18.7 C
Sydney
14 mai 2021

A propos de la mutation émotionnelle du voyageur :)

Le 1er site francophone sur l’Australie, le pays-continent Forums Général Australie – le pays-continent A propos de la mutation émotionnelle du voyageur :)

  • Créateur
    Sujet
  • #40911
    Tommygun
    Membre

    La question peut paraitre idiote, mais j’aurais voulu savoir si d’autres que moi avaient déjà pensé qu’être loin de là où vous avez grandi, de vos amis et membres de la famille, affectait vos sentiments, la façon dont vous ressentez les choses, bref, si la distance et l’isolement influencent vos relations et sentiments envers ce/ceux que vous avez momentanément quittés ?

    Par exemple, je me suis découvert plus généreux que je ne le suis d’habitude (à envoyer des colis en Europe et offrir une couteuse place de concert à un coloc, chose que je n’aurais jamais faite auparavant), davantage ouvert à la compassion (qui était autrefois traitée avec mépris comme valeur chrétienne à la co.n, en gros !) et avec une tendance à reprendre les choses à zéro avec d’anciennes connaissances, revenir sur de vieilles disputes et essayer d’arranger les choses etc.

    Si je crois comprendre les raisons qui font que je « mute » sensiblement, je serais intéressés de savoir comment d’autres se sentent par rapport à ça, si vous vous êtes déjà surpris à vous dire qu’en temps normal vous n’auriez jamais réagi ainsi etc, et si ça vous aidait ou rendait les choses plus difficiles à gérer …

    All the best !
    Tommy



    http://tommy.kikooboo.com
Viewing 8 replies - 1 through 8 (of 8 total)
  • Auteur
    Réponses
  • #204408
    Damienroadtrip
    Participant

    perso je ferai la meme analyse que toi.

    je n’arrive en australie qu’en juin prochain mais je suis depuis un an et demi au canada que je quitte donc en mai prochain et cette année et demi ici m’a beaucoup fait évolué.

    deja je pense que tu es plus tolérant car tu demande aussi aux gens qui t’entourent, aux locaux, de l’etre avec toi donc tu es dans la peau de celui qui a besoin d’etre aidé ou compris ce qui te donne un point de vue que tu n’aurais pas abordé en france.

    en plus tu dois t’acclimater, t’adapter au pays et tout ca te donne une autre vision du monde qui t’entoure, de la france que tu vois de plus loin, de la cuture australienne que tu apprends a connaitre et a apprecié pour certains points etc…

    c’est bien pour cela qu’on dit souvent que dans les yeux des voyageurs se refletent l’ame de l’humain, parce que ce dernier a été enrichit de cultures diverses et toutes aussi passionnantes les unes que les autres 😉



    #204409
    Tommygun
    Membre

    Bien d’accord … C’est paradoxal d’être voyageur au fond : d’un côté on s’endurcit pour la suite de son existence (on renforce ou acquiert la capacité de relativiser et encaisser, la patience aussi) et de l’autre on s’autorise (pour moi du moins, tout mec que je suis) des sentiments plus profonds …

    Ton point sur ce qu’on apprend vis-à-vis des locaux qui font l’effort de « s’adapter » à toi est intéressant, et on devrait offir un stage d’immersion à certains officiers de l’immigration dans mon pays, ils verraient un peu comme ça change la vie d’être bien ou mal accueilli dans un pays où on ne parle pas ta langue etc !



    http://tommy.kikooboo.com
    #204410
    TiteMaud
    Membre

    Ca me parrait évident que ton côté affectif évolue dans ce genre de voyages.
    Quand tu étais en France, (ou Belgique vu qu’apparamment tu viens de Namur), consciemment ou inconsciemment, tu considérais tes proches et leur affection comme quelque chose d’acquis. Pas besoin de faire d’effort, tu es là, ils sont là.

    Cependant maintenant tu es à plusieurs milliers de kilomètres. Encore une fois consciemment ou inconsciemment, tu t’es dit « Faut pas que je les perde, je vais devoir leur prouver que je tiens à eux pour qu’il ne m’oublient pas ».
    D’où les cadeaux, la considération, la compassion et tout ce qui s’en suit.

    Personnellement je me retrouve un peu dans le même cas, même si je ne suis pas seule ici, je manque d’affection, j’ai fait et reçu plus de câlins en 8mois en Australie que toute ma vie en France (je ne compte pas les réfugiages dans les bras de son amoureux, ça ne compte pas pareil).

    En tout cas, je suis d’accord avec toi, on s’enrichit beaucoup grâce à ce genre d’expérience, voire même on s’endurcit, et on se rend également compte que la famille et les amis, bah c’est vachement important…



    It's just a return to Oz... (Or I wish it will be) Lush meee tender, Lush me truuue...
    #204411
    Tommygun
    Membre
    TiteMaud wrote:

    Personnellement je me retrouve un peu dans le même cas, même si je ne suis pas seule ici, je manque d’affection, j’ai fait et reçu plus de câlins en 8mois en Australie que toute ma vie en France (je ne compte pas les réfugiages dans les bras de son amoureux, ça ne compte pas pareil).

    Oui mais là pour ce cas précis c’est peut-être aussi parce qu’ici les gens se touchent beaucoup plus facilement que dans nos froides contrées, genre « bêtement » bras autour de l’épaule, hugs etc. En fait, malgré son background britannique, j’associe maintenant l’Australie (et Nouvelle-Zélande aussi) aux autres pays du Sud (en Afrique et Amérique latine) ou pareil, il y a moins de distance entre les individus.

    L’autre jour j’étais à l’Open d’Australie avec un couple de vieux australiens, et le gars me tapait sur la cuisse ou posait la main sur mon épaule affectueusement de temps en temps (après un beau point par exemple, genre waw t’as vu ça !), sans qu’il y ait la moindre ambiguité, c’est naturel ici, mais uniquement dans un certain contexte en fait, parce que c’est tout l’inverse dans les trains ou dans la rue, ou il faut s’excuser dix fois si on a le malheur d’effleurer le coude de quelqu’un !



    http://tommy.kikooboo.com
    #204412
    TiteMaud
    Membre

    Non, c’est pas juste le fait que les Australiens sont plus tactiles, la demande et l’acceptation vient de moi, je me sens aussi moins stupide, j’ai envie de me blottir dans des bras. Je me fait pas « attaquer » de câlins 😀



    It's just a return to Oz... (Or I wish it will be) Lush meee tender, Lush me truuue...
    #204413
    Toothbrush Nomads
    Participant
    Autre...
    TiteMaud wrote:

    Personnellement je me retrouve un peu dans le même cas, même si je ne suis pas seule ici, je manque d’affection, j’ai fait et reçu plus de câlins en 8mois en Australie que toute ma vie en France (je ne compte pas les réfugiages dans les bras de son amoureux, ça ne compte pas pareil).

    En tout cas, je suis d’accord avec toi, on s’enrichit beaucoup grâce à ce genre d’expérience, voire même on s’endurcit, et on se rend également compte que la famille et les amis, bah c’est vachement important…

    Pareil pour moi, je n’ai jamais autant donné de hugs qu’en Australie. Je crois que quand on se fait vagabond on cherche à replanter des racines un peu partout pour compenser, résultat on va beaucoup plus facilement vers les autres, on se lie plus profondément et plus fréquemment qu’on ne l’aurait fait auparavant… le fait d’être seul en terre étrangère te fait également beaucoup apprécier l’hospitalité et la gentillesse des gens que tu croises. Perso j’étais assez cynique avant de partir… je le suis toujours (faut pas déconner 😉 ) mais ma foi en l’humanité a fait de gros progrès. C’est une sorte de retour aux sources vers des valeurs qu’on a tendance à oublier dans la vie moderne / urbaine / sédentaire où le contexte est à l’individualisme, à la psychose et aux yeux fermés…



    #204414
    leon78fr
    Membre

    Très belles discussions,
    Je suis un peu dans le même cas que Maud. Je dirais ce qui me manque le plus sont les contacts… Et pourtant je ne suis pas très très tactile mais j’ai appris en France avec des copines, des copains à se serrer dans les bras de temps en temps. Et là, bah j’ai beau avoir mes cousins/cousine/oncle/tante il me manque quelque chose.
    Et je compte bien y remédier ? Pourquoi pas ce week end avec la St Valentin ?

    Bon week end à vous et un sourire, une acolade, une bise n’a jamais tuer quelqu’un.

    Seb.



    Le plaisir se ramasse. La joie se cueille. Le bonheur se cultive.
    #204415
    Damienroadtrip
    Participant

    mmm ouais question de point de vue et d’état général moi perso sur ce point la je pense pas avoir changé d’attitude, j’ai toujours était quelqu’un d’un peu distant et en meme temps jovyal j’ai pas bougé je pense.

    Par contre il est clair que l’ouverture vers les autres et l’envit d’aller au devant des gens s’est clairement développé a mon grand bonheur aujourd’hui d’ailleurs 🙂



Viewing 8 replies - 1 through 8 (of 8 total)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Articles récents