LES PLANTES NATIVES AUSTRALIENNES

0
1634
Grevillea red -Australie
Grevillea red - plante native Australie

Un des trésors de l’Australie se trouve dans la diversité des plantes dont cette terre recèle. Véritable jardin d’Eden, le pays bénéficie d’une flore unique et très diversifiée avec de nombreuses espèces endémiques.

Un jardin vieux de milliards d’années…

À l’Ère du Crétacé, l’Australie n’était pas encore la grande île que l’on connaît aujourd’hui, mais faisait plutôt partie du Gondwana, un supercontinent comprenant l’Amérique du Sud, l’Afrique, l’Inde et l’Antarctique. Quelques espèces remontant à cette époque existent encore dans certaines forêts.

Les continents se sont alors séparés et l’Australie s’est développée de son côté, emportant avec elle une flore qui a du s’adapter aux conditions spécifiques, parfois extrêmes, de cette terre. Outre le climat, c’est l’arrivée de l’homme qui a apporté de profonds changements. Les aborigènes d’abord, il y a plus de 40000 ans, puis les colons européens.

Rainforest - Cairns
Rainforest – Cairns

La végétation unique a subit de sérieux dommages liés à l’agriculture, à l’urbanisation et aux différents types d’exploitation (forêts, mines, etc.). Aujourd’hui, certaines espèces de plantes ont complètement disparu et d’autres sont en danger.

En 1990, un programme a été mis en place afin de conserver et de préserver la flore australienne. Il existe de nombreuses zones protégées (terrestres et marines) avec près de 500 parcs nationaux sur tout le territoire.

Les plantes natives australiennes

Commençons par une petite définition : une plante native désigne une plante indigène propre à une région/un pays précis, qui s’est développée à cet endroit de façon naturelle, sans intervention de l’homme, et ce depuis de nombreuses années.

La flore australienne est particulièrement riche. Elle comprend une incroyable variété d’espèces végétales et près de 24000 espèces de plantes natives. Les facteurs principaux déterminant le type de végétation sont le taux de précipitations et les températures. En Australie, la plupart des plantes sont parfaitement adaptées aux conditions arides/sèches du continent.

Partenaire du site

Certaines espèces, par leur apparence ou leur étendue, sont plus faciles à repérer que d’autres. Le mieux est évidemment de les observer dans leur environnement naturel mais vous pouvez aussi retrouver certains spécimens dans les nombreux parcs et jardins botaniques qui fleurissent dans les grandes villes.

En Australie, on trouve principalement des prairies parsemées de petites collines (hummock grassland) sur lesquelles il y a peu ou pas d’arbres qui poussent. On trouve également des forêts humides tropicales, des forêts tempérées, des bois clairsemés et du maquis.

Les espèces les plus courantes de plantes natives

L’Eucalyptus, aussi appelé « gumtree », est un arbre extrêmement courant en Australie et forme des forêts entières. La zone la plus étendue se trouve dans le Queensland. Il fait partie intégrante de l’environnement, on le trouve partout, mis à part dans les forêts tropicales.

Eucalyptus ou Gumtree
Eucalyptus ou Gumtree

Il existe environ 700 espèces natives d’eucalyptus en Australie. Ils poussent principalement le long des cours d’eau et servent d’abri à de nombreux animaux. Les feuilles d’eucalyptus constituent d’ailleurs la seule nourriture des koalas.

L’Acacia (ou mimosa) regroupe environ 1200 espèces et se trouve un peu partout en Australie, des côtes aux montagnes, en passant par les terres arides et sèches où il prédomine. La zone la plus étendue se trouve dans le Western Australia. Les fleurs sont en général petites et d’un beau jaune vif. On en trouve parfois des roses pour certaines espèces. Le mimosa doré est une des fleurs emblématiques du pays.

Australian Acacia
Australian Acacia

Le Melaleuca, aussi connu sous le nom de « tea tree » (« paperbarks » ou encore « honey myrtles »), appartient à la famille des myrtes. Il regroupe un grand nombre d’espèces différentes dont la plupart sont endémiques en Australie. On le trouve généralement près des cours d’eau ou au bord des marais. L’huile de Melaleuca est particulièrement utilisée dans la fabrication de produits cosmétiques et antiseptiques.

Le Grevillea appartient à la famille des Proteaceae et très courant en Australie, notamment dans les régions du Queensland et du New South Wales. Il compte de nombreuses espèces différentes avec un large éventail de forme et de taille. Ses fleurs à l’aspect exotique sont particulièrement reconnaissables leur couleur va du jaune pâle au rose fuschia, en passant par le rouge ou le orange, attirant ainsi bon nombre d’oiseaux.

plante native -Australie

Parmi les autres plantes natives, on peut également citer le Banksia (même famille que le Grevillea) qui est une des fleurs emblématiques de l’Australie, la Marguerite ou « Daisy » (de nombreuses espèces différentes en Australie), l’Eremophila, l’Epacris (avec ses jolies clochettes rose ou rouge), le Callistemon, le Boronia, etc.

Pour en savoir plus sur les plantes natives, espèce par espèce, consultez l’Australian National Herbarium.

Plantes et aborigènes

Le bush est un vrai jardin potager pour les aborigènes et comporte tout ce dont ils ont besoin pour survivre (fruits, légumes, plantes, racines). Trouver de quoi boire et de quoi manger en pleine nature australienne est un art qu’ils maitrisent à la perfection depuis des milliers d’années : le bush Tucker.

Les plantes natives australiennes sont aussi très sollicitées pour leurs vertus médicinales. Leur connaissance se transmet de génération en génération dans les tribus aborigènes et certaines espèces sont utilisées depuis plusieurs années déjà par les laboratoires pharmaceutiques du monde entier. Maux de ventre, de tête, douleurs musculaires, piqûres, brûlures, etc. Le bush australien est une pharmacie que les aborigènes connaissent sur le bout des doigts !

Gum tree

L’eucalyptus par exemple est utilisé pour combattre le rhume et la toux, la fièvre et les infections. La sève du gumtree contient un riche tannin, notamment utilisé pour soigner les brûlures.
Le tea tree est un excellent antiseptique et antifongique, son huile essentielle est l’une des plus utilisées. C’est aussi un bon remède contre la fièvre.
La prune de Kakadu (ou Billy Goat Plum) est un excellent antioxydant et une des sources les plus riches au monde en vitamine C.

Cependant attention, évitez de vous lancer dans la fabrication d’un remède en pleine nature car l’utilisation de plantes médicinales ne s’improvise pas !

Mais aussi des plantes dangereuses…

Vous saviez pour les requins, les serpents, les crocodiles et les araignées, mais saviez-vous pour les fleurs ? Car oui, parmi les plantes natives australiennes, certaines espèces sont à éviter à tout prix.

gympie-gympie une plante dangereuse au simple contact
Gympie-gympie une plante dangereuse au simple contact

La Gympie-Gympie qui, sous son apparence totalement inoffensive, est en fait une des plantes les plus venimeuses au monde ! Il suffit d’un simple contact avec la peau pour que la plante diffuse une puissante toxine par le biais de ses petits poils, provoquant ainsi une sensation de brûlure extrêmement douloureuse. Cette même douleur peut durer de quelques jours à plusieurs mois !

En 2013, dans le New South Wales, la Darling Pea, une plante native australienne, a envahi les prairies suite à un immense incendie. Une fois ingérée, cette plante vénéneuse s’attaque au système nerveux. Elle fut ainsi responsable de la mort de centaines de moutons qui l’avaient mangée.


Liens utiles

Australian Native Plants Society
Médecine aborigène
Livre La médecine des Aborigènes d’Australie : Soin des corps et rétablissement des âmes

Source principale : Australian Gov

Partenaire Australia-australie.com