10.4 C
Sydney
26 septembre 2020

L’eau devient rare dans la campagne australienne

14 réponses de 1 à 14 (sur un total de 14)
  • Auteur
    Réponses
  • #283213
    Sylviedu75
    Membre

    Hi
    RespectONS là
    PrenONS soin
    Merci

    Sylvie



    #283214
    Sylviedu75
    Membre

    Je suis personnellement très ennuyée de voir certains de mes flatmates faire la vaisselle et laisser couler l’eau pendant qu’ils parlent à quelqu’un etc….et j’ai décidé il y a quelques jours de mettre un petit mot dans la cuisine.
    Voici ma dernière pensée, en général les humains ne changent leurs habitudes que quand ils sont contraints par des nouvelles lois, et la peur du gendarme.
    Il est temps aussi que les gouvernements se réveillent. On dirait qu’ils commencent. Bien sûr, ce n’est pas pour Nous mais pour les générations futures.
    Je m’inclue dans le lot, je peux améliorer mon comportement.Prendre des douches un peu plus rapides par exemple.
    Sur ce, bonne journée ou soirée.

    Sylvie



    #283215
    Quiou
    Membre
    filoux wrote:
    Et pourtant, je fais des efforts, je n’en bois pas, c’est déjà ça de gagné… :jesors … ben non

    Je vais faire mon relou, mais tu consommes plus d’eau en n’en buvant pas. Tout simplement car les procédés industriels de toutes les boissons que tu bois consomment beaucoup plus d’eau, que l’eau que tu boirais si tu buvais de l’eau. lol J’ai l’impression d’être aussi claire que de l’eau de roche… 😕
    Sinon sérieusement, j’imagine que tu blaguais. Moi ça m’aura permis de placer cette information.
    Un autre conseil, buvez de l’eau du robinet, ça consomme moins d’énergie (et d’eau) que de boire celle en bouteille. Mais je sais pas si c’est possible partout en Oz de boire l’eau du robinet 🙄



    [/url] [url=http://wikioz.australia-aust
    #283216
    JIM
    Membre

    « La croissance australienne ne devrait croître que de 2,5% pour l’année budgétaire en cours (close en juin 2007), contre 3,25% initialement prévu. La sécheresse qui sévit le pays, la plus grave depuis un siècle, pourrait provoquer un effondrement de 60% de la production de blé, d’orge et de colza. Hors secteur agricole, l’activité devrait progresser cette année de moins de 3%, sous l’effet du ralentissement américain. Une performance modeste pourl’Australie habituée à des taux de croissance proches de 5%. »
    Source: http://www.lexpansion.com/art/15.0.152405.0.html

    Les arguments économiques sont de plus en plus souvent mis en avant par les environnementalistes pour convaincre les politiques d’agir contre les changements climatiques (comme dans le rapport Stern).

    Certes les problèmes énergétiques de l’australie ont déjà étés discutés sur ce forum et comme le dit l’article du monde, cette sécheresse n’est peut-être qu’un événement exceptionnel et isolé. Mais si la tendance se poursuit, il serait ironique que l’un des pays ayant la production d’énergie la plus polluante (charbon), soit l’un des premiers touchés économiquement. Cela va peut-être ammener le gouvernement australien à revoir rapidement sa position quant au protocole de Kyoto.



    #283217
    seb04
    Membre

    Je vais essayer de repondre à tes questions Filoux. De l’eau il y en a pas tant que l’on croit. En effet l’eau douce ne représente que moins de 3% du volume total d’eau présent sur notre planète. Sur ces 3%, presque 80% est contenue dans les glaciers donc inutilisable et presque 20% dans les nappes souterraines.

    L’eau douce superficielle ne represente qu’une part insignifiante de ces 3%. Seulement la moitié de l’eau contenue dans les nappes souterraines est utilisable. Tu vois donc que l’eau est une denrée rare.
    En plus d’etre une denrée rare l’eau douce est très inégalement répartie et accesible sur terre. A cela s’ajoute la dégradation croissante des ressources en eau (pollution des nappes et de l’eau superficielle).

    Pour ce qui est d’acheminer l’eau d’un endroit à une autre ca peut etre réalisable techniquement mais le cout peut vite etre exorbitant selon les contraintes. En plus ca peut creer des dependances entre état ou entre régions et des tensions peuvent apparaitre. L’eau reste quand meme une denrée rare et précieuse pour à peu tout le monde et quand un pays/une région/une commune possède des ressources ils souhaitent les conserver.

    Enfin pour ce qui est du lobby mondial de l’eau il n’y en pas. Il y a des groupes de pressions (conflits entre différents groupes d’usager comme les agriculteurs, les industriels et les particuliers) mais c’est limité géographiquement . J’espere que ca t’aura amené des elements de reponses.



    #283218
    JIM
    Membre
    seb04 wrote:
    Je vais essayer de repondre à tes questions Filoux. De l’eau il y en a pas tant que l’on croit. En effet l’eau douce ne représente que moins de 3% du volume total d’eau présent sur notre planète. Sur ces 3%, presque 80% est contenue dans les glaciers donc inutilisable et presque 20% dans les nappes souterraines.

    L’eau douce superficielle ne represente qu’une part insignifiante de ces 3%. Seulement la moitié de l’eau contenue dans les nappes souterraines est utilisable. Tu vois donc que l’eau est une denrée rare.
    En plus d’etre une denrée rare l’eau douce est très inégalement répartie et accesible sur terre. A cela s’ajoute la dégradation croissante des ressources en eau (pollution des nappes et de l’eau superficielle).

    On reconnait ceux qui ont révisé en regardant Yann Arthus-Bertrand hier soir à la télé 😆

    Un des avantages de l’Australie, c’est que la saison des pluies est inversée entre le Sud méditérranéen et le Nord tropical, maintenant de là à transporter l’eau d’un bout à l’autre du continent…c’est pas vraiment simple à réaliser!



    #283219
    JIM
    Membre
    filoux wrote:
    seb04 wrote:
    De l’eau il y en a pas tant que l’on croit. En effet l’eau douce ne représente que moins de 3% du volume total d’eau présent sur notre planète. Sur ces 3%, presque 80% est contenue dans les glaciers donc inutilisable et presque 20% dans les nappes souterraines.

    L’eau douce superficielle ne represente qu’une part insignifiante de ces 3%. Seulement la moitié de l’eau contenue dans les nappes souterraines est utilisable.

    Je me suis livré à un petit calcul avec ces données, en prenant une profondeur moyenne des mers (donc l’eau non douce) de 300 mètres et une population de 6.25 milliards d’habitants. Il y a, en instantanné, 10 000 mètres cubes d’eau douce exploitable par habitant. reste à savoir le taux de renouvellement.

    :gne 😕 : 😕 : 😕 :
    Excuse moi filoux, mais j’ai rien compris à ton calcul! Tu divise le volume d’eau de la mer par le nombre d’habitants? Seulement il faudrait que tous les océans s’évaporent pour que cette eau devienne douce. Il est plus simple et plus interressant de diviser le volume de pluie annuel par le nombre d’habitants pour savoir la quantité d’eau potentiellement utilisable, non?

    Pour ce qui est du transport d’eau, aux canaries aussi des canaux servent à acheminer l’eau d’un coté à l’autre de l’ile comme à la réunion, mais ça me semble difficile à l’échelle de l’australie.
    Quant à la désalinisation, ça consomme beaucoup trop d’énergie pour être autonome avec des éoliennes, en tout cas selon les procédés actuels.



    #283220
    Quiou
    Membre

    Je pense que le calcul de filoux, part du volume des océans qu’il a multiplié par les pourcentage donnés précédemment par seb04. Mais il y a beaucoup trop d’incertitudes et d’approximation dans son calcul pour en tirer quoi que ce soit.



    [/url] [url=http://wikioz.australia-aust
    #283221
    JIM
    Membre
    filoux wrote:
    Sachant que la terre fait 6 400km de rayon, que 70% de sa surface est constituée de mers (les donc 100 mètres, c’est une supposition, etje dois être largement en dessous de la vérité), que cette eau représente 97% de l’eau (puisqu’il reste 3% d’eau douce), que 20% de ces 3% se trouvent dans les nappes souterraines (donc sans prendre en compte les eaux superficielles), et que la moitié de ces eaux souterraines est exploitable, ça fait (en supposant aussi la population de la planète à 6.25 millards) 10 000 mètres cubes par habitant de disponible en instantanné… ah oui, la surface d’une sphère, c’est 4 PI r². Soit : 4 * 3.14 * 6 400 000 * 6 400 000 (c’était pour la formule, je passe sur le delta dû à l’épaisseur de la couche d’eau) * 100 (la couche d’eau) *.7 (les 70%) / .97 (pour obtenir les 100% d’eau de la planète) * .03 (pour les 3% d’eau douce), *.2 (pour les nappes souterraines) * .5 (pour la moitié expoitable) / 6.25 millards (les habitants) = 17 820 mètres cubes… alors les 10 000 mètres cubes, ils y sont

    :10 Le compte est bon! Quel beau calcul! :ouf
    J’avais rien compris la première fois, du coup c’est moi qui passe pour un deumeuré 😥
    Bien sur c’est approximatif, mais néanmoins l’ordre de grandeur est très intéressant. Je suis assez surpris j’aurai jamais pensé que ça faisait autant.



    #283222
    titfilou
    Membre

    hA C’est beau de voir tout ces amoureux de la nature!



    #283223
    pti-philou
    Membre

    En faite le cas de l’eau en Australie est relativement compliquée. Tout d’abord la variabilité des précipitations est monstrueuse d’une année à l’autre. Se surimpose à cela la variabilité du à El Nino. El Nino en modifiant la température des eaux de surface dans le Pacifique sud diminue la quantité de précipitation en Australie. Or il se trouve que cette année nous sommes actuellement dans une année El Nino (modéré). Cela peut donc expliquer partiellement la forte sécheresse de cette année.

    Le réchauffement climatique n’est donc pas le responsable directe de cette sécheresse. Ces effets se feront sentir de manière important d’ici 20 ans (hausse de 0.5 à 1°C de la T°) et de manière terrible dans 100 ans (hausse de ~4°C). Cependant la sécheresse est surtout due à un apport insuffisant en eau, et non pas directement à une hausse des températures. de plus les mêmes simulations qui illustrent le réchauffement des T°, ne prédisent pas d’assèchement conséquent du climat (du moins pas aussi fort que la hausse des T°).

    Ensuite les rivières Murray et Darling, dont les basins représentents ~50% de l’activité agricole australienne, sont des rivières qui ont des débits très faible comparé à la la surface drainée. Cela s’explique en partie à cause du faible apport moyen en eau, des prélevements réalisés (usines, agriculture, …), des barrages, et de l’état du sol et du réseau hydrographique. Il arrive même assez fréquemment que le débit d’eau à la sortie du Murray soit de 0. Les rivières autraliennes ont à l’état naturel un débit critique. Si l’on rajoute à cela tout les prélèvement énumérés on comprend vite pourquoi le bassin agricole australien est très sensible à des évènement de sécherresse.

    C’est pour cela qu’il ne faut pas non plus céder trop acilement au catastrophisme. Même si par ailleurs il faut faire attention plus que jamais à l’eau que l’on utilise et aux choses que l’on consomme (pétrole, chauffage, plastique,….)

    Il est important de ne pas oublier que l’Australie métropolitaine (Melbourne Sydney, Adélaide, Brisbane) se trouve sur le litoral et que ce sont donc des régions humides. Mais des que l’on s’éloigne du litoral, on retombe sur un climat qui passe de sec à aride et à désertique assez brutalement. Car l’Australie est désertique (à l’exception du litoral est ou sud et du Nord de l’Australie). Cela peut expliquer le fait que les Australiens qui prennent les décisions (vivant sur le litoral ou presque Canberra!) ont l’impression que l’eau existe en grande quantité, alors que ce n’est pas le cas. D’ou une certaine lenteur à l’allumage du corps décisionnel australien.



    #283224
    pti-philou
    Membre

    Voila des liens pour ceux qui aimeraient comprendre le changement climatique en Australie.

    http://www.cmar.csiro.au/e-print/open/projections2001.pdf
    http://www.bom.gov.au/climate/change/

    SUr l’eau et l’agriculture voila ce que je pense:
    Je me répète, l’Australie est un pays sec. Qu’ils n’aient pas d’eau n’a rien d’anormal. Alors vouloir planter et planter toujours plus ben ca colle pas. Le problème n’est pas que l’eau y en a moins, mais c’est plutot que les agriculteurs en ont besoin de plus, du fait de la densification des cultures et du changement du type de culture avec des plantes qui demandent plus d’eau. C’est évidement pas la faute des agriculteurs qui essayent juste de gagner leur vie. Mais c’est effectivement une surexploitation locale de l’eau… La culture hors sol serait peu etre un début de réponse (mais je suis pas sur que ca se fasse pour des plantes de types céréales? Filoux?)

    Mais c’est vrai que l’Asutralie a besoin de se rationner et de ne pas utiliser l’eau n’importe comment. Et ils pourraient éventuellement accepter des produits agricoles not « made in australia », et ne produire que des produits moins exigeant en eau (blé au lieu du mais, …). En tout les cas ce ne ferait pas de mal à leur patriotisme qui tend un peu vers le nationalisme des fois …

    A oui et un truc qui a rien a voir: juste pour ceux qui veulent éviter le réchauffement climatique. Le protocole de Tokyo, qui définit les quantités globales d’émissions de gaz à effets de serre (CO2, CH4,…) qui sont acceptables pour éviter un réchauffement climatique, prévoit que chaque être humain vivant sur Terre ne doit pas consommer plus d’un ticket en avion Paris-New York (ou équivalent énergétique). Donc pour ceux qui sont partis en australie récemment vous etes déja en train de réchauffer le climat (moi y compris) plus que ce que vous devriez.



    #283225
    Peter
    Membre

    Salut Pti philou.

    Pas tout a fait d’accord avec toi quand tu dis que l’agriculture et la principale cause du manque d’eau dans certaines regions d’Australie.Il existe bien une secheresse et cela depuis 4 ou 5ans.
    J’ai ete temoin directement de cet etat de fait ces dernieres années.
    Octobre 2004 je suis 1000km à l’est de Perth dans une region semi desertique .Dans le bush des fleurs de partout et la faune abonde.
    Octobre 2005, dans la meme region, le sol est brulé.
    Novembre 2006,Je suis dans ce que l’on appelle la Nouvelle Angleterre ,à 650 km au nord est de Sydney (Inverell) Je prospecte dans une riviere completement à sec ou l’année d’avant coulait un metre d’eau.Le proprietaire de la mine installé depuis 1970 n’a jamais vu ça.
    Sur deux mois (novembre /decembre) on a eu trois orages alors que l’on etait en pleine saison de pluie.
    Le pessimisme c’est installé car la prochaine weet saison c’est dans neuf mois.

    A+



    #283226
    alec
    Participant

    C’est bien que tout le monde parle du problème de l’eau.
    J’ai lu des abérations mais au moins je suis contente de vous lire, car au fond, ça signifie que tout le monde s’intéresse à la question.
    Il a été crée un besoin: le confort. Je vous demande pourquoi, on était pas bien dans nos cavernes avec nos peaux de bêtes sur le dos?
    Ce confort, nous le payons cher, mais nous en voulons plus, toujours plus. Nous surconsommons. Et on n’en a rien à foutre du reste, parce qu’on est des gros égoïstes qu’on ne pense qu’à profiter de notre courte vie.
    Alors on préfère se dire et trouver des raisons de continuer en se disant que la Terre tourne pas rond mais que c’est passager, qu’on dramatise trop, que les catastrophes naturelles, on en fait tout un plat, mais c’est…naturel les catastrophes…
    Dans le cycle naturel des choses, il y un prédateur et une proie. L’homme n’a rien au dessus de lui, à part la nature. Et la nature de l’homme est telle, qu’elle aura raison de lui. L’homme est un loup pour l’homme. Il la provoque par trop d’ignorance.
    C’est pas du fatalisme. C’est une triste réalité.

    Je conseille à tout le monde de s’intéresser à celle qui nous a nourri depuis toujours sans jamais rien demander en retour. Sauf peut-être le respect qui lui est dû. En Australie quand vous arrivez, qu’est ce que vous allez chercher, qu’est ce qui vous émerveille le plus? Et en France et ailleurs? Vous pourriez bien tomber sur le cul en vous y intéressant davantage, c’est fou ce qu’on apprend quand on décide de prendre conscience des réalités.
    Vivre simplement et agir à notre échelle, c’est déjà un début. L’écologie est devenue incontournable. Restons humains



    le voyage, c'est la santé... http://alecoldelavie.carnets.australia-australie.com
14 réponses de 1 à 14 (sur un total de 14)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Articles récents