LES BUNYA MOUNTAINS

0
370
Bunya Mountains Queensland

Australie. Montagnes. Deux mots qui ne vont généralement pas très bien ensemble. Pourtant, dans ce pays indubitablement plat et aride, la Great Dividing Range est une chaîne de sommets qui s’étend en arrière-pays sur toute la longueur de la côte est, de l’ouest du Victoria à la pointe nord du Queensland. Entre outback et océan, cette délimitation naturelle cultive son propre environnement. C’est à hauteur de Brisbane, dans le parc national des Bunya Mountains, que j’ai choisi d’en visiter une partie.

Un bord de route, un matin froid, une aire de repos dans les environs de Yamison, au sud du parc national. La veille, de nuit, un orage grondant d’éclairs et une pluie torrentielle m’avaient découragé d’entreprendre l’ascension : si, en lieu de kangourou, c’est une tortue au long cou que vous voyez traverser la route, c’est qu’il est temps de faire une pause.

Ce matin, heureusement, le ciel s’est éclairci, déchargé de sa colère nocturne. Après un café fumant, vaine tentative de réchauffer mes petits doigts gelés, je reprends mon chemin : la route qui mène aux Bunya Mountains est raide, étroite, tortueuse et révèle un vaste panorama sur les environs. Ma première étape se situe en dehors du parc national, car les Bunya Mountains, sans doute de par leur proximité de Brisbane, sont une zone « multi-usages » : outre le bush, on trouve ici des propriétés privées et de multiples options d’hébergement pour les visiteurs.

Bunya Mountains Queensland

C’est en face de la maison d’un particulier que je m’arrête. Sur la pelouse, devant chez lui, quelques wallabis se réchauffent au soleil. Dans la cour et au balcon, des oiseaux colorés, pies et perroquets, viennent chercher les graines laissées là pour eux. De mon côté de la route s’étend un morceau de bush : Russel Park comporte quelques kilomètres de sentiers à travers la forêt pluviale subtropicale qui recouvre la majorité des montagnes de Bunya. Ici, tous les arbres sont immenses : une collection d’araucarias (dont le Bunya Pine, qui donne son nom aux montagnes), de cèdres et de ficus s’étire vers le ciel et déploie un feuillage entrelacé de lianes qui se referme en une canopée gobeuse de lumière, plongeant la forêt dans une perpétuelle pénombre, une constante humidité, une atmosphère secrète.

Bunya Mountains Queensland

Dans ce doux clair obscur, pléthore de vie à mesure que mes pas me guident à travers le parc national : la forêt pluviale grouille d’oiseaux et de reptiles, à la fois difficiles à distinguer au sein du chaos végétal qui emplit chaque centimètre cube d’espace, à la fois omniprésents. Un rufous fantail déplie sa queue en éventail dans une flaque de lumière qui fait ressortir sa teinte fauve. Sur les rochers, au pied d’une cascade, une tache rose qui se déplace avec vivacité se révèle être un passereau. Un hibou couleur de suie niche au creux d’un figuier géant. Un grand varan escalade lentement le tronc d’un pin. Des dindons sauvages creusent les feuilles qui tapissent le sol, en quête de nourriture.

Partenaire du site

Parfois, ce grand étalage de plantes surexcitées s’estompe brutalement pour laisser place à une clairière d’herbe dense. Ces brefs espaces de prairies portent ici le nom autrement moins poétique de « bald » (comprenez : « chauve »), et sont aussi rares que protégés. Le « bald », c’est aussi l’occasion de quitter un instant l’étreinte des arbres, pour respirer l’air vif des collines et admirer la vue sur la région.

Bunya Mountains Queensland

Mais de tous les points de vue, c’est celui du Mount Kiangarow qui remporte la palme : à 1135 m, c’est là le plus haut sommet des Bunya Mountains (préparez les cartouches d’oxygène, on ne sait jamais…). De hauts yuccas en guise de garde d’honneur, des honeyeaters butinant à leurs fleurs, et une orientation vers l’ouest qui permet de s’en prendre plein la rétine au moment du coucher du soleil, tandis que dans la plaine en contrebas s’allument les lumières des habitations. C’est le moment : celui de déboucher une bouteille de rouge, trinquer avec les amis campeurs rencontrés sur les sentiers, et célébrer une nouvelle fois la beauté de la terre australienne.

Bunya Mountains Queensland


BUNYA MOUNTAINS : PRATIQUE CORNER

  • Les Bunya Mountains se situent à 250 km au nord-ouest de Brisbane. Suivez la Ipswich Motorway, qui devient ensuite la Warrego Highway (A2) en direction de Toowomba puis de Dalby. A Jondaryan, bifurquez à droite en direction du nord et des Bunya Mountains.
  • Comme dans tous les parcs nationaux du Queensland, l’entrée est gratuite et la nuit de camping est facturée à $5,15/personne. Le parc dispose de 3 sites de camping – le plus grand, Dandabah, est équipé de douches chaudes.
  • Attention toutefois : vous ne trouverez ni comptoir ni station de self-registration où acheter votre permis de camping dans le Bunya Mountains National Park. À la place, il vous faudra réserver et payer votre emplacement à l’avance, par internet ou par téléphone au 13 7468.
  • Bien que la modeste altitude de ces montagnes puisse faire doucement rire, n’oubliez pas qu’elle est tout à fait suffisante pour qu’il puisse y faire froid, très froid – pensez à apporter vos pulls et vos sacs de couchage.
  • Pour faire le plein d’essence ou de provisions, les villes les plus proches sont Dalby (65 km au sud-ouest) et Kingaroy (50 km au nord-est). Ces deux villes disposent également d’un McDonald’s chacune, ce qui signifie WiFi gratuit pour tous les détenteurs d’ordinateurs portables.
  • La promenade principale dans Russel Park est un circuit de 4,3 km reliant Little Mowbullan, Cunjevoi Falls et Fishers Lookout (le dernier morceau s’effectue le long de la route pour revenir jusqu’à parking).
  • Le Bunya Mountains National Park offre bon nombre de sentiers, notamment au départ du camping de Dandabah : le Scenic Circuit de 4 km boucle par Festoon Falls, Pine Gorge Lookout et Tim Shea Falls. Si vous avez envie de faire un peu plus fonctionner vos jambes, combinez le avec le Barker Creek Circuit (10 km) qui passe également par Little Falls et Paradise Falls.
  • L’aller-retour jusqu’au sommet du Mount Kiangarow couvre quant à lui 2,3 km et démarre depuis le camping de Burtons Well, dans le nord du parc – n’oubliez pas vos torches si vous vous y rendez pour le coucher du soleil (chaudement recommandé) !
Partenaire Australia-australie.com