LA VIE EN ENTREPRISE EN AUSTRALIE

0
150
Travailler dans la banque ,National Bank of Australia
Travailler dans la banque, National Bank of Australia

L’Australie pour vous, ce n’est peut-être pas qu’une envie de vacances et de découvertes, mais aussi une volonté d’y vivre de nouvelles expériences professionnelles. Mais, comment se déroule vraiment la vie en entreprise « down under » ? Il y a, sachez-le, des différences avec le monde du travail en France et donc un certain nombre de principes à connaître concernant le droit mais aussi les conditions de travail en Australie.

Droit du travail

Malgré son caractère anglo-saxon, l’Australie possède un droit du travail différent de celui existant aux États-Unis, au Canada ou au Royaume-Uni. Dès sa fondation, le pays a procédé à des réglementations sociales et professionnelles novatrices et les syndicats (unions) y ont toujours été nombreux et puissants. Au début du 20ème siècle, l’Australie est même considérée comme le « paradis des travailleurs », grâce à des temps hebdomadaires de travail en dessous de ceux de la plupart des pays européens ou d’Amérique du Nord. Aujourd’hui, les choses ont quelque peu évolué et le droit du travail australien privilégie la souplesse, la flexibilité, la facilité d’embauche et de licenciement.

Le cadre juridique régissant les relations du travail en Australie est le Workplace Relations Act 1996, amendé par le Workplace Relations Amendment Act 2005. Ce code a permis la mise en place des conventions collectives du travail (appelés awards), qui apportent un cadre minimum aux conditions d’emploi. Plusieurs thèmes clés figurent dans chaque convention collective, dont : les horaires de travail, la rémunération, les primes, les absences et les congés, les jours fériés, ou encore les procédures en cas de litige ou de licenciement abusif. Chaque industrie a donc son propre « award », avec des règles propres à chaque poste.

Au moment de l’embauche, l’employeur doit préciser à quelle convention collective votre poste est associé. Attention à ne pas accepter un salaire inférieur à celui indiqué dans votre convention collective. Si vous avez un quelconque problème avec votre employeur au sujet de la rémunération ou d’un licenciement par exemple, n’hésitez pas à faire appel à Fair Work Australia, un organisme indépendant au rôle de médiateur dans les relations professionnelles.

Immeuble de bureaux
Immeuble de bureaux

Plusieurs points importants doivent donc figurer sur le contrat de travail. Il existe deux principaux types de contrats de travail : le contrat permanent à durée indéterminée dénommé permanent contract – il peut s’agir d’un emploi à temps plein ou à temps partiel – et le contrat à durée déterminée (fixed term employment contract). Ces employés temporaires ou vacataires (casual employees) sont recrutés pour une période précise. Le salaire est fixé à l’heure ou à la journée, voire en fonction du rendement. Ce type de contrat ne donne pas droit aux congés maladie ou annuel.

Congés

Selon les normes nationales pour l’emploi, tous les employés permanents ont droit à 4 semaines de congés payés par an (annual leaves), 10 jours de congé personnel ou maladie (personal or sick leave) par an et jusqu’à 12 mois de congé parental non payé (unpaid parental leave).
La durée légale hebdomadaire pour un emploi à temps plein est fixée à 38 heures et les heures supplémentaires sont censées être payées 50 % de plus pour les deux premières heures et 100 % de plus pour les heures suivantes. Au 1er juillet 2016, le salaire minimum national est de 17,70 dollars de l’heure, soit 672,70 dollars par semaine. De nombreux employés en Australie reçoivent leur salaire toutes les deux semaines.
Depuis peu, l’Australie a mis en place un congé parental de 18 semaines payé à hauteur de 657 dollars par semaine (avant les taxes). Sur 18 semaines, ce montant atteint donc 11 800 dollars. À condition bien sûr d’avoir travaillé au moins 330 heures au cours des 13 derniers mois avant la naissance de l’enfant (ou l’adoption), avec moins de 8 semaines de coupure en tout.

En Australie, le gouvernement impose 8 jours fériés par an, en plus des jours féries régionaux que chaque État peut choisir de mettre en place. Les jours fériés nationaux (national public holidays) sont : le Nouvel An (1er janvier), Australia Day (26 janvier), Good Friday (vendredi de Pâques), Anzac day (25 avril), Queen’s Birthday (jour différent selon les Etats !), Labour Day (également variable selon les Etats), Christmas (25 décembre) et Boxing Day (26 décembre).

À ces 8 jours fériés nationaux s’ajoutent environ 4 jours fériés régionaux dans la plupart des États, soit 12 en tout. En Australie, il faut savoir que lorsqu’un jour férié tombe un samedi ou un dimanche, le lundi est rattrapé par tout le monde pour compenser. Par exemple, Boxing Day tombant cette année un samedi, le lundi 28 décembre sera aussi chômé !

Enfin, sachez qu’il n’y a pas à proprement parlé d’âge légal de départ à la retraite (retirement age) downunder. Ce dernier est négocié avec l’employeur mais intervient en moyenne à 65 ans pour les hommes et à 63 ans pour les femmes. Tous les Australiens cotisent pour leur propre pension grâce au Superannuation Fund.

Conditions de travail

Si le droit du travail australien est, comme vous l’avez vu, un peu différent du droit du travail français, le contraste est d’autant plus flagrant quant aux conditions de travail.

En Australie, on revendique haut et fort l’importance de la balance entre vie privée et travail (appelée work/life balance), y compris les employeurs.

Open space de bureaux
Open space de bureaux

Une journée typique de travail dans une entreprise australienne, cela peut donner ça :

On commence souvent la journée de travail à 9h00 pour la terminer vers 17h30, et ce même si on est cadre. Des exceptions existent bien sûr, selon si les entreprises sont australiennes, américaines ou européennes, mais en règle générale on travaille 8h par jour et on laisse une place importante à la famille et aux loisirs. Vous n’entendrez aucune critique en quittant le bureau un jour à 16h, contrairement à la France. Et puisque les enfants terminent l’école vers 15h en Australie, beaucoup de parents travaillent aussi de façon décalée, entre 7h et 15h par exemple, ou à mi-temps.

Le matin, puisqu’ils sont plutôt lève-tôt, il n’est pas rare de voir les Australiens se diriger vers les salles de gym ou au bord de la plage pour leur sport ou jogging matinal dès 6h ou 7h. En arrivant au travail, on ne fait pas la bise à ses collègues. On leur sert parfois la main mais le plus souvent on se contente d’un simple good morning.

Le midi en Australie, le déjeuner se fait beaucoup plus rapidement et simplement qu’en France. Il n’y a généralement pas de cantine dans les entreprises. Tout se passe donc soit dans la cuisine de votre lieu de travail (on y réchauffe son petit plat ou on y déguste un plat à emporter), soit on va au café ou au food-court du coin avec des collègues, soit on mange un petit sandwich ou une petite salade seul derrière son ordinateur de bureau, une option souvent plébiscitée par les Australiens qui préfèrent manger léger le midi. D’autres profitent également de la pause déjeuner pour retourner faire du sport (vélo, natation, jogging, gym), parfois même au sein même de leur immeuble de bureaux.

Certaines entreprises offre une salle de gym à leurs salariés
Certaines entreprises offre une salle de gym à leurs salariés

Dans les relations professionnelles, on s’adresse toujours aux autres par leurs prénoms, qu’ils soient collaborateurs proches ou non. Dans les métiers du service en particulier, les Australiens attachent une grande importance à la conversation et au sourire. Les relations entre collègues peuvent être très familières mais on fait généralement attention à ne pas dépasser les limites, à ne heurter personne par des blagues mal placées par exemple.

L’après-midi, pendant des périodes d’évènement sportif majeur, il n’est pas rare non plus de voir des écrans de télévision allumés dans les bureaux, les salles de pause ou de réunion, afin de ne rien manquer d’important, même au travail. À Melbourne

en tout cas, on se branche sans faute sur l’Australian Open de tennis, le Grand Prix de F1, l’AFL (football australien) ou encore la Melbourne Cup (course hippique).

Le vendredi, veille de week-end, est souvent une journée plus relax en entreprise. Il n’est pas rare que les entreprises appliquent le Friday wear (autrement dit « l’habit du vendredi », plus décontracté que le reste de la semaine). Souvent, on termine même la semaine en partageant des bières avec les collègues, dès 16h de l’après-midi !

De par leur nature laidback (décontracté), les Australiens ne sont généralement pas hyper stressés au travail et ne multiplient pas les heures supplémentaires. Cela ne veut pas dire qu’ils ne sont pas sérieux pour autant. C’est simplement qu’en Australie, on vous jugera davantage sur vos objectifs et vos résultats que sur le nombre d’heures que vous aurez passé au bureau. Vous serez davantage bien vu de votre employeur si vous faites du bon travail et que vous êtes sociable que si vous ne comptez pas vos heures.

Les Australiens sont ordinairement, vous le remarquerez vite, des personnes agréables et aimables. Vous serez sans doute très bien accueilli par vos collègues et l’ambiance au bureau sera plutôt joviale. On irait même jusqu’à dire : vive le travail chez les Aussies !

Plus d’informations

Fair Work Australia 
Fair Work Commission
Austrade.gov.au
Worksafe.vic.gov.au
Live in Victoria
Working in Australia
Public Holidays