Nouvelles règles second Working Holiday Visa

À partir du 31 août 2015, des preuves de salaire devront être apportées pour acquérir un second Working Holiday visa. Des règles plus contraignantes suite à différents abus d’employeurs australiens, mais qui écarte de fait le wwoofing.

« Tous les employeurs australiens doivent fournir à leurs employés leurs prestations sur le salaire, les conditions et le lieu de travail, en accord avec le Fair Work Act 2009 ou la législation de l’Etat. Cela inclue le travail agricole du Wwoof. » Nouvelle loi sur le site du Département australien de l’Immigration et de la protection des frontières.

Au printemps dernier, la ministre-adjointe australienne de l’Immigration, Michaela Cash, avait prévenu. « Les dispositions actuelles peuvent inciter les jeunes en Working Holiday visa à accepter des conditions de travail inadmissibles dans le but de s’assurer un second visa. »
C’est désormais inscrit dans la loi.

À partir du 31 août 2015, les postulants à un second Working Holiday visa en Australie devront associer leur application à des fiches de salaire. Une disposition qui écarte de fait le Wwoofing, le réseau qui permet d’obtenir le gîte et le couvert en échange de quelques heures de travail, mais aussi l’Help Exchange (HelpX), l’équivalent du woofing, le côté « bio » en moins. Les jours effectués avant le 31 Août seront bien comptabilisés pour le renouvellement de votre WHV.

Une nouvelle règle qui irrite les professionnels du Wwoofing. Une pétition, lancée par Wwoof Australia, pour réhabiliter le travail volontaire, a même recueilli 4 000 signatures. « Quand ils démarrent, les woofers n’ont généralement pas de compétences, ils n’ont jamais vu une carotte pousser de leur vie.

Ce volontariat leur permet d’obtenir des compétences et ensuite ils peuvent obtenir des emplois rémunérés », expliquait en mai dernier Gary Ainsworth, le directeur de Wwoof Australia, à ABC. « C’est particulièrement le cas pour les petits producteurs organiques qui dépendent des wwoofers : la majorité devront mettre la clef sous la porte. »

Le second Working Holiday visa, qui renouvelle de 12 mois le visa vacances-travail en Australie, restera toutefois accessible à tous ceux, âgés de 18 à 35 ans, qui travailleront trois mois au minimum dans certaines activités comme le fruitpicking, les mines ou la construction.

Pour vérifier si le visa a été accordé, une application myVEVO (pour Visa Entitlement Verification Online), vient d’être lancée par le Département australien de l’Immigration. Elle permet de contrôler directement depuis son smartphone ou sa tablette la demande de visa en cours.

5 Commentaires

  1. Bonjour,

    Il est très difficile de trouver des informations claires et nets concernant cette nouvelle loi… J’espère que vous êtes mieux renseigné que moi et que vous pourrez m’aider.

    Alors voilà ma situation : Je suis en Wwoofing depuis le 1er Juin 2015 et il se termine le 30 Août 2015 (à un jour prêt…).

    Questions :
    – Dois-je faire ma demande de visa le 30 au soir pour être sur d’avoir mon second visa ?
    – Puis-je rentré en France (Mars 2016) et faire ma demande depuis la France pour un retour en Australie en Septembre 2016 ?
    – Mes dates de wwwoofing seront-elles prise en compte même si je fais la demande dans un an, ou ai-je travaillé pour rien durant 3 mois ?!! :O

    Merci par avance !!

  2. Salut a tous!
    J’aurais besoin de renseignements sur le second visa WHV. Je vous explique:
    Demande 1er visa: avril 2017
    Arrivé Australie septembre 2017
    Date de naissance : 21/05/1987

    Ma question est: Puis je faire ma demande de second visa en avril ( alors que le premier sera loin d’être fini) pour la faire avant mes 31 ans!?
    Je ne suis vraiment pas sure de refaire une année; mais si jamais je voulais, est ce que je pourrais!?
    Si qqn comprend mon com(?) et a des infos sur qui pourrait me renseigner je duis preneur!

    Merci a vous!

  3. oui, possible si vous pouvez réunir les 88 jours avant votre demande qui doit se situer avant vos 31 ans
    et être en Australie quand le visa vous sera accordé ( ce qui est évident à priori)

    extrait des conditions :
    -Avoir effectué 3 mois (ou 88 jours) de travail dans un secteur spécifique pendant la première année et dans une région considérée comme éligible pour ce visa.
    -Faire votre demande au maximum 12 mois avant votre date de retour en Australie.
    -Être en Australie quand le visa vous est accordé si vous postulez d’Australie