Les transports en commun pour découvrir Melbourne

3
4273
City Circle Tram, Latrobe Street
City Circle Tram, Latrobe Street

Si vous arrivez à Melbourne pour quelques jours, quelques mois ou plus longtemps, vous aurez probablement besoin d’utiliser les transports en commun. Si la grande majorité des habitants de l’agglomération utilisent la voiture, il existe pourtant une grande variété de transports en commun. Le réseau de cette ville de 4 millions d’habitants peut parfois s’avérer complexe, mais entre le tramway, le train, le bus et les systèmes de partage, il y a toujours une solution.

Savez-vous par exemple que Melbourne est dotée du plus grand réseau de tramways au monde ? Savez-vous qu’il existe des moyens de transport gratuits ? Savez-vous comment fonctionne la Myki, le nouveau système de paiement des transports en commun ? Bref, les transports à Melbourne n’auront plus de secret pour vous.

Melbourne, la capitale du tramway

On le disait, Melbourne est dotée du plus grand réseau de tramways au monde. En Australie, seules Melbourne et Bendigo, deux villes de l’État du Victoria, sont dotées du tramway respectivement depuis 1885 et 1890. Un longue histoire. Avec le temps, le tramway est ainsi devenu l’emblème de la ville et cette dernière s’est construite autour.

Aujourd’hui, autre preuve de leur importance, un vieux tramway jaune et vert fait office de café près l’Art Centre, tandis que de nombreux tramways rouge ont été transformés en Tram Restaurants effectuant le tour de la ville. Le City Circle Tram est un service de tramway gratuit effectuant un trajet en rectangle autour du CBD et qui utilise également de vieilles rames . Une façon de préserver le patrimoine de la ville et d’attirer les touristes en même temps.

transports
Colonial Tram Restaurant

Le réseau de tramways de Melbourne, géré par la compagnie Yarra Trams, consiste en 245 km de rails, près de 500 tramways répartis sur 25 lignes, se croisant toutes à un endroit ou à un autre du Central Business District et s’éloignant dans toutes les directions vers la banlieue, en particulier vers le Sud-Est et la mer.

Toutes les lignes de tramways évoluent dans la zone 1 uniquement. Pour rejoindre la zone 2 (banlieue éloignée), il faut donc emprunter le train.

Metro, le réseau des trains de banlieue

Le réseau des transports en train de Melbourne est le deuxième plus grand d’Australie après Sydney. Il consiste en 17 lignes et est opéré par la compagnie privée Metro Trains Melbourne depuis 2009. Il y a aussi plusieurs sections du réseau opérées par la compagnie V/Line.
Celle-ci s’occupe principalement des 5 lignes régionales permettant de rejoindre les villes moyennes de Ballarat, Bendigo ou encore Geelong. Ces lignes régionales desservant une grande partie du Victoria partent toutes de l’immense gare de Southern Cross, qui dessert également les trains de banlieue.

Au delà du Victoria, Melbourne est notamment reliée à Adélaïde via la ligne The Overland. Le trajet de 828 km rejoint les deux villes en un peu moins de 10 heures et coûte à partir de 164$. Depuis Melbourne, on peut également se rendre à Sydney via le XPT qui s’étend sur 900 km, soit 11h30 environ.

Dans le Central Business District, 5 gares sont connectées entre elles et forment la « City Loop » : Flinders Station (la plus emblématique de la ville), Southern Cross, Flagstaff Garden (petite station fermée le week-end), Melbourne Central et Parliament Station. Tous les trains à destination ou en provenance de la banlieue effectue cette boucle, dans un sens ou dans l’autre.

transports
La gare de Southern Cross

Ce que l’on peut reprocher au réseau des trains métropolitains à Melbourne, c’est qu’il permet de relier le centre-ville aux banlieues mais pas les banlieues entre elles. D’autre part, le nombre de lignes et d’arrêts (220 au total) n’est pas si important compte tenu de l’étalement urbain. Beaucoup d’habitants vivant en banlieue éloignée n’ont ainsi pas vraiment d’autre choix que d’acheter une voiture ou bien de prendre le bus, s’ils ont du temps.

Le bus et ses nombreuses compagnies

Pour rejoindre la ville depuis Tullamarine, le 2ème aéroport du pays après Sydney, ou vice-versa, beaucoup d’entre vous auront besoin d’emprunter le Skybus. Même s’il est coûteux, ce service de bus qui opère entre les différents terminaux de l’aéroport de Melbourne et la gare de Southern Cross en plein centre-ville est vraiment très pratique. Pour 19,75$ l’aller ou 39$ l’aller-retour, ce bus effectue le trajet toutes les 10 minutes 24h/24 en moins de 30 minutes. Si vous êtes trois ou plus, mieux vaut peut-être emprunter un taxi jaune local, dont le coût s’élèvera à environ 50 dollars pour rejoindre le centre-ville.

Du côté des circuits classiques, le réseau des bus est opéré par différentes compagnies sous la franchise du gouvernement du Victoria (environ 50). Il y a plus de 320 lignes de bus à travers toute l’agglomération. Il y a également un service de nuit les vendredis et samedis uniquement, appelé Night Rider. Ces bus partent du centre-ville pour rejoindre la banlieue en passant par plus de 300 stops en chemin repartis sur 10 lignes.

transports
Les tramways de Swanson Street

Myki, comment ça marche ?

Depuis fin 2009, la ville de Melbourne a introduit progressivement un nouveau système de tickets de transport, la Myki, en remplacement de la Metcard. Il s’agit d’une carte à puce réutilisable.

Contrairement à Sydney, le système de Melbourne est multimodal, c’est-à-dire qu’un seul « ticket » couvre n’importe quel transport choisi, que ce soit le train, le bus ou le tramway. Si vous devez emprunter le tramway puis le train, vous ne paierez qu’une seule fois. Aujourd’hui on peut même utiliser la Myki pour effectuer des trajets régionaux.

Le prix de la carte neuve et vide de tout crédit est de 6$ en plein tarif et de 3$ en tarif réduit. Le vocabulaire autour de la Myki s’étend de « top up » (recharger la carte), à « touch on » (activer la carte à l’entrée de chaque transport), en passant par « touch off » (désactiver la carte à la fin de votre trajet afin de payer le tarif approprié).

Tous les week-ends, jours fériés et le soir après 18h, le tarif journalier est de 6$, quel que soit le nombre de trajets effectués. La moins bonne, c’est qu’on ne peut pas recharger sa carte à bord, il faut y penser avant, dans les bornes automatiques et dans les magasins (plus de 800 enseignes sont équipées pour).

Pour ceux qui se rendent au travail tous les jours, mais utilisent également les transports le soir ou le week-end, c’est-à-dire très régulièrement, il y a le Myki Pass. Il s’agit d’abonnements à la semaine, au mois ou à l’année.

Vélos et voitures en libre-service

Depuis 2010, Melbourne était équipée d’un système de vélos en libre-service, à l’image du Vélib à Paris, appelé Melbourne Bike Share. Celui-ci a cependant fermé en décembre 2019. Il est toutefois possible d’opter pour la location de vélos auprès de différentes boutiques. Pour info, le port du casque est obligatoire à vélo, au risque de prendre une amende d’environ 175$.

Autre solution au vélo, les voitures en libre service qui sont proposées par plusieurs compagnies à Melbourne comme Flexicar ou Green Share Car. Les voitures se situent principalement en centre-ville et en première couronne et plusieurs formules sont proposées. Chez l’un comme l’autre, il faut ajouter des frais d’abonnement ou d’inscription.

Ce système vaut davantage le coup si vous avez besoin d’une voiture très régulièrement pour faire les courses par exemple, et l’espace de quelques heures. Sinon, pour les week-end, la longue durée ou les longues distances, mieux vaut faire appel à une agence de location de voiture traditionnelle.

Enfin, pour se déplacer de façon plus romantique, il y a les fameuses balades en calèche au départ de Swanson Street.

Bonne route !

Plus d’informations sur les transports à Melbourne

Public Transport Victoria
Getting around Melbourne
Transport dans le Victoria
Colonial Tramcar Restaurant
Melbourne Trip, les bus
Melbourne Visitor Shuttle
Rail Australia

 

Photos de Pierre Checa

3 Commentaires