20 C
Sydney
jeudi, mars 23, 2017
Le guide Gratuit du Working Holiday Visa Australie

LE FRUIT PICKING EN AUSTRALIE

1) Petit tour d’horizon

Les avantages du fruit Picking

Pas besoin d’avoir une expérience préalable, ni un haut niveau d’anglais. On vous demande surtout d’être débrouillard et en bonne forme physique.
Vous travaillez généralement en plein air (sauf pour le « packing »).
Rares sont ceux qui ont déjà travaillé dans des fermes. L’expérience est à vivre au moins une fois !
Il permet de trouver plus facilement du travail au fur et à mesure du voyage et de rencontrer d’autres backpackers.
Il offre la possibilité de prétendre au Second Year Visa (Consultez la Partie 5 de votre Guide « Prolonger mon séjour avec un second year visa»).

Les inconvénients

Le travail en plein air peut aussi être un inconvénient quand il fait très chaud ou quand il pleut à torrent.
Certaines tâches demandent d’avoir une très bonne condition physique et peuvent être fatigantes, répétitives et douloureuses à la longue.
La rémunération peut beaucoup varier, surtout si c’est au rendement car elle dépendra de votre efficacité. Avantage ou un inconvénient : cela dépend de vous !

2) Les principaux types de jobs dans le fruit picking

Le picking

Il consiste à ramasser des fruits et légumes. C’est le travail principal dans le domaine agricole, celui que vous ferez toutes et tous à priori au moins une fois. Le ramassage de certains végétaux demande plus d’effort que d’autres (voir chapitre suivant).
On peut vous demander de « picker » tous les fruits ou de les choisir selon leur aspect. (Exemple : pour les fraises, vous devrez choisir celles qui sont bien mûres et pas tout ce qui vous tombe sous la main.)

Job Australie
Cueillette des fraises

 

Le packing

Il consiste à sélectionner, à trier et à emballer les fruits et légumes qui ont été cueillis ou ramassés. Les gestes sont répétitifs et le travail à la chaîne. Cependant, vous êtes généralement assis et abrité dans une sorte de hangar. Vous êtes payé à l’heure ou au rendement selon la ferme.

 

Le pruning

Il consiste à tailler les arbres et les vignes. C’est un emploi bien payé mais demandant une bonne condition physique.

Le planting

Comme son nom l’indique, il consiste à planter des graines pour les futures récoltes de fruits, de légumes ou d’arbres. Il se fait souvent en plein air mais peut aussi se faire dans une serre ou dans un hangar.

Autres

Vous pouvez aussi compter sur le bouche à oreilles en demandant autour de vous (locaux, pubs, etc.). N’oubliez pas, encore une fois, de consulter les panneaux des auberges à la recherche d’offres de Fruit Picking.

3) Les fruits et les légumes : Ramassage et réputation

Certains végétaux sont plus ou moins difficiles à ramasser. Si vous n’avez peur de rien et aucun problème de santé, peu importe. Dans le cas contraire, c’est une question sur laquelle se pencher avant de commencer votre recherche. Voici quelques exemples…

Fraises

Elles se ramassent généralement dans des espèces de plateaux creux appelés « tray » et ne pèsent pas bien lourd, ce qui rend la charge facile. Par contre, elles doivent être cueillies d’une manière bien précise et se trouvent à quelques centimètres du sol. Selon la position que vous prenez pour vous baisser, le dos peut plus ou moins se faire sentir !

Mangues

Il faut savoir que lorsque vous cueillez une mangue, celle-ci sécrète un liquide acide pouvant causer des brûlures sur la peau si vous ne vous protégez pas avec des gants. Imaginez alors vos mains et vos bras après une semaine de picking…

Bananes

Parmi tous les fruits, les bananes ont la plus mauvaise réputation. Les régimes sont particulièrement lourds à porter ce qui demande un job extrêmement physique (travail souvent réservé aux garçons). De plus, c’est la cachette favorite des araignées et des serpents. Nombreux sont ceux qui se sont fait piquer et mordre pendant ce travail donc réfléchissez bien !

Pommes, poires, prunes

Armé d’une grande poche sur le devant, vous montez et descendez une échelle toute la journée avec votre charge. Le travail est physique mais supportable.

Fruit-picking-Australie

 

Melons, pastèques, citrouilles

Attention aux légumes au sol car le ramassage peut être plus ou moins difficile et vous apporter de vilaines douleurs au dos.
Un dernier conseil en passant, évitez les fruits particulièrement allergènes comme les pêches par exemple, ou ceux auxquels vous êtes déjà allergique !

4) Ma recherche

Le WHV étant de plus en plus populaire, la concurrence se fait rude et il n’est aujourd’hui plus aussi facile de trouver un job de Fruit Picking qu’auparavant. Il va donc falloir retrousser vos manches et ne pas attendre que le travail tombe du ciel !
Le point essentiel pour trouver est d’être au bon endroit, au bon moment. Et pour cela, il faut savoir où chercher, à quel moment et comment.
Consultez le «Tableaux des fruits et saisons par régions» en Annexe de votre guide (Harvest Guide 2016).

À quel moment chercher ?

Le climat et les saisons varient selon l’endroit où vous vous trouvez en Australie. Vous avez donc la possibilité de faire du Fruit Picking toute l’année. Évidemment, l’été reste le moment le plus propice. Certaines régions seront à éviter pendant la saison des pluies comme celle du Northern Territory.

NSW : Fruit Picking toute l’année, la meilleure période se situe entre novembre et avril avec un pic en février.

VIC : Fruit Picking toute l’année, la meilleure période se situe entre novembre et avril avec un pic en février.

TAS : La saison pour la cueillette est assez courte et s’étend généralement de décembre à fin mai.

SA : Fruit Picking toute l’année. La période de février à avril est idéale pour travailler dans les vignes (Barossa Valley).

WA : Fruit Picking toute l’année. La période d’octobre à juin est idéale pour travailler dans les vignes et dans les fermes fruitières. De mai à octobre, c’est dans le nord, vers Kununurra, que vous trouverez le plus de jobs agricoles.

NT : Fruit Picking toute l’année mais attention à la saison des pluies (novembre à mars). Les environs de Katherine et de Darwin sont populaires pour la récolte des melons de mai à octobre et pour la récolte des mangues d’octobre à mi-novembre.

QLD : Fruit Picking toute l’année.

Le National Harvest Labour

 

Ce guide gratuit, fourni par le gouvernement aux backpackers, indique quels sont les fruits et légumes à « picker » en fonction des régions et de la période de l’année. Il vous permet donc de savoir quand et où vous diriger pour trouver un travail agricole.
Vous pouvez le télécharger, ou le demander en version papier dans certains centres d’information australiens et dans les bureaux affiliés au Harvest trail.

Vous pouvez également utiliser le numéro de téléphone gratuit Harvest Trail (1800062332) pour vous renseigner sur les opportunités de Fruit Picking dans votre région et pour être mis en relation avec les fermiers cherchant des travailleurs.

Porte à porte ou plutôt ferme à ferme

L’un des meilleurs moyens pour trouver un travail de fruit picking est de vous déplacer de ferme en ferme dans la région où vous vous trouvez. Dans l’idéal, faites votre tour tôt le matin de façon à être pris directement s’il y a des places vacantes !
Pour vous déplacer, le plus simple est de disposer d’un véhicule. Si ce n’est pas le cas, il vous faudra trouver quelqu’un pour vous emmener ou voir avec votre auberge de jeunesse. En effet certaines d’entre elles sont parfois en relation avec les fermes alentours et organisent des systèmes de navette pour transporter les backpackers sur le lieu de travail et les ramener le soir.

Internet

Gumtree
Yellow Pages
Fruit Picking
Picking Jobs
Jobsearch

Contractors

Il s’agit de recruteurs « privés ». Certaines fermes n’emploient que des travailleurs passant par ces recruteurs, c’est donc à eux qu’il faudra vous adresser pour trouver du travail. Si c’est le cas, demandez leurs coordonnées à la ferme.

Agences

Centrelink
Skill Hire

Autres

Vous pouvez aussi compter sur le bouche à oreilles en demandant autour de vous (locaux, pubs, etc.). N’oubliez pas, encore une fois, de consulter les panneaux des auberges à la recherche d’offres de Fruit Picking.

5) Les conditions de travail

Salaire

Pour le Fruit Picking, certains fermiers payent à l’heure, d’autres au rendement (à la « bin », au seau, etc.).
Le salaire dépendra donc de votre effiacité si c’est au rendement, mais aussi du fermier et des fruits à cueillir. Les fruits et légumes plus volumineux sont souvent mieux payés que les petits.
Posez les questions sur la rémunération avant de commencer. Certains fermiers vous proposeront de travailler sans être déclaré.
Il est fortement déconseillé d’accepter car en cas de problème de paiement ou d’accident, vous n’êtes absolument pas protégé.

Horaires

Il n’y a pas d’horaires en particulier. Sachez toutefois que le travail commence souvent très tôt le matin (entre 6h et 8h) et peut finir en début de soirée.

Hébergement

De nombreuses fermes proposent d’héberger les backpackers sur place, emplacement pour votre tente, mobil-home, chambres, etc.  N’hésitez pas à vérifier l’état des lieux avant d’accepter et si c’est trop sale, optez plutôt pour un camping ou une auberge dans les environs.

6) Les pièges à éviter

– Attention à ne pas vous faire exploiter par les auberges de jeunesse car certaines vous trouvent du travail à condition que vous continuiez à payer votre chambre.
– Restez très prudent vis-à-vis des « contractors » car ceux-ci demandent souvent de l’argent aux backpackers en échange d’un job dans une ferme. C’est tout à fait illégal et vous n’avez aucune garantie quant au travail en question !
– Attention aux promesses d’hébergement sur place car certaines fermes proposent des lieux complètement insalubres. Vous êtes à la « roots » certes, mais un minimum de propreté s’impose ! N’oubliez pas que le Fruit Picking peut être parfois très fatigant surtout quand il fait chaud, alors se retrouver dans un taudis en fin de journée est loin d’être idéal !
– Comme toujours, n’avancez jamais d’argent à l’avance, même si l’on vous promet un travail en arrivant. Tout doit se faire en personne !

7) Quelques conseils

– Comme précisé plus haut, renseignez-vous bien sur la région et la saison pour avoir plus de chances de trouver
– Pensez à adopter la bonne tenue car comme nous l’avons déjà précisé, les conditions de travail peuvent être difficile selon la météo et l’environnement.

Les essentiels : crème solaire à indice élevé, chapeau ou casquette, lunettes de soleil, vêtements et chaussures usées. Optez pour des chaussures fermées et préférez un haut léger mais à manches longues si possible car il vous protègera mieux du soleil et des insectes.
Les bottes en caoutchouc, particulièrement utiles quand on cueille sous la pluie !
– Pensez à beaucoup boire tout au long de la journée et amenez vous un casse-croûte, ainsi que des petits gâteaux en cas de coup de mou !
– Si vous avez l’impression d’être exploité et traité de façon anormale, n’hésitez pas à changer de ferme. Le jeu n’en vaut certainement pas la chandelle !
– Pour chercher du travail dans les fermes, essayez d’arriver un peu en avance sur la saison pour avoir plus de chances de trouver.

Bon à savoir :

Le paiement se fait par virement ou par chèque. Vous pouvez aussi être payé en liquide mais cela reste risqué car il n’y a aucune trace officielle.
N’oubliez pas de demander vos fiches de paye, ABN de la ferme, etc. afin de pouvoir toucher vos Taxback (voir partie 3 de votre Guide « Le Tax return ») et d’avoir les documents nécessaires pour votre demande de Second Year Visa.