Le nouveau sponsorship visa : « Temporary Skill Shortage » (subclass 482)

0
70
sponsorship visa
Partenaire

Depuis Mars 2018, l’ancien sponsorship visa (subclass 457) a été remplacé par le nouveau Temporary Skill Shortage ou « TSS » (subclass 482). Ce changement suit la politique australienne de renforcer l’emploi des travailleurs australiens avant celui d’un étranger.

Les critères de sélection du nouveau sponsorship visa

Ils sont similaires à l’ancien visa 457 :

  • avoir un métier qui fait partie de la liste d’éligibilité,
  • passer un test d’anglais
  • passer un examen médical
  • avoir minimum 2 ans d’expérience à temps plein sur les 5 dernières années
  • avoir un salaire au moins égal au Temporary Skilled Migration Income Threshold (TSMIT)
  • prouver qu’aucun australien n’était disponible pour le job – n’avoir aucun antécédent criminel
  • avoir un employeur approuvé par le gouvernement

Les différents types de visas TSS

Short term stream

Ce visa est un visa temporaire et ne donne pas accès au visa permanent. Il peut se renouveler une fois, à condition d’être sur le territoire lors de la demande de renouvellement.

Ce visa a en général une durée maximum de 2 ans mais vous pouvez être éligible pour une durée maximum de 4 ans en cas d’International Trade Obligation.

Votre métier doit faire partie de la Short-Term Skilled Ocuupation List (STSOL).

Long term stream

Groupe Australia-australie.com

Ce visa a une durée maximale de 4 ans et donne accès au visa permanent après 3 ans de TSS.

Votre métier doit faire partie de la Medium and Long Term Strategic Skill List (MLTSSL).

Labour agreement stream

Si votre métier ne fait pas partie de la STSOL or de la MLTSSL mais que votre compagnie/industrie a un accord avec l’immigration alors vous être éligible pour le « Labour agreement stream ».

Ces accords se font entre l’immigration et compagnies d’une industrie particulière lorsqu’il n’y a pas assez de demande sur le marché australien. Ils sont valables 5 ans et la liste des industries et compagnies peut se trouver sur la page « Labour agreement » du site de l’immigration.

sponsorship visa

Faire la demande de visa

Maintenant que vous savez quel visa est fait pour vous et que vous avez trouvé un employeur potentiel, il est temps de faire la demande de visa ! Que ça soit côté employeur ou employé, la demande doit se faire en ligne sur votre ImmiAccount.

Avant toute chose, il faut que votre employeur soit un sponsor accrédité par l’immigration. Bonne nouvelle, si votre employeur était accrédité pour le visa 457, il l’est aussi automatiquement pour le visa 482.

Sinon, il lui faut faire une demande auprès de l’immigration. Pour cela, votre employeur doit remplir le formulaire 482S, sans oublier de donner des documents prouvant que son business est légal (par exemple un ABN) et qu’il est financièrement stable (par exemple une déclaration d’impôts ou un rapport financier). Cette étape lui coûtera 420 AU$.

Dès que son business a été approuvé, ou s’il est déjà sur la liste des sponsors, l’employeur doit ensuite vous nominer pour le poste à pourvoir. Il devra remplir le formulaire 482N, prouver qu’il n’y avait pas de demande sur le marché australien (par exemple en montrant qu’il a mis une annonce pendant un certain temps avant de vous employer) et payer 330AU$.

Si l’immigration accepte sa demande, l’employeur recevra une lettre de nomination à votre nom, valide 12 mois.

Et maintenant c’est à vous de faire votre demande. Pour cela il vous faut remplir le formulaire 482V. Si vous avez un appliquant secondaire (conjoint ou famille), remplissez aussi le formulaire 482D. Il faut voudra aussi donner plusieurs documents :

  • Votre passeport
  • Vos diplômes. Pensez à vérifier si votre diplôme est reconnu ou si vous devez remplir un formulaire et/ou passer un examen. Vous pouvez vous renseigner auprès de l’association de votre métier. Vous la trouverez sur les listes STSOL et MLTSSL.
  • Preuve de 2 ans de travail à temps plein (contrat de travail, curriculum vitae, lettre de référence d’ancien employeurs…)
  • Certificat de test d’anglais. Le plus connu est l’IELTS mais d’autres test sont aussi reconnus par le gouvernement. Le certificat doit avoir moins de 3 ans. Le score minimum dépend du test et du type de visa pour lequel vous faites votre demande. La liste des tests reconnus et les scores demandés sont disponibles sur la page TSS-English Language Requirement du site de l’immigration.
  • Extrait de casier judiciaire de tous pays où vous avez vécut plus de 1 ans (temps cumulé, pas obligatoirement continu) après avoir passé l’âge de 16 ans.

Pensez à joindre une traduction faite par un traducteur agréé NAATI pour tout document qui n’est pas écrit en anglais.

Si votre demande contient des scans de photocopies et non d’originaux, ces photocopies doivent être certifiées conformes à l’originale. Sinon elles ne seront pas acceptées. C’est très facile à faire, il vous suffit de vous rendre dans une station de police ou une pharmacie avec l’original et la photocopie. L’officier de police ou le pharmacien doit écrire « certifié conforme à l’original », ajouter la date, son nom, sa fonction et signer. Ce n’est pas très courant en France donc vous risquez de devoir faire plusieurs endroits avant que quelqu’un accepte, mais persévérez !

Après avoir fait votre demande, il vous sera surement demandé de passer un examen médical. Vous recevrez une lettre avec un numéro d’identifiant et la procédure.

sponsorship visa

Coût de la demande

  • Short Term Stream : 1150 AU$ pour l’application principal, 1150 AU$ pour tout autre adulte, 290 AU$ pour un enfant.
  • Medium Term Stream : 2400 AU$ pour l’application principal, 2400 AU$ pour tout autre adulte, 600 AU$ pour un enfant.
  • Labour Agreement : 2400 AU$ pour l’application principal, 2400 AU$ pour tout autre adulte, 600 AU$ pour un enfant.

Il y a aussi des coûts à ajouter, tels que : traduction officielle de document, le coût de la visite médicale, reconnaissance de vos diplômes et/ou passage d’examen, demande de casier judiciaire pour certains pays…

Si vous décidez de passer par un agent d’immigration, je vous conseille de le choisir à partir du site MARA. Les agents MARA sont les seuls qui sont approuvés par le gouvernement. Certains employeurs choisiront et payeront l’agent d’immigration, d’autres vous laisseront décider.

Pour sa part, l’employeur devra payer 420 AU$ pour la demande de sponsor, 330 AU$ pour la demande de nomination et des frais appelés « skilling australians found levy » (SAF) au moment de la nomination. Le SAF dépend du revenu de l’employeur et varie de 1200 AU$ à 1800AU$. Le SAF doit légalement être payé par l’employeur et non l’employée.

Après la demande

Tout est envoyé, maintenant vous pouvez vous reposer et attendre la réponse. Sachant que ce visa est entré en vigueur il y a moins d’1 mois, l’immigration n’a pour le moment donné aucune information au niveau du délai d’attente.

Si vous voulez changer des informations sur votre demande, vous pouvez remplir le formulaire 1023.

Lorsqu’une décision est prise, vous recevrez la fameuse « grant letter » ou bien une lettre expliquant pourquoi le visa est refusé et les conditions pour faire appel.

Avant de venir en Australie, pensez à prendre une assurance santé spéciale pour visa de travail. Comme vous n’avez pas le droit à Medicare, elle est obligatoire pour tout étranger en visa 482.

Il est enfin temps d’acheter vos billets d’avions !

Liens Utiles

Partenaire