Second visa Australie

En Australie, le ministère de l’Immigration vient d’exclure le travail volontaire comme moyen d’accès à un second Working Holiday visa. Ce qui comprendrait ainsi le WWOOFing et l’HelpX.

« Je reconnais que la majorité des opérateurs font les choses bien, cependant c’est inacceptable que certains employeurs exploitent de jeunes travailleurs vulnérables du monde entier, et détériorent la réputation de ce programme important d’échange social et culturel.
Michaelia Cash, ministre-adjointe à l’Immigration en Australie, le 1er mai 2015.

Dans les prochaines semaines, il ne sera désormais plus possible de demander un second Working Holiday visa après trois mois de Wwoofing ou d’HelpX. Le 1er mai, le ministère australien de l’Immigration a annoncé vouloir exclure le travail volontaire du dispositif d’éligibilité à un second Working holiday visa. Ce qui écarte désormais le Wwoofing, le réseau qui permet d’obtenir le gîte et le couvert en échange de quelques heures de travail.

Le gouvernement australien justifie sa décision par la volonté de « se prémunir contre l’exploitation », selon les propres mots de Michaelia Cash, la ministre-adjointe australienne à l’Immigration. « Les dispositions actuelles peuvent inciter les jeunes en Working Holiday visa à accepter des conditions de travail inadmissibles dans le but de s’assurer un second visa. »

Selon le ministère de l’Immigration, l’application de cette mesure devrait intervenir dans les prochains mois et n’est pas encore effective. Elle n’a donc pas d’impact sur les demandes actuelles de deuxième visa.

Une fois les changements appliqués, le second Working Holiday visa, qui renouvelle de 12 mois le visa vacances-travail en Australie, restera toutefois accessible à tous ceux, âgés de 18 à 30 ans, qui travailleront trois mois au minimum dans certaines activités comme le fruitpicking, les mines ou la construction.

Partenaire Australia-australie.com

5 Commentaires

  1. Intéressée par plus de précisions s’il y a à venir, car je suis actuellement en HelpX et nous en parlions avec mon hôte. C’est une plantation de vanille alors peut-être que dans le doute je lui demanderais de remplir quand même les papiers…

    Arf de toute façon entre ça et l’histoire des taxes, ça donne envie de trouver un nouveau pays pour un autre WHV ! 😯 Mais cette année reste emplies de superbes souvenirs et d’autres sont à venir. :biggrin: