Cape Naturaliste et Leeuwin, défi physique et mental.

0
721
Randonnée de Cape Naturaliste au Cape Leewin
Randonnée de Cape Naturaliste au Cape Leewin
Partenaire

À trois heures au sud de Perth se situe l’un des chemins de randonnée les plus difficiles d’Australie : « Cape to Cape ». Situé le long du littoral, il sépare Cape Naturaliste et Cape Leeuwin par cent trente-cinq kilomètres. Équipés de sacs à dos et armés de courage, nous sommes quatre à avoir relevé le défi. Voici le récit d’un accomplissement unique.

Jour 1  Cape-Naturaliste – Quininup beach

L’aventure de cette randonnée entre les Cape Naturaliste et Cape Leewin commence un mercredi matin à 8h30. Le dos chargé de 17 kilos (beaucoup plus que prévu !), départ de Cape Naturaliste en direction du sud. Les premiers pas sont faciles, nous sommes tous frais et excités par ce défi.

Rocher Sugar Loaf - Cape Naturaliste -_ Australie
Rocher Sugar Loaf – Cape Naturaliste – Australie

3h30 de marche plus tard, les premières douleurs apparaissent, en particulier aux épaules. On essaye de se soulager comme on peut en changeant la position du sac, après les 11 premiers kilomètres, un arrêt s’impose pour reprendre des forces.

Smith Beach, Injinup Beach, nous faisons nos premiers pas dans le sable mou le long de ces plages, nos jambes s’alourdissent un peu plus et notre énergie diminue. Cette journée nous donne finalement un avant-goût de ce que « Cape to Cape » est réellement : une randonnée difficile physiquement et mentalement. Après 30 kilomètres parcourus, nous installons nos tentes sur la plage de Quininup. Alors que le soleil disparaît à l’horizon, nos corps lessivés aspirent à une bonne nuit de repos.

Randonnée de Cape Naturaliste au Cape Leewin
Randonnée de Cape Naturaliste au Cape Leewin

Jour 2 : Quininup beach Ellensbrook

7h30 jeudi matin. Le soleil brille et la température de 15 degrés est parfaite. Ampoules, courbatures, le départ est dur car nos corps sont froids et douloureux. Nous suivons toujours la côte, majestueuse et son océan bleu-roi, nous apercevons quelques kangourous matinaux.
Le passage via le campement de « Moses » nous permet de remplir nos bouteilles grâce à l’eau de pluie et nous poursuivons notre matinée en direction de Gracetown, petit village côtier réputé pour sa plage de surf.

Ces 11 kilomètres seront les plus durs de la randonnée. Les dénivelés sont importants, entre rochers, escaliers, sable mous, je garde les yeux fixés sur mes pieds ; mon corps me dit d’arrêter mais mes jambes continuent à avancer un peu malgré moi. Chaque partie est mise à rude épreuve, le mental, lui, jongle entre l’envie d’abandonner et le désir d’accomplir ce défi quelque peu sous-estimé !

Finalement 4 heures plus tard nous y sommes et nous apprécions une pause déjeuner bien méritée. Le plus dur est fait : désormais 9 kilomètres nous séparent du campement d’Ellensbrook. Après quelques boissons et de la nourriture, un esprit clair et positif, nous atteignons Ellensbrook en 2 heures seulement.

Jour  3 : Ellenbrook-Conto’s

Départ matinal à 6h45 et changement de décor : nous marchons au milieu de la campagne avec d’incroyables points de vue à 360 degrés au-dessus de la forêt avec en fond de tableau l’océan. Mais une erreur de lecture de la carte nous amène à faire un détour d’une heure et brûler de l’énergie pour rien… C’est rageant surtout lorsqu’on a une journée de 30 kilomètres devant nous !

Après une pause à Prevelly le plus dur reste à venir : 19 kilomètres. D’abord le long de l’océan, nous nous dirigeons ensuite dans les terres au fil de jolis petits sentiers. La plage de Redgate se dessine au loin. C’est une journée sauvage : sur la plage le vent souffle fort et le grondement de cet océan déchaîné m’impressionne. Malgré la fatigue et une seule pensée en tête, arriver à destination, nous prenons le temps d’admirer la vue imprenable sur l’océan et ses vagues qui se déroulent les unes après les autres. Vue d’ici tout semble calme et apaisant. Nous sommes éblouis par cette immensité naturelle.

Arrivés à Conto’s, une bonne séance d’étirement s’impose. Mes jambes me portent à peine, je peux tout juste poser un pied devant l’autre ! Avant d’aller dormir, nous apprécions notre bol de Noodles comme s’il s’agissait d’un festin.

Jour 4 : Conto’s – Hamelin Bay

C’est une « petite » journée en perspective puisque 22 kilomètres nous séparent de notre destination du jour : Hamelin Bay. Nous avons dormi sous une bonne étoile : de fortes pluies sont tombées pendant la nuit, mais nos tentes ont résisté et nous sommes au sec.

Nous marchons plusieurs heures dans le superbe décor de la forêt de Boranup. Avec ses arbres gigantesques, cet endroit est magique, silencieux. Seul le chant des oiseaux résonne entre les arbres, nous levons la tête et nous apercevons notamment plusieurs « Red-tailed black cockatoo », ces majestueux oiseaux que l’on trouve seulement en Australie.

Randonnée de Cape Naturaliste au Cape Leewin
Randonnée de Cape Naturaliste au Cape Leewin – forêt Boranup

Quelques heures plus tard, la plage éblouissante de Boranup se dessine devant nous. Elle s’étire sur 6.5 kilomètres et nous mène à Hamelin Bay. Trop impatiente d’arriver, je hâte le pas inutilement et arrive à Hamelin au bout du rouleau avec la sensation d’une déchirure musculaire. Heureusement, avec un peu de repos, mon corps reprend ses forces.

Ce soir,pour nous, c’est grand luxe : nous dormons dans un « vrai » camping, nous avons donc le droit à une douche, sans oublier un dîner de roi : pâtes, vin et fromage !

Jour 5 : Hamelin Bay-Cape Leeuwin

Nous y sommes : dernier jour de cette aventure unique. Chacun souffre de blessures plus ou moins importantes : des jambes courbaturées, des ongles bleus, des ampoules ouvertes à vif. Nous avons eu nos doutes, nos « coups de mou » mais cette fois-ci nous voyons le bout.

Hamelin Bay
Hamelin Bay

Encore une fois, nous sommes chanceux avec le temps : nous écopons de quelques gouttes de pluie et le vent joue en notre faveur. Nous progressons donc plus facilement le long de Deepdene Beach, cette plage de 7 kilomètres si isolée et coupée du monde !

En début d’après-midi, nous apercevons enfin notre point final : le phare de Cape Leeuwin. Les cinq derniers jours défilent dans nos têtes et nous ne sommes pas peu fiers d’aller effleurer le phare qui nous a porté jusqu’ici. L’aventure s’achève alors, photos, sourires, on se félicite. Mission accomplie !

Envoi
Votes :
0 (0 votes)


Guides sur l'Australie recommandés par Australia-australie.com

Guide du Routard Australie côte Est Un best seller
Guide Lonely Planet Le guide le plus complet
Guide Voir Australie
Petit Futé Australie
Guide Vert Australie Michelin 2018
Petit Futé Sydney (1Plan détachable)
Sydney En quelques jours - 2ed
Carte NATIONAL Australie Michelin

En anglais

Lonely Planet Australia's Best Trips - 1ed - Anglais
Lonely Planet East Coast Australia - 6ed - Anglais
Lonely Planet West Coast Australia - 9ed - Anglais
Lonely Planet Central Australia - Adelaide to Darwin - 6ed - Anglais
Lonely PlanetTasmania - 8ed - Anglais
Lonely Planet Outback Australia Road Trips (Travel Guide) ebook
Sydney - 11ed - en Anglais
Australian Language & Culture 4ed - Anglais
Carte Australie : 1/4 250 000 (Anglais)

Livres utiles, indispensables ou pour le plaisir recommandés par Australia-australie.com

Nos voisins du dessous : Chroniques australiennes
10 contes d'Australie : Le temps du rêve pour les enfants
Australie nos 100 coups de coeur Beau livre
Le petit guide de survie en Australie et Nouvelle-Zélande
L'anglais australien de poche Indispensable
S'installer en Australie Un peu ancien mais encore utile

Livres sur le Working Holiday Visa recommandés par Australia-australie.com

I love Australia: Budget Work and Travel Australia Travel Guide. Tips for Backpackers 2019
Trouver un emploi rapidement en Australie ebook
Looking for work in Australia (Anglais)
How to Work and Travel in Australia on a Working Holiday Visa (Anglais) ebook