18.4 C
Sydney
24 novembre 2020

Life begins at the end of your confort zone

  • Créateur
    Sujet
  • #86081
    maghemaxime
    Membre
    Autre...

    Bonjour à tous,

    Je me présente Maxime, 25 ans, possesseur d’un Working Holiday Visa actuellement présent en Australie depuis 4mois. Je me permets de vous écrire à tous un petit message pour vous dire qu’il est possible de réussir en Australie !

    Si tout comme moi, le but de votre voyage n’est pas nécessairement de faire des roads trip ou de prendre des vacances de luxe mais plutôt d’essayer de s’échapper de notre belle Europe en crise pour réussir sa carrière ici; sachez qu’avec un peu d’acharnement il est possible d’y arriver.

    Plusieurs facteurs entrent en jeu pour votre réussite professionnelle:
    TAX FILE NUMBER: Première étape importante si vous souhaiter décrocher un vrai contrat. Bien sur le travail au noir existe en Australie mais celui-ci ne vous permettra pas de décrocher des emplois de qualité.
    Maitrise de l’anglais : Les australiens ne comprennent pas le Français et en général font assez peu d’effort à votre égard pour vous simplifier la tâche. Que vous soyez ouvrier ou docteur en astrophysique il faut se débrouiller un minimum. Si vous souhaitez un job sur le long terme avec à la clé un visa de travail il faudra peut être passer un test d’anglais de type TOEFL ou IELTS.
    Un Curriculum Vittae ou lettre de motivation de qualité rédigé à la sauce Australienne : d’un émisphère à l’autre la forme de ces documents clés diffèrent légèrement (Cv plus complet, structure différente de la lettre de motivation,…). Pensez à cela avant de partir !
    – Ayez déjà une idée des entreprises en place située dans votre région. Croyez moi etre un minimum documenté vous aide dans vos démarches.
    – Développez d’ores et déjà un réseau (si possible) à partir de la France : connaitre la bonne personne en Australie est comme en Europe un formidable atout !

    Pour ma part, je suis arrivé à Geelong (70km de Melbourne) en Octobre et j’ai décroché un job d’ingénieur seulement 2 mois après tout simplement parce que j’avais préparé mon arrivée (un peu de chance également). Un premier job peu découler sur un autre très facilement… je vais bientôt commencer un doctorat et pouvoir rester dans ce beau pays durant 5ans (durée du visa).

    N’ayez pas peur, soyez pro-actifs ! Life begins at the end of your confort zone !



3 réponses de 1 à 3 (sur un total de 3)
  • Auteur
    Réponses
  • #390436
    OzEmi-mb-58c8f733b808c
    Membre
    Autre...
    Age: 32

    C’est le genre de message qui fait plaisir quand on le lit.

    MERCI!



    La vie n'attendra pas... :good:
    #390437
    kevin-tanunda
    Participant
    WHV
    Age: 38
    Oz’Emi wrote:
    C’est le genre de message qui fait plaisir quand on le lit.
    MERCI!

    Mouais. Comme quoi à chacun sa sensibilité. Pour ma part, j’y vois un ramassis de généralités tout droit sorti d’un cabinet de DRH en plein cafard (pro-actif : beurk, un terme à vomir). Franchement : un paragraphe sur le TFN alors que c’est expliqué partout en encadré phosphorescent et la maitrise de l’Anglais… en pays anglophone…
    Je sais pas, mais y a comme un goût d’inachevé. Tu ne crois pas?



    #390438
    OzEmi-mb-58c8f733b808c
    Membre
    Autre...
    Age: 32

    C’est pas pour l’explication du TFN, ni pour l’histoire du CV et tout le reste. C’est principalement pour le côté: il est possible d’y arriver en se sortant les doigts du c**.

    Ca change des messages déprimants du genre « il n’y a pas de travail en Australie, n’y allez pas ».

    C’est tout 😉



    La vie n'attendra pas... :good:
3 réponses de 1 à 3 (sur un total de 3)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Articles récents