Sandy Island Australie

Une équipe de scientifiques australiens vient de découvrir que Sandy Island, île située par des atlas entre l’Australie et la Nouvelle-Calédonie, n’existait tout simplement pas.

C’est sur Google Earth et sur d’autres cartes. Mais on a vérifié et il n’y a pas d’île.

Maria Seton, géologue de l’université de Sydney et membre de l’expédition.
La fiche Wikipédia en anglais de Sandy Island vient d’être mise à jour. « Sandy Island est une île hypothétiquement localisée entre l’Australie et la Nouvelle-Calédonie dans la mer de Corail. L’île apparaissait sur de nombreux atlas réputés depuis plusieurs centaines d’années. Google Maps a indiqué l’île jusqu’au 26 novembre 2012. »

Le 22 novembre, comme le révèle le Sydney Morning Herald, une équipe de scientifiques australiens a en effet découvert que l’emplacement supposé de Sandy Island présentait une profondeur de 1 400 mètres. « On a vérifié et il n’y a pas d’île », a expliqué à l’AFP Maria Seton, membre de l’expédition. « On est vraiment étonné, c’est très bizarre », a ajouté Maria Seton.

Sandy Island était pourtant répertorié par le Times Atlas of the World, un atlas de référence, sous le nom de « Sable Island ». Embarrassé, le directeur de Google Maps pour l’Australie et la Nouvelle-Zélande a déclaré à l’AFP : « Une des choses les plus excitantes à propos des cartes et de la géographie, c’est que le monde n’arrête pas d’évoluer. Et garder le rythme de ces changements est une tâche qui ne finit jamais ». L’île, qui dépendrait par son emplacement des eaux territoriales françaises, n’était pourtant pas connue du gouvernement français.

Sandy Island est-elle une île disparue, l’Atlantide du Pacifique sud, ou une simple invention, vaste plaisanterie reprise au fil des ans par des cartographes réputés ? Le mystère demeure entier. En 2010, un cas similaire en Angleterre a été retiré de Google Maps. La commune d’Argleton, situé dans le West Lancashire, était un village fantôme.