16 C
Sydney
19 août 2022

Besoin d’avis sur ma situation

40 sujets de 1 à 40 (sur un total de 49)
  • Auteur
    Messages
  • #21223
    Marck
    Membre

    Good Day (ça fait tellement longtemps que je l’avais pas dis ^.^ )

    J’aimerais vous faire part de ma situation, qui n’est pas très original je suppose, mais qui me taraude l’esprit depuis que je suis rentré d’Australie il y a de cela 2ans.
    Oui l’Australie me manque blablabla, pour toutes ces raisons :cheers :bonne-descente :boire :salut :soleil :10 :star :feu :roo :shark :ivres etc :manger (ah non, pas celle-ci >.<). Ok je généralise un peu, y a pas que la fête dans la vie, mais vous comprendrez que "le style de vie" à l'astralienne me plait. Bref vous l’aurez compris, je ressemble au 99.99% des personnes que squattent ce forum comme s’ils s’y croyaient encore xD Maintenant je vais vous décrire ma situation: Quand je suis rentré d’Oz en juin 2009, j’ai commencé une année de FAC dans un truc qui me plaisait pas du tout, j’avais encore la tête ailleurs (Qui sait où) et j’ai foiré mon année. En septembre de cette année, j’ai recommencé une nouvelle FAC, cette fois si en anglais (allez savoir pourquoi :mrgreen: ). Tout ce passe plutôt bien, je suis content de mon choix, je me serais pas vu faire autre chose.

    Mais chaque semaine (pour ne pas dire chaque jour) j’ai cette idée qui ne s’en va jamais dans la tête: Partir vivre en OZ. Je me dis, autant vivre avec un salaire de BAC +X ici, autant vivre avec un métier sans prétention en Australie. Je sais pas si vous me suivez, en gros j’ai l’envie de plaquer mes études, de choisir l’un des métiers de la liste des métiers demandés là-bas, de faire ma formation et de tenter d’immigré là-bas.
    (Quand j’étais en Australie, j’ai bossé sur un bateau en temps que serveur, j’avais un paye minimale, des horaires chiants mais j’étais heureux.)

    Voilà, je sais pas si l’idée parait stupide, mais j’ai toujours le sentiment que si je le fait pas, je le regretterai un jour 👿

    Qu’en pensez-vous? Désolé je remarque que mon texte est confus, mais c’est à l’image de ce qui se passe dans ma p’tite tête :huh:

    😀

    #140966
    Marck
    Membre

    Tout le monde s’en fou! 😆

    #140967
    Toothbrush Nomads
    Participant

    L’idée n’est pas stupide, par contre il faut bien avoir conscience de ce à quoi tu t’engages si tu décides de mener à bien ce projet – faire plusieurs années d’études dans un métier choisi simplement pour immigrer (cad qui ne te plait peut-être pas plus que ça), c’est un gros engagement, d’autant qu’il n’y a aucune garantie sur le résultat final (la liste des métiers demandés en Australie peut changer à tout moment). A partir du moment où tu réalises bien tout ça… à toi de peser le pour et le contre, et d’établir à quel point tu veux vraiment tenter de venir vivre ici, et quels sacrifices tu es prêt à faire pour ça.

    Si tu décides de te lancer, je te conseille de choisir un métier vraiment demandé (sur la CSL – Critical Skills List) pour mettre un maximum de chances de ton côté.

    Personnellement, je comprends très bien ton ressenti, j’ai eu le même. Au final, je n’ai pas souhaité reprendre des études (entre autres parce que je n’ai jamais aimé les études, et parce que je ne voulais pas vivre en France pendant plusieurs années à nouveau), à la place je suis revenue en Australie pour 1 an en tant que touriste, et je vais enchaîner sur un WHV en Nouvelle-Zélande. C’est une solution qui ne demande pas de sacrifice, mais qui est évidemment précaire : je ne suis toujours pas plus proche de vivre en Oz qu’avant. Mais… je suis heureuse à nouveau.

    Bonne chance 🙂

    #140968
    Marck
    Membre

    Merci brosse à dents, ça fait bizarre de de lire, il y a 3ans, je découvrais ton blog avant de partir 🙂
    C’est vrai que c’est un décision lourde de conséquence, mais je suis un peu perdu dans ma vie, j’ai 23ans aujourd’hui :cheers et j’arrive pas à faire le point de la situation, je sais pas du tout ce qui serait le mieux pour moi :/
    Peut-être que je devrais finir au moins les 3ans, en essayant de partir grâce à un échange universitaire dans 1an 1/2 mais c’est pas facile et je sais pas si je vais tenir 😕

    Si vous avez d’autres, avis, même pour rien dire, postez :mrgreen:

    #140969
    Marck
    Membre

    Au fait ToothBrush, est-ce que j’ose te demander comment tu prévois ton avenir à LONG terme?
    Et aussi comment ont réagis tes parents/proches quand tu leurs a dit que tu arrêtais les études pour partir à l’aventure?
    C’est un peu ça mon soucis, si on crevait à 40 piges je serais déjà parti .

    #140970
    gaerlyn
    Membre

    T’inquiete pas, on peut aussi etre perdu a 28… 😀

    J’ai fais 8ans (enfin 9 car j’ai repiqué une fois)… Waouh, j’ai maintenant un diplome d’ingénieur et une thèse en chimie 😀 Yeepee!!!! mais au final je me rend compte que je suis bien dans ma peau que qd je voyage 😀 … Alors hop… on est parti pour bosser en chimie et essayer de trouver un boulot dans le pays qu’on aime, voir voyager de pays en pays toujours en travaillant dans le domaine voulu 😀

    Et puis faut bien avouer… L’horloge biologique tourne… j’ai bien envie d’avoir un gosse, et mon copain est plutot un sédentaire bien qu’il accepte de bouger dans un pays différent (il est actuellement au Japon) il est pour y rester au minimum 5ans et surtout il a envie de s’établir qque part …

    Ce voyage est pour moi, une grosse remise en question et la réalisation d’un reve. J’ai fais la part de reve, maintenant il faut que je sache ce que je veux exactement et si ca me semble compatible entre tout ce qui m’entoure ;D

    La vie est fait de choix… jusqu’a maintenant, je peux pas dire que j’en ai fais bcp… j’ai suivi le processus des etudes betement parce que j’en avais les capacité… j’ai jamais chercher a savoir ce que je voulais vraiment.(bon faut avouer que je voulais etre « véto dans la savane africaine » depuis l’age de 7ans , qd j’ai aps été accepter en prépa, mon monde s’est ecroulé et je me suis résigné a faire ce qu’on attendait de moi… j’ai pas pensé a cherche une autre facon de faire ce que je voulais, ce que je regrette maintenant)

    En tout cas, dis toi que plus ta remise en question est faite jeune et plus tu as de chance de faire ce que tu as envie 😀
    Alors réflechi bien et surtout ne regrette rien

    (dsl pour le message vraiment brouillon…)

    #140971
    Toothbrush Nomads
    Participant
    Marck wrote:
    Merci brosse à dents, ça fait bizarre de de lire, il y a 3ans, je découvrais ton blog avant de partir 🙂
    C’est vrai que c’est un décision lourde de conséquence, mais je suis un peu perdu dans ma vie, j’ai 23ans aujourd’hui :cheers et j’arrive pas à faire le point de la situation, je sais pas du tout ce qui serait le mieux pour moi :/

    Merci de me lire 😉 !
    Être un peu perdu, c’est plus normal qu’on ne le croit. Beaucoup de gens sont un peu perdus. Simplement, ils n’en parlent pas forcément, ou ne le réalisent pas consciemment. Ce qu’évoque gaerlyn :

    Quote:
    j’ai suivi le processus des etudes betement parce que j’en avais les capacité… j’ai jamais chercher a savoir ce que je voulais vraiment.

    A mon avis, c’est quelque chose qui touche beaucoup de jeunes. Personnellement, cela me concernait également quand j’étais étudiante.

    Quote:
    Au fait ToothBrush, est-ce que j’ose te demander comment tu prévois ton avenir à LONG terme?
    Et aussi comment ont réagis tes parents/proches quand tu leurs a dit que tu arrêtais les études pour partir à l’aventure?
    C’est un peu ça mon soucis, si on crevait à 40 piges je serais déjà parti .

    Pour ta seconde question, j’ai la chance d’avoir une mère qui a voyagé dans sa jeunesse, et par conséquent a toujours soutenu ma décision de partir. 4 ans plus tard, je peux te dire qu’elle est bien plus heureuse et fière de moi maintenant que je mène cette existence libre, nomade et indépendante, qu’elle ne l’était quand j’étais simplement une étudiante glandue.

    Par contre, je te dirais aussi ceci : ce que pensent les autres, tu t’en fous. Ce ne sont pas eux qui vivent ta vie. Je suis contente d’avoir le soutien de ma mère, mais même il y a 4 ans quand je venais à peine de décider de partir en Australie, une chose était claire, sûre et certaine dans ma tête : la réaction de mes proches n’avait aucune importance, et n’aurait aucun impact sur ma décision. Je ne dis pas ça méchamment (j’aime mes proches 😛 ), mais pragmatiquement. Ne vis pas ta vie pour répondre aux attentes de quelqu’un d’autre, tu le regretteras.

    Pour ce qui est de l’avenir à long terme, c’est une question qui demeure pour moi irrésolue. Comme je l’ai dit plus haut, j’ai choisi une solution qui ne demandait pas de sacrifice, mais qui n’est jamais que temporaire. J’ai trouvé des éléments de réponse à la fois modestes et néanmoins essentiels en faisant le choix de continuer à voyager, en parvenant à revenir en Australie, en me prouvant que je pouvais (et que j’aimais) voyager seule. D’un point de vue professionnel, pragmatique et financier, j’ai mon travail pour AA.com depuis près d’un an maintenant. Une carrière que j’espère pouvoir développer doucement, et qui me permettrait de continuer à voyager sans avoir à trop m’inquiéter de ne pas avoir de visa de travail.

    Même si je n’arrive pas à immigrer, ma vie ne se présente pas si mal pour le moment 😉

    23 ans, tu es encore jeune, tu as le temps de faire des études. Si tu es sérieux dans ton désir de venir vivre en Australie de manière permanente, c’est sans aucun doute la meilleure solution. Tant que tu as conscience des efforts et des risques que cela demande ! Et puis, les frais d’études sont dérisoires, en France. Si tu débutes des études mais que tu ne souhaites pas les poursuivre, tu n’auras pas perdu grand chose dans l’affaire, à part un peu de temps.

    Une autre question sur laquelle il faut s’interroger, je pense, c’est aussi savoir si tu es amoureux de l’Australie, ou amoureux du mode de vie que tu as eu en Australie.

    #140972
    Sey
    Membre

    C’est bizarre cette nécessite que nous avons de connaitre autre chose alors que certaines autres personnes ne l’ont absolument pas.

    Pour ma part, j’ai 24ans, je n’étais absolument pas destiné à faire des études, et me voila à terminer ma dernière année en BAC+4 …
    Par contre, une chose est claire, et ca se rapproche énormement de ce que disait Gaerlyn, quand elle parle de « processus d’études », etc. On est à mon avis trop formaté à devoir Etudier, Trouver un emploi stable, S’établir, avoir des gosses, etc.

    Et même si, à long terme, je pense qu’on en arrivera forcément à ça, on a le temps !!
    Je termine mes études en Juillet … Et loin de moi l’envie de vouloir rentrer dans les rangs !!

    Et c’est pour ça que je compte en profiter 😉
    Je prévois mon départ en Australie pour le 1er Septembre. Je n’ai pas nécessareiemt envie de m’établir en Australie. Je veux juste voyager, m’ouvrir un peu sur des choses que je ne connais pas. Connaitre de nouvelles façons de vivre, de nouvelles cultures, de nouveaux paysages, de nouveaux mœurs, etc.

    Pour le moment, je me prévois 1an en Australie, et je pense bouger un peu partout après 😉 Un pays asiathique, peut-être une 2ème année en Oz, le Quebec, les States, les RU, bref, bouger 😀

    Malgré tout, j’ai préféré partir en ayant quand même des acquis (mes études) … Au moins, ca c’est fait, et je ne me pose pas forcément trop de questions pour mon avenir (quoi que ? :p). Puis bon, j’ai de la chance, ma moitié a les mêmes envies que moi 😉 Ce n’est pas donné à tout le monde 😀

    Mais une chose est sure … Si tu as cette envie de bouger, fais-le.
    Parce que c’est maintenant que tu pourrais te mettre de le faire, et pas plus tard !!

    Ne pas avoir de regrets, c’est la seule chose qui importe.

    #140973
    fatseth
    Membre

    ptain j’viens de regarder la Critical Skills List dont parle Toothbrush… y’a que des job d’ingénieur ou des trucs qui demandent une dizaine d’années d’étude. 🙄

    Sinon Marck je suis dans la même situation que toi à 25 ans. J’ai vécu une année de folie en Australie et j’ai bien envie d’y retourner sauf que j’ai fais des études en communication et c’est difficile de bosser la dedans parce que les codes ne sont pas du tout les mêmes entre ce que j’ai appris en France et l’Australie. (J’ai fais une petite étude de la pub Australienne sur mon blog ). Bref, du coup je compte me former l’année prochaine au métier de … Boulanger! 😀
    Mais pas seulement parce que ca vaut 60 points dans la Migration Occupations in Demand List. Parce que je suis un manuel et que je pense que ce métier créatif me plaira. Et si ça marche pas en Australie, avec ce bagage je pourrai toujours essayer ailleurs.

    Si tu fais ça, choisis bien ton métier quand même parce que si c’est pour faire un truc qui ne te plais pas, même si c’est en Australie ça vaut peut-être pas le coup.

    #140974
    Toothbrush Nomads
    Participant

    Seth, fais attention avec les métiers de la MODL :

    Quote:
    Recent MODL changes
    From 8 February 2010 all MODL occupations were removed from the MODL.

    Voir : http://www.immi.gov.au/skilled/general-skilled-migration/skilled-occupations/occupations-in-demand.htm
    Ils ont énormément resserré les boulons ces derniers temps (la CSL n’était pas aussi sévère avant non plus).
    Ceci dit, je pense que même si boulanger ne t’apporte pas des points MODL, ça doit rester un métier recherché dans la pratique, permettant peut-être de décrocher un Sponsorship (et là, pas besoin de s’inquièter de MODL et de CSL).

    #140975
    Marck
    Membre

    Merci pour tous vos messages 🙂

    Le truc c’est que je veux y retourner oui, mais je sais pas comment:
    – Partir dans 6 mois en WHV pour 2 ans mais après… ?
    – Partir à la fin de mes études en WHV
    – Faire une nouvelle formation pour tenter d’immigré peut-être un jour

    :conscience

    #140976
    Arrache-rotule
    Participant

    Donc si j’ai bien compris, la première fois en Oz tu n’étais pas en WHV? Dans ce cas je ne vois pas où est le problème, vas-y fonce, retourne en Australie pour 2 ans puisque tu le peux! Là tu te poses un problème qui généralement concernent ceux qui ont cramé leur WHV!

    #140977
    Marck
    Membre

    Non j’étais en visa étudiant … c’est limite pour voyager et c’est cher car il fat étudier un minimum.
    Le problème c’est pas trop le visa, c’est après le visa justement, c’est qu’est ce que je veux faire de ma vie. ^^

    (Petite question rien à voir, pour bénéficier du whv il faut avoir le passeport ET vivre dans le pays qui a des accords? Ou avoir le passeport suffit, car je vit en Suisse mais j’ai le passeport italien (La Suisse n’ayant pas d’accord avec l’Australie pour les whv, l’Italie oui)).

    #140978
    Arrache-rotule
    Participant

    Si tu as un passeport italien c’est bon, peu importe que tu vives en Suisse.

    #140979
    Marck
    Membre

    Je savais qu’il me servirais un jour 😛 C’est peut-être un signe… mmmh :hamster2 Je vais passer mes exas de décembre et je réfléchirai mieux après Noel, j’aurai le temps pendant les vacances.

    merci beaucoup des vos avis (n’hésitez pas si vous avez autre chose à dire). :onfire:

    #140980
    Toothbrush Nomads
    Participant

    Je rejoins Bacchus ! Je pensais également que tu avais déjà cramé tes WHV. Ma réaction première est la même que la sienne – fonce. Mais, cela dépend de ce que tu ressens, et ça toi seul peut le savoir. Si tu es déjà certain de vouloir vivre en Australie de manière permanente, la solution des études est la plus efficace. Mais si tu as des doutes, le WHV te permet de passer très facilement 2 ans sur place, ce qui te donnera les expériences et le temps nécessaire à déterminer ce que tu souhaites réellement faire.

    Quote:
    Le problème c’est pas trop le visa, c’est après le visa justement, c’est qu’est ce que je veux faire de ma vie. ^^

    Une chose à la fois, aussi… 😉

    #140981
    Marck
    Membre
    Toothbrush Nomads wrote:
    Je rejoins Bacchus ! Je pensais également que tu avais déjà cramé tes WHV. Ma réaction première est la même que la sienne – fonce. Mais, cela dépend de ce que tu ressens, et ça toi seul peut le savoir. Si tu es déjà certain de vouloir vivre en Australie de manière permanente, la solution des études est la plus efficace. Mais si tu as des doutes, le WHV te permet de passer très facilement 2 ans sur place, ce qui te donnera les expériences et le temps nécessaire à déterminer ce que tu souhaites réellement faire.

    Quote:
    Le problème c’est pas trop le visa, c’est après le visa justement, c’est qu’est ce que je veux faire de ma vie. ^^

    Une chose à la fois, aussi… 😉

    Oui mais à 23ans, la pression est là, enfin je vais pas apprendre au singe à faire la grimace. Mais quand t’es déjà retardé au niveau de tes études, que tes potes auront bientôt un taff et un salaire, que t’es l’un des plus vieux dans ta classe… Puis les parents qui comprennent pas (enfin ils savent même pas ^^).
    T’as l’impression d’avoir le monde entier qui dit que tu es fou, alors aller à l’encontre de ça, c’est pas facile.

    Je pense que je vais faire comme cela. Je vais me trouver un job, mettre de côté, poursuivre mes études jusqu’en juin, et je ferrai le point à ce moment :huh:

    Enfin je sais pas trop… aaaaahhhhhh ^^

    #140982
    Toothbrush Nomads
    Participant

    Ce n’est pas le monde entier, et ça se passe en partie dans ta tête… 🙂
    A 23 ans, tu as surtout l’âge de prendre tes propres décisions. Devoir faire comme les copains, c’est une idée de petite école, non ? 😉
    Poursuivre tes études, entamer d’autres études ou partir en WHV sont des choix aussi valides les uns que les autres. Il faut simplement déterminer ce que tu veux. Ca ne se fait pas toujours en 5 minutes… laisse toi le temps de réfléchir. Mais sans tomber dans la non-décision, de préférence !
    A mon avis, la considération la plus importante d’entre toutes est : ne passe pas à côté de ta vie.
    Encore une fois – bonne chance. Et bonne prise de tête :mrgreen:

    #140983
    Marck
    Membre

    A vrai dire les copains je m’en tape, c’est plus mes parents… ils ont financé mes études jusqu’à maintenant et je me verrai mal leur dire que j’arr^te tout par exemple.
    Mais tu as raison, je vais me laisser le temps, après Noel, j’aurais que ça à faire.

    Merci pour ton aide précieuse 🙂

    #140984
    BILIPS
    Participant

    Je vais apporté ma pierre à l’édifice 😛 .

    En ce qui me concerne, pas de grandes études, je suis tombé dans le milieu de travail assez jeune (apprentissage…). J’ai voulu faire une pause dans cette vie « active » comme ils la définissent (plutôt végétative pour moi) et donc je suis partis en Australie pour vraiment profiter de ma vraie vie pendant une petite année. Quand je dis « vraie vie » c’est loin de toute ces chose superficiels, ces illusions qui submerge nos sociétés modernes (cependant pas besoin de partir aussi loin pour ça, j’écris ça pour les chauvins 😆 ). Je voulais enfin voir du vrai, de l’authentique. Le retour fût et est toujours difficiles (comme je l’avais prévus…encore que :mrgreen: ), je sais que je repartirai un jour ou l’autre, car je suis comme une cocotte minute que l’on oublie sur le feu, tôt ou tard j’exploserai.

    Tout ça pour te dire que tu es loin d’être le seul à vivre cette situation. Je me rend compte que de plus en plus de gens ressentent un vrai malaise car ils sont perdus et n’ont pas assez profité de leur vraie vie. Moi je t’encourage à faire ce que tu veux de ta vie et emmerde ces pantins qui essaye de te remettre dans leurs chemins tortueux.

    J’espère ne m’être pas trop égaré du sujet… 🙄 😆

    Enjoy!

    #140985
    Arrache-rotule
    Participant

    Bilips, c’est beau ce que tu as écrit cry.gif

    #140986
    BILIPS
    Participant
    Bacchus wrote:
    Bilips, c’est beau ce que tu as écrit cry.gif

    C’est la cocotte minute qui t’as fait craqué, j’en suis certain :mrgreen: 😉

    #140987
    Arrache-rotule
    Participant
    BILIPS wrote:
    Bacchus wrote:
    Bilips, c’est beau ce que tu as écrit cry.gif

    C’est la cocotte minute qui t’as fait craqué, j’en suis certain :mrgreen: 😉

    Oui c’est vrai, mais les larmes ont commencé à monter dès le début, en t’imaginant en jeune apprenti de 16 ans obligé de se lever à 4h du mat par -15 pour aller tirer des chariots dans les mines de charbon… Bon je ne sais pas si c’est ce que tu faisais, sûrement pas d’ailleurs, mais je ne sais pas pourquoi j’ai imaginé ça 😆 J’ai beaucoup d’imagination…

    #140988
    BILIPS
    Participant
    Bacchus wrote:
    BILIPS wrote:
    Bacchus wrote:
    Bilips, c’est beau ce que tu as écrit cry.gif

    C’est la cocotte minute qui t’as fait craqué, j’en suis certain :mrgreen: 😉

    Oui c’est vrai, mais les larmes ont commencé à monter dès le début, en t’imaginant en jeune apprenti de 16 ans obligé de se lever à 4h du mat par -15 pour aller tirer des chariots dans les mines de charbon… Bon je ne sais pas si c’est ce que tu faisais, sûrement pas d’ailleurs, mais je ne sais pas pourquoi j’ai imaginé ça 😆 J’ai beaucoup d’imagination…

    😆 le tueur que tu es a encore frappé :boxeur

    #140989
    Arrache-rotule
    Participant

    Ouais enfin bon, quand je me mets à imaginer des trucs sans queue ni tête ça montre surtout qu’il est l’heure d’aller se coucher. 😀

    #140990
    melimelia
    Membre
    BILIPS wrote:
    Je vais apporté ma pierre à l’édifice 😛 .

    En ce qui me concerne, pas de grandes études, je suis tombé dans le milieu de travail assez jeune (apprentissage…). J’ai voulu faire une pause dans cette vie « active » comme ils la définissent (plutôt végétative pour moi) et donc je suis partis en Australie pour vraiment profiter de ma vraie vie pendant une petite année. Quand je dis « vraie vie » c’est loin de toute ces chose superficiels, ces illusions qui submerge nos sociétés modernes (cependant pas besoin de partir aussi loin pour ça, j’écris ça pour les chauvins 😆 ). Je voulais enfin voir du vrai, de l’authentique. Le retour fût et est toujours difficiles (comme je l’avais prévus…encore que :mrgreen: ), je sais que je repartirai un jour ou l’autre, car je suis comme une cocotte minute que l’on oublie sur le feu, tôt ou tard j’exploserai.

    Tout ça pour te dire que tu es loin d’être le seul à vivre cette situation. Je me rend compte que de plus en plus de gens ressentent un vrai malaise car ils sont perdus et n’ont pas assez profité de leur vraie vie. Moi je t’encourage à faire ce que tu veux de ta vie et emmerde ces pantins qui essaye de te remettre dans leurs chemins tortueux.

    J’espère ne m’être pas trop égaré du sujet… 🙄 😆
    Enjoy!

    Je me suis reconnue dans tes propos Bilips. Moi j’ai fait de longues études, j’ai suivi un tracé sans réellement prendre de risques . J’ai l’impression de vegeter et passer a coté de ma vie. Mes proches ne comprennent pas vraiment ce que je ressens et ma mere surtout a eu du mal a accepter le fait que je parte alors que je n’ai pas finie mes etudes.
    Enfin, le conseil que je te donnerais Marck c’est d’ecouter ce que tu ressens et fonce!.

    #140991
    BILIPS
    Participant
    melimelia wrote:
    Mes proches ne comprennent pas vraiment ce que je ressens

    C’est souvent ça le plus dur. Tu as l’impression d’être le seul au monde (le terme est un peu exagère je l’accorde) à ressentir ce besoin de Vivre, de tout lâcher ou presque… :huh:

    #140992
    melimelia
    Membre

    Oui c’est exactement ca. J’ai debattue 5 long mois pour essayer de leur faire comprendre et malgré tout, ils pensent que c’est une envie passagere …

    #140993
    gaerlyn
    Membre

    J’ai eu de la chance!!! C’est ma mère et mon copain qui m’ont pousse a partir!!! Ils ont vu a quel point j’en avais besoin

    Par contre d’un pt de vue pro, mes chefs n’ont pas compris… Et certain amis n’ont pas compris pq j’ai choisi le voyage au CDD que j’avais trouve. Mais je savais ce qui était bon pour moi!!!

    #141005
    Rinie
    Membre

    Je te comprends tout à fait, moi-même je vis très mal le retour en France (je suis rentrée il y a un an et demi). Comme toi j’ai repris les études. Je n’ai aucun mal et je suis sérieuse pour m’assurer d’avoir mon diplôme mais je ne me sens pas du tout épanouie. Rien que l’idée de rester assise sur les bancs de la fac jusqu’à 25 ans me déprime. Cependant je continue car je ne sais faire que ça, et qu’un métier manuel ne me correspondrait pas du tout ayant deux mains gauches.

    Je pense que le pire c’est d’être à Paris. Je hais cette ville, je hais ses habitants, je déteste me rendre compte qu’au moment où je pose le pied sur le quai de la gare je me confonds à eux par mon attitude. J’ai l’impression qu’ils m’empoisonnent, me contaminent avec leur mauvais caractère, leur stress, leur arrogance. Elle est loin, l’ambiance australienne, le « no worries ».

    Mes études sont intéressantes mais j’en ai perdu le goût. Ça me paraît tellement absurde, tellement inutile. Je ressens le même mal-être que Bilips concernant l’impression de passer à côté de sa « vraie vie ». J’ai parfois du mal à apercevoir ce que ça m’apporte, tout ça. De la culture générale ? Je pourrais aussi bien en acquérir seule en lisant un bouquin en rentrant de rando, une Boags à la main pour caricaturer.

    Comme toi, j’espère pouvoir partir vivre en Australie par la suite. Au fond de moi je pense que quelque chose cloche, que c’est par nostalgie que cette idée m’est venue. A vrai dire en rentrant d’Australie je clamais haut et fort que jamais je ne pourrais y vivre. Je crois que je me suis contentée de déplacer le mal, qu’en quelques sortes puisque je sais que vivre en nomade toute une vie est difficile je me suis persuadée qu’au delà du mode de vie c’était principalement le pays qui me manquait.

    Mais comme je suis fermement accrochée à cette idée et que ça me fait du bien d’avoir un objectif plus attrayant qu’avoir mon master, je vais tout faire pour la mener à bien. Je vais tenter d’être prof de français là-bas, ce qui va impliquer que je ne fasse pas les études qui m’intéressent, mais au point où j’en suis je m’en fiche. Ce qui m’ennuie surtout c’est le peu de débouchés disponibles. Honnêtement je n’ai pas beaucoup d’espoir.

    Puis mine de rien, quitter définitivement la France me fait peur – parce qu’il ne faut pas se leurrer, ok je pourrais rentrer, mais trouver un job de prof de français langue étrangère ici ça ne doit pas être de la tarte.

    J’ai l’impression que tu veux faire comme moi, prendre un métier histoire de pouvoir partir sans vraiment faire attention à ce qui te plaît. Je te conseillerai de le choisir quand même avec le maximum précautions possibles, car même si être serveur t’a plu malgré ton faible salaire, le fait que tu aies su que ça n’allait durer qu’un temps a certainement joué. Demande toi si tu es prêt à faire ce type de boulots pendant une quarantaine d’années.

    Nom de dieu mon monologue pue la déprime, faut dire qu’il y a deux jours j’ai été au G’Day et que comme je m’y attendais voir tous ces futurs backpackers qui préparent leur voyage m’a rappelé le temps où c’était moi qui étais à leur place, et ça a rendu encore plus amers les deux jours que je viens de passer en cours :mrgreen:

    Sur ce, Pavé César ! 😳

    #141006
    Toothbrush Nomads
    Participant
    Marck wrote:
    A vrai dire les copains je m’en tape, c’est plus mes parents… ils ont financé mes études jusqu’à maintenant et je me verrai mal leur dire que j’arr^te tout par exemple.

    J’ai un ami qui a le même ressenti que toi. Il a choisi de continuer ses études (commerce), mais par contre il fait des échanges universitaires ou des stages à l’étranger, ça fait partie de son curriculum. Du coup il peut continuer à avancer vers sa fin d’études et son diplômes, tout en satisfaisant partiellement ses envies de voyage. Il a vécu quelques mois en Inde et en Corée du Sud par ce biais 🙂

    BILIPS wrote:
    Bacchus wrote:
    Bilips, c’est beau ce que tu as écrit cry.gif

    C’est la cocotte minute qui t’as fait craqué, j’en suis certain :mrgreen: 😉

    C’était beau, c’est vrai ;____;

    Quote:
    Oui c’est exactement ca. J’ai debattue 5 long mois pour essayer de leur faire comprendre et malgré tout, ils pensent que c’est une envie passagere …

    Pour rebondir là-dessus, ma mère m’a soutenue lors de mon départ, en revanche j’ai fait face à ce problème quand je suis revenue de mes 2 WHV et que j’ai habité chez ma soeur pendant 3 mois à mon retour. La pression de « bon, maintenant c’est fini les conneries, il faut rentrer dans la société à nouveau » était assez forte, de sa part (je précise que ma soeur a 40 ans…). Pour elle ce n’était même pas une option concevable que je continue à vivre cette existence de liberté et de voyage.

    Mon bilan : c’était la première fois depuis 5 ans que quelqu’un me traitait comme une adolescente, et non comme une adulte. J’ai décidé que c’était du pur « bullshit ». Je suis une adulte. Je prends mes propres décisions, je vis ma vie, je suis indépendante. Résultat : j’ai simplement quitté la demeure de ma soeur sans plus de cérémonie. J’ai réalisé que nos philosophies étaient incompatibles, et que si je me laissais aspirer et forcer la main, je serais malheureuse. Et pas vraiment fière de moi, non plus.

    @Rinie, reviens en Australie, VITE 😆 ! Plus sérieusement, ton monologue sur la vie parisienne m’a touchée. Après avoir quitté la maison de ma soeur, je me suis installée sur Paris pendant 7 mois pour travailler, économiser et revenir en Australie. Dieu merci j’ai eu la chance d’avoir des amis qui m’ont soutenu et envers lesquels je serai éternellement redevable, mais cette routine parisienne était en effet particulièrement aliénante… ce qui m’a permis de tenir (outre lesdits amis), c’était de garder fermement le cap de mon objectif, les yeux fixés sur le retour en Australie, mais tout en vivant avec ce doute : ce désir vient-il d’une simple nostalgie, justement, et le retour sera-t-il en réalité un désastre qui ne répondra pas à mes attentes et mes espoirs ? Au jour d’aujourd’hui, je suis incroyablement soulagée, heureuse et même fière d’avoir gardé mon cap, le retour en Australie a répondu à toutes mes attentes, et m’a confirmé que j’étais amoureuse du mode de vie ET du pays, indépendamment de toutes autres considérations ou avis d’autrui. Et ça, c’est quand même important de le découvrir.

    Au passage, j’avais envisagé de finir un Master FLE (j’ai déjà une Licence LLCE Anglais + Maîtrise Traduction) moi aussi… mais je n’ai pas pu me résoudre à cette idée de revenir sur des bancs universitaires que j’ai toujours méprisé (les bons profs sont rares), et vivre encore plus longuement en France. Je pense toutefois que c’est une idée intelligente, qui devrait te permettre de pouvoir travailler assez facilement à l’étranger (et peut-être immigrer, en effet !). Bonne chance 🙂

    PS : tu devrais faire comme moi et lire Banjo Paterson dans le métro :mrgreen:

    And the hurrying people daunt me, and their pallid faces haunt me
    As they shoulder one another in their rush and nervous haste,
    With their eager eyes and greedy, and their stunted forms and weedy,
    For townsfolk have no time to grow, they have no time to waste.

    … cela a toujours très exactement résumé mon sentiment de cette période parisienne…

    #141007
    Marck
    Membre

    Merci beaucoup pour toutes ces réponses encore, je vais les relire et y réfléchir après avoir laissé passé un peu de temps :conscience
    Allez hop, au lit, en espérant rêver d’Australie. Bonne nuit. :sleep

    #141008
    gaerlyn
    Membre

    Et puis, honnetement, pour ma part, c’est les voyages que j’aime, pas forcement l’Australie…
    Je sais que je ne veux ps vivre en France, du moins pour le moment… Donc, le deal c’est de trouver un taf à l’étranger… quel pays…hum ben, on va dire un que j’ai pas encore visité.

    Mais si jamais je retrouve un boulot en CDI en France, je le prendrais… et ce qui me fera tenir.? Ce projet qui dans 10ans environ je partirai en année sabatique avec mon copain (et pt mes gosses si j’en ai 😀 ) faire le tour de l’amérique du sud… Et aussi tout ces voyages que je continuerai de faire, ce mois chaque année ou je découvrirai un nouveau pays et ces WE ou je partirai vadrouiller en Europe… 😀

    Et surtout continuer de postuler partout et de sauter sur l’opportunité si un boulot a l’etranger se présente 😀

    Voila, le projet aujourd’hui, et ceci en deal avec mon copain ;D

    #141004
    celinette1986
    Participant

    Coucou,
    je suis de retour depuis Avril. Au debut j’etais hyper contente de rentrer, j’ai passer des concours pour des ecoles de commerce, j’ai eu celle que je voulais, …
    Mais Aujourd’hui je me dis : QU’EST CE QUE JE FOU LA ???? (en cours) avec des gens qui ne connaissent rien a la vie, stressé par un controle. Alors que moi j’en ai rien a faire, je sais meme pas pq je vais en cours … si pour faire plaisir a mes parents, j’ai envie de repartir, de voyager, vivre la vraie vie !!!

    #141003
    celinette1986
    Participant

    Rinie je te comprend, je suis aussi a Paris, c’est l’horreur …

    #141002
    Sey
    Membre
    celinette1986 wrote:
    Coucou,
    je suis de retour depuis Avril. Au debut j’etais hyper contente de rentrer, j’ai passer des concours pour des ecoles de commerce, j’ai eu celle que je voulais, …
    Mais Aujourd’hui je me dis : QU’EST CE QUE JE FOU LA ???? (en cours) avec des gens qui ne connaissent rien a la vie, stressé par un controle. Alors que moi j’en ai rien a faire, je sais meme pas pq je vais en cours … si pour faire plaisir a mes parents, j’ai envie de repartir, de voyager, vivre la vraie vie !!!

    Termines ton année en cours, et repart après 😀

    #141001
    Arrache-rotule
    Participant
    celinette1986 wrote:
    Rinie je te comprend, je suis aussi a Paris, c’est l’horreur …

    Un jour, il faudrait que les autorités françaises pensent à mettre en place une cellule de soutien psychologique pour les Parisiens qui reviennent d’un WHV en Australie.

    #141000
    BILIPS
    Participant
    Bacchus wrote:
    celinette1986 wrote:
    Rinie je te comprend, je suis aussi a Paris, c’est l’horreur …

    Un jour, il faudrait que les autorités françaises pensent à mettre en place une cellule de soutien psychologique pour les Parisiens qui reviennent d’un WHV en Australie.

    J’adhère! Et un 3 ème WHV! Aller quoi! C’est bientôt Nöel ! :mrgreen:

    #140998
    Arrache-rotule
    Participant

    Sérieusement, cette région c’est l’horreur. J’y passe à chaque fois pour prendre l’avion et au bout d’une demi-heure j’ai des envies de suicide lol. Etre dans le métro avec tous ces zombies, sous terre, dans cette jungle de béton me fait penser au Mordor (le seigneur des anneaux). Bon je n’y ai jamais vécu donc je ne peux pas être très objectif, mais presque toutes mes connaissances (familles et amis) qui à un moment de leur vie ont du monter à Paris pour leurs études ou pour le travail ont abandonné leur projet. C’était juste pas possible de vivre là-bas (mentalité des gens, climat, stress, densité de population).

    #140999
    BILIPS
    Participant
    Bacchus wrote:
    Sérieusement, cette région c’est l’horreur. J’y passe à chaque fois pour prendre l’avion et au bout d’une demi-heure j’ai des envies de suicide lol. Etre dans le métro avec tous ces zombies, sous terre, dans cette jungle de béton me fait penser au Mordor (le seigneur des anneaux). Bon je n’y ai jamais vécu donc je ne peux pas être très objectif, mais presque toutes mes connaissances (familles et amis) qui à un moment de leur vie ont du monter à Paris pour leurs études ou pour le travail ont abandonné leur projet. C’était juste pas possible de vivre là-bas (mentalité des gens, climat, stress, densité de population).

    Paris même c’est l’enfer je te l’accorde, même si c’est bourré de choses à faire (culture, monuments…C’est bien un truc que je ne peu pas reprocher). Après Bacchus, quand tu t’éloignes un peu de Paris, par exemple vers chez moi, le Vexin, tu as des coins bien sympa, même si les gens restent bien énervés :onfire: , tu peux quand même apprécier la région parisienne.

40 sujets de 1 à 40 (sur un total de 49)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Nos articles