LE NORD TROPICAL DU QUEENSLAND

1
949
Le nord tropical Queensland
The Fitzroy River - Rockhampton.

Tropical North Queensland. Sous ces mots innocents se cache une région chaude et verdoyante, où des collines inondées de vastes forêts pluviales dégoulinent d’humidité et abondent d’une faune exceptionnelle. Les papillons Ulysse bleu électrique y virevoltent entre les lianes, croisant les kangourous arboricoles qui bondissent de cime en cime, avant de rejoindre une côte idyllique où le sable blanc côtoie la mangrove, et où les poissons aux mille couleurs chatoyantes tutoient les crocodiles.

Un climat chaud et humide qui invite à la torpeur

C’est le Tropique du Capricorne qui scie l’Australie en deux en matière de climat, une ligne imaginaire passant par la ville de Rockhampton et séparant d’un trait le sud et le nord. La région que l’on se plait à nommer le nord tropical du Queensland ne débute réellement qu’un peu plus haut, dans le bourg de Mackay, et s’étend alors jusqu’au bout de la péninsule du Cape York, le point le plus au nord d’Australie, à quelques encablures de l’équatoriale Papouasie-Nouvelle Guinée.

Le nord tropical Queensland

Sous les tropiques, la vie est différente. Et plus on se dirige en direction du nord, plus cet adage devient vrai. Ici, la vie coule au ralenti, dans un climat où la chaleur est si constante qu’une simple brise fraîche par une journée à 20° pousse les habitants à sortir leurs pulls en toute hâte.

L’hiver austral est doux et un soleil inépuisable y brille jour après jour. En été, la chaleur monte, l’humidité aussi : les moussons éclatent dans des torrents de pluie bienvenus, offrant un soulagement éphémère aux autochtones qui endurent les températures les plus torrides, le prix à payer pour le privilège de vivre au paradis. Weipa et Tully se disputent régulièrement l’honneur de ville la plus pluvieuse du pays : là-bas, à la saison humide, les précipitations ne se comptent pas en millimètres. Non, elles se chiffrent au mètre, pas moins.

Le nord tropical Queensland

Cairns, le rendez vous des backpackers et la porte d’entrée de la Grande Barrière

Cairns est la « capitale » de la région, une ville de 160.000 habitants qui accueille chaque année plus de 2 millions de visiteurs. Ici, contrairement à ce qu’on pourrait penser, pas de plage : la côte de Cairns est boueuse de mangrove. Qu’à cela ne tienne : pour parer à ce petit défaut, les australiens ont veillé à rendre leur front de mer aussi agréable que possible en incluant d’élégants bassins composant un lagon artificiel dans lequel venir se baigner avec vue sur l’océan.

Partenaire du site

Tout autour, sur les pelouses de l’Esplanade, les jeunes backpackers passent l’après-midi à se faire bronzer avant de rejoindre auberges, bars et boîtes de nuit pour faire la fête. Cairns est également une formidable plate-forme de lancement pour visiter les attractions naturelles les plus célèbres de la région : la Grande Barrière de Corail et la Daintree.

Le nord tropical Queensland

Ce sont les averses estivales aux proportions les plus épiques qui permettent d’étancher la soif de la terre et de donner vie à l’épaisse tonsure de forêt pluviale qui compose la Daintree et recouvre les pentes de la Great Dividing Range, la chaîne de montagnes humide et féérique qui court tout le long de la côte. Ici la nature est intense et sans compromis, la forêt est une jungle de grands arbres aux racines tumultueuses, enchevêtrés d’une toison de lianes, de fougères, de buissons et d’orchidées jusqu’à ce que plus le moindre espace libre ne demeure… jusqu’au moment où, soudain, la végétation s’écarte abruptement pour dévoiler un cours d’eau limpide et fougueux encastré dans un lit de roc mauve, gris ou orangé où se dessinent cascades et rapides à foison, sans retenue ni demi-mesure.

Le nord tropical Queensland

« Là où la forêt pluviale rencontre la Grande Barrière de Corail » : ce slogan cher aux publicitaires définit cette région où jungle et océan règnent en maîtres et sont les deux as dans la main de l’industrie du tourisme. Après une matinée à explorer les profondeurs semi-obscures de la forêt pluviale, il suffit de déboucher sur la côte plus bas au sud de Cairns pour voir se dérouler une plage de sable blanc interminable, telle celle de Mission Beach, où viennent s’écraser les vagues d’une mer bleu pur. Au large, une collection d’îles et d’îlots paradisiaques préservés : dans le nord du Queensland, quitter le continent permet de découvrir de nouveaux joyaux.

Airlie Beach, embarquement pour l’archipel aux 74 îles

Ces archipels dispersés sur l’océan à proximité de la côte satisferont tous les goûts, et tous les budgets : face à Mission Beach, Dunk Island est le site d’un luxueux resort pieds dans l’eau qui fait la part belle à l’esprit lune de miel. Plus loin au sud, à hauteur d’Ingham, Hinchinbrook Island propose l’extrême inverse : une destination camping, kayak et randonnée sur une île sauvage où les amoureux de nature et de simplicité pourront suivre l’un des sentiers les plus célébrés du Queensland, la Thorsbone Trail.

Puis, à hauteur d’Airlie Beach, impossible de ne pas accorder un peu de son temps et de son attention à l’incontournable archipel des Whitsundays et la plage la plus pure au monde, Whitehaven Beach, à visiter en mode croisière et farniente. La Grande Barrière de Corail elle-même ne s’atteint elle aussi que par bateau, puisqu’elle se trouve à une cinquantaine de kilomètres de la côte : depuis Cairns, un peu moins d’une heure de navigation permettra de rejoindre ce monument naturel et de s’y mettre à l’eau pour taquiner tortues, dauphins et poissons, et découvrir sous la surface une forêt de coraux aussi riche que celle de végétaux de la terre ferme.

Le nord tropical Queensland

Dans le nord du Queensland, à la saison touristique, il n’y a qu’une seule philosophie : « beautiful one day, perfect the next ».


LE NORD TROPICAL DU QUEENSLAND : PRATIQUE CORNER

  • L’aéroport international de Cairns dessert toutes les grandes villes australiennes par l’intermédiaire de compagnies telles que Qantas, JetStar et Virgin Blue. Des vols directs vers la Nouvelle-Zélande, le Japon, la Papouasie Nouvelle-Guinée, Singapour et Hong Kong (et, de là, Paris) sont également assurés, notamment par Air New Zealand et Cathay Pacific. Depuis l’aéroport, vous pouvez prendre les navettes Sun Palm Transport pour le centre de Cairns pour $15.
  • Cairns est également desservie par Queensland Rail,la compagnie de chemin de fer de l’état. Depuis Brisbane, il faut compter une trentaine d’heures de train pour parvenir jusqu’à Cairns, un trajet facturé entre $200 et $250.
  • Par la route, Cairns se situe à 1700 km au nord de Brisbane via la Bruce Highway.
    De nombreux opérateurs permettent d’accéder à la Grande Barrière de Corail. L’un des plus connus, Quicksilver, facture la journée sur le récif à $238/personne : ce prix comprend le transfert assuré par car entre Cairns et Port Douglas (où est amarré le bateau), boissons chaudes le matin et déjeuner. À bord, on vous fournira palmes, masques et tubas, et vous aurez également accès à un semi-submersible ainsi qu’à une plate-forme d’observation sous-marine. Les plus fortunés pourront également payer un supplément pour s’initier à la plongée ($162/personne), fouler le fond de l’océan en scaphandrier ($162/personne) ou encore effectuer un survol en hélicoptère ($169/personne).
  • Plusieurs tours organisés de 1, 2 ou 3 jours existent au départ de Cairns pour visiter la forêt de Daintree. À titre d’exemple, un tour d’une journée avec OzExperience vous reviendra à $145/personne et comprend visite de Port Douglas, randonnée guidée à Mossman Gorge, croisière fluviale et détente sur la plage de Cape Tribulation. Le déjeuner est également inclus.
  • Mission Beach se situe à 165 km au sud de Cairns via la Bruce Highway.
  • Pour rejoindre Dunk Island,il vous faudra voler avec Hinterland Aviation au départ de Cairns (45 mins), ou bien emprunter un water taxi depuis Mission Beach (10 mins).
  • L’archipel des Whitsundays se visite au départ du port d’Airlie Beach. Pour rejoindre ce dernier, prenez un car Greyhound au départ de Cairns ou de Brisbane, ou volez avec JetStar ou Virgin Blue jusqu’à l’aéroport régional de Proserpine, d’où une navette assure le transfert jusqu’à Airlie (35 mins, $20/personne). Sur place, les agents de voyage ont pignon sur rue et seront à même de vous proposer une grande variété de croisières pour tous les budgets.
Partenaire Australia-australie.com