10.9 C
Sydney
dimanche, juillet 21, 2019
Partenaire e-Australie

Protection du patrimoine aborigène

Ce sujet a 1 réponse, 2 participants et a été mis à jour par  sylvestre, il y a 12 ans et 4 mois.

  • Créateur
    Sujet
  • #60500

    Vignals Fanny
    Membre
    WHV

    Bon, je suis tout de même très contente des multiples réponses que j’ai eu aujourd’hui. Je croyais qu’il n’y avait personne dans ce forum ! J’accepte vos critiques, j’ai bien compris qu’il ne suffisait pas d’envoyer un communiqué pour que les gens s’engagent. Il est vrai que je suis presque seule pour organiser ces actions et que je viens à peine de rencontrer d’autres associations avec qui collaborer. J’ai agis dans l’urgence et ai découvert un peu à la dernière minute ce forum. Par contre, le message adressé aux joueurs de didgeridoo, il n’est pas de moi et ceux-ci avaient été informés dès la première action du 3 février sur le Trocadéro.

    J’étais choquée par ce qui s’est passé dimanche car j’ai énormément communiqué là-dessus. Toutes les actions en province se sont très bien passées. Beaucoup de répondant et de personnes très motivées. Pourtant il s’agissait de petites villes. Paris, paradoxalement, n’a pas répondu aussi spontanément à cet appel.
    Mais je comprends qu’il faille en plus qu’un communiqué… un investissement plus personnel.

    Donc, l’association s’appelle « The Friends of the Rock Australian Art » (FARA) et est basée à Perth (West Australia). Mon frère, Rémi, qui en fait partie, m’a demandé si je pouvais être la personne « relais » en France de cette association. J’ai accepté. Je ne suis jamais allé en Australie mais, en tant qu’artiste chorégraphique travaillant en grande partie sur les cultures traditionnelles d’origine africaine en Amérique du sud, j’étais déjà sensibilisée aux problèmes liés à la colonisation et à l’oppression des peuples indigènes et esclaves. Mon engagement auprès de cette association se base, outre la confiance en mon frère, sur des connaissances que j’essaie de développer tous les jour , sur la conviction profonde que les différences culturelles sont vitales et sur un ras le bol et une envie d’agir face au barbarisme (culturel, écologique, humain…) des gens au pouvoir en général.

    L’association FARA lutte pour empêcher la destruction d’un immense site aborigène dans la Péninsule du Burrup, par le groupe pétrolier Woodside. Tout ceci avec l’autorisation du gouvernement australien, alors qu’il y a du pétrole dans d’autres parties de ce grand désert.
    Le site de l’association est http://www.standupfortheburrup.com et si vous n’y trouvez pas toutes les réponses à vos questions, posez-les en français ou en anglais à fara.perth@gmail.com.
    Nous recherchons des bénévoles pour traduire le site en français.
    Par contre, voici un article en français assez complet : http://jean-loic.lequellec.club.fr/page76/page140/page140.html
    A partir de ces différentes données, une amie m’a aidée à faire la maquette qui se trouve en fichier joint et qui résume la situation.

    Ce que je peux rajouter, c’est que dans la péninsule du Burrup, il y a des milliers de gravures rupestres aborigènes qui datent pour certaines jusqu’à 30 000 ans. Plusieurs anthropologues y ont fait des recherches. Les travaux que Michel Lorblanchet, archéologue français, a fait, durant des années à Dampier sont en grande partie inédits (plus de 2000 relevés de gravures, fouilles de shell midden et 18 dates radiocarbone, des milliers de photos et de plans…). Malheureusement, la publication de ces travaux a apparemment été interdite en Australie. Cependant en utilisant un moteur de recherche avec les mots « Michel Lorblanchet » « aborigène » « Burrup », on trouve de nombreux documents, surtout en anglais, sur ces recherches et celles d’autres anthropologues comme Robin Chapple qui fait partie de l’association « The Friends of the Australian Rock Art ».

    De plus, le Burrup est une terre sacrée pour les aborigènes. Il est le lieu d’incantations et de rituels. C’est un lieu religieux. Il me semble qu’on ne détruirait pas le Vatican pour du pétrole ! C’est une terre ancestrale pour les aborigènes.

    Evidemment, la construction de cette usine pétrolière aura également des conséquences négatives importantes au niveau écologique. D’ailleurs nous avons le soutien de l’association Robin des Bois. je vous transmettrai son communiqué dans un autre message.
    L’association Survival nous soutien également : http://www.survivalfrance.org/events.php?event_id=242.

    Au niveau pratique, les actions de FARA consistent à regrouper 15 personnes devant un lieu représentatif d’une capitale et/ou lié à l’art rupestre, la religion , la préhistoire, les cultures du monde etc… Ces 15 personnes doivent mettre les t-shirts inscrits chacun d’une lettre composant le slogan STAND UP FOR THE BURRUP, et être prises en photo. Ces photos seront ensuite publiées sur un site et seront présentées au gouvernement australien comme preuve de contestation internationale.

    Je crois vous avoir donné le maximum d’information. Pardonnez-moi pour mes emportements. J’espère vous rencontrer le 25 mars lors de la manifestation organisée à Paris par l’association « L’aborigène » et à laquelle FARA participera avec les t-shirts. Dès que j’ai plus d’informations, je les mettrai sur ce forum.

    Nous cherchons des personnes relais dans d’autres pays ou d’autres lieux en France pour organiser des actions.

    N’hésitez pas à me contacter pour tous renseignements

    A très bientôt

    Fanny



1 réponse (sur un total de 1 )
  • Auteur
    Réponses
  • #278613

    sylvestre
    Membre
    Autre...
    Age: 38

    Fanny : tu as créé un nouveau message.

    Pourrais tu copier coller le contenu de celui ci dans l’autre ?
    Apres, je supprime celui ci
    Merci.



    Le site de carnet de voyage :   Blog sylvestre.ledru
1 réponse (sur un total de 1 )

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Articles récents