SYDNEY LA VILLE

9
1262
Sydney Australie

Après vous avoir fait découvrir les plages de Bondi à Coogee, il serait peut-être temps de faire les présentations avec Sydney, la ville. Et pour cela, quoi de mieux qu’une vaste promenade autour de ses rivages, à commencer par son cœur iconique et célèbre de par le monde : Circular Quay.

L’Opéra House de Sydney

Depuis la France, il est difficile de se faire une image de l’Australie. En réalité, la plupart d’entre nous n’ont vraiment que deux clichés en tête : le roc rouge d’Uluru
scintillant au coucher du soleil et les voiles immaculées de l’opéra de Sydney.

Ces deux emblèmes représentent pour beaucoup un parfum d’ailleurs et d’exotisme. Mais Down Under, ailleurs est ici, et l’Opera House, on peut même la toucher si le cœur nous en dit !

Par une journée ensoleillée je m’aventure donc jusqu’à Circular Quay. Regard sur la mer, bleue. À ma gauche, la silhouette sombre et bossue d’Harbour Bridge, l’autre titan de ce vaste port. À ma droite, un aperçu de l’Opéra. Entre les deux, les terminaux de ferries prêts à m’envoyer aux quatre coins du port, une foule de passants, des cafés et des bistros ; un petit monde qui fonctionne au rythme des chanteurs, guitaristes et joueurs de didjeridoo qui ont décidé d’exercer leurs talents ce jour là.

S’approcher de l’opéra, c’est prendre la mesure de sa taille, de sa texture, des plaques de vitrage brun qui composent avec cette toiture blanche déstructurée. Pour les plus enthousiastes ou fortunés, c’est peut-être aussi l’occasion d’entrer réserver un billet de spectacle (opéra ou pas), car si l’intérieur du bâtiment n’a ni l’audace ni la beauté de son extérieur, assister à une représentation en ces lieux n’en laisse pas moins un souvenir indélébile d’art et de glamour.

Le Botanic Garden

De l’autre côté de l’Opéra s’étendent les jardins botaniques de Sydney. D’emblée, c’est de nouveau le monde à l’envers pour nous autres français : tous ceux qui ont un jour été chassés de pelouse en pelouse par des policiers zélés dans les jardins du Luxembourg seront saisis à la lecture du panneau d’entrée, qui invite l’ensemble des visiteurs à marcher dans l’herbe, câliner les arbres et causer aux oiseaux. Bienvenue en Australie !

Sydney australie
Jardin botanique devant la skyline

Les 30 hectares des jardins ne renferment pas que des plantes : en plus de la végétation et de la vue sur l’opéra (notamment depuis Mrs Macquarie’s Chair), vous trouverez aussi de la vie animale. Des dizaines de cacatoès, ces gros perroquets blancs à crête jaune que nous autres européens avons plutôt l’habitude de voir en cage, se baladent ici à terre comme au ciel, libres de toutes contraintes. Ibis et rainbow lorikeets, perroquets aux couleurs de l’arc-en-ciel (vert, bleu, rouge et jaune), leur tiennent compagnie.

Partenaire du site

sydney_3

Aux branches de certains arbres pendent une multitude de formes noires : des colonies de chauve-souris ! Ou plus exactement, de roussettes (flying foxes ou fruit bats en anglais), qui sont parmi les plus grandes chauve-souris au monde avec une envergure d’1m ailes déployées.

Darling Harbour

Après une exploration des jardins, pourquoi pas un petit tour du côté de Darling Harbour ? Il suffit de sauter sur un ferry pour contourner Millers Point et débarquer sur la jetée de Pyrmont Bay ou de King Street, chacune d’un côté du port.

sydney_4

Darling Harbour est un autre grand lieu de vie et de visite qui mêle attractions touristiques (Wildlife World, Sydney Aquarium), IMAX, casino, restaurants, bars et voiliers amarrés à des poteaux surmontés de mouettes.

Sydney australie
Darling Harbour

Darling Harbour est également le théâtre de divers événements (dernièrement, le nouvel an chinois) et un cadre propice aux feux d’artifice tirés au-dessus de l’eau. Chinatown et Paddys Market, marché de fruits, de légumes et de babioles, ne sont pas bien loin, et il est aisé de les traverser à pied pour rejoindre la city. Mais ce que j’ai vraiment envie de faire, c’est plutôt de rembarquer sur un ferry, cheveux au vent et air marin dans les narines, pour partir en quête d’un meilleur point de vue sur l’opéra – et si vous pensez que, décidément, on en revient toujours là, c’est normal : il est difficile de détacher ses yeux (et son objectif) d’un tel bâtiment !

Milsons Point

Le ferry me dépose à Milsons Point, juste devant l’entrée béante du Luna Park (avis aux amateurs de grand huit !). Je longe tranquillement la promenade qui colle à la rive et me fait passer sous l’immense arche d’Harbour Bridge. C’est la fin de la journée et la lumière est douce. Les quidams se donnent la main ou font de grands signes à destination de l’énorme vaisseau de croisière Queen Victoria qui manœuvre lentement sa masse imposante hors du port. Sur fond d’Opera House, des pêcheurs jettent leurs lignes. Un peu plus haut, sur les pelouses qui descendent vers la mer, un père joue du cerf-volant pour son fils. Des australiens ont sortis leurs chaises de camping, leurs tasses et leurs thermos pour venir boire un verre ou pique-niquer devant ce qui doit être l’une des plus belles vues urbaines au monde.

sydney_5

De là, il suffit de continuer à remonter la colline pour rejoindre la station de train de Milsons Point… mais aussi pour prendre les escaliers qui mènent sur Harbour Bridge ! Car le pont n’est pas le seul domaine des voitures : il est également possible de l’arpenter à pied, ce qui offre à chaque pas une vue saisissante sur Circular Quay – malgré les grillages qui s’assurent que personne ne risque de passer par-dessus bord. A noter qu’il est possible de monter en haut d’une des tours du pont pour une meilleure vue, mais ce Pylon Lookout a un prix ($13) et des horaires (de 10H à 17H). Ce sera sans moi !

À la descente du pont, il ne reste plus qu’à rejoindre la city ou Circular Quay, par exemple en passant à travers le quartier historique des Rocks, avec ses bâtiments de brique et, le week-end, ses sympathiques marchés.

L’un dans l’autre, c’est un sacré tour que tout ceci, qui peut aisément se découper et répartir sur plusieurs sorties au fil des jours. Et puis, répartir, c’est aussi un bon prétexte pour voir l’opéra le jour, au coucher du soleil et la nuit…


Sydney : Pratique Corner

Consultez notre article dédié pour plus d’informations sur les transports en commun à Sydney.

N’hésitez pas à commencer votre exploration par un arrêt à un point d’information, par exemple le kiosque qui se trouve sur George Street, à proximité de Town Hall. Vous pourrez y récupérer gratuitement une carte de la ville ainsi qu’un petit livret répertoriant les points d’intérêt, mais également plusieurs bons de réduction pour des attractions telles que l’aquarium.

Pour déjeuner, personnellement je ne me lasse jamais de commander un fish’n chips à emporter sur Circular Quay, pour aller le manger sur les pelouses des jardins botaniques, avec vue sur l’opéra (attention aux mouettes et aux fourmis, toutefois !). Les bistros de Darling Harbour offrent également un cadre agréable et des menus déjeuner abordables. Comptez $10 à $15 par tête.

Partenaire Australia-australie.com

9 Commentaires

  1. Cat33 si tu évites de te balader dans les parcs seule la nuit(et encore) Je pense que tu te sentiras beaucoup plus en sécurité qu’en France. Et c’est valable pour toute la cote Est 😉 Même Kingcross le « Pigale » de Sydney reste relativement soft..
    En général les gens sont cool ils viennent vers toi si ils voient que tu cherches ton chemin, il te parlent facilement…