Alice Springs, un nid d’espions américains dans l’Outback ?

0
1487
Base de Pine Gap
La base de Pine Gap, qui se faisait passer pour une base spatiale pour cacher ses activités d'espionnages : Photo : Credit Kristian Laemmle-Ruff

Alice Spring est une ville en plein centre de l’Australie, perdue dans l’immensité de l’Outback, un passage obligé par la route quand on traverse l’Australie du nord au sud ou l’inverse par la Stuart Highway, la route des explorateurs.

Sans le savoir, vous passez a proximité d’une base de la CIA qui fut présentée en 1966 lors de son installation, comme un centre spatial américain. Toute proche d’Alice Spring, la base est blottie entre les monts des Mc Donnels Ranges au sud ouest à 30 kms du centre ville d’Alice.

Cette base serait selon les experts, la plus importante base américaine d’espionnage hors du territoire américain. Il souligne, clairement, les liens forts qui lient les intérêts économiques et stratégiques australiens à ceux des USA.

Six cents personnes, travaillent sur le site, des espions, des ingénieurs, des linguistes, des cryptologistes pour décoder les messages. Cette population américaine au parfum de guerre froide se fond dans la population de la petite ville.

Il faut être attentif pour remarquer les quelques signes qui semblent la trahir, des cookies Oreo, la boisson Dr Pepper dans les supermarchés, de la poitrine de boeuf pour le BBQ ou un terrain de baseball.

Vous remarquerez peut être en ville ou sur la Stuart Highway au sud d’Alice des conducteurs qui étrangement dans un pays ou l’on roule à gauche, se trouvent assis à gauche pour conduire…comme aux états-unis.

Une seule piste mène à cette base, mais l’emprunter vous fait risquer l’arrestation et un procès comme ces activistes chrétiens australiens qui se sont introduits sur la base, sans tenir compte des nombreux panneaux d’avertissements sur la piste,  pour protester contre ses activités.

La base est blottie dans les monts McDonnels, dans la Pine Valley à 30 kms d’Alice Spring.

Depuis les années 60, la base américaine, Joint Defense Facility Pine Gap, dans la Pine Valley collectait des informations de ses satellites au dessus de l’Union Soviétique pour espionner le système de missiles stratégiques nucléaire de l’URSS.

Depuis, la base collecte toujours des informations provenant de satellites pour diriger des missiles lors d’attaques américaines et recueillir des informations sur les programmes nucléaires dans le monde, sans compter toutes les autres activités d’espionnages que ce type d’installation peut effectuer.

Les experts et des fuites de documents de la NSA (l’agence de sécurité américaine ) par Edward Snowden confirment la raison d’être de cette installation qui souhaitait ne pas attirer l’attention. La base participerait à des actions en Syrie, Yemen, Somalie, Pakistan et Corée du Nord.

Depuis ces révélations, la base est la cible de tous les pacifistes et les anti-nucléaires australiens et internationaux. Plusieurs procès d’activistes chrétiens sont en cours pour avoir pénétrés dans la zone interdite, ils risquent sept ans de prison.

 

Rate this post