VOYAGE DE NOCES DANS LE TERRITOIRE DU NORD ET LE CENTRE ROUGE

0
21
Les Olgas - Uluru National Park
Les Olgas - Uluru National Park

L‘Australie est une destination d’exception pour les amoureux de grands espaces, des déserts, de la Grande barrière de corail, des régions tropicales… Un voyage Downunder est souvent le voyage d’une vie. Si naturel qu’un moment inoubliable comme un voyage de noces trouvera le décor sur ce fabuleux pays-continent. Chaque État ou territoire australien est un cadre unique pour un Voyage de Noces. Suivez-moi et découvrez au fil des articles les lieux d’exception qui feront rimer votre séjour en Australie avec un des moments les plus forts de votre vie à deux.

Le Territoire du Nord australien révèle de somptueux paysages, très changeants selon la saison, des possibilités d’expériences sportives et culturelles uniques en Australie. Visite de galeries d’art rupestres vieilles de 50 000 ans. Croisière sur les rivières Katherine, Mary, Adélaïde, et Alligator, ayant servies de décor au célèbre film Crocodile dundee. Exploration des gorges creusées par leurs sinueux méandres… Et pour finir : mille possibilités d’expéditions dans les forêts tropicales humides et dans le « Red center », dignes des plus trépidants récits d’aventure.

Top 10 des « must-do » main dans la main :

  1. Louer un van et emprunter des pistes de terre rectilignes dans les paysages lunaires du désert Simpson
  2. Se baigner dans les Dalhousie Springs, sources chaudes, et dans les cascades du Litchfield National Park
  3. Embarquer pour une croisière sur la Katherine river à la rencontre des salties (gigantesques crocodiles marins), buffles et oiseaux de proie
  4. Survoler les plaines de spinifex du Red Center à bord d’une montgolfière (avec par exemple, la compagnie Outback ballooning)
  5. Effectuer une randonnée à dos de chameau le long du fleuve Todd aux reflets d’argent
  6. Découvrir l’art rupestre aborigène en compagnie d’un tour opérateur œuvrant pour une communauté aborigène
  7. Dormir à la belle étoile à proximité du rocher sacré Uluru et observer un ciel incroyablement étoilé
  8. Acheter une œuvre aborigène authentique, dans les villages de la Terre d’Arnhem (réserve aborigène)
  9. Assister aux dégradés de couleurs de l’aube et du crépuscule sur le rocher Uluru
  10. Goûter la viande de kangourou dans une steak house à Alice Springs ou au Daily Waters pub

Bon à savoir : La saison sèche, de mai à septembre, est la meilleure période pour visiter cette région de l’Australie. Partez bien équipé !

Un survol de l'Outback en ballon est une expérience unique !
Un survol de l’Outback en ballon est une expérience unique !

Expédition tout terrain, de Darwin à Kakadu

Darwin est une ville nouvelle, comme l’Australie en compte pléthore. Soyons honnête : très peu d’édifices attireront votre attention, si ce n’est peut-être, le Parlement fédéral. Mais côté dépaysement, le touriste est servi. Surnommée Top End, en raison de sa situation septentrionale, c’est effectivement le bout du monde que l’on a l’impression de fouler, isolé et sauvage. Côté hébergement, on est dans le classique, avec les hôtels resort tels que le Skycity ou de charmants Bed’n breakfast tels que le At Watties B&B et le Lily Pad B&B.
Darwin est en tout cas le camp de base idéal pour explorer les parcs nationaux environnants, les deux plus célèbres étant Litchfield National Park et Kakadu NP.

 Florence Falls - Litchfield National Park,
Florence Falls – Litchfield National Park,

Ce dernier permet de découvrir la riche culture aborigène, à travers les peintures rupestres, certaines vieilles de 20 000 ans. Le parc appartient d’ailleurs aux communauté Bininj et Mungguy qui ont en charge sa gestion. Deux sites d’art rupestre sont ouverts au public : Nourlangie Rock et Ubirr. Suivez un itinéraire d’un ou deux kilomètres, scrutez sur les parois rocheuses le tracé de kangourous, de serpents et de poissons, représentés traditionnellement avec leur squelettes, ainsi que le récit des premiers contacts avec les Européens.

 Nourlangie -Kakadu National Park
Nourlangie -Kakadu National Park

Kakadu est également le lieu rêvé pour l’observation de la faune et de la flore australienne. Notamment si l’on souhaite observer des crocodiles, d’eau douce (freshies) et d’eau salée (salties), qui impressionnent tant par leur taille que leur nombre. En croisière sur la Mary river ou sur la South Aligator river (dont le nom nous met en garde !) on peut approcher de très près ces imposants sauriens, mais aussi des millions d’oiseaux migrateurs, des buffles et cochons sauvages, dans des paysages de nénuphars géants, de billabongs inquiétants, de chutes d’eau et de mangroves foisonnantes. Un lieu emprunt de magie où grouille la vie.

Bivouac à la Crocodile dundee

Les amateurs des célèbres films reconnaîtront sans mal les paysages vus à l’écran. Les forêts pluviales tropicales, les promontoires rocheux, ou les impressionnantes chutes d’eau comme celle de Gunlom au sud de Kakadu (accessible via la Kakadu Highway). Chaussures montantes aux pieds pour ne pas craindre les serpents et chapeau d’aventurier sur la tête, pour se protéger du soleil ardent, vous pouvez vous-aussi vivre l’aventure aussie.

Dormir en camping dans l'Outback australien
Dormir en camping dans l’Outback australien

Pour une virée camping réussie, équipez-vous de façon adéquate (trousse à pharmacie, protection solaire, tenues chaudes et étanches, récipients divers…), et renseignez-vous d’abord au visitor center le plus proche. Il fournissent la carte des différents sites de campement et informent des conditions météorologiques. Certains campements sont gratuits mais ne fournissent pas l’accès à l’électricité, ni à l’eau. Pour ne pas jouer avec le feu, ne plantez jamais votre tente à moins de 50 mètres du bord d’un cours d’eau, et disposer la nourriture dans les poubelles prévues à cet effet. Consulter une liste des terrains de camping disponibles

Si vous êtes plutôt du genre à n’apprécier l’aventure que si elle est bien balisée, certains tours operators comme Discover Australia ou Northern Territory Indigenous Tours vous emmèneront camper par petits groupes. Le plus : les commentaires du guide sur l’histoire locale et l’ambiance jeune.
Les plus sportifs apprécieront le sentier de Gubarra Pools pour découvrir les falaises de grès et épaisses forêts ombragées. Autre marche recommandée : le Bubba wetlands walk, à travers des marais entourés de niaoulis, de cycas, de lotus…

Baignades dans les cascades et piscines naturelles

Dans les parcs nationaux de Nitmiluk, Kakadu ou Litchfield, lors de la saison sèche, tentez l’expérience unique d’une baignade dans les innombrables piscines naturelles. Si les autorités de Kakadu ou Litchfield vous y invitent, nagez sans crainte, grâce aux patrouilles régulières des gardes. Ceux-ci installent des pièges permettant d’évacuer les crocodiles arrivés-là lors de la saison des pluies. La présence de crocodile dans un cours d’eau est systématiquement signalée par des panneaux très explicites…

Piscine naturelle, Litchfield National Park
Piscine naturelle, Litchfield National Park

Parmi les chutes d’eau les plus spectaculaires du pays figurent les Jim Jim, qui dévalent un canyon de plus de 250 mètres. De ce superbe site, vous pouvez emprunter un bateau qui vous mène aux Twin Falls. Tout aussi superbes, elles semblent avoir sculpté en forme de pyramide, les pitons rocheux d’où elles s’écoulent. Pour vous rendre sur ces 2 sites, équipez-vous d’un 4×4 et renseignez-vous des conditions d’accès au Bowali Visitor Centre.

Au Litchfield NP, caractérisé par la présence d’impressionnantes termitières, vous pourrez piquer une tête en toute confiance dans les bassins des Florence Falls, Wangi Falls ou encore des Buley Rockholes… N’oubliez pas les lunettes de plongée pour observer les poissons endémiques.

Du côté de Nitmiluk NP, les chutes sont plus modestes mais plus faciles d’accès. La ville de Katherine, située sur la route reliant Darwin à Alice Springs, est une étape incontournable, étant l’une des rares réelles agglomérations qui jalonnent la Stuart Highway. Les Katherine gorges, situées à seulement 30 km, révèlent un paysage de rapides et de canyons, formés le long de la Katherine River.

Katherine Gorge, Northern Territory, Australia
On peut se baigner aux très belles Leliyn Falls (Edith Falls). Ou louer un canoë pour la journée. Qu’on se le dise : pas de croco dans le coin !

Pour le côté romantique, ne manquez pas de vous rendre aux bassins thermaux de Mataranka (sur la route d’Alice Springs). L’eau n’est pas seulement tiède, elle est aussi d’une incroyable pureté. Les reflets de la végétation environnante donnent à l’eau une teinte bleue-verte particulièrement attractive. Un lagon en plein cœur de l’Australie aride !

« Glamping » étoilé dans le désert d’Uluru

Uluru est l’étape incontournable de votre voyage. Cet immense dôme rocheux, sacré pour les peuples aborigènes, change de couleurs selon l’ensoleillement. Pour ne rien manquer du spectacle, réservez une ou deux nuits dans le village de Yulara (Ayers rock resort). Entre hôtellerie de luxe, glamping, et nuit à la belle étoile dans un « swag » (sac de couchage tout confort), il y en a pour tous les portefeuilles et toutes les envies.

Réservez un tour accompagné d’un guide de la tribu Anangu, afin d’assister au somptueux festival de couleurs qui s’offre à l’aube. Apprenez comment les esprits-ancêtres du Temps du Rêve ont enfanté cet immense rocher et observez les traces de combat qu’ils y ont laissées. Au coucher du soleil, découvrez un spectacle tout aussi sublime, verre de champagne à la main, puis attablez-vous autour d’un dîner typique : barbecue de barramundi, d’émeu ou de kangourou autour d’un feu de camp.

la voix lactée vue dans le ciel pur de l'Outback australien
la voix lactée vue dans le ciel pur de l’Outback australien

À la nuit tombée, un autre spectacle s’offre aux plus romantiques : le « night sky show ». De septembre à avril les guides spécialisés du resort, vous font découvrir la voie lactée incroyablement limpide du ciel de l’outback. À l’aide d’un télescope, de jumelle ou d’un i-Pad, découvrez les secrets stellaires du ciel de l’hémisphère Sud. Idéal pour ceux qui souhaitent découvrir l’astronomie !

Enfin, ne manquez pas, à 40 kilomètres à peine, les grands amas rocheux des Kata Tjuta. Ces dômes couleur ocre, sculptés par l’érosion pendant plus de 500 millions d’années sont tout aussi impressionnants que l’Uluru, offrant de multiples possibilités de marches. Vous pouvez visitez les lieux en compagnie de guides aborigènes (Arnhem landers) et bénéficier de leurs précieux conseils pour décrypter l’environnement qui vous entoure et l’art rupestre.

Couchette et champagne dans l’express du désert

Pour traverser le pays sans s’épuiser au volant, le train est une option séduisante, et écologique. Ou trois jours pour une traversée unique de 3000 kilomètres. De Darwin à Adélaide, en passant par Alice Springs, ou inversement.

Le Ghan doit son nom aux caravanes de chameliers afghans qui ont jadis ouvert cet itinéraire. Sa locomotive rouge vous porte à une allure moyenne de 85 km à travers les paysages les plus caractéristiques du pays. Forêts tropicales du Top End, déserts de terre rouge, crêtes, gorges et pics des Flinders ranges.

Un voyage de légende du nord au sud de l'Australie
Un voyage de légende du nord au sud de l’Australie

L’ocre et le vert vous accompagnent tout au long du voyage ainsi que la lumière flamboyante du Red Center. Dans la région des Flinders Ranges, on assiste depuis de confortables sièges à un spectaculaire dégradé de lumières et couleurs quotidien.
Côté cabine, les passagers ont un choix de 3 classes (platinium, gold, red). Pour un peu d’intimité, mieux vaut opter pour la gold class qui donne accès au service de restaurant, de loundge bar et à une cabine dotée de confortables couchettes avec douches et toilettes privatifs. S’il n’est pas plus rapide et économique que le bus, le Ghan est une expérience singulière en Australie. Mais attention : son coût n’est pas négligeable.

Si vous recherchez avant tout l’insolite, rassurez-vous ; les tours opérateurs rivalisent d’idées. Vous pourrez ainsi partir en trek à dos de dromadaire dans le Red center, à la manière de pionniers du désert. Ou embarquer à bord d’une montgolfière, tout simplement.