LE KIMBERLEY, LA DERNIÈRE FRONTIÈRE ?

2
252

Dans le nord-ouest du Western Australia, l’Australie Occidentale, se trouve une région sauvage plus grande que l’Allemagne, aux limites définies par des terres indomptées. Isolé entre l’Océan Indien, la mer de Timor et les déserts Great Sandy et Tanami, le Kimberley est un pays de savanes, de gorges et de plateaux tropicaux où l’habitation humaine est rare. Bloquée par la mousson à la saison humide, uniquement accessible en 4×4 le reste de l’année, bienvenue dans l’une des dernières frontières.

Le Kimberley, la dernière frontière d’Australie ?

Broome. Derby. Kununurra. Les villes se comptent sur les doigts de la main. Broome, la plus grande, affiche 15.000 habitants au compteur. Kununurra n’atteint même pas la moitié de ce total et Derby tutoie péniblement les 4000 âmes. La population permanente de la région est estimée à 38.000 individus : pour 423.000 km² d’espace, le calcul débouche sur une densité démographique de moins de 0,1 habitant par km², l’une des plus faibles au monde. Ces villes poussiéreuses et paisibles, timidement situées sur les rebords du Kimberley, tentent de trouver leur place au 21ème siècle.

Broome, auparavant violente ville-frontière bondée d’immigrants de toutes nationalités venus plonger à la chasse aux perles dans des conditions effroyables, est maintenant connue avant tout pour ses allées de palmiers et la silhouette des dromadaires qui emmènent les touristes sur Cable Beach au soleil couchant. Kununurra, en plus de sa proximité avec certains parcs nationaux et de son statut de point d’entrée est du Kimberley, bénéficie de l’ambitieux système d’irrigation de l’Ord River. Celui-ci nourrit des champs fertiles offrant aux voyageurs des opportunités de travail saisonnier : on y ramasse mangues, agrumes, melons et citrouilles.

Cable Beach, Broome. Kimberley, Western Australia.
Cable Beach, Broome. Kimberley, Western Australia.

Derby, aux rues plantées de baobabs et au rivage boueux de mangrove, se place comme point de départ d’une escapade en direction de l’archipel des Boucaniers et ses cascades horizontales.

Horizontals falls- Kimberley - Australie

Ce site connaissant les plus grandes marées d’Australie (11m de différence entre marée basse et marée haute) offre un impressionnant spectacle lorsque la masse de ce déplacement d’eau s’engouffre entre des îlots de roc.

Archipel des Boucaniers - Kimberley
photo Yann Arthus Bertrand

La Gibb river road, le Kimberley en plein cœur !

Mais pour faire la connaissance du Kimberley, du « vrai », il faudra monter à bord d’un 4×4 et effectuer la grande traversée de Broome à Kununurra par une piste de légende : la Gibb River Road. Route de poussière et de tôle ondulée pimentée par plusieurs franchissements de rivières, elle est la seule à permettre de s’enfoncer pour de bon au cœur du Kimberley.

Gibb River Road
Gibb River Road

Ici, la nature règne en maître, et tout le long de la route se succèdent des paysages où la terre rouge contraste avec le ciel bleu, où la mousson annuelle alimente cascades et trous d’eau propices à la baignade, au creux des gorges ou dans les bassins aux pieds des chutes.

À mi-chemin de la Gibb, une autre piste mène vers le nord : la route de Kalumburu, qui permet de rejoindre la côte. Là-bas se trouve l’une des plus célèbres et imposantes attractions du Kimberley : les gigantesques Mitchell Falls, qui dévalent les falaises ocre sur plusieurs niveaux, de bassin en bassin.

Cette terre de cocagne qui accueille davantage de voyageurs que d’autochtones est peuplée d’animaux sauvages : les mammifères y sont représentés par plusieurs espèces de kangourous et de wallabies, ainsi que par leur prédateur naturel, le dingo. Dans les airs, on peut apercevoir perroquets, cacatoès et kookaburras.

Le climat tropical du Kimberley permettant des températures chaudes toute l’année, le relief rocailleux offrant une myriade de cachettes et d’endroits propices aux bains de soleil, il n’est pas étonnant de penser que c’est ici le paradis des reptiles !

Les lézards, à langue bleue ou à collerette, sont détonants, les varans énormes, les serpents tantôt redoutables (le King Brown, l’un des plus venimeux au monde), tantôt inoffensifs (les pythons). Mais le roi des reptiles vit dans l’eau : les côtes du Kimberley sont infestées de crocodiles et même les rivières ne sont pas toujours à l’abri des sauriens aux longues dents. Ici, mieux vaut limiter la baignade aux trous d’eau reconnus comme sûrs.

Bien que le 4×4 soit indispensable à la Gibb River Road et donc à la découverte du cœur de la région, il est également possible d’avoir un magnifique aperçu du Kimberley à bord d’un campervan ou d’une voiture conventionnelle. Une autoroute bitumée, la Great Northern Highway, relie elle aussi Broome à Kununurra. Traçant son chemin au sud de la Gibb via Halls Creek et Fitzroy Crossing, l’autoroute est beaucoup moins dense en attractions, mais recèle tout de même quelques splendeurs à proximité de Derby : Windjana Gorge, Tunnel Creek et Geikie Gorge.

Windjana Gorge Gibb River Road
Windjana Gorge Gibb river road

Croisière en bateau, promenade torche au poing dans une caverne « pieds dans l’eau » et randonnée à l’air libre permettent d’apprécier la beauté naturelle des gorges, mais seuls les plus audacieux iront nager : les rivières sont fréquentées par de nombreux crocodiles d’eau douce. Considérés inoffensifs pour l’homme, contrairement à leurs cousins d’eau salée, les « freshies » n’en sont pas moins bardés d’une impressionnante dentition, à traiter avec respect et précaution.

Freshwater crocodile Kimberley

Plus loin à l’est, à environ 120 km au sud d’Halls Creek, un autre détour : le parc national de Wolfe Creek, immense cratère créé par l’impact d’une météorite il y a des centaines de milliers d’années. Rendu tristement célèbre par le film d’horreur éponyme, Wolfe Creek est pourtant un endroit paisible et verdoyant qui permet le camping.

Wolfe Creek Crater - Western Australia
Wolfe Creek Crater – Western Australia

En continuant la remontée vers Kununurra, un dernier détour de renom : le parc national de Purnululu, aussi connu sous le nom de Bungle Bungles. Cette fois, à nouveau, le 4×4 est roi, indispensable. Au bout de la piste sablonneuse se dévoile un paysage onirique de dômes de roc bandés d’orange et d’anthracite, couche sur couche de pierre oxydée et de minuscules bactéries. Listé au patrimoine mondial de l’UNESCO, Purnululu s’apprécie aussi bien sur terre que depuis les airs grâce à des survols en avion ou en hélicoptère.

Bungle Bungle Purnululu National Park

En contre-bas, le paysage prend l’allure d’une collection de ruches colorées, tandis qu’alentours se révèle aux quatre coins des horizons farouches. À l’échelle de cette immensité, l’être humain n’est plus qu’une mouche parmi tant d’autres.

 


LE KIMBERLEY : PRATIQUE CORNER

  • Broome se trouve à 2360 km au nord de Perth via la North West Coastal Highway.
    Derby se trouve à 220 km à l’est de Broome via la Great Northern Highway.
    Kununurra se trouve à 830 km au sud-ouest de Darwin via la Stuart Highway et Victoria Highway.
  • Qantas propose des vols direct depuis Perth jusqu’à Broome, comptez 2h30 de vol. Le billet aller simple débute à $287/personne, mais pour obtenir le meilleur prix il vous faudra réserver à l’avance et être flexible sur les dates – autrement, le ticket peut passer la barre du $1000 !
  • De Broome, vous pouvez attraper une correspondance pour Kununurra (1H30 de vol supplémentaire). L’aller simple Perth-Broome-Kununurra démarre à $524/personne.
    Il faut compter plus de 1000 km pour aller de Broome à Kununurra, que ce soit par l’autoroute ou la piste. Selon votre vitesse de croisière et le nombre de sites que vous souhaitez visiter, comptez donc entre 3 jours… et 3 semaines !
  • Le Kimberley se découvre durant la saison sèche, principalement en juillet/août : les températures sont chaudes, le temps au beau fixe, les routes en bon état. Durant la saison humide (d’octobre à mars) il est déconseillé et même parfois impossible de visiter la région : canicule, pluies torrentielles et rivières en crue sèment le chaos sur les routes, qui deviennent tôt ou tard impraticables et sont alors fermées à la circulation.
  • Les parcs de Purnululu, Windjana Gorge, Tunnel Creek et King Leopold Range (sur la Gibb) facturent des droits d’entrée de $12/véhicule/jour. Vous pouvez également opter pour un Holiday Pass qui, pour environ $44, vous donnera droits d’entrée illimités dans tous les parcs de l’état pendant 1 mois.
  • Aviair propose de nombreux vols sur les plus beaux sites des kimberleys en avion et hélico
PARTAGER
Article précédentLES GRAMPIANS
Article suivantSYDNEY

2 Commentaires

  1. Site indispensable et gratuit d’une locale : http://www.kimberleyaustralia.com/ , elle propose également un guide en e-book à l’achat. Il est bien foutu et détaillé, il manque juste de photos et de cartes. Pour ça, il y a le complémentaire Hema Kimberley Atlas & Guide, pas donné cela dit, mais truffé de cartes, d’itinéraires, d’infos pratiques (moins que le site/e-book, notamment niveau balades et état des routes) et de magnifiques photos.