La faune marine, une autre richesse australienne

0
1923
Shark Bay WA
Shark Bay WA
Partenaire

Outre les kangourous, opossums, wombats, échidnés et koalas sur terre, on rencontre une diversité d’animaux marins incroyables en Australie, des mammifères aux oiseaux, en passant par les poissons. Il faut dire que ce continent se donne les moyens de protéger ses océans !

Le pays dispose du plus grand réseau de parcs marins au monde. Il couvre un tiers de ses eaux territoriales soit une surface de 3,1 millions de km2. Quelques 83 % des mammifères sont endémiques et plus de 4 400 espèces de poissons, dont 90 % également endémiques, vivent dans les eaux australiennes.
Ce haut niveau d’endémisme est notamment dû au grand isolement géographique du continent. Et même si on s’imagine un pays chaud à la faune exotique, il y a en Australie des airs d’Antarctique avec la présence de lions de mer, de phoques, ou encore de pingouins. Ajoutons à cela les requins,les dauphins, les tortues et tant d’autres animaux à découvrir le long des 26 000 km de côtes australiennes, même si de nombreuses espèces sont aujourd’hui malheureusement menacées.

Les parcs marins, rois de la diversité

En juin 2012, l’Australie a annoncé la création d’un réseau de parcs marins qui couvrent plus d’un tiers de ses eaux territoriales et dont le principal est celui de la Mer de Corail, voisin de la Grande Barrière de Corail. Dorénavant, le nombre de réserves marines australiennes passera de 27 à 60. Si la Grande Barrière de Corail dans l’État du Queensland est la plus connue au monde, il y a aussi, plus préservés peut-être, Ningaloo Reef Marine Park ou encore Shark Bay, tous deux situées en Australie Occidentale.

Prenons l’exemple de Shark Bay : inscrit au Patrimoine Mondial de l’Unesco, ce parc marin recouvre près de 750 000 hectares, 1 500 km de côtes, deux péninsules et plusieurs îles. Il bénéficie d’une richesse naturelle unique. Il abrite en effet 35 % des oiseaux marins australiens, des dauphins, des dugongs, des serpents de mer, des requins, des raies manta et des tortues. Il s’agit aussi la zone de couvaison la plus importante des tortues « loggerhead » en Australie Occidentale. De plus, les baleines à bosse utilisent la baie comme une étape pendant leur migration le long de la côte.

Les chouchous du public : baleines, dauphins et tortues

Les eaux du littoral australien abritent quarante-six espèces de mammifères marins, de l’ordre des cétacés. On trouve neuf espèces de « mysticètes » dont l’énorme baleine à bosse. Les baleines à bosse errent tout l’hiver le long des côtes australiennes, de juillet à novembre environ, pendant leur migration. Elles sont observables à de nombreux endroits de la côte sud et est avec de bonnes jumelles (Cape Nelson en Australie Occidentale par exemple), des îles comme Stradbroke Island au large de Brisbane, ou en croisière, dans les Whitsundays Islands par exemple.

Il est facile d'observer des dauphins dans de nombreux endroits
Il est facile d’observer des dauphins dans de nombreux endroits
Groupe Australia-australie.com

Autre mammifère, le dauphin, que l’on peut observer à de nombreux endroits : Eyre Peninsula en Australie du Sud, Bunbury en Australie Occidentale, ou encore Monkey Mia sur la péninsule de Shark Bay. Monkey Mia est une réserve gérée par le DEC (Département de l’Environnement et de la Conservation). Chaque jour, on peut y observer facilement des dauphins sauvages, issus de 3 familles et 3 générations différentes, de l’espèce des « bottlenose dolphins ». Au nombre de 7 en général, ils viennent ici depuis les années 1960. Ils se montrent en général 3 fois par jour, entre 8h et 12h, pour déjeuner et saluer les touristes ! Ils sont uniquement nourris par le DEC ou du moins sous leur surveillance.

26 espèces de delphinidae (dauphins océaniques) vivent en Australie, avec parmi celles-ci le grand dauphin et le dauphin à aileron retroussé d’Australie, espèce décrite pour la première fois en 2005. Certains dauphins, comme l’orque, sont présents tout autour du continent, tandis que d’autres, comme le dauphin Irrawaddy, vivent seulement dans les eaux plus chaudes du nord.

Une nouvelle espèce de dauphins vient d’être découverte en Australie, au large de Melbourne. Baptisés « Tursiops australis » ils sont plus couramment appelés Burrunan, un mot aborigène signifiant « grand poisson de mer du genre des marsouins ».

Les tortues attisent également la curiosité des touristes. Le littoral australien est fréquenté par six des sept espèces existantes de tortues de mer : la tortue à dos plat, la tortue verte, la tortue imbriquée, la tortue olivâtre, la caouanne et la tortue-luth. Toutes sont protégées. De nombreuses espèces telles que les trois premières peuvent être observées, de novembre à mars, dans le Queensland, pendant leur nidification. Mon Repos Conservation Park, près de Bundaberg abrite la colonie de tortues de mer la plus facile d’accès.

Les animaux venus du froid

Saviez-vous que l’on pouvait voir des pingouins, des lions de mer et autres phoques en Australie ? En Tasmanie, que rien ne sépare de l’Antarctique, on peut observer des pingouins, en particulier sur l’île de Bruny Island, très sauvage. Le manchot pygmée ( » fairy penguin « ) est la plus petite espèce de manchots. Ce sont les plus courants en Australie.
La parade des pingouins de Phillip Island est une attraction très renommée, au sud-est de Melbourne dans le Victoria. Chaque soir, à la tombée de la nuit, des centaines de ces petites créatures sortent de la mer où ils ont passé la journée à pêcher. Le même événement à lieu sur l’île de Granite Island à Victor Harbor, en Australie du Sud.

Les pingouins sont assez courants en Australie
Les pingouins sont assez courants en Australie

À Penguin Island, en Australie Occidentale (tout près de Perth), on peut se rendre sur l’île et approcher de près une dizaine de spécimens vivant dans le centre de conservation, étant trop faibles pour survivre en liberté. Ces « little penguins » sont nourris 3 fois par jour devant le public, tandis que leurs camarades en liberté partent nager toute la journée et ne reviennent qu’au crépuscule.

Enfin, dix espèces de phoques et de lions de mer vivent au large de la côte sud de l’Australie et dans les territoires australiens de l’Antarctique.
À The Nobbies, sur Phillip Island, c’est une colonie de phoques qui peuple un rocher au large, baptisé Seal Rock. Malheureusement on ne les voit pas à l’oeil nu, il faut emprunter une longue vue. Les phoques de Cape Bridgewater à l’ouest du Victoria, non loin de la Great Ocean Road, sont beaucoup plus visibles, après une demi-heure de randonnée !
Un autre endroit réputé pour observer des phoques à fourrure d’Australie est la péninsule de Mornington dans le Victoria.

Lions de mer et phoques sont surtout au sud de l'Australie
Lions de mer et phoques sont surtout au sud de l’Australie

Le lion de mer australien se reproduit uniquement sur les côtes sud de l’Australie. À l’heure actuelle, il en reste encore environ 12 000, protégés par « The Australian National Parks and Wildlife Act » de 1972 qui en a interdit la chasse, commencée avec l’arrivée des immigrants européens sur le continent. Cette espèce est sur la liste non exhaustive des animaux véritablement en danger d’extinction.

Ils sont particulièrement nombreux sur Kangaroo Island, en Australie du Sud, en particulier dans le parc de conservation de Seal Bay, où vivent en permanence 500 lions de mer. Si vous allez en Australie Occidentale du côté d’Espérance, vous aurez l’occasion de voir de très près un spécimen de lion de mer énorme. Il s’appelle Sammy, il est la coqueluche de toute la ville depuis qu’il a décidé de résider au bord de la plage il y a quelques années. Il vit tout près du Tanker Jetty, un endroit hautement stratégique car, devenu trop gros pour partir à la chasse et se fait désormais nourrir par les pêcheurs !

Les oiseaux marins

Environ 200 espèces d’oiseaux de mer vivent sur la côte. Nombre de ces espèces sont migratrices. L’Australie se trouve à l’extrémité sud du trajet migratoire Asie-Australasie des oiseaux de mer migrateurs, qui s’étend de l’Extrême-Orient russe et de l’Alaska à l’Australie et à la Nouvelle-Zélande, en passant par l’Asie du Sud-Est.

Outre les célèbres mouettes, goélands, hérons, cormorans et autres pélicans, il y a de nombreux puffins à bec grêle en Australie, très discrets. Le « muttonbird » est le plus abondant des oiseaux de mer du pays : sa population est estimée à 23 millions d’individus. Il s’agit de l’un des seuls oiseaux originaires d’Australie qui soit encore exploité : ils sont utilisés pour leur duvet, leur chair salée et l’huile trouvée dans leur estomac.
À l’heure actuelle, le prélèvement est limité en quantité et sur la durée : 200 000 individus par an et uniquement au mois d’avril. C’est une espèce d’oiseau migrateur qui niche en Australie (sur les côtes est du continent, en Tasmanie et dans les îles environnantes) et migre dans l’hémisphère nord pendant l’été.

Les moins sympathiques !

Beaucoup moins charmants, mais tout aussi importants dans le décor australien, les crocodiles marins ! Ils vivent quant à eux au nord du pays tropical de Broome (Australie Occidentale) à Rockhampton (Queensland). Ce crocodile dit « à double crête », surnommé « salty » par les Australiens, est la plus grande espèce de crocodile vivante. Il peut atteindre sept mètres de longueur et peser jusqu’à une tonne. Il est capable de tuer un humain, mais les attaques sont rares (en moyenne deux attaques mortelles par an). Il n’est d’ailleurs pas rare de rencontrer des panneaux indiquant leur possible présence près de billabong, de rivières ou de la mer. S’ils sont dits « marins », c’est parce qu’ils supportent l’eau salée et peuvent vivre dans les estuaires, mais on les retrouve également dans les rivières.

Les Salties peuvent atteindre 7 mètres de long !
Les Salties peuvent atteindre 7 mètres de long !

Ils passent généralement la saison tropicale humide dans les marais et rivières d’eau douce, rejoignant les estuaires à la saison sèche, et allant parfois jusqu’à la mer. Sous protection depuis 1971, le crocodile marin est toutefois élevé pour sa viande et son cuir. Rare dans le monde, il est ceci dit le crocodilien le moins susceptible de devenir totalement éteint au vu de sa large répartition en Australie du nord. On estime la population de crocodiles marins entre 100 000 et 200 000 adultes.

Tout aussi effrayant pour certains, le requin, même s’il existe de nombreuses espèces et que rares sont celles qui sont effectivement dangereuses pour l’homme. Les requins occupent tout le littoral australien ainsi que les zones estuariennes. On en compte 166 espèces.
Seules trois espèces de requins représentent une véritable menace pour les humains : le requin bouledogue, le requin tigre et le grand requin blanc. Certaines plages très fréquentées du Queensland et de Nouvelle-Galles-du-Sud sont protégées par des filets. Ce procédé ainsi que la surpêche sont à l’origine d’un déclin inquiétant de la population de requins dans les eaux australiennes, rendant certaines espèces menacées. Mais, après plusieurs attaques fatales cette année du côté de Perth, le débat sur la protection de ces animaux marins a été relancé. Depuis mars 2001, les requins blancs sont considérés comme une espèce protégée en Australie. Pourvu que cela dure !

Le Requin blanc, redoutable prédateur
Le Requin blanc, redoutable prédateur

En Australie, on peut croiser le plus grand poisson du monde (de 4 à 14 mètres), le requin-baleine, un spécimen sympathique bien qu’impressionnant ! Il est même possible de nager avec dans le parc marin de Ningaloo Reef, pour une coquette somme de 380 dollars (environ)… Mais, en Australie, mieux vaut parfois éviter de mettre les pieds dans l’eau, en particulier dans le nord à certaines périodes de l’année, à cause de la présence en grand nombre de méduses-boîtes, une espèce mortelle… En voie de disparition.

Outre certaines espèces déjà citées, les dugongs (ou vaches de mer), sont aussi menacés. Il s’agit d’un mammifère marin herbivore vivant sur les littoraux de l’océan Indien et de l’océan Pacifique ouest, plus particulièrement dans le détroit de Torres et à Shark Bay.
Il constitue, avec les trois espèces de lamantins, l’ordre des siréniens. Il peut mesurer jusqu’à trois mètres et peser jusqu’à 400 kg.
On ne connaît pas de façon extrêmement précise la population globale de lamantins .

L’inoffensif requin baleine
L’inoffensif requin baleine

Avec l’acceptation par le gouvernement australien de l’ouverture d’une mine géante dans le bassin de Galilée, à proximité de la Grande Barrière de Corail, le nombre d’espèces menacées risque de grandir. Le ministre de l’Environnement Tony Burke a fini par approuver le projet tout en imposant 19 conditions relatives à la protection de zones humides, d’espèces menacées et de la Grande barrière. Ils devront notamment établir un programme spécifique de protection du dugong, des tortues et des oiseaux migrateurs.

La Grande Barrière de Corail, est le plus grand ensemble corallien du monde et abrite 400 espèces de coraux, 1 500 espèces de poissons et 4 000 espèces de mollusques. Espérons que les grandes richesses de l’Australie, sur terre, dans les airs ou dans la mer, perdurent malgré tout pour les générations à venir !

Photos : Pierre Checa et Wikipedia (requin blanc et requin baleine)

Partenaire