TOUT SAVOIR SUR L’IELTS

3
1455
Livres IELTS

L‘IELTS (International English Language Testing System) est comme son acronyme l’indique un test international de la langue anglaise, à l’image de son cousin le TOEFL. Organisé par l’Université de Cambridge, en Angleterre, le British Council et IDP Australia, l’IELTS est désormais accepté dans de nombreux pays : États-Unis, Royaume-Uni, Canada, Australie, Irlande, Nouvelle-Zélande ou encore Afrique du Sud, dans les Universités et autres institutions et organisations professionnelles. Aujourd’hui, les tests ont lieu jusqu’à 4 fois par mois dans plus de 800 centres à travers 130 pays.

En Australie, en Nouvelle-Zélande et au Canada, l’IELTS s’avère même une condition requise pour l’immigration. Les autorités australiennes ont mis en place l’IELTS en mai 1998, remplaçant un autre test. Depuis juillet 2012, les candidats à la résidence permanente doivent au minimum obtenir une note de 7 dans chacun des modules.

General Training ou Academic ?

Il y a donc deux différents tests IELTS, le test académique (Academic), prévu pour les étudiants, et la formation générale (General Training), destinée aux professionnels ou aux demandeurs de visa. En 2012, 79,8 % des candidats ont passé le test académique, contre 20,2 % pour le test général. Dans les deux cas, le test coûte 330 dollars en Australie et 215 euros en France. Aujourd’hui, vous pouvez le passer autant de fois que vous le souhaitez, sans délai. Le centre d’examen envoie les résultats 13 jours après l’examen sur table.

Le test est composé de quatre parties : l’oral (speaking), la compréhension orale (listening), la compréhension écrite (reading) et l’écrit (writing). L’oral peut avoir lieu à un autre moment que les trois autres examens (jusqu’à 7 jours avant ou après).

Le test Académique est destiné à ceux qui veulent étudier dans une université ou une institution de langue anglaise. Il évalue donc la capacité d’un candidat à étudier en anglais à un niveau de premier cycle ou de troisième cycle.

Le test de Formation Générale doit évaluer les compétences linguistiques d’un candidat dans un contexte pratique et quotidien. Les textes reflètent à la fois le contexte du travail et des situations sociales. Ce test est utile pour ceux qui viennent étudier, travailler ou suivre une formation dans un pays de langue anglaise, et bien sûr pour ceux qui souhaitent immigrer.

dictionnaire

L’oral (Speaking)

Partenaire du site

L‘oral a lieu séparément des autres épreuves, puisqu’il s’agit d’un face-à-face avec un examinateur. Cet entretien dure de 11 à 14 minutes seulement, et est constitué de trois parties.
La première partie contient des questions sur votre situation, du type « Qu’exercez-vous comme travail ? » ou « Qu’étudiez-vous ? », ou des questions orientées sur votre vie « Où vivez-vous et comment est-ce là-bas ? », « À quels loisirs vous adonnez-vous ? ». Bref, l’examinateur tente de voir si vous êtes capable de parler de vous dans un contexte quotidien, de vos hobbies, de votre famille, de votre temps libre ou encore des raisons pour lesquelles vous passez l’IELTS. Cette première partie dure environ 4 à 5 minutes.

Cette partie est normalement la plus commode, du moins pour ceux qui ont l’habitude de se présenter et de parler d’eux en anglais. Elle est également la plus facile à préparer lors de vos révisions.
La deuxième partie est plus générale. L’examinateur vous tend un sujet, sur lequel il faut réfléchir et prendre des notes pendant une minute, puis parler pendant 2 minutes. Normalement, il ou elle n’intervient pas pendant ces deux minutes mais seulement après, pour poser un ou deux questions supplémentaires relatives à ce sujet. Au total, cette partie dure environ 3 à 4 minutes. Les sujets peuvent être assez variés : le dernier film/livre que vous ayez vu/lu, la langue que vous souhaiteriez apprendre et pourquoi, ou encore un discours qui vous a marqué. Vous le devinez, certains sujets sont plus faciles que d’autres à manier. Quoi qu’il arrive, il faut trouver une histoire à raconter, peu importe laquelle, même si cela ne vous semble pas très intéressant.

La troisième partie est liée à la seconde. L’examinateur va vous poser une série de questions dérivées du sujet précédent. Cette partie est davantage une discussion. On peut par exemple vous demander ce que vous pensez de l’apprentissage des langues, quelle est la meilleure façon d’apprendre une langue etc. Cette partie, plus abstraite, est considérée pour beaucoup comme étant la plus difficile. Elle dure environ 4 à 5 minutes.

Tout au long de l’oral, l’important est de montrer que l’on est capable de parler couramment, « fluently » si l’on peut dire, sans trop chercher ses mots. L’intérêt de ce que vous racontez n’a que peu d’importance.

Livres IELTS

La compréhension orale (Listening)

La compréhension orale se tient le même jour que la compréhension écrite et l’écrit. Le test dure environ 40 minutes (30 minutes d’écoute et 10 minutes pour vérifier et reporter vos réponses sur la feuille de réponses). L’enregistrement est lancé de manière commune à toute la salle d’examen. Le test comprend 4 parties et 40 questions au total.

La première partie est le plus souvent une conversation entre 2 personnes dans un contexte social quotidien. Il peut s’agir de quelqu’un qui téléphone pour réserver quelque chose ou pour obtenir des informations sur un sujet. Il faut alors remplir un texte à trou avec des informations du type nom, lieu, dates, activités etc. Cette partie est généralement la plus facile.
La deuxième partie est plutôt un monologue, quelqu’un décrivant les activités proposées par une agence de voyage par exemple, ou les infrastructures d’un club de sport. Les réponses doivent être glissées dans un tableau.
La troisième partie est quant à elle une conversation entre 4 personnes en milieu scolaire, entre élèves ou entre professeurs et élèves. Il s’accompagne souvent d’un questionnaire à choix multiple.
La quatrième partie est un monologue ou un sujet académique. Il peut s’agir d’un discours, d’une lecture universitaire sur un sujet environnemental, sociétal ou encore social. Il y a soit un texte à trou ou des questions à choix multiples.

Le listening est de difficulté croissante, la dernière partie, la plus technique, pouvant poser problème aux candidats.

Un conseil, avant de reporter vos réponses sur la feuille de notes, vérifiez bien sur la feuille de questions que vos choix ont du sens. Si vous ignorez une réponse, mieux vaut tenter quelque chose plutôt que de laisser un vide, puisque vous n’aurez jamais de point négatif.

La compréhension écrite (Reading)

La compréhension écrite est une épreuve d’une heure, laquelle vous êtes seuls face à plusieurs textes, plus ou moins formels. Dans cette épreuve, il faut par exemple associer une liste de sous-titres aux paragraphes du texte en question, ou bien répondre à des affirmations par « True, False, Not given » (Vrai, Faux, Pas indiqué).

L'IELTS comporte un test de lecture
L’IELTS comporte un test de lecture

Le module académique contient trois sections, dont trois textes normalement suivis de 13 à 14 questions, soit un total de 40 questions. Dans le module général, il y a également 3 sections et 40 questions, toutefois les textes sont plus courts et peuvent être au nombre de 5, maximum.

Les sujets des textes varient très largement, vous pouvez tomber sur un sujet économique, un sujet lié au monde du travail, mais aussi sur des histoires diverses (liées à la science, par exemple).

L’écrit (Writing)

Et bien sûr, on garde le meilleur pour la fin. La 4ème épreuve de l’IELTS est réputée comme étant la plus difficile. L’épreuve écrite dure également 1 heure et comprend deux tâches.

Dans le test académique, la 1ère tâche est un diagramme, un graphique ou un tableau qu’il faut décrire, tandis que dans la tâche 2 il faut répondre à un argument. Dans le module général, il y a également deux tâches, mais elles sont très différentes. Dans la première, il faut écrire une lettre pour expliquer une situation, cela peut être à un ami, un voisin, un banquier. Il faut savoir utiliser un style approprié, plus ou moins formel selon les situations. Pour cette tâche, il faut écrire au moins 150 mots.

Dans la seconde tâche, il faut écrire un essai sur un sujet plutôt simple. Cela peut être « qu’est-ce les films peuvent apporter de bon aux enfants et pourquoi ? » ou encore « vaut-il mieux vivre dans un appartement ou dans une maison, quel est votre avis ? ». Cette partie doit faire au minimum 250 mots.

L’épreuve écrite est une épreuve difficile car il faut adopter le style voulu par les correcteurs. Il faut montrer une grande étendue de vocabulaire, faire bien sûr le moins de faute d’orthographe ou de grammaire possible, tout en utilisant des tournures différentes au fil du texte, et en variant les mots de liaison. L’entraînement à l’écrit est très important pour se mettre dans l’épreuve et ne pas écrire comme vous écririez un mail ou un article, par exemple

Les notes : de 0 à 9

On entend parfois dire qu’il est plus facile de passer le test dans un pays non anglophone, les examinateurs faisant preuve de plus de compréhension que les examinateurs des pays anglophones. On peut aussi penser que si vous passez le test en pays anglophone, les autres candidats autour de vous seront certainement meilleurs que si vous passez le test en France, par exemple. Bien sûr, ce ne sont que des suppositions, que beaucoup de candidats à l’IELTS partagent toutefois sur la toile. D’autre part, ces aspects aléatoires ne concernent que le « speaking » et le « writing », les deux autres épreuves étant sous forme questions/réponses.

La grille de note est élaborée ainsi, elle va de 1 (« Non-user ») à 9 (« Expert user », autrement dit, un anglophone !). Si vous obtenez à partir de 2, vous êtes un « Intermittent user », à partir de 3 un « Extremely Limited User », dès 4 un « Limited User », au dessus de 5 un « Modest user », au dessus de 6 un « Competent User », dès 7 vous êtes un « Good User » et à partir de 8, un « Very Good User ».

Quoi qu’il arrive, si vous passez l’IELTS pour l’immigration, on ne vous demandera pas une moyenne mais un niveau minimum dans chaque matière, ce qui rend les choses plus compliquées, mais pas impossibles.

Validation de l'IELTS
Validation de l’IELTS

On ne le répétera jamais assez, même si vous êtes doué en anglais, l’IELTS nécessite des révisions, afin de bien comprendre ce que l’on attend de vous. Il existe de nombreux livres consacrés à l’IELTS et à la grammaire anglaise disponibles dans les librairies, les bibliothèques ou sur Internet. De plus, vous trouverez facilement des tests pratiques sur Internet. Alors, à vos stylos !


Plus d’informations

Sites internet

– Site officiel de l’IELTS
University of Cambridge
British Council
IDP Australia

Livres

Livres sur l’IELTS, en ligne, en libraire ou en bibliothèque, qui incluent des CD-Rom. 

Conseils

IELTS Buddy

Tests pratiques

IELTS Exam
Take IELTS
IELTS Blog

Photos de Pierre Checa.

Partenaire Australia-australie.com

3 Commentaires

  1. Bonjour,
    Tu veux poursuivre tes etudes en Australie et tu dois passer l’IELTS?
    Pas de panique !

    Mets toutes les chances de ton cote en suivant une preparation IELTS en Australie.

    Avec Francaustralia Education c’ est facile, tout d’ abord tu fais le pre-test d’ une de nos ecoles partenaires qui va evaluer ton niveau et te conseiller le nombre de semaines de cours a suivre pour atteindre ton objectif.

    Notre agence est partenaire avec plus de 38 centres de langue a travers l’ Australie. Sydney, Melbourne, Perth, Brisbane, Darwin,Cairns, Hobart ou bien encore Byron Bay, Noosa, Airlie Beach ou Gold Coast a toi de choisir.

    Les ecoles proposent des cours de preparation tout au long de l’annee et dans certaines on peut integrer la preparation tous les lundis.

    Pour le tarif compte environ $350 la semaine de cours (253 euros environ) auquel il faut ajouter le prix de l’ examen $330 (238 euros environ).

    Pour en savoir plus contacte nous soit a Paris a contact@francaustralia.com ou bien si tu es deja en Australie ecris a beatrice@francaustralia.com

    A +

  2. Comme tout test de ce genre, il est important, selon moi, de se préparer en situation d’examen pour être performant au niveau gestion du temps et par rapport à la compréhension de ce que l’on attend d’un candidat. L’oral n’est pas si compliqué si vous avez un minimum de vocabulaire dans les domaines principaux qui peuvent être abordés et l’exam est super rapide (moins de 15mn), il faut donc aller au concret et varier son vocabulaire. Je pense que le fait de travailler ses tournures de phrases peut vraiment faire la différence même si vous êtes un peu léger au niveau vocabulaire. Pour ce qui est de la lecture, il ne faut en aucun cas lire les articles mais commencer par les questions puis scanner rapidement les paragraphes du texte pour aller au concret et ne pas perdre de temps. Les sujets abordés sont très vastes et on essaiera principalement de vous piéger sur les tournures de phrase avec l’utilisation de formes tel que le passif par exemple. L’ecrit reste vraiment le gros morceau de cet exam et pour réussir il faut un minimum d’entrainement niveau rédaction.
    Bon courage à tous