Malcom Turnbull

Contre toute attente, Tony Abbott a été destitué à la tête du Parti libéral et du gouvernement australien. Le nouveau Premier ministre s’appelle Malcom Turnbull et pèse des dizaines de millions de dollars.

« C’est une péripétie que je n’avais pas anticipée, je dois vous le dire, mais une péripétie que je suis honoré de devoir affronter, et j’en suis parfaitement capable.»
Malcom Turnbull, nouveau Premier ministre australien.

C’est le quatrième Premier ministre australien en deux ans, et personne ne l’avait vu venir. Malcom Turnbull, ministre des Communications, a réalisé, lundi 14 septembre, un putsch surprise au sein du Parti libéral contre le Premier ministre Tony Abbott. Il a recueilli lors d’un vote 54 voix contre 44 pour le Premier ministre sortant.

Tony Abbott, qui représentait l’aile droite du parti conservateur, devenait de plus en plus mal-aimé en Australie. Dans un sondage récent de Newspoll, 63% des électeurs australiens témoignaient leur mécontentement à l’égard du Premier ministre australien. Le ralentissement de la croissance économique et son absence de conscience écologique auront fait monté l’opposition et le Parti travailliste à quelques mois des élections législatives, qui doivent se tenir avant janvier 2017.

Ancien banquier et avocat, Malcom Turnbull a fait fortune en investissant dans des start-ups et pèse plusieurs dizaines millions de dollars. Plus progressiste que Tony Abbott, il est favorable au mariage homosexuel. Mais s’il a été ministre de l’Environnement et a défendu la taxe carbone, il a déclaré qu’il ne changerait pas la politique du gouvernement australien sur le climat, à quelques mois de la COP 21 de Paris. Bill Shorten, leader de l’opposition et président du Parti travailliste, a rapidement déploré sur Twitter : « L’Australie n’a pas besoin d’un autre leader libéral arrogant. L’Australie a besoin de changer de gouvernement. »