Top des six parcs nationaux méconnus de l’est australien

0
1450
parcs nationaux
carte des 6 parcs

La côte Est de l’Australie est de loin la plus fréquentée du pays. Cependant, la plupart des gens vont effectuer le même trajet et relier Cairns à Melbourne. Par manque de temps peut-être ? Ou par manque d’information sûrement ! Mais bien d’autres perles existent, du Nord au Sud, je vous emmène à la découverte de six parcs nationaux qui ont rendu mon voyage encore plus riche et grandiose !

QUEENSLAND

Ayant passé 9 mois sur 12 dans cet État, c’est bien sûr celui que je connais le mieux. J’ai vite remarqué que mon expérience ne ressemblait en rien à celle des voyageurs rencontrés en chemin. On ne me parlait que du coté très touristique de la côte, de quelques attractions et villes immanquables et puis c’est tout. J’ai même entendu quelqu’un me dire que le Queensland ressemblait à un parc d’attraction (à cause de la Gold Coast). Pour une région équivalent à presque trois fois la taille de la France, je vous assure que c’est un peu réducteur ! Le Queensland a également une facette sauvage bien moins connue.

Jardine River NP (Péninsule de Cape York)

La majorité des touristes ne monte pas plus haut que Cairns et Daintree, or la péninsule de Cape York regorge de parcs nationaux et de paysages à couper le souffle. C’est le Queensland à l’état pur et sauvage : pistes de sable rouge, termitières géantes, traversée de rivières tumultueuses, autant préciser que le 4X4 est indispensable ! Après des centaines de kilomètres de conduite dans des étendues désertes, vous êtes bien loin d’imaginer que le paradis est au coin de votre capot. Son nom : Jardine River National Park.

parcs nationaux
Jardin River National Park

J’ai aimé ses cascades d’eau de source toutes plus spectaculaires les unes que les autres. Après avoir traversé maintes rivières débordantes de crocodiles, je peux vous assurer que c’est appréciable de pouvoir se baigner en toute sécurité dans ces piscines naturelles.

Le soir, après un dîner au feu de camp, on s’équipe d’une torche et on peut partir à la recherche des opossums et autres marsupiaux habitant ces forêts verdoyantes. Intact, pur et inoubliable.

Hinchinbrook island NP (à 3 heures au sud de Cairns)

En descendant au Sud de Cairns, vous trouverez Mission Beach puis Cardwell, une petite ville côtière sans grand intérêt si ce n’est pour sa vue. On ne voit qu’elle, Hinchinbrook Island, une île impressionnante de par sa taille, ses reliefs montagneux et sa beauté. Beaucoup l’ignorent, mais il est en fait possible de la visiter. Un ferry vous emmènera à travers la mangrove et vous déposera avec votre sac à dos et vos réserves, on ne viendra vous rechercher que trois jours après.

parcs nationaux
Hinchinbrook Island National Park

Car à Hinchinbrook National Park, on y vient pour marcher le Thorsborne Trail, une randonnée de 32 kilomètres dans un environnement vierge. Pour minimiser l’impact de l’homme, un maximum de 40 personnes peut-être autorisé en même temps sur le trail. Plages tropicales paradisiaques, cascades et criques ne sont qu’un aperçu de ce que vous vivrez à Hinchinbrook. Une rencontre avec la nature qui fait un bien fou, et un incontournable parmi les parcs nationaux à explorer.

Bunya mountain NP (à 3 heures au nord ouest de Brisbane)

Deuxième plus vieux parc national du Queensland (depuis 1908), c’est également l’un des rares parcs nationaux que l’on peut traverser au volant de sa voiture ! Le mieux est bien sûr de prendre ses baskets et d’aller faire un tour sur les nombreux sentiers balisés par les rangers. On se promène au cœur d’habitats diversifiés, des étendues de forêt d’eucalyptus à la forêt subtropicale luxuriante. La faune y est aussi particulièrement abondante et j’ai surtout été marqué par le nombre de wallabies et de kangourous présents. Un endroit idéal pour les observer !

Bunya montains National Park
Bunya montains National Park

Situé à plus de 1 100 m d’altitude, on a une belle vue dans les Bunya Mountains. Mais si ce parc a été si tôt classé parc national, c’est pour protéger une espèce rare de pins géants vivant dans ses forêts : les Bunya Pins ! Ils vous surprendront par leur taille pouvant atteindre 45 m ! Sans parler de leurs pommes de pin qui peuvent peser jusqu’à 8 kg ! Mieux ne vaut ne pas se la prendre sur la tête. Un parc à voir pour prendre un bon bol d’air.

Girraween (à 3h à l’ouest de Brisbane)

Girraween est un de mes parcs nationaux préférés dans le Queensland, si ce n’est en Australie ! Là bas, c’est un autre monde qui vous attend. Relativement isolé pour ne pas être sur-fréquenté, ce parc national offre des paysages incroyables. Sa spécificité ? D’imposants blocs de granit ornent les sols et les forêts. Quand ils ne forment pas des montagnes !

Girraween National Park
Girraween National Park

Pas besoin d’être un randonneur passionné pour apprécier marcher à Girraween. Se lancer à l’ascension de la Pyramide (Pyramid) ou du Château de pierre (castle rock) restera un souvenir inoubliable. En une heure, on se croit sur le toit du monde ! La vue est époustouflante, le paysage est lunaire et puis il y a des blocs de granit ne tenant qu’à un fil, miracles de l’érosion.

Pour ceux qui ne sentent pas de grimper en haut de ces “mini” sommets, il y a toujours l’option de la baignade dans les criques de granit. Pour couronner le tout, les kangourous et les wallabies habitent le parc en grand nombre.

VICTORIA

Le Victoria est un des plus petits États d’Australie, il est surtout connu pour sa capitale incontournable, Melbourne et pour une des routes les plus mythiques du pays : la Great Ocean Road. Par contre, on entend rarement parler de Wilsons Promontory, un splendide parc national qu’il serait dommage de manquer !

Wilson Promontory (à 3 heures à l’Est de Melbourne)

Durant notre road trip en van entre Sydney et Melbourne, nous cherchions des endroits d’intérêt pour pouvoir y passer une nuit ou plus. Un local nous recommande un parc national inconnu “The Prom”, c’est comme ça qu’ils l’appellent dans la région. Sans grand engouement, nous décidons tout de même d’aller y jeter un œil. Nous étions bien loin d’imaginer que ce parc national allait être le coup de cœur de notre voyage !

Wilson Promontory National Park
Wilson Promontory National Park

Comment ne pas tomber sous le charme de l’endroit ? Une route scénique avec des vues incroyables sur des plages d’eaux turquoises nous conduit au centre d’information. De là, des sentiers balisés vous promettent d’agréables balades en forêt. Pour ceux qui préfèrent la plage, elle est bien là, à quelques mètres. Le sable est blanc, il crisse sous nos pieds (un signe de propreté) et les gros rochers font penser aux Seychelles. Les rouleaux ravissent les surfeurs, tandis que les familles se baignent sans crainte dans la rivière. Autant dire que nous n’avons pas hésité à nous y installer !

Attention toutefois, ce parc national est certes inconnu des visiteurs internationaux, par contre, c’est un des préférés des locaux, alors ne vous attendez pas à être seul au camping !

NOUVELLE-GALLES DU SUD

Quand on pense Nouvelle-Galles du Sud, on pense forcément à l’iconique et incontournable Sydney ! Il y a aussi ses kilomètres de plages qui font le bonheur des surfeurs. Par contre, peu de personnes savent que la région est en majorité rurale et que certaines zones reculées comportent de superbes parcs nationaux ; Mungo National Park en est un excellent exemple.

Mungo NP (à 10h de Sydney)

On ne se rend pas à Mungo National Park par hasard. Situé à l’intérieur des terres et à environ 1 000 km de Sydney, on y va pour la beauté et l’unicité de ce lieu hors du temps. Classé au Patrimoine mondial de l’Unesco, Mungo est un site archéologique de première importance. C’est ici qu’ont été découverts les restes des premiers hommes habitant l’île continent. Des ossements de plusieurs générations d’Aborigènes ont été retrouvés.

Mungo National Park
Mungo National Park

Avant l’époque glacière, la région était formée d’une dizaine de lacs salés sur une étendue de plus de 2400 km2. Depuis bien longtemps, les lacs sont asséchés et le paysage est lunaire. Tania, notre guide ranger aborigène, nous raconte l’histoire du lieu et fait revivre le site en nous contant les rites de ses ancêtres.

Marcher dans les dunes et contempler les multiples sculptures de sable formées par l’érosion est magique. C’est quelque chose que nous n’avions jamais vu auparavant. Réel paradis pour photographes, assurez-vous d’assister au coucher du soleil sur la Muraille de Chine (nom donné à la Lunette faisant penser à la Grande Muraille), c’est spectaculaire ! Nous avons été conquis !