La monnaie australienne : ce qu’il faut savoir avant de partir en voyage

8
4441
monnaie australienne
Billet de 100 dollars - John Monash - général australien de la Première Guerre mondiale

L’argent, nerf de la guerre et donnée essentielle à la planification du voyage. Dans cet article, nous vous proposons un petit tour d’horizon de la monnaie australienne et sa valeur par rapport à l’euro. Découvrez les différentes façons de transférer vos économies de la France à l’Australie, ainsi que les moyens de paiement employés au pays des kangourous.

L’émancipation de la monnaie australienne

Historiquement, l’Australie a débuté son économie en important telle quelle la monnaie britannique : livres, shillings et pence ont été utilisés à l’autre bout du monde jusqu’aux années 60. De nos jours, la Nation dispose de sa propre monnaie : le dollar australien (AU$). Comme avec l’euro, chaque dollar australien se compose de 100 centimes (les « cents »). Pour s’échanger des liquidités, les australiens disposent de :

  • Billets de 5, 10, 20, 50 et 100 dollars,
  • Pièces dorées de 1 et 2 dollars,
  • Pièces argentées de 5, 10, 20 et 50 cents.

Les billets, faits de polypropylène (c’est-à-dire « plastifiés »), sont colorés. Allant du rose au vert en passant par le bleu, le rouge et le jaune, ils sont illustrés de portraits d’australiens célèbres : John Flynn, père fondateur du Royal Flying Doctor Service  (les médecins de l’air), Banjo Paterson, poète à succès du 19ème siècle, ou encore David Unaipon, inventeur et écrivain aborigène. Seule exception à cette liste : la Reine Elizabeth II, qui figure sur le billet de $5 et rappelle les origines anglaises des colons australiens.

monnaie australienne
Pionnier de l’aviation – Charles Smith – Billet de 20 Dollars

Si les billets célèbrent l’histoire de la Nation, les pièces font la part belle à sa richesse naturelle et sont par conséquent principalement ornées d’animaux endémiques : l’échidné, l’ornithorynque et l’oiseau-lyre, sans oublier l’émeu et le kangourou qui forment ensemble le blason national. Deux animaux qui n’ont pas été choisis au hasard : en plus d’être australiens, ils présentent la particularité d’être incapables de reculer. Un symbole significatif pour un pays jeune, au regard tourné vers l’avenir. Sans pour autant oublier son passé : la pièce de $2, elle, est dédiée aux premiers habitants du continent, les aborigènes.

monnaie australienne
Australian one dollar coin

Mais combien vaut toute cette monnaie ? Le taux de change historique du dollar australien est de 1 € = AU$1,65. Toutefois, comme toutes les autres monnaies, l’euro et le dollar sont soumis au quotidien aux variations de la bourse et les jeux de l’économie mondiale les font tour à tour enfler ou dévaluer. L’euro reste majoritairement supérieur, un gros avantage pour les voyageurs venus d’Europe.

Cette année (2020), le taux de change est très intéressant puisqu’il affiche 1 € = AU$1,80.

Quid de l’avenir ? Le plus malin des voyants aurait bien du mal à le prédire et il est impossible de savoir quel sera le taux de change quand viendra le moment de votre départ. Pour rester informé au jour le jour, suivez le cours de la bourse sur des sites internet tels que XE.com.

Pour transférer vos économies de la France vers l’Australie

plusieurs solutions s’offrent à vous. Tout d’abord, le virement électronique. Si vous avez ouvert un compte bancaire en Australie, il suffit de faire une demande de virement international à votre banque française en leur fournissant vos identifiants bancaires australiens – à savoir : account number (numéro de compte), BSB ou branch number (numéro d’agence) et SWIFT (code international de la banque). Attention : si votre banquier français vous demande un numéro IBAN, rappelez-lui qu’il s’agit là d’une norme européenne qui ne concerne pas l’Australie.

  • Les avantages du virement : pratique et sécurisé.
  • Ses défauts : frais bancaires, délai de réception allant jusqu’à une semaine.

Vous pouvez aussi retirer du liquide. Grâce à votre VISA/Mastercard française, vous pouvez directement retirer des sous de votre compte français sur un distributeur automatique australien. Si vous avez la chance d’être chez des banques partenaires (BNP et Westpac), ce retrait s’effectuera sans frais.

  • Les avantages : instantané, sans frais si vos banques sont partenaires.
  • Les défauts : limité par le plafond de retrait de votre carte, des frais bancaires s’ajoutent si vos banques ne sont pas partenaires.

Certains choisissent aussi de changer des euros. Vous pouvez en effet décider de retirer vos économies avant de quitter la France, puis les échanger et les déposer sur un compte australien une fois sur place.

  • Les avantages : rapide, sans frais, possibilité de faire jouer la concurrence entre les bureaux de change pour obtenir un taux optimum.
  • Les défauts : risque de vol ou de perte.

Enfin, les fameux travellers cheques. Ces chèques de voyage d’un montant prédéfini s’achètent à votre banque française avant le départ, et peuvent être encaissés dans votre banque australienne à l’arrivée, ou simplement utilisés comme moyen de paiement. En cas de perte ou de vol, les chèques vous seront remboursés.

  • Les avantages : rapide, sécurisé.
  • Les défauts : frais bancaires à l’émission.

Dernière solution, pensez aux banques en ligne comme Revolut par exemple, qui présentent de très nombreux avantages et sont de plus en plus prisées.

Une fois sur place, vous retrouverez en Australie les mêmes moyens de paiement qu’en France : la carte bancaire et les espèces sont acceptées partout et sont les plus utilisées. L’utilisation de chèques est très rare. Quant aux travellers cheques, attention, ils ne sont pas acceptés partout, surtout une fois que vous serez sorti des grandes villes.

paiment par cb

Lorsque vous payez par carte bancaire, le caissier vous posera toujours deux questions bien australiennes : « Savings, cheque or credit ? » Il s’agit de choisir le compte que vous allez utiliser pour payer. Pour vos dépenses de tous les jours, choisissez simplement « credit », qui vous permet de payer sans être limité par le moindre plafond. Si vous souhaitez faire un « cash out » (voir ci-dessous), il vous faudra choisir « cheque ». Le compte « savings » ne s’utilise que si vous possédez une carte de débit « Handycard », c’est-à-dire ni VISA ni Mastercard.

Any cash out ? Le « cash out » est une opération bien pratique qui vous permet tout simplement de retirer du liquide lors de votre passage en caisse. Il vous suffit d’indiquer le montant de votre choix au caissier, qui vous le rajoutera sur votre note de courses et vous donnera la somme en monnaie sonnante et trébuchante – le tout sans le moindre frais ! Le cash out se pratique surtout pour des petites sommes (jusqu’à AU$100).

Également à savoir sur le paiement par carte

Votre carte bancaire australienne n’aura sans doute pas de puce. À la place, il suffit de passer sa bande magnétique dans la fente de la machine.
Le code secret de votre carte est appelé « PIN ». Si vous choisissez « credit », certains commerçants ne vous demanderont pas votre code, mais vous feront à la place signer la note, comme on le fait avec une carte American Express.

Il est possible d’utiliser la carte bancaire pour n’importe quelle somme dans les grandes surfaces, mais les petits commerçants demandent généralement un total minimum de $10.

Pour terminer, une dernière note sur le paiement en liquide : en faisant vos courses, vous remarquerez sans doute les étiquettes habituelles proposant des prix du type « $5,99 ». Oui, mais si vous avez fait attention, vous aurez remarqué que pourtant les australiens ne disposent pas de pièces d’un centime. Comment vous rendre la monnaie sur vos achats, alors ? C’est simple : les australiens arrondissent tout. Cette méthode appelée « Swedish rounding » signifie que votre total sera arrondi au dénominateur le plus proche. Par exemple, des courses de $5,99 seront facturées $6 ; des courses de $5,93 reviendront à $5,95 ; et enfin des courses de $5,92 ne coûteront réellement que $5,90.

Une approximation qui évite de se trimballer avec un portefeuille alourdi d’une myriade de petites pièces de cuivre !

8 Commentaires

  1. HSBC n’a que très peu d’agences en Australie, ils ne sont présents que dans les grandes villes. Toutefois, grâce à leur partenariat avec Westpac, il est possible de retirer des sous de ton compte HSBC sur des distributeurs Westpac sans frais. Westpac étant très bien implantée à l’échelle nationale, c’est plutôt pratique.

    Pour connaître le montant des frais d’un virement électronique, contacte directement ta banque – toutes ne pratiquent pas les mêmes tarifs. Si tu veux parler d’un virement fait d’un compte HSBC France à un compte HSBC Australie, il peut s’effectuer sans frais. C’est là tout l’intérêt de cette banque. A ce sujet, lis le commentaire de Polo dans l’article sur l’ouverture d’un compte en banque.

  2. Bonjour à tous !!

    Apres deux ans en Oz avec le WHV (2012-2014), je repars en janvier pour 6 mois ou 1 an a Melbourne en tant que TOURISTE.
    J’ai déja mon compte WP et mon TFN. je vais transferer mes economies sur mon compte WP eSaver mais les interets sont soumis a la taxe d’un montant que je ne trouve pas…

    Ou en gros: quest ce qui est le plus rentable sur 1 an ou 2 : le livret A ou le eSaver ?! Merci d’avance 🙂

  3. Bonjour,

    Je suis en train de voir pour ouvrir un compte bancaire français qui me sera le moins coûteux pour effectuer des virement sur un compte Australien.
    je crois comprendre que HSBC et BNP sont les plus intéressant, c’est ça ? Quel est le montant des frais ?
    Côté BNP, il s’agît de BNP tradi ou de HelloBank également ?

    HSBC ou BNP, quels sont les avantages et les inconvénients svp ?

    merci pour votre aide 🙂

    Bonne journée