 🙂 Je m’imagine toujours que l’araignée, maline et sournoise, va trouver le moyen de percer le bol ou de s’applatir pour passer en dessous, puis va me sauter au cou et me vider de mon sang pour avoir oser la déranger pendant son tissage de toile ! Oui, ceci est également valable pour les petites araignées totalement innofensives. Quant à les écraser, là, je suis tranquille, je n’y arrive tout simplement pas.
    C’est marrant, partir seule à l’autre bout de la Terre, conduire des heures sur une route déserte, dormir au milieu de nulle part toujours seule, ça me fait pas peur, mais l’idée de croiser une araignée, aussi petite soit-elle, me terrifie 😀



    Départ le 23 Juillet, escale de 19 heures à Singapour, arrivée le 25 Juillet à Perth. Recherche van à partir du 25 Juillet.
    #123185
    Toothbrush Nomads
    Participant
    Autre...

    A vrai dire, ce voyage peut vraiment être l’occasion de travailler sur ta phobie. Je sais que, personnellement, voyager m’a permis de guérir certaines des miennes (avant, je détestais prendre l’avion 😉 ). Il y a aussi les serpents, dont je n’avais pas la phobie, mais que je n’aimais pas beaucoup, et pour lesquels je ressentais quand même une peur irrationnelle. Maintenant, j’ai appris à les aimer, je les trouve magnifiques et j’adore les prendre en photo. Il me reste une crainte, mais qui relève de la prudence respectueuse et la conscience qu’ils ont, en effet, un venin mortel, et qu’il faut donc faire attention. Mais c’est tout !



    #123186
    sebaustralia
    Membre
    Résident
    Age: 53

    Petit complément à l’article de Bilips sur les SPIDERS

    Nous sommes trés fiers de nos araignées malheureusement nous ne détenons pas le record mondial de toxicité. C’est assez rare pour étre noté. Je crois qu’il appartient à une araignée d’Amérique du Sud. Mais grace à la « funnel web  » et la jolie  » red back », l’Australie reste à la hauteur de sa vénimeuse réputation.

    Officielement, l’une et l’autre de ces araignées ont provoqué la mort d’une quinzaine de personnes chacune. Probablement beaucoup plus en fait mais qu’importe, cette époque aventureuse où les statistiques n’existaient pas est révolue.

    Les araignées australiennes sont rentrées dans le rang depuis qu’on a mis au point des anti-venins.
    Ainsi, on ne dénombre q »une seule victime de la célébrissime Red back depuis un demi siécle et la derniére persronne à succomber d’une attaque de Funnel Web l’a été en 1980. C’était un enfant de 2 ans. A ce propos, ce sont eux les plus vulnérables. Un adulte en bonne santé et ne faisant pas de réaction allergique passera un mauvais moment mais survivra à la morsure de la red back et avec l’anti venin pour la funnel web.

    En ce qui concerne la Red back, il faut savoir que c’est une araignée assez commune. On la trouve absolument partout. Tous les endroits abrités et sombres peuvent en abriter: combles, cartons abandonnés, sous les planches, les tuiles, les toilettes de NP etc… Vous en trouverez aussi facilement sous les tables pique-nique en dord de route. Leur toile est facilement reconnaissable. Elle est assez épaisse et invasive. Les poches à oeufs disposées dans la toile ressemblent à de petites pelotes de laines blanchatres ( 5 à 10 mm de circonférence). Il y en a 5 environ. C’est une trés belle araignée, trés lente qui ne vous fera aucun mal si vous ne lui posez pas les doigts dessus. Donc, comme l’écrivait Bilips, regardez où vous méttez les mains quand vous bricolez, jardinez ou saisissez un vieux truc abandonné. faites le avec des gants. Et faites un peu attention si vous avez de trés jeunes enfants touche à tout. Pour ma part, pas de pitié quand j’en trouve autour de la maison. Elles se reproduisent vite et on a vite fait d’étre envahi.

    EN CAS DE MORSURE d’araignée, traitez la comme une morsure de serpent. Voir plus haut le chapitre consacré ( bas de la page 1). Bandage ferme mais sans bloquer la circulation sanguine et direction l’hosto.

    Parmi les araignées que vous croiserez, il y a la célébre Huntman. La terreur des arachnophobes! C’est encore dans son genre une magnifique araignée, énorme, bien proportionée, élancée, rapide. Elle aime chasser la nuit. c’est une araignée oportuniste donc elle se balade. Les nuits de forte chaleur, elle aime venir se réfugier à l’intérieur. Elle vient faire le ménage donc il est de bon ton de la laisser vivre sa vie. Elle est inoffensive pour ceux qui ne sont pas cardiaques! Bon, quand elles sont aussi larges qu’une assiette à dessert, c’est quand méme un peu trop pour dormir tranquille. Chacun chez soi! Il y a des limites à tout.

    Il y a aussi ces araignées facilement reconnaissables la nuit à leurs yeux fluorescents. Quand vous camperez dans le bush ou dans le désert au Nord du tropique, amusez vous à les chercher à la lampe torche. Parfois, il y en a des centaines. Mon expérience me ferait écrire qu’elles ne nous aiment pas. Toutes celles que j’ai vu en mouvement fuyaient. Il est probable que j’avais malencontreusement installé mon cooking sur leur territoire. Donc, pas de problémes.

    Je déteste les araignées. Afin d’éviter toutes mauvaises rencontres, je m’oblige à toujours refemer la tente, les sacoches de vélos, le sac à dos ou les portiéres de la voiture. Ca régle presque totalement le probléme.



    #123187
    BILIPS
    Participant
    Résident
    Age: 34

    Ce qui m’a marqué pour la Huntsman, c’est que malgré sa grosse taille, elle est hyper rapide quand elle se met à cavaler ! La plus grosse que j’ai attrapé, tenait dans un « petit » saladier, et sans mentir je sentais un peu son poids lorsqu’elle est tombé du magazine pour aller dans le saladier 😆 .

    sebaustralia wrote:
    Elle vient faire le ménage donc il est de bon ton de la laisser vivre sa vie

    Très utile pour les cockroachs 😉



    2008-2009: 1er WHV 2011: 1 mois touriste 2013-2014: 2nd WHV 2016 -2017: WHV NZ 2018:  820 Granted !
    #123188
    Toothbrush Nomads
    Participant
    Autre...

    C’est marrant, pour dire que la redback est si commune, je n’ai ai vu qu’une seule. Bizarre non ? Mais évidemment, elle était dans les toilettes. Se posait alors le choix cornélien de choisir les toilettes avec redback + papier, ou les toilettes sans redback mais sans papier. J’ai choisi la redback :mrgreen: !

    J’avoue que malgré leur caractère inoffensif, les huntsman sont mon nemesis, parce que elles, on les voit souvent… j’en ai trouvé une énorme une nuit dans les toilettes (encore :mrgreen:), plus grande que ma main, toutes ces pattes qui s’agitent à vitesse grand V pour se déplacer sur le mur et disparaitre dans un des cabinets… ouh, que ça donne envie ! 😆

    Quote:
    Il y a aussi ces araignées facilement reconnaissables la nuit à leurs yeux fluorescents. Quand vous camperez dans le bush ou dans le désert au Nord du tropique, amusez vous à les chercher à la lampe torche.

    Même dans le sud ! La première fois que je me suis aperçue de ça, je campais quelque part entre Adelaide et Melbourne. Le choc ! Mais c’était assez amusant, au final j’ai pris pas mal de photos ce soir là… en fait, tant que les araignées sont en extérieur et qu’elles ne viennent pas vers moi, tout va bien 😆



    #123189
    BILIPS
    Participant
    Résident
    Age: 34
    Toothbrush Nomads wrote:
    Même dans le sud ! La première fois que je me suis aperçue de ça, je campais quelque part entre Adelaide et Melbourne. Le choc ! Mais c’était assez amusant, au final j’ai pris pas mal de photos ce soir là… en fait, tant que les araignées sont en extérieur et qu’elles ne viennent pas vers moi, tout va bien 😆

    J’aimerai bien voir une photo, parce que j’en ai jamais vue 🙂



    2008-2009: 1er WHV 2011: 1 mois touriste 2013-2014: 2nd WHV 2016 -2017: WHV NZ 2018:  820 Granted !
    #123190
    Toothbrush Nomads
    Participant
    Autre...

    Suffit de demander ! 😉
    Quelqu’un devrait revenir poster sur le fameux sujet Araignees, serpents… tout ce qu’on aime – en photo – !



    #123191
    BILIPS
    Participant
    Résident
    Age: 34

    Merci 😉 . Quel regard ! :mrgreen:



    2008-2009: 1er WHV 2011: 1 mois touriste 2013-2014: 2nd WHV 2016 -2017: WHV NZ 2018:  820 Granted !
    #123192
    sebaustralia
    Membre
    Résident
    Age: 53

    Tooth

    Si tu veux voir des redbacks, regardes dans les tas de bois, dans les sheds, sous les toits en taule ondulée, sous les tables de pique nique, les tubes de PQ etc. J’en ai trouvé dans des cartons en attente de compostage et méme entre les bouteilles de mon flambard. Et partout en Australie avec quand méme une mention spéciale pour le WA, les NT et le Qld.
    C’est plus facile de les voir la nuit.

    Superbes photos. je me demande si ce ne serait pâs des wolf spiders. Il y a lgts que je cherche à connaitre leur petit nom. Je me souviens de coins où il y en avait des centaines. Absolument partout. Ca brillait dans toutes les directions. A la longue, je me suis bien habitué. c’est tout juste si je ne suis pas content de les savoir là, comme de vieilles copines! Et en fait, j’en vois tous les soirs dans le jardin.

    Par contre, je n’avais encore jamais vu de huntman dans la cuvette des WC de NP. Voilà le genre d’info que j’aurai préféré de jamais connaitre….merci.

    Bilips

    je vois exactement quel genre de bestiol tu as mis dans ton saladier. Celle que j’ai surpris l’annéee derniére me file encore des cauchmards et elle colle bien à ta description. Par contre, il n’est pas question que j’essaie un jour d’en capturer une vivante, surtout de cette taille et encore plus quand on connait leur pointe de vitesse. Et en plus « elle pesait ». Quelle horreur!



    #123193
    Toothbrush Nomads
    Participant
    Autre...
    sebaustralia wrote:
    Par contre, je n’avais encore jamais vu de huntman dans la cuvette des WC de NP. Voilà le genre d’info que j’aurai préféré de jamais connaitre….merci.

    Pas dans la cuvette, sur le mur. Mais j’en avais trouvé une sur le couvercle des WC, une fois. Charmant accueil.



40 réponses de 1 à 40 (sur un total de 100)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Articles récents