HELPX DANS UN SANCTUAIRE À KANGOUROUS EN AUSTRALIE

4
1551

Marie-Camille Lemée, 23 ans, a tenté l’expérience HelpX, diminutif de Help Exchange, en Australie. La jeune femme, originaire de Rouen, a passé près de trois semaines en tant que volontaire dans un sanctuaire à kangourous chez Betty Timmins, tout proche de la ville de Kuranda dans le Queensland.

Qu’est-ce que le HelpX ?

« Si vous souhaitez vous immerger pleinement dans la culture australienne, partager la vie des locaux, tisser des liens avec eux, tout en améliorant votre niveau d’anglais, sans pour autant puiser dans vos économies, rien de tel que le HelpX », indique Marie-Camille Lemée.

Ce programme consiste à travailler quelques heures par jour chez des hôtes en échange du gîte et du couvert. « Le reste du temps, j’étais libre de visiter les alentours et de vaquer à mes occupations », ajoute la jeune étudiante qui a souhaité prendre une année de césure durant ses études en école d’ingénieur en biotechnologies.

Pour rejoindre le réseau HelpX, Marie-Camille Lemée s’est inscrite en ligne. « L’inscription est gratuite, mais reste limitée. J’ai dû souscrire à la version premium, qui coûte 20 euros et qui est valable deux ans, pour pouvoir contacter tous les hôtes et consulter les avis laissés par les autres Helpers », explique la jeune volontaire.

Les travaux proposés par les hôtes sont variés : faire du ménage, garder des enfants, effectuer des tâches manuelles ou encore s’occuper d’animaux.

C’est cette dernière mission qui a enchanté Marie-Camille. « Je suis passionnée par la nature et la vie sauvage alors quand j’ai vu que je pouvais m’occuper d’animaux, je me suis dit que non seulement c’était une bonne action, mais que cela me permettrait aussi d’en apprendre davantage sur eux ».

Un travail passionnant

Bébé kangourou nourri au biberon
Bébé kangourou nourri au biberon – Copyright : Picattos

Après quelques clics, la jeune femme découvre le sanctuaire de Betty Timmins, tout proche de la ville de Kuranda dans le Queensland, qui recueille des bébés kangourous et wallabies orphelins et blessés depuis de nombreuses années.

Partenaire du site

« Je n’ai pas hésité une seule seconde avant d’envoyer un message à Betty, souligne la jeune volontaire. Mon hôte m’a répondue en me précisant qu’il fallait que je sois très motivée car il y avait énormément de travail, mais cela ne m’a pas découragée ».

Effectivement, une fois sur place, Marie-Camille Lemée mesure l’ampleur des tâches à réaliser auprès de la cinquantaine d’animaux recueillis dans le sanctuaire.

« Une journée type débute très tôt, vers 7 heures, indique la jeune femme. Je devais alors préparer les biberons des bébés wallabies avant de nettoyer leurs cages. Il faut savoir que les kangourous doivent être nourris cinq fois dans la journée, c’est une vraie organisation et le travail ne se termine pas avant 23h ».

Marie-Camille Lemée a par ailleurs dû prodiguer des soins particuliers à certains animaux. « Il y avait une jeune femelle kangourou, Olivia, qui avait quelques difficultés à marcher, raconte-t-elle. J’ai dû procéder à sa rééducation en l’aidant quotidiennement à se maintenir debout et en l’emmenant dans la piscine. À la fin de mon HelpX, Olivia pouvait se tenir debout toute seule, une grande fierté ! », se félicite la volontaire.

Une aventure humaine inoubliable

helpx kangourous
Marie-Camille Lemée (à gauche) avec Betty Timmins et une autre volontaire – Copyright : Marie-Camille Lemée

Malgré un rythme de travail soutenu, Marie-Camille Lemée a pris beaucoup de plaisir à effectuer son HelpX dans le sanctuaire à kangourous de Betty Timmins et avoue qu’elle le referait sans aucune hésitation.

« C’est une véritable aventure humaine qui m’a appris énormément de choses à propos de ces animaux, pour la plupart endémiques. C’était par ailleurs très enrichissant d’être entourée de personnes qui consacrent tout leur temps pour donner une seconde chance à ces animaux, en les faisant parfois passer avant leur propre intérêt. Une belle leçon de vie. », reconnaît la jeune femme.

Depuis son expérience au sanctuaire à kangourous chez Betty Timmins, Marie-Camille Lemée poursuit différemment son road-trip sur les routes australiennes.

« Il est très courant en Australie que les kangourous se fassent tuer sur la route, je m’arrête désormais pour vérifier toutes les poches des femelles. J’ai eu la surprise de rencontrer Lucky, un bébé kangourou, blessé aux pattes, qui se trouvait dans la poche de sa mère. Je lui ai fait des bandages comme je l’ai appris chez Betty et j’ai roulé plusieurs centaines de kilomètres pour l’emmener chez le vétérinaire. Aujourd’hui le bébé kangourou va bien et je suis très fière de l’avoir sauvé », se rappelle la jeune volontaire avec nostalgie.

« Mon road-trip touche à sa fin, il faut que je quitte le pays des kangourous pour aller finir mes études, mais j’emporte avec moi tous ces merveilleux souvenirs créés grâce à mon HelpX ».

Partenaire Australia-australie.com

4 Commentaires

  1. Bonjour,
    Je suis vivement intéressée par l’expérience de Marie Camille ! mais je souhaiterais savoir est ce qu’il faut avoir un WHV pour pouvoir le faire ? car je n’ai plus l’âge et je pourrais juste bénéficier d’un visa touriste.
    De plus, j’ai essayé de chercher sur internet ses coordonnées mais il n’y a qu’un compte FB et comme je n’ai pas de compte, est ce que vous savez si elle a un site ? afin de la contacter directement.
    Merci de votre aide.
    Et a bientôt
    Ludivine