Voyager en Australie à moindre coût : nos trucs et astuces

1
3117
Voyager en Australie

Voyager en Australie, c’est aussi connaître les bons plans pour ne pas finir son séjour à se nourrir uniquement de noodles et de tartines de vegemite. Allez, on a tous connu ça ! Du coup, parce qu’on est sympas on vous a préparé quelques astuces pour profiter de votre séjour sans (trop) dépenser.

Voyager en Australie : toi, toi mon toit… gratuit !

D’abord, pour un hébergement gratuit, ce n’est plus la peine de le présenter, il y a le fameux Couchsurfing ou le Help Exchange (Wwoofing à la ferme), pour les plus travailleurs. Avec un peu d’organisation et de motivation il est possible de trouver de bons samaritains qui accepteront de vous accueillir sous leur toit tout au long de votre séjour.

Voyager en Australie

Si c’est ce que vous souhaitez faire, le maître mot est l’anticipation. Vous pouvez enchaîner autant de couchsurfings et de Helpx que vous voudrez car l’offre est bien là, à condition d’avoir bien planifié à l’avance. Certains arrivent même à faire le tour du monde en allant dormir chez les autres, un peu à la manière d’Antoine de Maximy. Pourquoi pas vous ?

Ma vie, mon wifi

Ensuite, c’est bien connu, le deuxième besoin vital après avoir trouvé un toit, c’est la connexion Internet (pour l’alimentation on verra ça plus bas). Voici quelques lieux où vous êtes susceptibles de vous connecter gratuitement :

  • les bibliothèques municipales
  • les universités
  • les places publiques
  • les cafés et fast-foods
  • les gares
  • les backpackers

Bref, pour se retrouver sans wifi de nos jours, il faut vraiment le vouloir !

Casser la croûte pour 3 francs six sous

Pour vos achats en nourriture, 2 grossistes australiens proposent des prix mini : Aldi et Cheaper by miles. Aldi est un supermarché discount, l’équivalent de Lidl en France, par exemple. Cheaper by miles en revanche récupère les invendus, donc vérifiez toujours bien les dates limites de consommation (surtout pour les produits frais, n’allez pas vous intoxiquer !).

Magasin Aldi Australie

Bien-sûr, il y a aussi tous les marchés de producteurs pour une consommation responsable et locale. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les prix ne sont pas exorbitants.

Ensuite, la bonne nouvelle c’est que vous pourrez aussi vous accorder quelques plaisirs gourmets, notamment dans les grandes villes. Selon le quartier que vous fréquentez, des restaurants alternatifs vous permettent de manger quasi-gratuitement (attention, il s’agit de charité et donc pas question d’en abuser, surtout si vous êtes là pour du tourisme).

Les plus aventureux apprécieront les barbecues publics et gratuits, dispatchés dans les parcs, campings, et parfois même, au milieu de nulle part. Croyez-nous, ça dépanne bien !

S’équiper sans se ruiner : l’art de la récup’

Concernant les vêtements, les livres, et autres objets d’occasion, rassurez-vous : l’Australie est tout simplement « The place to be » et vous trouverez votre bonheur dans les nombreuses boutiques appelées « op shops ». La récup et le vintage sont même un art de vivre dans certains quartiers de Melbourne tels que Fitzroy ou Brunswick.

Pour les fournitures de maison les « 2 dollars shops » sont imbattables. Pour les meubles, il y a les magasins de Salvation army ou Oxfam, sans oublier le site Gumtree, l’équivalent de notre Le Bon Coin.

Enfin, pensez à récupérer le calendrier des garage sales (vide-greniers), dont les Australiens sont également très friands.

Se déplacer moins cher

En dehors de l’auto-stop, il vous sera difficile de ne pas toucher à votre porte-monnaie. Les transports en commun urbains, quels qu’ils soient, sont très chers en Australie. Pour s’éviter la banqueroute, notre meilleur conseil est de vous trouver un « buddy » qui a une voiture (pour cela vous pouvez toujours mettre une annonce sur la rubrique dédiée de Gumtree), ou comme de plus en plus de personnes, pratiquer l’auto-partage, le covoiturage avec des inconnus (Goget est la plate-forme la plus connue), ou bien encore passer au vélo. Les grandes villes australiennes sont elles aussi équipées de l’équivalent de nos « vélibs’ ».

Voyager en Australie

Enfin, pensez à Uber pour vos trajets occasionnels en ville.

Voyager en Australie : transports en commun VS van

Le bus reste le moyen de transport le plus accessible. La Greyhound company
offre des gammes de prix assez intéressantes, ainsi que des pass de voyage illimités.

Cependant, pour un séjour de plus de 3 mois, la location ou l’achat d’un van – à condition d’être sûre de sa qualité – sont des formules plus intéressantes.

Voyager en Australie

D’autant qu’avec un van aménagé, vous pourrez à la fois vous loger et vous déplacer. Comptez environ 5000 à 6000 $ AUD. Si cela reste trop cher pour vous, certaines agences (Drive Now, Imoova, etc.) proposent des locations pour des sommes dérisoires sur des trajets précis (dates imposées) : cela s’appelle la « relocation ».

Enfin, il existe des comparateurs de prix très efficaces comme MotorHome Republic.

Voyager en Australie

Ne reste plus qu’à faire vos valises et à partir !

Rate this post

1 COMMENTAIRE

  1. Il y a aussi les tip shops en plus des op shops, ce sont des sortes d’Emmaus, souvent à l’entrée des déchetteries (donc il faut une bagnole en général), c’est tout ce qui arrive dans la déchetterie et qui est encore en bon état. Il y a de tout : fringues, électronique, tentes, bibelots, des tonnes de bouquins… à petit prix.