LA TASMANIE, LE PARADIS DES RANDONNEURS

0
1625
Coles Bay
Tasmanie Freycinet National park Coles bay

Si vous aimez randonner, l’Australie, avec ses paysages de rêve, semble être un bon terrain de jeu pour cette activité. Et s’il y a un endroit particulièrement propice à la randonnée, c’est bien la Tasmanie. L’île, qui est l’un des plus petits États du continent, bénéficie d’un paysage à part. Avec ses nombreux parcs nationaux, ses réserves, ses montagnes, ses côtes et son climat plutôt froid, on la compare souvent à la Nouvelle Zélande. Marcher en Tasmanie peut permettre de voir de tout en relativement peu de kilomètres. D’ailleurs, de nombreux touristes s’y rendent pour quelques semaines et campent en pleine nature, entre deux marches. 19 parcs nationaux, et plus encore de réserves

La Tasmanie est une île nature, où vivent seulement 500 000 habitants répartis sur 68 000 km². Si bien que la faune prend largement ses aises, principalement dans les 19 parcs nationaux de l’île. On peut citer, parmi les plus renommés, le Cradle Mountain Lake St Clair et le Freycinet National Park.

Mais il y en a bien d’autres, moins connus mais tout aussi intéressants. On y trouve souvent des bennet wallabies, des pademelons (petits kangourous), des échidnés, des oiseaux de toute sorte et des diables de Tasmanie bien sûr (mais difficiles à observer hors des « conservation parks »).

Cradle Mountains National Park
Cradle Mountains National Park

Si vous voulez vous mettre à la marche en Tasmanie et faire le plein de nature, il vous faudra toutefois acquérir un pass permettant l’accès à tous les parcs nationaux. Vous pourrez ainsi circuler librement où vous voudrez. Il n’inclut cependant pas l’accès aux terrains de camping, parfois payants dans les réserves.

En Tasmanie, il y en a vraiment pour tous les goûts : mer, montagne, forêt, lac, mais aussi pour tous les niveaux. On tombe sur de nombreux sentiers de randonnée, sur toute l’île, qui peuvent prendre d’un quart d’heure à une semaine ! Le plus long et le plus connu de Tasmanie s’appelle l’Overland Track.

Il traverse le parc national de Cradle Mountain Lake St Clair, et s’effectue en effet sur 6 à 8 jours, soit 83 kilomètres, à travers montagnes, lacs et forêts. Pas d’inquiétude, la plupart des randonnées sont bien tracées et vous pouvez vous contenter de marcher 1 heure, ou poursuivre plus longtemps en effectuant une boucle de 3 heures, par exemple.

Les sentiers sont souvent bien indiqués, rendant la randonnée en Tasmanie très simple. Du coup, on rencontre des touristes très variés sur l’île, des retraités australiens, aux couples étrangers qui louent un camping-car pour une semaine ou deux, en passant par des groupes de touristes, ou bien des backpackers européens, toutefois moins nombreux que sur le continent.

La Tasmanie, paradis des randonnées en montagne

Partenaire du site

La randonnée la plus mythique est certainement la randonnée en montagne, mais pas la plus aisée ! Ceci dit, le plus haut pic de Tasmanie culminant à 1617 m (il s’agit du mont Ossa), vous devriez pouvoir venir à bout de vos peines !

Si vous ne deviez en faire qu’une, choisissez peut-être l’une des randonnées possibles au cœur de Cradle Mountain National Park.

Lake Dove Beach - Cradle Mountain
Lake Dove Beach – Cradle Mountain

Plusieurs monts figurent dans ce parc, qui n’est pas réputé pour rien. Le plus accessible est sûrement le mont Rufus, joignable après 8km de marche, tout de même. Vous pourrez même le voir enneigé (et c’est possible à quasiment toutes les périodes de l’année !).

L’Antarctique n’étant pas bien loin de la Tasmanie, les vents en provenance du sud peuvent être vraiment froids. C’est pourquoi pour marcher, il faut toujours prévoir des vêtements chauds et imperméables, même l’été.

À quelques kilomètres du Cradle Mountain National Park se situe le Franklin Gordon Wild Rivers National Park. Vous aurez une superbe vue sur les montagnes alentours vue de la Donaghys Hill, et ce sans trop d’efforts (2km de marche aller-retour).

Plus au sud, ne manquez pas d’entrer dans le Hartz National Park, tout petit parc national accolé à l’immense Southwest National Park. S’il est un peu perdu au milieu de nulle part dans une région très fraîche, il vaut le déplacement. Les marches s’effectuent en effet dans un décor très différent des autres parcs nationaux de Tasmanie : un paysage d’altitude, avec arbustes et fleurs de montagne, sentiers rocailleux. Si vous avez du temps devant vous, faites l’ascension du Hartz Peak, culminant à 1254 m. En 3,7 km, vous grimperez environ 400m, tout de même. Cette marche est donc réservée aux marcheurs en forme !

Marches en forêt, au bord de lacs, rivières et chutes d’eau

Plus faciles et parfois même accessibles aux fauteuils roulants, les balades en forêt sont nombreuses en Tasmanie. En particulier dans l’ouest et le sud ouest de l’île, où la végétation est plus foisonnante et l’environnement plus humide. Dans cette zone, vous trouverez de nombreuses marches le long de cours d’eau, souvent de petits ruisseaux. C’est en particulier le cas dans le Hartz National Park. Ces rivières vous mèneront parfois jusqu’à des cascades, plus ou moins importantes.

Hartz National Park
Hartz National Park

Pour varier les plaisirs, vous trouverez en effet un certain nombre de randonnées menant à des chutes d’eau. Montezuma Falls à l’ouest et St Columba Falls au nord-est, se disputent la place de plus haute cascade de Tasmanie. À ce jeu-là, Montezuma Falls l’emporte avec ses 104 m de haut. C’est d’ailleurs la marche la plus sympathique. Même si le chemin pour y mener est long (9 km aller-retour), la balade en vaut la peine. Après une marche facile en forêt humide au milieu de fougères, vous arrivez sur un petit pont métallique suspendu au dessus du vide, assez impressionnant. Par contre, comme souvent en Tasmanie, il faut emprunter une route pas franchement commode pour atteindre le point de départ de la randonnée. Celle qui mène à Montezuma devrait presque être réservée aux 4×4 !

D’autres sont toutefois très faciles d’accès, au bord d’une grande route, après seulement 10 minutes de marche, telle que Nelson Falls, dans le Franklin Gordon Wild Rivers National Park ou St Columba Falls au nord-est, dont la marche est courte mais à fort dénivelé. Mais ce ne sont pas les randonnées les plus passionnantes. À choisir, foncez vers les Liffey Falls. Celles-ci sont localisées au centre de la Tasmanie, dans une région très peu touristique, au nord du Great Lake. Il faut rouler environ 8km sur une route de gravier pour atteindre un campement fantastique, perdu au milieu de la forêt et entourés d’opossums, pour débuter votre marche. Les Liffey Falls sont peu hautes, mais très larges, et sont surplombées de plusieurs petites cascades. Une balade facile et agréable.

Pour un décor plus majestueux, empruntez définitivement des sentiers de randonnées menant aux lacs tasmans, le lake St Clair bien sûr, mais aussi Dove Lake, Crater lake et Shadow lake, tous situés dans le même parc national. Les deux premiers sont à deux pas de la route, les autres nécessitent de plus longues marches. Vous pouvez même vous y baigner, si vous êtes courageux ! Dans le Hartz National Park, approchez du lake Esperance, d’un vert profond. De nombreux bancs ont été installés au bord pour profiter pleinement du calme qui y règne.

Promenades le long des côtes

Les plus belles marches sont peut-être celles qui longent les magnifiques côtes particulièrement variées de la Tasmanie. Parfois très faciles sur la plage, parfois très escarpées du haut des falaises, elles apportent toutes des points de vue à couper le souffle.

Si peu de touristes s’aventurent au nord-ouest, ils ratent pourtant une marche fabuleuse, du haut de The Nut à Stanley. Ce rocher massif de 143 m de haut est joignable à pied ou en télésiège. Ceci dit, la montée est raide, mais courte et loin d’être insurmontable. Une fois là-haut, vous marchez sur du plat, tout autour du « Nut », et avez une vue sur les côtes autour absolument imprenable.

Rocky Cape National Park
Rocky Cape National Park

Un peu plus à l’est se situe le petit parc national de Rocky Cape. Magnifique, il offre aussi quelques marches le long de la côte, à travers falaises et grottes aborigènes.

Les marches côtières les plus empruntées de Tasmanie figurent plutôt au cœur du Freycinet National Park, de la péninsule de Tasman et de l’île de Bruny. Celle-ci est avant tout fréquentée pour l’observation de pingouins, phoques, dauphins et baleines. Ceci-dit, il est difficile de les voir en simple randonnée, d’où le nombre de croisières organisées. Vous pouvez tout de même apercevoir des puffins et des pingouins au crépuscule au niveau de Neck Beach. Pour de plus longues marches, direction Adventure Bay et la randonnée de Fluted Cape, un circuit de 5,4 km qui vous emmène tout en haut et au bord de falaises immenses, avec vue sur Penguin Island. Avec un peu de chance, vous pourrez apercevoir des espèces marines, mais vous croiserez plus certainement des kangourous !

Sur la péninsule de Tasman, il y a également quelques marches à faire, outre la visite des prisons de Port Arthur, la première attraction touristique de Tasmanie. À savoir Waterfall Bay à l’est, Cape Raoul au sud et Coal Mines au nord-est. Si vous n’êtes pas d’humeur à parcourir de longues marches ce jour-là, vous pouvez voir les Tesselated Pavements, le Blowhole, le Tasman Arch, ou encore la Remarkable Cave, quatre œuvres de la nature très différentes et assez incroyables, et ce en quelques minutes seulement. Bien souvent, il vaut mieux marcher un minimum pour apprécier de plus beaux spectacles en toute tranquillité.

Wineglass Bay beach Tasmanie
Wineglass Bay beach Tasmanie

Les plus belles marches côtières figurent certainement au cœur du Freycinet National Park qui n’est, après tout, pas si visité pour rien. Vous pouvez dans un premier temps camper et marcher le long des Friendly Beaches, à l’entrée du parc national. Ses plages de sable blanc, ses roches teintées d’orange, créent des décors propres à la côte est de la Tasmanie, que l’on retrouve également à Bay of Fires, au nord-est. Outre ces plages, vous pouvez vous rendre à Cape Tourville observer les baleines en hiver, à Wineglass Bay et ses paysages de carte postale. La plupart des touristes s’arrêtent à la vue sur celle-ci, que l’on atteint en 30 minutes, mais la boucle complète, qui prend trois heures et permet d’atteindre la Great Oyster Bay, vaut largement le temps consacré. Ceci dit, il y a tant à voir à Tasmanie, qu’il faudra faire des choix ! Et ça, c’est finalement le plus difficile !

Lake Saint Clair visitor centre
Lake Saint Clair visitor centre

Informations pratiques

Pass parcs nationaux de Tasmanie : 24$/véhicule le pass 1 jour, 60$/véhicule le pass 2 mois, 96$/véhicule le pass 1 an. Disponibles à nord du ferry Spirit of Tasmania et dans tous les centres d’informations aux visiteurs.
Brochure « 60 Great Walking Tracks » (60 plus belles marches), disponible dans les offices de tourisme, très pratique avec liste de marches à effectuer, durée, plan, installations sur place…
Plus d’informations auprès de Park & Wildlife Services.

Photos : Pierre Checa

Partenaire Australia-australie.com