LITCHFIELD NATIONAL PARK

0
1215
Ruisseau Litchfield National Park
Ruisseau Litchfield National Park

Les chutes d’eau, les piscines naturelles, la forêt, les crocodiles, les termitières, les moustiques ou encore les camps au plus proche de la nature… Voici l’expérience de Litchfield National Park. Ce parc national est situé dans le Territoire du Nord, à 100 km au sud de Darwin. Il est certes moins connu que Kakadu à l’est de la ville, mais n’en est pas moins plaisant. Plus sauvage, plus naturel, on s’y rend en famille ou entre amis pour profiter de l’eau et se rafraîchir, dans cette région très chaude et humide qu’est le Top End.

Une petite histoire du parc de Litchfield

Le parc national de Litchfield doit son nom à Frederick Henry Litchfield, un explorateur anglais qui découvrit la région en 1864. Bien plus tard, de l’uranium fut découvert juste à l’est du parc, en août 1949. La première mine d’uranium australienne s’ouvre ainsi à Rum Jungle, en 1950. La mine devient l’un des poumons économiques les plus importants dans le développement du Top End. Épuisée, elle ferme ses portes en 1971. La zone est finalement déclarée parc national en 1986.

Litchfield National Park s’étend aujourd’hui sur environ 1500 km2 à l’ouest de la localité de Batchelor. Cette ville est aujourd’hui la porte d’entrée du parc. Avant de quitter la ville pour entrer dans le vif du sujet, vous pouvez en découvrir plus sur Litchfield en vous rendant au Coomalie Cultural Centre.

Le gouvernement du Northern Territory a beaucoup investi dans ce parc national. En 2008-2009, il a en effet alloué un budget de 7,5 millions de dollars en vue de rénover Litchfield National Park. La première étape, d’un coût de 4,4 millions de dollars, a permis d’améliorer les espaces de jour et de nuit près des chutes de Wangi Falls. Pour l’étape 2, d’un montant de 700 000 dollars, le travail s’est concentré sur les zones des Cascades, de Florence Falls et de Buley Rockhole. L’étape numéro 3 a permis la construction d’un nouveau centre multi-fonctionnel à Wangi Falls.

Aujourd’hui le parc accueille plus 260 000 visiteurs par an. La plupart des visiteurs, résidents de Darwin ou touristes, viennent admirer ses merveilles l’espace de 1 à 3 jours.

Faune et flore

Les Aborigènes ont vécu dans la région pendant des milliers d’années. Le nord était occupé par les Mak Mak Marranunggu et le sud par les Werat et les Waray. Dans la croyance aborigène, les esprits ancestraux sont responsables de la formation du paysage actuel et de l’apparition des plantes et des animaux. La faune et la flore sont très variées dans la région.

Petite cascade, Litchfield National Park
Petite cascade, Litchfield National Park

Côté flore, Litchfield National Park s’étend sur un plateau de grès dominé par l’eucalyptus miniata et l’eucalyptus tetrodonta, ainsi que par les banksias, grevilleas et autres espèces forestières.

Partenaire du site

Les animaux sauvages que l’on peut trouver à Litchfield portent tous des noms plutôt originaux, tel que le Kangourou antilope, le Wallaby agile, le Phalander volant, le Northern Brushtail Possum, l’Antechine fauve, le petit renard volant et le Dingo. Les grottes près de Tomer Falls abritent une colonie de rares chauves-souris appelées Orange Horseshoe Bat. Litchfield est aussi le temple de centaines d’espèces d’oiseaux.

Si vous n’avez pas de chance, vous tomberez peur-être sur l’impressionnante mais inoffensive araignée Nephila pendant l’une de vos marches dans la forêt. La femelle, noire et jaune, peut atteindre la taille d’une main humaine tandis que le mâle, petit et orange, est à peine visible.

Les chutes d’eau et piscines naturelles

À Litchfield, vous pourrez nager sous les chutes d’eau qui s’écoulent toute l’année, vous relaxer dans les eaux limpides où des trous se sont formés dans la roche, marcher dans les forêts primaires et tropicales, être surpris par les champs de termitières et visiter des ruines historiques. Tout un programme.

Piscine naturelle, Litchfield National Park
Piscine naturelle, Litchfield National Park

Tout d’abord, Litchfield est probablement l’un des endroits le moins menacé par les crocodiles dans le Territoire du Nord. Nager est donc autorisé et figure même l’attraction principale de ce parc national. Les spots les plus populaires pour la baignade sont Wangi, Florence, Tjaynera Falls and Buley Rockhole. On peut aussi faire trempette à Walker Creek, Cascades et Surprise Creek Falls. Il est par contre interdit de nager dans la Reynolds River, à cause des crocodiles justement…

Près de ces nombreuses chutes d’eau figurent des piscines naturelles qui sont souvent bordées de Pandanus, des arbres proches du cocotier. À Florence Falls, vous pouvez nager jusqu’à pénétrer sous les chutes d’eau, même si la puissance de la chute a tendance à vous tenir éloigné ! Ici, vous pouvez pique-niquer tout près des wallaroos et autres wallabies et grimper pour apercevoir de superbes points de vue. Une marche d’1,5 km en contrebas vous mènera jusqu’à Buley Rockholes, une série de spas naturels au milieu de la forêt.

Près de Greenant Creek, une marche de 1h30 aller-retour vous emmènera jusqu’au sommet de Tjaetaba Falls, un site aborigène sacré. La baignade y est donc interdite. Le site incontournable du parc national est probablement Wangi Falls, où se trouve la cascade la plus large et la plus accessible. Autour, un immense bassin au bord duquel vous pouvez pique-niquer ou vous relaxer.

Pour observer les traces du passé, rendez-vous au Blyth Homestead, une propriété construite par les pionniers en 1929, ou à Bamboo Creek, où se situe une ancienne mine d’étain.

Les termites « Mounds »

Sur votre chemin, entre deux chutes d’eau, vous apercevrez très certainement des termines mounds, dites termitières en français.

Termitière ou "termite mound"
Termitière ou « termite mound »

Ces termitières sont bâties par des milliers voire millions de termites avec une orientation nord/sud pour permettre le contrôle de la température à l’intérieur de la termitière, même sous un soleil de plomb. Ces habitats très ingénieux sont très courants dans le Territoire du Nord et en Australie Occidentale.

A quelques kilomètres de l’entrée du parc, vous pourrez apercevoir un champs de termitières géantes. La plupart d’entre elles atteignent plus de 2 mètres de haut. Vous pourrez rejoindre une visite guidée par des Aborigènes de la région afin d’en apprendre davantage.
Randonner dans le parc national

À Litchfield National Park, les randonnées sont très courtes (entre 1 et 3km). Ce n’est donc pas le parc idéal pour les fans de randonnées. Toutefois, il existe une très longue randonnée, appelée Tabletop Track. Cette randonnée, le long des ruisseaux, des cascades et piscines naturelles, est votre meilleure chance d’apercevoir la vie sauvage locale. Le circuit complet, difficile, s’étend sur 39 km et prend de 3 à 5 jours.

Vous pouvez également découper la randonnée ainsi : de Florence Falls à Greenant Creek, il faudra marcher 22,5 km, cette portion prend 2 jours environ. Vous pourrez peut-être apercevoir des mérions, des martins pêcheurs, des bandicoots ou encore des quolls.

Ensuite, le tronçon de Greenant Creek à Wangi Falls s’étend sur une distance de 8,4 km, soit 1 jour de marche. Les figuiers, palmiers, lézards et grenouilles feront partie du voyage. De Wangi Falls à Walter Creek, soit 17,5 km, il vous faudra compter 2 jours. Ouvrez l’oeil et vous apercevrez peut-être un Cacatoès banksien, très coloré.

Enfin, de Walter Creek à Florence Falls, soit 10,7 km, il vous faudra randonner pendant au moins une journée. Cette portion, où les wallabies et les opossums abondent, est la plus facile des quatre. N’oubliez pas de demander un permis pour effectuer la Tabletop Walk. Sachez qu’il y a trois camps en chemin, en plus des autres campings du parc, et qu’il est interdit de dormir en dehors.

Petite cascade, Litchfield National Park
Petite cascade, Litchfield National Park

Pour ceux qui souhaitent y aller plus doucement, il y a le choix. Autour de chaque chute d’eau et rivière, vous pourrez entreprendre une petite balade. La courte randonnée de « Lost City », la ville perdue, est considérée comme l’une des meilleurs du parc. Elle vous amène au coeur de ruines d’une civilisation depuis longtemps oubliée. Cette randonnée n’est accessible qu’au 4×4.

Venir et camper à Litchfield

Le parc est spectaculaire toute l’année, mais la plupart des pistes pour 4×4 sont fermées pendant la saison humide (de novembre à avril).

Les sites principaux s’étendent le long de la Litchfield Park road, au nord du parc. Depuis la stuart Highway, on rejoint cette route via Batchelor. Si vous l’empruntez jusqu’au bout, il s’agit d’un véritable raccourci vers Darwin, sauf que la moitié de la route est non revêtue. Selon les saisons, elle peut s’avérer plus ou moins praticables. La plupart des touristes font demi-tour pour reprendre la Stuart Highway, plus sûre.

Il y a de nombreux campings repartis dans tout le parc. Le camping est notamment permis à Wangi Falls, Buley Rockhole et Florence Falls. Pour les 4×4, il est également possible de camper à Tjaynera Falls (Sandy Creek), Surprise Creek Falls et en aval de Florence Falls, mais uniquement pendant la saison sèche. Comme souvent, les animaux de compagnie ne sont pas autorisés, le camping sauvage non plus, ni la collecte de bois. La plupart des camps sont payants. Des camps gratuits sont accessibles uniquement aux piétons à Walker Creek, pendant la saison sèche uniquement.

Les caravanes sont autorisés à Wangi Falls uniquement mais aucun emplacement avec électricité n’y est fourni. Pour plus de confort, rendez-vous dans l’un des campings commerciaux, le Litchfield Tourist & Van Park, le Wangi Tourist Park, le Banyan Tree Caravan Park ou encore au Rum Jungle Bungalows. Sinon, direction Batchelor pour trouver de vrais lits ! Mais pendant un week-end à l’aventure, n’est-ce pas le prolonger que de camper au milieu de la forêt autour d’un feu de camp ?


Plus d’informations :

Tours organisés :
Litchfield tours
TerritoryDiscovery

Campings :
Litchfield Tourist Park 
Litchfield Safari Camp

Randonnées :
Plan des courtes marches et des camps
Tabletop Track 

Photos de Pierre Checa.

Partenaire Australia-australie.com