Impots sur salaire des backpackers

Énième épisode d’un feuilleton à rebondissements qui a débuté en 2015, un groupe de députés a rencontré la semaine dernière le Premier ministre Malcom Turnbull afin d’obtenir au plus vite une résolution officielle. « Nous ne pouvons pas attendre novembre. Le secteur ne peut pas attendre novembre » a déclaré le député libéral de l’Australie du Sud Tony Pasin, membre de la majorité parlementaire.

Interrogé par ABC suite à cet entretien, le Ministre des finances s’est de son côté gardé de donner une date de résolution à plus brève échéance que celle initialement convenue, et s’il n’a pas émis de franche opposition à un impôt négocié à la baisse, il maintient que cette modification ne devra pas se faire au détriment de l’équilibre budgétaire.

Entre l’annulation pure et simple du projet et la mise en place d’un taux d’imposition à 32,5 % dès le premier dollar gagné (comme le stipulait la réforme annoncée au budget en 2015), Il semblerait que l’on se dirige vers un taux d’imposition à 19 %, d’après ABC. Les producteurs et professionnels du secteur qui militaient contre toute forme de hausse se sont résignés à accepter une augmentation des impôts, bien que l’incertitude actuelle sur son montant crée d’ores et déjà des difficultés. Les candidatures de backpackers sont en baisse et certaines exploitations qui avaient tablé sur un volume important de main d’œuvre pourraient se retrouver en difficulté au moment des récoltes.

Partenaire Australia-australie.com

1 COMMENTAIRE