Accident sur la route avec un kangourou

La marque automobile suédoise Volvo a affirmé vouloir développer des capteurs sur ses véhicules, afin d’éviter les chocs avec les kangourous sur les routes australiennes.

« Les kangourous sont très imprévisibles et difficiles à éviter, mais nous sommes confiants que nous pouvons améliorer notre technologie de détection animale, pour les détecter et éviter les collisions sur l’autoroute. » Martin Magnusson, ingénieur chez Volvo, à la BBC.

C’est un désastre en Australie, à la fois pour les animaux, pour les hommes et pour les véhicules. Chaque année, selon l’Association des automobilistes et des routes nationales (NRMA), 20 000 accidents seraient provoqués par des accrochages avec des kangourous.

Le constructeur suédois Volvo a donc décidé de mettre en place des capteurs sur ses véhicules, afin de prévenir les accidents. Déjà habitués en Suède à détecter les rennes, les élans ou les vaches, des menaces sur les routes de Scandinavie, les techniciens s’attaquent cette fois à un mythe national australien, imprédictible et furtif, le kangourou.

Fin octobre, une équipe d’ingénieurs de Volvo sont partis à Canberra filmer et observer les réactions des kangourous sur les routes, afin de récolter des données pour leur logiciel de détection. Les employés de la firme suédoise sont optimistes. « Les kangourous sont très imprévisibles et difficiles à éviter, mais nous sommes confiants que nous pouvons améliorer notre technologie de détection animale pour les détecter et éviter les collisions sur l’autoroute », a déclaré Martin Magnusson, ingénieur chez Volvo, à la BBC.

Partenaire Australia-australie.com