25.1 C
Sydney
samedi, octobre 21, 2017
Le guide Gratuit du Working Holiday Visa Australie

ÉTAPE N°2 : PRÉPARER MON DÉPART

1) Les papiers indispensables

Passeport

Pour obtenir votre passeport biométrique, adressez-vous à votre mairie. Il sera valable 10 ans.

Consultez la « Liste des pièces demandées pour refaire mon passeport » en Annexe de votre Guide page 235.

Permis de conduire international

Pour l’obtenir, adressez-vous simplement à votre mairie ou à la préfecture de votre commune. Ce document est gratuit, valable 3 ans et vous permet de conduire partout dans le monde. Cependant, gardez toujours votre permis de conduire national avec vous car l’international n’est qu’une traduction officielle. Il faut compter environ 2 semaines pour l’obtenir, donc pensez bien à faire votre demande à l’avance !
Consultez la « Liste des pièces demandées pour faire mon permis international » en Annexe de votre Guide page 235.

2) Pack ou pas pack ?

Pour être tout à fait honnête, les packs n’ont un réel intérêt que pour ceux qui ne veulent faire aucune démarche administrative : pas de soucis de papiers ou d’organisation, un organisme se charge de tout.

Selon les packs, les aides peuvent comprendre le transport, l’hébergement, la recherche d’emploi, etc. Cependant, ils enlèvent beaucoup la notion d’aventure, de débrouille et représentent souvent un coût assez important pour finalement pas grand chose. C’est donc à vous de voir !

3) Les billets

Ils représentent un passage important car le « golden ticket » pour le bout du monde ne se trouve pas toujours en claquant des doigts.
L’Australie c’est génial, mais c’est aussi très loin et les billets ne sont pas donnés ! Tâchons de faire le tour de ce qu’il faut savoir sur ce sujet.

Démarches Working Holiday Visa

 

Réservez le plus tôt possible (3-4 mois) pour bénéficier d’un tarif intéressant !

« Aller/retour » ou « aller simple » ?

Aller/Retour : Les tarifs sont meilleurs et posséder un billet de retour peut être plus sécurisant et vous n’aurez pas à prévoir cette somme en fin de voyage.
Si vous choisissez un aller/retour, pensez à demander un « open ticket » (date de retour ouvrable ou modifiable). Néanmoins, attention, ce billet ne sera valable qu’un an !
Comptez environ 1 000 € à 1 200 €.

Aller simple : Tarifs plus élevés si vous choisissez d’acheter 2 billets séparés (un aller et un retour) mais vous aurez la liberté de rentrer quand bon vous semblera. Il est complètement flexible et vous permet de renouveler votre visa pour une deuxième année ou de voyager dans d’autres pays avant de rentrer en France.
Comptez environ 600 € à 800 €.

Quels sites/agences pour avoir des prix intéressants ?

Les sites que nous vous conseillons :

Agence E.Australie

Tarifs spéciaux pour les WHV avec des avantages selon les compagnies. Poids plus important pour les bagages, billet open (valable 1 an) et date de retour gratuitement modifiable.
Un comparateur de prix est aussi disponible sur le site d’e-australie.
Bourse des vols : Comparatif et prix intéressants.
SkyScanner : Graphique et calendrier des prix sur le mois donc pratique pour décider de la date et comparer. Cependant attention car il arrive que certains vols affichés ne soient plus disponibles.

Les compagnies principales :

Bon à savoir :

Singapour Airlines et Emirates sont réputées pour la qualité de leur service : personnel agréable, confort, écran individuel, etc.
Si vous avez une escale de plus de 10h, renseignez-vous sur les possibilités de sortir pour découvrir la ville où vous séjournez.
Autant vous offrir une petite visite au lieu d’attendre des heures sur les sièges de l’aéroport ! La plupart des agences proposent même des escales de plusieurs jours si vous le souhaitez.
Pour des billets ouverts, mieux vaut faire appel à une agence car il est très rare que les moteurs de recherche en proposent.

Où arriver ?

Pour vous décider, consultez d’abord la « Présentation des grandes villes » dans la Partie 1 de votre Guide.
Les deux principales villes d’arrivée sont généralement Sydney (de septembre à février) et Melbourne (d’avril à octobre). Elles sont suivies de Brisbane (d’avril à juin, de septembre à novembre) et d’Adélaïde (de novembre à avril).

Vous pouvez également choisir d’arriver à Perth (de décembre à mars), à Darwin (de mai à septembre) ou à Cairns (de mai à septembre).

Bon à savoir :

Pour la facilité de transport et les alentours, Sydney, Melbourne et Brisbane sont les plus pratiques si vous n’avez pas de véhicule.

Quelles sont les meilleures périodes pour réserver ?

Période haute (la plus chère) : décembre à mars (été et vacances scolaires)
Période basse (la moins chère) : avril à octobre

Quelle est la durée moyenne du trajet ?

Comptez environ 24 h de vol et au moins une escale. Attention au décalage horaire (de 7 à 10 heures en fonction de l’endroit d’arrivée).

4) Côté santé

Mon assurance santé

À partir du moment où vous quittez le territoire français, vous n’êtes plus couvert par la Sécurité Sociale (qui n’a pas d’accord avec l’Australie) et les frais en cas d’accident sont entièrement à votre charge.

Vous pouvez choisir d’adhérer à la C.F.E (Caisse des Français à l’Étranger) mais la souscription à une assurance PVT reste essentielle. Sans compter le fait qu’elle est plus que recommandée pour souscrire au Working Holiday Visa.

Optez pour une assurance maladie comprenant l’hospitalisation et le rapatriement (les garanties supplémentaires seront les bienvenues évidemment !).

Consultez le « Tableau comparatif des assurances voyage pour les WHV » en Annexe de votre Guide page 235.

Vaccins

Pour l’Australie, il n’y a pas de vaccin particulier exigé sauf si vous avez séjourné plus de 6 jours dans un pays touché par la fièvre jaune.
Cependant, vous devez tout de même avoir vos vaccins à jour (Hépatite Virale B, Diphtérie, Tétanos, Poliomyélite).

Check santé

Bon, avant de s’envoler, on fait un petit tour chez le dentiste, l’ophtalmologue, le gynécologue, le médecin généraliste, etc., histoire de partir en bonne santé et s’il y a quelque chose à soigner, autant le faire avant !

Ma trousse à pharmacie

Évidemment, il y a de nombreuses pharmacies en Australie, mais il est toujours plus prudent d’emporter l’essentiel. Tout d’abord parce qu’on ne sait jamais ce qui peut arriver, ensuite parce que certains médicaments de base peuvent coûter plus cher là-bas.
De plus, pour ceux et celles qui ont des médicaments à prendre régulièrement (contraception par exemple), mieux vaut en avoir d’avance au cas où cela soit difficile voire impossible d’en trouver.
Retrouvez la « Liste des essentiels dans ma trousse à pharmacie » en Annexe de votre Guide page 236.

Trousse de secours

Bon à savoir :

• Si vous avez une carte de crédit et si vous réglez votre voyage avec (billet par exemple) vérifiez bien votre contrat car elle peut vous couvrir dans certains cas (vols, accidents…) mais attention pour les frais médicaux et d’hospitalisation, il s’agit souvent d’une avance de frais. La caisse primaire d’assurance maladie ne vous remboursera pas si votre séjour n’est pas à but touristique et s’il dure plus de 3 mois. Certaines franchises peuvent aussi être appliquées. Bien que les cartes de crédit Visa, Mastercard comporte souvent une assurance pour 3 mois, elles ne remplacent pas une véritable assurance santé qui vous permet d’être couvert pendant votre travail et sur toute la durée de votre séjour. Si les conséquences d’une maladie ou d’un accident se prolongent au delà de la durée de 3 mois , vous ne serez plus couvert et aucune assurance ne prendra le relais.

5) Préparer mes bagages

Que mettre dans son sac lorsque l’on part plusieurs mois à l’étranger ?

C’est la question que se pose la plupart des backpackers lorsqu’ils se retrouvent face à ce stade des préparatifs.
En premier lieu, sachez que vous partez pour un pays où les magasins en tout genre (y compris de vêtements) ne manquent pas ! Pas la peine d’emporter tout votre dressing, vous trouverez l’essentiel là-bas. En prenant trop d’affaires, vous risquez simplement de devoir en renvoyer une partie et de payez plus cher pour cela.

Mot d’ordre : Voyagez léger !

Sac à dos ou valise ?

Sac à dos (ou « backpack ») : Symbole du voyage et du backpacker par excellence, il est pratique à transporter si vous vous déplacez souvent. En pleine nature comme en ville, il offre une grande mobilité. Cependant, il n’est pas toujours idéal côté rangement et présente plus de risques pour les affaires (froissées, sac écrasé à l’aéroport, etc.). Il peut aussi devenir rapidement lourd pour la personne qui le porte, d’où l’importance de ne prendre que l’essentiel !

Valise : Plus « citadine », elle est pratique à transporter grâce aux roulettes et permet souvent de contenir plus de choses. Elle offre un accès facile à son contenu et facilite le rangement. Le revêtement plus ou moins rigide permet de mieux protéger vos affaires et laisse votre dos libre pour un petit sac à dos par exemple.
En bref, si vous projetez de vous déplacer souvent et de faire le tour de l’Australie, le sac à dos sera beaucoup plus pratique. Si vous ne comptez pas trop bouger et séjourner principalement aux mêmes endroits, mieux vaut opter pour la valise à roulettes !

Valide départ Australie

Bon à savoir :

1 ou 2 bagages en soute autorisés, entre 23 et 35 kg. Tout dépend de la compagnie choisie. Vous avez également droit à un bagage à main de 7 kg maximum. En général, vous pouvez ajouter une sacoche à côté si vous avez un ordinateur portable.
Choisissez un backpack confortable, léger et solide, qui corresponde à votre physionomie. Comptez entre 50 et 70 litres de contenance.
Il existe désormais des backpack à roulettes ce qui peut s’avérer assez utile. À vous ensuite d’essayer les modèles pour juger du confort !

Ma liste

Consultez la « Liste des essentiels : vêtements, accessoires et documents » en Annexe de votre Guide page 236.

Bon à savoir :

Vous pourrez trouver facilement un adaptateur France-Australie dans les aéroports ou directement sur place.
Un ordinateur portable est toujours utile. Mais sachez que pour ceux qui partent sans, il existe de nombreux Internet cafés et bibliothèques permettant de se connecter. À vous de voir !

Mon budget

Pour établir votre budget avant de partir, il y a plusieurs choses à prendre en compte

  • Passeport biométrique (si vous n’en avez pas déjà un) : 86 €
  • Demande de visa : environ 293€ (440 AU$) Taux juillet 2017
  • Fonds recommandés par le gouvernement pour couvrir votre séjour : 3332€ (5000 AU$) Taux juillet 2017
  • Billet d’avion : environ 1 200 €
  • Assurance santé : environ 50€ par mois (en fonction de l’organisme et de l’assurance choisis)
  • Comptez également une petite somme pour rebondir lorsque vous arrivez car les premières semaines sont souvent celles qui coûtent le plus cher. Le montant à prévoir dépendra de la ville où vous vous trouvez et de votre rythme de vie.

Il faut donc économiser afin d’être tranquille pour votre voyage et de ne pas stresser plus que de raison. Partir à l’autre bout du monde, c’est déjà bien assez prenant sans pour en plus ajouter l’angoisse du porte-monnaie !

Vous pouvez partir avec moins que ça, certains le font sans problèmes, mais cela sera évidemment à vos risques et périls !

7) Ce que je peux faire pour m’avancer

Si vous êtes du genre prévoyant, il y a quelques points sur lesquels vous pouvez vous avancer !

Ouvrir un compte en banque à distance

Banques françaises

Certaines banques françaises ont des accords avec l’Australie ou sont déjà présentes là-bas (BNP, HSBC, etc.). Si la vôtre en fait partie, il est sûrement possible d’ouvrir votre compte à distance. Vous pourrez ainsi effectuer le virement quelques semaines avant de partir ou déposer l’argent une fois sur place en vous rendant dans l’établissement concerné. Demandez à votre banquier, cela peut s’avérer plus pratique et surtout plus simple !

Banques australiennes

Certaines banques australiennes permettent d’ouvrir un compte à distance par le biais de leur site internet.

ANZ
Westpac
NAB

Réserver mon backpacker

À moins d’avoir déjà quelqu’un sur place, il est parfois plus rassurant et pratique de réserver vos premières nuits en auberge avant de partir.
Une fois à l’aéroport, vous n’avez plus qu’à vous rendre tranquillement à destination sans avoir à faire le tour des endroits disponibles (pas très marrant après 24h de vol !). Certains backpackers proposent même des navettes qui viennent directement vous chercher à l’aéroport.

Rendez-vous sur internet en regardant ce que les sites des auberges proposent comme services et réservez celle qui vous convient le mieux.

Bon à savoir :

Les sites Hostelworld et Booking sont assez complets et pratiques pour trouver un hôtel ou une auberge.

Divers

Vous pouvez aussi vous avancer en commençant à regarder les petites annonces de boulot ou de colocation mais uniquement si vous partez dans les jours qui suivent car il vaut mieux être rapidement sur place pour cela. Évidemment, n’oubliez pas de vous renseigner sur le pays avant de partir !

8) Mon anglais

Cher aventurier, si votre niveau d’anglais se résume à « Hello, my name is … », il serait judicieux de vous échauffer un peu avant de partir ! On ne vous demande pas d’être bilingue mais d’avoir de bonnes bases et d’être capable de vous exprimer comme de comprendre vos interlocuteurs. C’est d’ailleurs primordial pour trouver du travail !

En « autodidacte »

Vous pouvez par exemple potasser le dictionnaire français-anglais (qui deviendra un fidèle compagnon) ou regarder les films en VO (avec sous-titres français c’est bien, anglais c’est mieux). Les plus braves pourront aussi tenter de lire leurs romans en anglais…

En cours

Vous avez aussi la possibilité de prendre des cours d’anglais dans une université ou dans une école de langues quand vous serez là-bas. C’est un bon moyen de se perfectionner et de rencontrer des étudiants du monde entier. Comptez entre 1 et 3 mois pour vraiment progresser (tout dépend de votre niveau de base). Les prix sont plus ou moins élevés selon l’école et la durée de la formation.

Une fois sur place, n’hésitez pas à vous immerger et ne soyez pas timide ! Peu importe votre niveau ou votre accent, l’essentiel est d’essayer de parler, de vous mêler aux différents groupes et nationalités. En faisant cela, vous verrez les améliorations viendront d’elles-mêmes !

9) Qui prévenir avant de partir ?

Logement

Si vous louez un appartement, pensez à la période de préavis exigée par votre locataire et prévue dans votre contrat ou bail de location.
Si vous êtes en bon terme, essayez de voir s’il y a possibilité de raccourcir ce préavis. N’oubliez pas de faire une demande de réexpédition de courrier vers une autre adresse à la poste si vous quittez votre logement.
Il faudra aussi résilier les différents contrats liés à votre logement (EDF/GDF, abonnement internet, etc.).
Si vous êtes encore chez vos parents, pas de soucis de ce côté là !

Travail

Si vous avez un emploi, n’oubliez pas de compter la période de préavis pour prévoir votre date de départ.

Banque

Il est plus judicieux de prévenir votre banquier. Vous pourrez en même temps lui demander toutes les informations concernant la gestion de votre compte en ligne et les démarches en cas de perte ou de vol de votre carte bancaire à l’étranger. Renseignez-vous aussi sur les coûts et modalités de virements bancaires internationaux.

Forfait de téléphone

Si vous êtes engagé sur 12 ou 24 mois chez un opérateur et que vous ne pouvez pas faire suspendre la ligne, optez pour le forfait le plus bas qui soit afin de payer le moins possible chaque mois. Vous pouvez toujours essayer de rompre votre contrat mais c’est très rarement possible. Pensez toutefois à faire débloquer (« désimlocker ») votre portable afin de pouvoir l’utiliser avec des cartes SIM étrangères.
C’est généralement gratuit pour les clients ayant un contrat de plus de 3 mois. Si c’est trop cher, mieux vaut acheter un portable premier prix quand vous serez sur place !

Organismes français

Pôle emploi

Si vous êtes inscrit à Pôle Emploi, en particulier si vous touchez des allocations chômage, pensez à les prévenir de votre départ et à vous désinscrire. Vous pouvez prendre rendez-vous avec un conseiller et voir avec lui s’il est possible de suspendre vos droits pour les toucher de nouveau une fois votre retour en France (« gel des droits » possible au cas par cas pour les séjours à l’étranger ne dépassant pas 3 ans).

Impôts

Si vous avez des impôts à venir, il vous suffit d’opter pour le règlement en ligne. Vous pouvez aussi enregistrer tous les documents utiles, les imprimer, les remplir et les envoyer quand la période de règlement viendra.

Divers

Pensez aussi à internet, abonnement TV, clubs de sports, mutuelle et tout autre contrat en cours !

Bon à savoir :

• Un départ de longue durée à l’étranger peut parfois justifier la rupture anticipée d’un contrat (téléphone, assurance, etc.).
Dans ce cas, des justificatifs vous seront demandés (billets d’avion par exemple). En général, vous aurez tout de même quelques frais à votre charge.

Trucs et astuces

Photocopiez ET scannez tous les papiers importants pour les mettre sur une clé USB.
Pensez aussi à laisser des photocopies à quelqu’un de confiance en France pour que cette personne puisse vous les envoyer (mail ou courrier) en cas de problème.
Vous pouvez aussi vous les envoyer par email, que vous conserverez sur votre messagerie.
Pour l’avion, pensez à vous prendre quelques rechanges (sous-vêtements, t-shirt, pull), des lingettes, une brosse à dent et du dentifrice (parfois distribués dans l’avion) pour vous rafraîchir !
Réservez votre billet assez tôt ( plusieurs mois à l’avance) et si possible avec une date en basse saison pour obtenir de meilleurs tarifs.
Parmi tous les guides sur le pays, le Lonely Planet semble être le plus complet et pratique.
N’oubliez pas de faire établir une procuration à une personne de confiance (membre de la famille par exemple) afin qu’elle puisse réceptionner les recommandés et réaliser des opérations à la banque pour vous en cas de besoin.
Informez-vous sur la saison et la météo de l’endroit où vous souhaitez atterrir avant de réserver votre billet ! Personne ne souhaite arriver à Darwin en pleine saison des pluies !