Ville de Sydney, la grande star et capitale du New South Wales

1
2884
ville de Sydney
Partenaire

Centre économique du pays que beaucoup prennent pour la capitale d’Australie au détriment de la provinciale Canberra, la ville de Sydney, à la manière de New York, dégage énergie, glamour, dynamisme et séduit par son charme et sa beauté. Sur les rives d’un port naturel époustouflant orné des voiles étincelantes d’un opéra mondialement célèbre, Sydney est la ville de tous les fantasmes.

Pour une majorité de voyageurs, Sydney est une destination phare : c’est sans conteste la ville qui accueille le plus grand nombre d’arrivées et celle par laquelle presque tout le monde passera au moins une fois au cours du séjour. Cette irrésistible attraction, il est aisé de la comprendre : la capitale du New South Wales affiche un profil international sur la scène du tourisme autant que de la culture, du divertissement comme du commerce.

Les monuments

La silhouette immaculée et déstructurée de son Opera House, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, a valu à son architecte, le danois Jorn Utzon, la plus haute distinction de sa profession. Reconnu par tous comme l’un des bâtiments les plus iconiques du 20ème siècle, l’opéra de Sydney est l’un des plus forts symboles de l’Australie de par le monde.

ville de Sydney

L’élégant édifice se situe sur Circular Quay, les docks piétons et animés du centre-ville de Sydney : snacks, bars et cafés se pressent le long des quais pour accueillir une foule de locaux et de touristes venus profiter du beau temps, de la brise marine et de la vue sur les eaux bleues de Sydney Harbour.

Groupe Australia-australie.com

Circular Quay, c’est aussi une véritable plaque tournante de la cité : métro, bus et ferries convergent ici, tandis que l’énorme et massive silhouette bossue d’Harbour Bridge s’élance pour relier rive sud et rive nord. Long d’un peu plus d’un kilomètre, Harbour Bridge est l’autre icône architecturale de la ville de Sydney : un pont superlatif parmi les plus hauts, longs et larges du monde. Un véritable monument qui supporte trafic routier, ferroviaire, cyclistes et piétons, tout en offrant une vue souveraine et dégagée sur le port qu’il surplombe avec panache.

ville de Sydney

Les lieux iconiques

De l’autre côté de l’opéra se déroule l’étendue verdoyante et soigneusement entretenue des jardins botaniques. À l’entrée, une sobre pancarte souhaite une chaleureuse bienvenue : les visiteurs sont cordialement invités à marcher sur la pelouse, amener un pique-nique, étreindre les arbres et parler aux oiseaux.

En plein cœur du plus beau parc de la plus grande ville d’Australie, touristes, travailleurs et écoliers peuvent venir se détendre et déjeuner dans l’herbe, vue panoramique sur l’opéra incluse, dans une ambiance sereine et bon enfant. Une exploration plus poussée des jardins révèle tour à tour bassins, palmiers, roseraies et végétation endémique, et permet de faire ses premières rencontres avec la faune australienne : cacatoès et roussettes fréquentent en masse les arbres des jardins, où ils aiment à se nourrir de noix et de nectar.

À leur extrémité sud, les jardins débouchent sur le « Domain », vaste pelouse qui accueille toute l’année une grande variété de concerts et d’événements en plein air, ainsi que sur l’Art Gallery of NSW, l’une des plus importantes galeries du pays : les œuvres d’Australie et de la région Asie-Pacifique sont nombreuses, allant de l’art aborigène traditionnel à l’art contemporain, de la peinture à la photographie en passant par la sculpture.

ville de Sydney

À l’autre bout de Circular Quay, côté ouest dans l’ombre d’Harbour Bridge, la visite culturelle de la ville de Sydney se passe aussi sur le terrain dans le quartier des Rocks. Établi dès la naissance de la cité en 1788, il comporte encore de nombreuses bâtisses historiques construites en grès, pierre à la couleur chaude disponible en abondance dans la région lors de l’arrivée des premiers colons.

Le cachet pittoresque de ce voisinage préservé en fait un aimant à touristes et les commerçants l’ont bien compris : on trouve ici les plus vieux pubs de la ville de Sydney, mais également des galeries d’art et des magasins de souvenirs chics vendant opales et akubras (la version australienne du chapeau de cowboy).

ville de Sydney

Plus abordables, les marchés des Rocks se tiennent tous les week-ends dans les rues, et les stands ombragés sous des toiles tendues de droite à gauche proposent de l’artisanat à gogo. Depuis les Rocks, il est facile de rejoindre la City à pied en arpentant des avenues où l’architecture victorienne côtoie les gratte-ciels modernes de verre et d’acier.

La plus haute tour de toutes, la Sky Tower (aussi connue sous le nom d’AMP Tower ou Centerpoint Tower), est ouverte au public. À 250m du sol, une plate-forme d’observation révèle des vues panoramiques sur la ville de Sydney. Encore plus haut, la SkyWalk permet de fouler le toit de la tour, ouvert aux quatre vents, à une hauteur similaire à celle de la Tour Eiffel. Une vertigineuse expérience qu’il est également possible de connaître en effectuant l’ascension d’Harbour Bridge, de jour comme de nuit.

ville de Sydney

Bien que deux fois moins haut que la SkyWalk, le pont a l’avantage d’offrir une vue parfaite sur l’opéra, dont la silhouette est en grande partie dissimulée par les buildings depuis le point de vue de la Sky Tower.

Au sud-ouest du centre, accessible à pied via Chinatown ou par ferry au départ de Circular Quay, Darling Harbour est un autre grand centre de divertissement : tout autour d’une marina protégée où sont amarrés de jolis voiliers, s’est bâtie une promenade riche en bars et restaurants.

On y trouve également des distractions telles qu’un casino, une salle de cinéma IMAX, l’immense aquarium de Sydney et même un zoo, le Wildlife World. Ce dernier se consacre uniquement à la faune australienne : kangourous, koalas, wombats, serpents, casoars et animaux nocturnes moins connus tels les bilbies ou les quolls sont les stars d’installations reprenant les différents environnements (arides, tropicaux…) du pays. Une approche différente de celle du zoo de Taronga, le plus grand et le plus célèbre, qui situé sur 21 hectares de la rive nord du port, accueille des animaux du monde entier, le tout en plein air et avec vue sur l’opéra.

Quant à l’aquarium, il honore les habitants des fleuves comme ceux des océans, des tortues aux requins en passant par les crocodiles et les ornithorynques !

Les plages

Après cette visite très urbanisée de la ville de Sydney, il sera grand temps de changer de cap et de visiter les plages : sable blanc, eau limpide, vagues déferlantes, les banlieues de Bondi et de Manly sont des sites incontournables pour bronzer, se baigner, surfer, voir et être vu. Ici, le mythe de la qualité de vie à l’australienne prend tout son sens : la possibilité de travailler dans la plus grande métropole du pays, de venir faire son jogging au bord de la plage pendant la pause déjeuner, et de passer le week-end sur sa planche, avant de terminer la soirée par un barbecue.

ville de Sydney

Les alentours

Le climat tempéré de la ville de Sydney, fait d’étés longs et chauds et d’hivers plutôt doux, avec des précipitations modérées réparties sur l’année, se prête au jeu de cet attrayant quotidien. Tout autour de la baie et le long de la côte, les plages et les rivages se succèdent : au sud, Watsons Bay, ses falaises, son phare et son légendaire restaurant de « fish’n’ chips ». Au nord, par-delà Manly, s’étendent les Northern Beaches et la péninsule de Barrenjoey, avec vue sur un isthme fin bordé de deux plages, côté fleuve et côté océan.

Des destinations de proximité qui se découvrent facilement en un week-end ou une journée, et permettent de se dégourdir les jambes dans un cadre mi-naturel, mi-urbain. Par exemple en empruntant les chemins qui relient Bondi à Coogee en passant par les plages de Bronte et Tamarama, ou en explorant les sentiers boisés allant de Manly à The Spit via le parc national de Sydney Harbour.

Le magnifique écrin naturel au creux duquel repose la ville de Sydney ne s’arrête pas là : si elle est bordée à l’est par l’Océan Pacifique, elle est aussi entourée sur la terre ferme par une collection de parcs nationaux débordants de végétation et de possibilités. Au sud, près de Cronulla, le Royal National Park qui préserve une côte idyllique de plages et de falaises. Au nord, le Ku-ring-gai Chase National Park qui englobe des collines boisées où serpentent le fleuve Hawkesbury et ses nombreux affluents. À l’ouest, le relief brumeux et envoûtant des chaînes de grès des Blue Mountains.

ville de Sydney
Blue Mountains

Trois environnements bien distincts, riches en sentiers de randonnée et en aires de pique-nique et de camping, où, au détour d’un chemin, on peut avoir la chance de tomber nez à nez avec un kangourou, un wallaby ou un varan, et d’observer dans les buissons une myriade d’oiseaux colorés qui virevoltent de bourgeon en bourgeon.

Accessibles par les transports en commun, pouvant se découvrir en une journée depuis le cœur de Sydney, ces trois parcs nationaux nous rappellent qu’en Australie, la nature n’est jamais bien loin.


La ville de Sydney : pratique corner

  • L’aéroport international de Sydney accueille la quasi-totalité des compagnies assurant la liaison avec la France. Depuis la ville de Sydney, les compagnies domestiques, dont les low-cost JetStar et Virgin Blue, permettent de rejoindre toutes les capitales d’État, de multiples villes de province ainsi que de nombreuses destinations en Asie ou en Nouvelle-Zélande. Depuis l’aéroport, il est très facile de rejoindre le centre-ville grâce au train – comptez $14,30/personne pour environ 13 minutes de trajet.
  • Si vous êtes déjà en Australie, vous pouvez également aller et venir de Sydney par train. CountryLink assure la liaison avec Melbourne (environ 11h), Brisbane (environ 14h) et Canberra (4h30), tandis que l’Indian Pacific va jusqu’à Adelaide (environ 24h) et Perth (3 jours).
  • Le meilleur moment pour visiter la ville de Sydney est sans conteste l’été et plus particulièrement les mois de janvier et février. Outre les températures chaudes et le ciel ensoleillé, ce sont là les mois les plus festifs : le spectaculaire feu d’artifice du Réveillon, le nouvel an chinois, le Sydney Festival et le Gay & Lesbian Mardi Gras se succèdent en un florilège déchaîné de manifestations artistiques de toutes sortes.
  • Les transports en commun de Sydney sont assurés par CityRail, Sydney Ferries et Sydney Buses. Pour vous déplacer, il vous faudra une Opal Car ou un Opal single trip ticket.
  • L’entrée aux jardins botaniques et à l’Art Gallery of NSW est gratuite. Les jardins sont ouverts tous les jours de 7H au coucher du soleil (entre 17H et 20H selon la saison). La galerie est ouverte tous les jours, sauf Noël et le vendredi de Pâques, de 10H à 17H.
  • Si vous comptez visiter plusieurs attractions comme le Wildlife Worldl’aquarium, la Sky Tower et autres, optez pour un combo pass qui vous coûtera moins cher et sera généralement valable pour plusieurs mois.
Partenaire

1 COMMENTAIRE