cyclistes Sydney
Copyright ABC

Une étude contestable, publiée par un quotidien conservateur australien, évoque un ralentissement de l’usage du vélo à Sydney. La maire, qui veut installer plus de pistes cyclables en centre-ville, a lancé le « printemps cycliste » sur Twitter.
#onyerbike nous avons besoin de plus de pistes cyclables et moins de conducteurs idiots sur la route », a tweeté @DebbieFrail1, le 18 septembre 2013.

#onyerbike. C’est le hashtag que s’est choisi Clover Moore, la maire de Sydney, pour défendre son projet de développement des pistes cyclables dans le centre-ville de la capitale économique du pays. Ce mouvement inédit sur le réseau social fait suite à la publication d’une étude controversée du Daily Telegraph, qui expose la baisse de l’usage du vélo à Sydney.

Selon le quotidien conservateur du groupe Murdoch, le nombre de trajets à vélo aurait baissé de 101 000 en 2002 à 95 000 en 2012. Des chiffres qui oublient cependant de mentionner qu’entre 2010 et 2012, le nombre de trajets à vélo a doublé en centre-ville, passant de 25 000 à 50 000. Or, c’est précisément dans le centre de Sydney que la maire Clover Moore veut aménager plus de pistes cyclables.

Sur Twitter, les cyclistes ont très vite répondu à l’appel de la maire. Des centaines de tweets ont été lancé sur le réseau social le 18 septembre, avec #onyerbike, « l’un des tags les plus populaires dans le monde ce mercredi », révèle le Sydney Morning Herald. Le réseau social de micro-blogging s’est donc retrouvé avec des tweets aussi insolites que « ma chienne borgne Scarlett et mon chat aveugle Claude Monet s’apprêtent à partir pour leur 10 km de trajet quotidien à travers Sydney », comme l’explique Rue89.

Partenaire Australia-australie.com