Charbon en Australie

Trois mois avant la conférence des Nations unies sur le climat (Cop21) de Paris, une importante campagne de publicité a été lancée dans les médias australiens afin de promouvoir le… charbon.

« Elle peut créer de la lumière, des emplois. Elle rapporte 6 milliards de dollars en salaire aux Australiens, (…) injecte 40 milliards par an dans l’économie australienne. (…) Le charbon. C’est une chose formidable. Extraits de la campagne de publicité du secteur minier diffusé dans les médias australiens, et rapporté par Le Monde.

C’est une « petite roche noire » qui agite les réseaux sociaux. Dimanche 6 septembre, le Minerals Council of Australia, le secteur minier australien, a lancé avec fracas dans les médias australiens – télévision, radio, journaux -, une importante campagne de publicité pour promouvoir le charbon.

À seulement trois mois de la conférence des Nations unies sur le climat (Cop21) de Paris, la publicité n’est pas passée inaperçue, et fait tâche pour un pays régulièrement pointé pour ses manquements en matière d’environnement. « Le charbon, c’est une énergie du XVIIIe siècle et nous sommes au XXIe, au temps des énergies renouvelables », a déploré Kelly O’Shanassy, du groupe de défense de l’environnement Australian Conservation Foundation, dans les colonnes du Monde.

Energie très polluante, le charbon n’est plus la priorité aujourd’hui des décideurs politique et économique. Comme le rapporte Le Monde, des chefs d’Etat comme Barack Obama se sont engagé à réduire la part du charbon, et des sociétés françaises telles que BNP Paribas ou la Société générale se sont retiré du projet minier près de la Grande barrière de corail.

Cette campagne de publicité fait suite aux déclarations du Premier ministre australien Tony Abbott, estimant il y a encore un an que le charbon « était bon pour l’humanité ». L’Australie reste en effet très dépendante du charbon, qui est à l’origine de près des trois quart de sa production d’électricité. Avec une conséquence peu glorieuse, comme le rappelle justement Lepetitjournal.fr : l’Australie est l’un des plus gros émetteurs de gaz à effet de serre par habitant.

Sur Twitter, les réactions ont fusé, teintées d’ironie mordante. Un hashtag #coalisamazing a été lancé en référence au « charbon, c’est une chose formidable », de la réclame. Un internaute twittant même : « Le fax. C’est une chose formidable. Campagne publicitaire à partir de la semaine prochaine ».

Crédits photo : David Ansen